Les bonnes idées à piquer aux CV étrangers

Elodie Buzaud

Pas la peine de jouer la carte de l’excentricité pour faire remarquer son CV. Voici quelques pratiques utilisées à l’étranger, dont vous pouvez vous inspirer pour retenir l’attention des recruteurs.

Le mini-résumé en haut du CV

Caractéristique des CV anglo-saxons, cette sorte d’introduction correspond à « un petit paragraphe de 2-3 phrases au début du CV qui résume le profil, les compétences principales, l’expérience et la motivation du candidat, explique Nela Pavlouskova, responsable communication pour le cabinet de recrutement international Approach People Recruitment. Il sert à vendre le CV et aide le recruteur à situer qui vous êtes, ce que vous avez fait et ce que vous voulez faire. On peut écrire, par exemple : "Je suis responsable communication internationale. J’ai 5 ans d’expérience dans les médias en France et 1 an à l’étranger. Je sais travailler en gestion de projet, événementiel, relations presse et je cherche un poste en Irlande dans une grande entreprise". »

Exemple de résumé de CV avec quelques réalisations

Le CV (un peu) plus long

Certes, « il ne faut pas trop détailler son expérience dans son CV comme le font les Anglais, ça semblerait bizarre à un recruteur français. Mais on peut davantage détailler les missions, estime Nela Pavlouskova. Vous pouvez, par exemple, opter pour 3 ou 4 puces par expérience ». Une sur le budget que vous avez géré, une sur le nombre de personnes managées, une autre avec les noms de clients prestigieux, une sur le chiffre d’affaires que vous avez généré, etc. « Ça nous permet d’avoir beaucoup plus d’informations. Pour une personne qui a 30 ans d’expérience, un CV de 3 pages n’a rien d’aberrant, au contraire !, considère Anne Kacedan, consultante pour le cabinet de recrutement Hays. De toute façon, le CV une page ne sera bientôt plus d’actualité. Les CV détaillés sont la réponse logique à l’utilisation croissante par les recruteurs des logiciels de tri de CV par mots-clés. » Toutefois restez vigilant à la lisibilité du document, même si ce sont majoritairement des logiciels qui scannent votre CV en premier dans les grandes entreprises, ce sont bien des yeux humains qui le détaillent ensuite.

La technique anti-trou des Anglais

À l’inverse des Français, les Anglais ne cherchent pas à masquer les trous - période de chômage, congé maternité, etc. Au contraire, ils en font une transition entre deux expériences. « Les périodes de creux professionnels peuvent valoriser l’expérience suivante, la justifier », explique Nela Pavlouskova. Pour ce faire, « le candidat peut rajouter pourquoi il a changé d’entreprise en une ligne, entre deux expériences. Par exemple, dans le petit paragraphe sur ma mission, je rajoute une puce Motif du départ », détaille Anne Kacedan. Si vous avez quitté un secteur pour vous diriger vers un autre, expliquez-en la motivation. Si ça s’est mal terminé avec votre employeur et que vous vous êtes retrouvé au chômage, c’est plus délicat. Mais vous pouvez écrire « J’ai quitté l’entreprise et ai suivi un MBA en XX, pour me diriger vers tel spécialité », ce qui devra être concordant avec le poste qui suit ou auquel vous postulez.

La rubrique Références

Les prises de références se développent en France mais rares sont les candidats qui vont jusqu’au bout. Nombreux fournissent des lettres de recommandation, mais peu indiquent les mails et les numéros de téléphone de leurs référents sur leur CV. Pourtant, « c’est un gain de temps et un gage de confiance pour un recruteur », précise Anne Kacedan. À condition de s’assurer en amont que la personne référente est d’accord, bien entendu.

Remplacer la rubrique Centres d’intérêt

Plutôt qu’une rubrique Divers ou Activités personnelles, les anglo-saxons intègrent en fin de CV une rubrique Réalisations personnelles ou Engagements personnels et/ou associatifs. « Ça peut être une rubrique en complément des centres d’intérêt, ou en remplacement », précise Nela Pavlouskova. Une pratique nouvelle qui puise ses origines dans celles des multinationales. « Chez Google, par exemple, c’est très important d’avoir des buts ou des réalisations dans le domaine de la vie privée. C’est la "googliness". Vous ne devez pas simplement faire du football, mais avoir votre club et en être le président. Vous ne devez pas vous contenter d’écrire des poèmes, mais en avoir déjà publié un recueil. Ça montre que vous êtes une personne déterminée qui va au bout des choses » ajoute la consultante.

Les DON’Ts des CV étrangers 

- Le CV vraiment trop long, à l’américaine.

- La photo pleine page, à l’allemande.

- Le nom et la profession des parents, à l’allemande.

- Les traits de personnalité en bas du CV, à l’espagnole.

- La rubrique Autre détaillant les congés maternité, période de chômage, de maladie, etc. à l’allemande.

 

Pour aller plus loin : C’est décidé, je refais mon CV.

Elodie Buzaud © Cadremploi

Elodie Buzaud
Elodie Buzaud

Le travail et l’écologie sont mes thématiques de prédilection. En tant que journaliste indépendante, je cherche notamment à répondre aux questions que posent ces deux sujets pour mieux comprendre comment le travail, et les travailleurs, peuvent contribuer à la transition écologique.

Vous aimerez aussi :