Formateur : 5 conseils pour votre CV

Cadremploi

Cette semaine c’est le CV de R., formateur, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui délivre 5 conseils sur-mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez dans cet article les modalités de participation.

Visualisez le CV formateur de R. en PDF*

L’impression générale d’Anthony, expert CVfirst : « La lecture de votre CV ressemble trop à un jeu de piste. Objectif : définir votre domaine de compétences exact et vous présenter sous un jour plus opérationnel. »

1 – Donnez une direction claire à votre CV

« La première chose que je remarque dans votre CV est le joyeux méli-mélo qui s’en dégage. Il pèche, d’entrée, par l’absence d’un titre clair et d’un résumé de carrière : vous pourriez créer une accroche qui permettrait de présenter vos compétences, ainsi que des exemples précis de formations assurées, pour mettre le recruteur « dans le bain ».

Vous devez donner une direction plus claire à votre CV. La chronologie est trop floue et la présentation semble suggérer que vous avez occupé plusieurs postes en parallèle. En l’absence de formation initiale, il est impossible de comprendre les éléments qui ont façonné votre parcours et l’absence de dates donne l’impression que vous cherchez à tout prix à dissimuler votre âge. Or, lorsqu’une information est incomplète, le cerveau humain est ainsi fait qu’il va inventer des éléments pour compléter ces données manquantes en votre défaveur. Il est préférable de clarifier chronologie pour ne pas donner l’impression d’avoir des choses à cacher ! »

2 – Proscrire le superflu et les banalités

« Au-delà de la confusion potentielle sur les dates, l’usage des puces à chaque ligne pose problème car il a pour effet de noyer les informations importantes au milieu d’éléments plus mineurs. Vous devez indiquer uniquement les informations utiles pour votre emploi futur et éliminer, sans regret, les compétences non immédiatement utilisables dans les fonctions que vous visez. Vous pouvez également utiliser avantageusement des mots-clés pour enrichir votre résumé de carrière.

Par ailleurs, trop de banalités sont à proscrire car elles rendent votre candidature insipide. Votre CV de formateur indique par exemple que vous « animez des actions de formation, assurez la transmission des savoirs, choisissez des méthodes et outils et évaluez les acquis ». Je doute que cela marque les esprits car cela enfonce des portes ouvertes ! De même, les expressions « bateau » du type « utilisation régulière des navigateurs web » sont à éviter car elles n’apportent rien à votre parcours. »

3 – Ne sortez pas vos compétences de leur contexte

« Vous avez créé une section « compétences transversales » en fin de CV car vous souhaitiez sûrement mettre vos points forts en valeur. Or, au final, vous obtenez le résultat inverse ! Ainsi votre « capacité pédagogique », après 10 années passées en tant que formateur, prête à sourire. En isolant ces compétences des missions effectuées, vous les affaiblissez aux yeux du recruteur car elles perdent de leur force hors de leur contexte. Vous devez les redistribuer dans votre CV en les associant à vos expériences professionnelles. Décrivez davantage les actions de formation menées, les méthodes de transmission du savoir ou les outils pédagogiques sélectionnés. Vos compétences apparaîtront ainsi plus concrètes aux yeux du recruteur, qui pourra voir où, quand et comment vous avez obtenu ces résultats. »

4 – Montrez votre plus value !

« Votre CV actuel manque d’éléments spécifiques permettant de vous distinguer des autres candidats. Pourquoi une telle discrétion sur le contenu de votre expérience professionnelle ?

Voici la formule qui me surprend le plus : « identifier et analyser les besoins en compétences des entreprises en fonction des priorités définies par les branches et/ou les politiques de développement, en fonction des évolutions économiques, sociales et technologiques sur les territoires ». Vous présentez des missions mais, à votre niveau d’expérience, on attend que vous alliez au-delà de la simple « analyse ». Ce qui intéressera le recruteur, c’est d’en connaître les résultats, ou plutôt, vos résultats. Qu’avez-vous apporté à votre structure grâce à vos actions personnelles et concrètes ? Qu’avez-vous modifié, amélioré ou créé après votre prise de fonction ? Pour quelles réussites ? En clair, quelle est votre valeur ajoutée ?

De même, en quoi « analyser les dossiers de prise en charge des formations des entreprises » permet-il au recruteur de valoriser votre candidature, si vous n’indiquez pas les critères de sélection ? S’agit-il d’une validation technique ou uniquement financière ? Il est indispensable de valoriser des compétences utilisables aussitôt par votre futur employeur : en mettant en avant des résultats concrets, vous lui montrez que, même s’il investit à long terme sur votre profil, son retour sur investissement sera rapide voire immédiat ! »

5 – Design : sortez du cadre

« Enfin, d’un point de vue formel, votre CV utilise un format qui lui donne un aspect vieillot. Cela est dû en particulier à l’utilisation d’encadrés pour votre mise en page. D’une manière générale, les présentations sous forme de cadres sont à bannir car elles ont un petit côté « rubrique nécrologique ». En fait, tous les éléments de style amènent une interrogation par rapport au fond, et donnent l’impression de cacher quelque chose, ce qui renforce encore l’inquiétude créée par l’absence des dates et des lieux. Je vous recommanderais de choisir une autre présentation, mettant davantage en valeur le fond, en supprimant la présentation sous forme de tableau et en proscrivant les traits horizontaux. Car, clairement, vous êtes un bien meilleur candidat que ne laisse croire votre CV ! »

Vous aussi, participez au tirage au sort hebdomadaire de l’opération Cadremploi & CVfirst « Améliorez votre CV en un clic » et recevez 5 conseils clés pour votre CV. Voici les modalités de participation.

* Les CV publiés dans le cadre de cette chronique sont rendus anonymes.

Propos recueillis par Céline Chaudeau © Cadremploi.fr

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :