1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Les pires conseils pour rédiger un CV

Les pires conseils pour rédiger un CV

les-pires-conseils-pour-rediger-un-cv-

Sylvie Laidet

À force de côtoyer recruteurs et candidats, on s’est aperçu que des conseils complètement contre-productifs pour la rédaction d’un CV circulaient. On préfère vous mettre en garde.

Afficher qu’on est à l’ouest dès le titre

Aie, alors là ça pique ! « Certains candidats débarquent encore avec un CV affichant le titre "curriculum vitae", sur le conseil visiblement très averti de pros du recrutement », déplore Isabelle Ruffin-Sathicq, associée au sein du cabinet d’outplacement L’Espace Dirigeants. Si vous tombez sur un modèle de CV qui vous le propose, fuyez !

Lire aussi : Refaire son CV : suivez notre méthode en 6 étapes

 

Faire long

« Plus c’est long, mieux c’est, me racontait récemment un candidat très fier de son CV de 3 pages. Erreur, une page suffit amplement. Un recruteur apprécie l’esprit de synthèse », argumente Elisabeth Simon-Roussel, dirigeante du cabinet de coaching et d’accompagnement RH RecrutEmploi.

 

Cacher les trous

« Vous avez des trous dans votre CV ? Organisez-le par compétences » ! Ben voyons, voilà un conseil qui ne revient pas à prendre les recruteurs pour des imbéciles. Il est évident qu’au fil de l’entretien, ou même tout simplement sur votre profil en ligne, ils ne pourront pas reconstituer votre parcours. Bref, jouez plutôt carte sur table. Tout le monde gagnera du temps.

 

Mettre une photo décalée

Si, ne riez pas, on voit encore des CV avec des photos de vacances par exemple. Tout créatif que vous soyez, si un expert en recherche d’emploi vous donne ce tuyau, passez vite votre chemin. Si vous mettez une photo de vous sur un CV, elle doit être sobre et adaptée à une démarche professionnelle. 

 

Un CV haut en couleur

«Pour attirer l’œil du recruteur, mettez plein de couleurs, de polices, de taille de caractère différentes ! ». Voilà le genre de conseil que Pauline, une jeune chef de projet désormais en poste dans une agence d’évènementiel sportif s’est bien gardé de suivre pour rédiger son CV. Et grand bien lui en en pris, un CV sobre sans clignotant de partout est toujours plus efficace.

Lire aussi : CV: comment faire simple et beau ?

 

Changer de nom

Quelques années ont passé et pourtant Sandra Ammara, consultante presse, se souvient encore de cette recommandation d’un conseiller emploi : « prenez le nom de votre mère il fait plus français moins étranger. « Évidemment, j'ai gardé mon nom de famille et j’ai trouvé un job dans une agence internationale », précise-t-elle.

>> Votre CV passe le test ? N'oubliez pas de le déposer dans notre CVthèque utilisée par plus de 15 000 recruteurs

58

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Plaisance Patrick

07/02/2018

à 18:19

Il y a juste deux choses que j'aimerais ajouter à cet article qui a déclenché une levée de boucliers et une certaine animosité concernant ce que l'on doit faire figurer ou pas dans son CV .
La première chose est que dans un CV on doit y mettre son âme ,que ce dernier à travers des exemples et des résultats obtenus concrets doit donner envie au recruteur d'en savoir plus et de vous rencontrer (c'est l'objectif premier du CV).Pour les personnes expérimentées ce qui compte avant tout c'est le "savoir faire",les diplômes passant au second plan.
Licencié sec à 56 ans (bac littéraire de formation)en tant qu’analyste de crédit j'ai su rebondir à travers des missions d'intérim en me présentant comme le pompier de service de suite opérationnel et très réactif.
Je serai tenté de dire (ceci n'engage que moi) que déclarer "je suis trop âgé" est bien souvent un prétexte fallacieux et peut de façon sous-jacente un mal être ou une mauvaise tecnique de recherche d'emploi
Une seconde chose dont ne parle pas cet article c'est qu'il faut dans ces moments difficiles savoir résauter et élargir son réseau professionnel.
Bien souvent des recrutements se font en amont et quelquefois des postes sont pourvus avant l'officialisation de l'annonce à paraître .Car ce n'est pas en attendant tranquillement chez soi que l'on va venir vous chercher...
Enfin dernière chose que j'aimerais mentionner concernant le CV c'est que dans ce dernier il ne faut pas hésiter à ajouter des personnes référentes ( en ayant bien sûr l'aval de ces dernières) qui pourront témoigner de la moralité,des compétences et de l'excellence du travail fourni dans tel poste par le candidat.
Tous mes vœux de réussite à ceux et celles qui sont engagées dans cette course au trésor qu'est l'emploi qui les attend quelque part..

> Répondre

En réponse à Plaisance Patrick

Meynaud Nicolas

13/03/2018

à 19:05

Bonsoir, belle réponse et de très bons conseils. Me redonne foi en ma recherche et aux recruteurs.
Cordialement
N.MEYNAUD

> Répondre

MecheriF

06/02/2018

à 15:52

Oui, c'est mieux en le disant, ne serait-ce pour que certains puissent définitivement intégrer ces règles de base !

> Répondre

Dorliss

12/12/2017

à 21:01

Faut être complètement demeuré pour appliquer un de ces conseils.Cela étant dit c'est tellement évident que l'article ne se justifie pas non plus !

> Répondre

En réponse à Dorliss

Lucile

13/12/2017

à 17:55

En tant qu'assistante RH, j'ai déjà vue des CV de plusieurs pages (2-3) et des photos de type selfie... alors c'est peut être étonnant, mais : Oui, il faut encore préciser ces quelques règles de bases. Même si ça nous parait être du bon sens.

> Répondre

En réponse à Lucile

Matoumboo

04/03/2018

à 17:16

Pareil pour moi. Je suis conseillère en insertion professionnelle et ce que je constate parfois est affligeant. Les Cv bien trop colorés ou vides, les mensonges faciles à déceler, les fautes, les photos vieilles de 15 ans ou à la plage, bonus avec un modèle de 5 pages ...

> Répondre

tbo156X4HC

12/12/2017

à 18:49

Cela devient agaçant: Al'heure où des milliers de postes ne sont pas pourvus, et où, en face, un nombre croissant de chômeurs défraie la chronique, nos chers recruteurs ne semblent pas chercher la personne qu'il faut pour l'entreprise, mais la personne qui leur plait! Senior, je recherche un job pour finir ma carrière, et là aussi, on parle plus "CV" ou "lettre de motivation" que "compétences", "savoir-faire" ou "expérience".J'en parlais encore récemment avec mon conseiller Pôle Emploi, il semblerait que la solution serait "d'adapter" le CV au poste à pourvoir?
"Trop compétent..." m'a t'on répondu plus d'une fois..."Trop d'expérience nuit à l'intégration".Enfin, un employeur sérieux vous demande vos certificats de travail, pourquoi tricher en amont? On peut être un excellent salarié et un piètre rédacteur, ça c'est permis, non? Messieurs les recruteurs, le niveau de Français des jeunes n'a jamais été aussi bas: Si vous écartez tout CV comportant des fautes,vous devrez embaucher à l'étranger.

> Répondre

En réponse à tbo156X4HC

Solvjeg

13/12/2017

à 11:15

Merci pour ce commentaire que je trouve trop souvent absent à ce genre d'articles. C'est très vrai. Bravo.

> Répondre

Luis Morais

12/12/2017

à 18:38

Bonsoir,
Un bon CV doit être le plus proche de la réalité avec des hauts et des bas, comme dans la vie … La vie n’est pas linéaire .... le CV non plus …

Et un bon CV n’a pas de frontières …
Malheureusement la France est un pays d'élitiste.
Si tu vous avez un BAC +5 ou plus, mais pas en France (mon cas… Université de Coimbra Portugal le TOP TOP et une des plus anciennes en Europe) et pas dans une école de commerce francaise vous êtes considéré un Nul pour les recruteurs.

J’ai toujours travaillé en France pour des sociétés Américaines et Asiatiques ou le parcours professionnel, les compétences, la force, l’envie de réussir, de faire avancer la société, les résultats présentés sont plus importants que la formation de base ….
On marche sur la « Meritocracy » ...

Comment on recruteur après 15-20 ans d’un excellent parcours professionnelle continue à exclure des candidats par son parcours académique ?

> Répondre

Diana R

12/12/2017

à 18:08

Bon, le dernier conseil est très valide. Il faut pas être hypocrite !
En France, une personne ayant un nom de famille d'origine français ou anglais a beaucoup plus de possibilités d'être embauché.
Je parle dès l'expérience. J'ai des amis qui ne trouvaient pas un emploi avec son nom de famille et une fois ils ont adopté le nom de famille de son mari/femme, ils ont été appelés.
Je connais beaucoup du monde que dépit la riche expérience, n'arrive pas à trouver pour n'être pas français ou européen donc le dernier conseil est complètement utile.

> Répondre

zette

12/12/2017

à 18:08

Et la réponse ne se fait pas attendre, tu es trop vieux = votre profil ne correspond pas au poste. et bien j'ai arrêté de me prendre la tete, plus de lettre de motivation! sans compter les offres frauduleuses, les entretiens annulés sans prévenir Etc...on demande aux candidats d’être à l''heure, c'est normal,mais un recruteur devrait etre à l'heure également. Un peu plus de respect de part et d'autre et un peu moins d'hypocrisie ferait avancer les choses ! Cela fait 10 ans que ça dure!

> Répondre

jean

12/12/2017

à 17:57

Oui mais quand on a 25 ans d expériences sur 1 page c est un peu fantaisiste bien sur --- super vos conseils

> Répondre

En réponse à jean

Didine63

06/02/2018

à 15:21

Je peux vous assurer que ça passe, même avec 3 ou 4 grosses expériences.
Au delà, il faut passer à 2.
Perso, j'ai choisi le cv par compétences et ai pu y caler sans problème mes 21 ans d'expérience.

> Répondre

bob

12/12/2017

à 17:10

Ingénieur cadre j'ai eu mon dernier emploi grâce à une photo de chat en guise de profil.

> Répondre

SMIDT Axel

29/11/2017

à 21:33

Ce que dit Sylvain est exact: aussi bien le CV, que la lettre de motivation du créatif, et même les habits qu'il mettra le jour de l'entretien et dans son boulot de tous les jours ne peuvent correspondre aux CV, lettres de motivation et costumes classiques du candidat contrôleur de gestion ou commercial mais le monde des créatifs -qui est passionnant- est quand même à part. Et en plus ils ne comptent pas leurs heures tant que le boulot n'est pas terminé !

> Répondre

En réponse à SMIDT Axel

Gilles

12/12/2017

à 19:20

oui, parfaitement ; je voudrais réagir plus globalement en disant que je trouve déplorable que l'on soit de plus en plus formaliste dans la façon d'apprécier une candidature, sa forme ...plus que sont contenu ? Il me semble que l'esprit général du recrutement actuel est plus basé sur : de quelle façon poser sa candidature et quoi dire que la question de savoir qui ont est est que somme nous capable de faire ...Bref je serais enclin , si j'étais dans la situation d'un recruteur de ne pas me formaliser sur ces aspects purement composite de la candidature et plus sur le fond...

> Répondre

sylvain

28/11/2017

à 18:38

Les parcours balisés et sans fautes, je n'y crois pas

Et qu'on ne vienne pas me dire "j'ai pris trois ans sabbatiques où j'ai profité pour voyager et enrichir ma connaissance des langues et de relations humaines".

Je préfère qu'on me dise "j'ai été déboussolé et fait une dépression qui m'a duré trois ans".

Alors on peu parler.

> Répondre

En réponse à sylvain

SISSYL

23/01/2018

à 14:46

Bonjour, vous avez tout à fait raison ; Personne n'a de vie parfaite, tout le monde rencontre dans sa vie des moments de doutes. Et c'est vrai que je préfère quelqu'un qui dira la vérité que quelqu'un qui va se faire passer pour une personne sans faille. Je pense que la chance joue beaucoup .

> Répondre

En réponse à sylvain

Pl

12/12/2017

à 18:27

Les Cv le plus souvent écartés sont souvent ceux qui comptent beaucoup de fautes d'orthographe......

> Répondre

En réponse à sylvain

Marc

12/12/2017

à 16:41

Remarque non pertinente........d'une personne qui ne connait pas l'export.

La vie n'est fait que de richesses avec un S il faut du temps 1/2/3/4/5......ans pour comprendre et du temps pour gagner du temps...........
Marc CONESA

> Répondre

En réponse à sylvain

kallia

30/11/2017

à 14:04

oui moi aussi
mais le système nous pousse à l'hypocrisie
à toujours être positif même si ce n'est pas le cas
du coup on ment à l'autre mais plus grave à soi-même
comment être heureux dans un job quand dès le début il faut être une machine à gagner et écraser les autres ? cette époque est has been !

> Répondre

sylvain

28/11/2017

à 18:34

Je suis dans un entreprise de production artistique et je reçois souvent des CV avec des photos costume cravate et tout le discours qui va avec. Je les mets directement à la poubelle. Je cherche des collaborateurs créatifs et avec de l'humour.
"je suis l'homme de la situation" j'ai lu ça 10000 fois. Je ne veux pas de ça.

> Répondre

LeGrandDuDuche

28/11/2017

à 16:04

On marche sur la tête ...
J'ai connu le marché de l'emploi fin des années 70 : Si qualifié pour le poste, un entretien, pas besoin de CV ni de lettre de motivation mais une période d'essai renouvelable et "point barre".
En 78 je suis resté au chômage 1/2 journée avant de trouver un poste, j'y suis resté 23 ans, rentré comme technicien j'en suis ressorti cadre responsable du service recherche.
Ensuite 10 ans comme directeur technique dans l'industrie avec un statut de cadre dirigeant.
Je recherche un emploi depuis 8 ans, et j'accepte tout.
Mais je suis soit sur-qualifié ou trop âgé...
De plus les recruteurs me demande une lettre de motivation pour empiler des petits pois dans un rayon (sic)

> Répondre

En réponse à LeGrandDuDuche

Cassandra DIBONDO

09/02/2018

à 22:58

Bonjour,
Si vous me permettez: vous êtes un baby boomer, pendant la période de plein emploi en France (les 30 glorieuses quoi). À cette époque on faisait des carrières de 20 ans dans la même boîte. C'est normal, la conjecture n'est plus la même, malheureusement...
Cdt,
Une Millenial (née dans une conjecture difficile, élevée sans un aveni certain, aujourd'hui active dans un marché du travail saturé)

> Répondre

En réponse à LeGrandDuDuche

Patrick

12/12/2017

à 17:37

Les recruteurs me demandeNT et non pas me demande. Même si les demandes en question sont absurdes, ce qui peut être parfois le cas, le must, c'est d'éviter les fautes d'orthographe.
Nota : les annonces des cabinets de recrutement sont souvent bourrées de fautes d'orthographe, de français et je ne parle pas de celles rédigées dans un pseudo-anglais.

> Répondre

omori sogen

28/11/2017

à 12:05

Ce dont je m'aperçois, c'est que la formation professionnelle devrait commencer par ça. L'explication claire des méthodes de recherche d'emploi. Et bizarrement, on sort de nos écoles des individus qui savent tout, sauf l'essentiel. En résumé, l'article explique que prendre un recruteur pour un idiot est une mauvaise idée. Possible qu'il ne soit normalement pas nécessaire d'expliquer ça à qui que ce soit. Mais on trouve de tout. Dans notre beau pays de France, où être nul en langue est encore très à la mode ; on voit des personnes qui parlent anglais couramment, jusqu'à ce que dans le cadre de l'entretien, on passe en VO sans sous-titre.

> Répondre

Etienne ROGER

28/11/2017

à 11:37

Dans beaucoup de cas le recruteur va d'abord rejeter en quelques secondes tous les CV qui ne vont pas l'accrocher.
Ensuite il va lire mieux et sélectionner des candidats qu'il pourra présenter au décisionnaire du recrutement.
Il faut que la candidature soit proche des besoins exprimés par ce dernier.
Ecrire "curriculum vitae" ne me semble pas changer grand chose. Par contre des phrases pas claires, comme "Si vous tombez sur un modèle de CV qui me propose, fuyez !" risquent d'être rédhibitoires. Il faut faire relire son CV, clarifier et éviter les fautes d'orthographe.
Cacher les trous ou même mentir n'est pas si important. Le premier objectif c'est d'obtenir un entretien. Il est toujours possible ensuite d'argumenter que l'on a eu aussi des activités dans un autre domaine mais que comme cela avait peu de rapport avec le poste recherché elles ont été omises par soucis de simplification.
Les recruteurs ne sont pas des imbéciles mais le choix du bon candidat se fait beaucoup sur l'impression irrationnelle qu'ils ressentent.

