Ingénieur chef de projet : 5 conseils pour votre CV

Cadremploi

Cette semaine c'est le CV de N., ingénieur chef de projet, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération "Améliorez votre CV en un clic". Notre partenaire CV First lui vient en aide et lui délivre 5 conseils sur-mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez dans cet article les modalités de participation.

Visualisez le CV de N. en PDF*

La première remarque d’Anthony, expert CV First, sur le CV de N. : « Ma première remarque est délicate : l’objectif énoncé en titre (« Ingénieur Projets – Ingénieur d’Études ») semble réducteur par rapport à votre fonction actuelle de chef de projet. En toute première analyse, votre CV donne l’impression que vous souhaitez revenir à une fonction précédente, et pourrait laisser supposer que votre mission actuelle est un échec. C’est dommage, car votre CV présente une belle progression ! »

1 – Ajoutez « un résumé de carrière » en haut de votre CV

« Ce résumé de carrière permettrait de donner une vision globale de votre parcours et de mettre en avant vos objectifs, mais aussi de rassurer le recruteur sur les raisons de votre souhait de redevenir ingénieur d’études. En particulier, ce résumé de carrière pourra valoriser vos points forts et préciser votre objectif professionnel, tant au niveau de la fonction que du secteur d’activité. Ce résumé de carrière facilitera, pour le recruteur, le classement de votre CV. Dès le début, il « donne l’impression » au recruteur que le CV sera plus facile à lire. »

2 – Rubrique compétences : mettre en avant celles qui représentent la plus grande valeur ajoutée

« La première chose que je remarque concernant la présentation de votre expérience professionnelle dans votre CV est la liste de puces, en particulier dans votre dernière expérience. Les puces permettent de mettre en valeur des informations essentielles afin qu’elles se détachent clairement lors de la lecture. Or, vous utilisez ces puces pour chacune de vos lignes, annihilant leur impact. Deuxième point : cette liste est certes exhaustive, mais à votre niveau de responsabilité, une approche plus structurée dissociant les missions basiques (« Analyse et définition des besoins utilisateurs, élaboration du cahier des charges fonctionnel ») de celles présentant une plus grande valeur ajoutée (« Conception de KPI automatisés ») rendra la lecture de votre CV plus aisée. »

3 – Rubrique parcours professionnel : montrer votre progression dans le cadre d’un même poste

« Dans le cadre de vos expériences les plus longues à un même poste (par exemple votre dernière mission, de 8 ans), il serait préférable de montrer votre progression et l’évolution de vos responsabilités durant cette période, par exemple en mettant en avant la diversité des projets gérés et la progression de leur complexité. Car une expérience longue, pour un recruteur, peut être mal comprise si elle ne montre aucune évolution dans le poste. Elle peut lui donner une impression de stagnation, et peut amener le recruteur à craindre une mauvaise adaptabilité de votre part ou une incapacité à évoluer. Instinctivement, le recruteur aussi va bien sûr corréler cette expérience très longue à votre souhait de redevenir ingénieur d’études, ce qu’il faut éviter. »

4 - Détail de vos postes : précisez vos résultats

« Les descriptions de fonctions sont majoritairement basées sur les responsabilités qui vous ont été confiées, et non pas sur les résultats que vous avez obtenus. Il faut se mettre à la place du recruteur : ce dernier se doute qu’en tant que « chef de projet » vous avez « pris en charge et géré plusieurs projets », « conduit des recettes » ou « formé des utilisateurs », car il s’agit d’une des bases de votre métier. Mieux vaut décrire à cet endroits les contributions majeures que vous avez apportées à vos employeurs et par vos réussites, ainsi que les moyens mis en œuvre pour les atteindre. »

5 - Design de votre CV

« La présentation de votre CV présente des imperfections. Par exemple, « capacité d’adaptation » est décalé par rapport à « expertise de l’algorithmique » ou « BAFA ». Ce type d’imperfection, même minime, amène le recruteur à douter du niveau de confiance qu’il peut vous accorder. Par ailleurs, le choix du fond vert pour le titre est très discutable. Au-delà des considérations esthétiques, les fonds colorés sont très voyants et ils attirent le regard, mais cette couleur ne correspond pas aux usages de votre secteur d’activité. Si vous souhaitez utiliser des couleurs, il est préférable de rester sur des tons neutres, en phase avec ceux utilisés par vos employeurs dans leurs communications officielles. Adoptez une présentation plus simple, plus sobre et plus professionnelle, et bannissez toute imperfection. »

 

La réaction du candidat sur la correction de son CV :

"Il faut savoir être ouvert à la critique, et après lecture des commentaires, on peut un peu mieux se mettre à la place d'un recruteur. La pertinence des observations, bien que parfois dures à entendre, permettent également de réaliser ce que mon comportement traduit sur mon CV : peu sûr de moi, peu enclin à me mettre en avant. Je réalise ainsi les points de vigilance que je dois travailler sur moi, et à mettre en oeuvre également dans mon CV. Le point le plus marquant pour moi : le fait de ne décrire que ce que je fais, sans avoir de chiffres pour illustrer. Je vous remercie encore de m'avoir sélectionné pour cet exercice !"

  

Vous aussi, participez au tirage au sort hebdomadaire de l'opération Cadremploi & CV First "Améliorez votre CV en un clic" et recevez 5 conseils clés pour votre CV. Voici les modalités de participation.

* Les CV publiés dans le cadre de cette chronique sont rendus anonymes.

  

Propos recueillis par M. Relinger © Cadremploi.fr

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :