Le CV cadre

Publié le 3 février 2020 Séverine Dégallaix

Vous êtes à la recherche d’un poste de cadre, vous cherchez à changer d’employeur, ou vous voulez tout simplement dépoussiérer votre CV ? Le CV d’un cadre présente des spécificités. Découvrez quelles sont les rubriques à valoriser ou les soft skills à privilégier, comment classer vos expériences, et plus globalement ce que recherchent les recruteurs. Grâce à notre article, le CV cadre n’aura plus aucun secret pour vous.
Le CV cadre
  1. Les expériences à valoriser dans le CV cadre
  2. Le CV cadre et la rubrique formation
  3. Les soft skills dans le CV cadre
  4. Quid de la rubrique loisirs ?
  5. La forme du CV cadre

Les expériences à valoriser dans le CV cadre

La rubrique « expériences professionnelles » est l’une des plus importantes du CV cadre. Elle met en avant vos compétences techniques acquises lors de vos différents emplois.

Si vous répondez à une offre d’emploi, c’est cette rubrique qui sera scrutée en premier par les recruteurs puisque vos compétences devront correspondre en un maximum de points aux compétences requises pour le poste à pourvoir. Par exemple, l’annonce prévoit l’encadrement d’une équipe ? En tant que cadre, vous managez plusieurs collaborateurs, c’est le moment de le mettre en avant sur votre CV.

Le format antichronologique est à préférer, en particulier si vous avez plusieurs expériences : commencez par la plus récente en remontant jusqu’aux plus anciennes. Et épurez régulièrement : plus vous avez d’expérience, moins les premières ont d’importance. Inutile, au bout de 20 ans de carrière, de signaler votre stage de trois mois pendant vos études.

Bon à savoir : les recruteurs sont friands de chiffres. N’hésitez pas à donner le nombre de salariés de chaque entreprise, le chiffre d’affaires que vous avez généré si vous êtes cadre commercial, la taille de votre équipe si vous êtes manager, le nombre de projets menés si vous êtes chef de projet...

Le CV cadre et la rubrique formation

L’importance de la rubrique formation dépend de votre niveau d’expérience. Un jeune diplômé n’ayant pas encore accumulé beaucoup d’expérience aura intérêt à détailler sa formation initiale davantage qu’un cadre expérimenté. Si vous vous trouvez dans ce second cas, contentez-vous de signaler votre diplôme le plus élevé.

Bon à savoir : si vous êtes un cadre expérimenté (on parle aussi de cadre senior), pensez à signaler la formation continue, dans le cadre du CPF par exemple, cela prouve que vous maintenez à jour vos connaissances et que vous êtes prêt à relever des défis. Signalez en particulier les cursus sanctionnés par un diplôme ou certificat.

Les soft skills dans le CV cadre

À côté des compétences techniques, les compétences comportementales (autrement appelées soft skills) ne sont pas à négliger dans le CV d’un cadre. Si elles ne permettent pas à elles seules de vous faire décrocher l’emploi de vos rêves, elles peuvent faire la différence avec un candidat concurrent si vous êtes à compétences égales. Créativité, intelligence émotionnelle ou encore esprit de synthèse, ne vous privez pas de les faire apparaître dans votre CV.

Comment parler de ses soft skills sur votre CV ? Vous pouvez, au choix, créer une rubrique spécifique « Soft skills » dans laquelle vous listez et illustrez toutes vos capacités complémentaires à celles qui s’apprennent et se mesurent, les hard skills. Ou alors, les disséminer dans les différentes rubriques indispensables : vous entraînez une équipe de rugby le dimanche, indiquez-le dans vos loisirs, le recruteur y verra votre capacité managériale.

Quid de la rubrique loisirs ?

Faut-il mettre une rubrique loisirs/divers/centres d’intérêt dans un CV cadre ? La réponse, sans aucune hésitation est… oui ! Elle est particulièrement utile pour les plus jeunes cadres car elle donne un potentiel sujet de conversation et permet d’illustrer des compétences, mais même pour les profils seniors, elle ne peut pas faire de mal : aucun recruteur ne rejettera votre CV parce que vous avez dit pratiquer le tennis.

Notre conseil Cadremploi : préférez des centres d’intérêt que vous pouvez lier à des compétences professionnelles (sport d’équipe par exemple). À l’inverse, exit les hobbies qui portent à débat comme la corrida, le tir ou l’encartement dans un parti politique.

La forme du CV cadre

Nul besoin de miser sur des couleurs criardes et une taille de police 20 pour attirer l’œil du recruteur. Le CV parfait, cadre ou non, doit être sobre et simple. Un recruteur reçoit des centaines de candidatures pour une même offre d’emploi. Pour ne pas l’inciter à écarter votre CV, toutes les informations importantes doivent clairement y figurer. Tenez-vous-en à une ou deux couleurs, utilisez des bullet points, mettez en gras les compétences les plus importantes et ne cherchez pas à faire une mise en page extravagante.

Notre conseil Cadremploi : privilégiez au maximum le CV sur une page unique. Et faites-le parvenir au recruteur au format PDF pour être certain qu’il réussisse à l’ouvrir.

Séverine Dégallaix
Séverine Dégallaix

Diplômée en presse écrite, Séverine Dégallaix travaille depuis plus de dix ans sur des sujets concernant la recherche d’emploi et la gestion de carrière. A travers des interviews d’employeurs et de spécialistes du marché du travail ainsi que des années de recherches, elle a développé une expertise qui lui permet d’apporter des réponses actuelles aux problématiques rencontrées par les salariés et candidats de tous secteurs.

Vous aimerez aussi :