> Répondre

omori sogen

28/11/2017

à 10:38

Ce dont je m'aperçois, c'est que la formation professionnelle devrait commencer par ça. L'explication claire des méthodes de recherche d'emploi. Et bizarrement, on sort de nos écoles des individus qui savent tout, sauf l'essentiel. En résumé, l'article explique que prendre un recruteur pour un idiot est une mauvaise idée. Possible qu'il ne soit normalement pas nécessaire d'expliquer ça à qui que ce soit. Mais on trouve de tout. Dans notre beau pays de France, où être nul en langue est encore très à la mode ; on voit des personnes qui parlent anglais couramment, jusqu'à ce que dans le cadre de l'entretien, on passe en VO sans sous-titre.

> Répondre

En réponse à omori sogen

fd

28/11/2017

à 13:10

Autre possibilité offerte aux salariés : trouver l'entreprise qui leur convient à eux, ou bien se mettre à son compte, ou bien aller offrir ses compétences à l'étranger, laissant les pros de la police d'imprimerie sobre se débrouiller pour trouver qq'un
Chef_d'entreprise...

> Répondre

SMIDT Axel

22/11/2017

à 18:13

C'est un bon rappel classique des règles à suivre. Merci. J'ai une question : peut-on mettre à gauche du CV ,en face des expériences professionnelles, le logo de l'entreprise où l'on a travaillé ? Il parait que non .J'ai embauché une quinzaine de personnes dans ma carrière et j'aime bien personnellement voir des logis discrets bien sur , pas énormes , ça attire le regard sur l'entreprise, surtout si elle est connue, de manière immédiate et synthétique. Autre chose, mettre la mention obtenue avec un diplôme si la mention est exceptionnelle , ex : Bac S (ou même tout autre bac) avec mention TB , c'est -en principe- un gage de travail et de capacité intellectuelle. J'ai embauché sur cette info et rarement été déçu.

> Répondre

En réponse à SMIDT Axel

Valérie

29/11/2017

à 19:16

Mettre des logos alourdit le fichier. Un CV n'est pas un prospectus pour acheter une entreprise. Je trouve que ça fait enfantin de mettre des logos. Voilà c'est mon avis et les avis il y en a des milliers.

> Répondre

Laurent THOMAS

22/11/2017

à 15:28

Pas tout à fait d'accord sur certains points mais bon ça se tient. Il ne faut pas prendre les recruteurs pour des ahuris mais suivant l'âge du recruteur, il ne cherchera pas les mêmes informations. Les "dents longues du recrutement" chercheront le diplôme qui tue, par contre, un bon recruteur cherchera l'expérience

> Répondre

firenze

22/11/2017

à 10:32

Chaque personne a son avis sur le bon CV. D'un consultant à un autre les conseils varient. A mon avis un bon CV est celui qui permet de décrocher des entretiens régulièrement. Après en effet on est dans la vie professionnel, donc un peu de sobriété c'est mieux.

> Répondre

MagaliB

21/11/2017

à 19:41

Ces conseils sont assurément très utiles. Mais en effet comme déjà évoqué dans d'autres commentaires, quand on a pas fait toute sa carrière dans la même entreprise, ça devient un véritable casse-tête de synthétiser. Dans mon secteur il y a plus de CDD longue durée que de CDI, avec des missions très différentes, c'est difficile de regrouper tout ça sur une page et d'avoir une présentation pas trop chargée.

> Répondre

En réponse à MagaliB

Valérie

29/11/2017

à 19:20

Je suis dans la même situation que vous : 9 missions dans différentes entreprises (CDD, intérim, stages)

> Répondre

En réponse à MagaliB

Olivier

22/11/2017

à 09:28

Effectivement on trouve auprès des recruteurs à boire et à manger.

Entre ceux qui veulent un CV chronologique, ceux qui en veulent un regroupé par thème.

Ceux qui veulent une photo et ceux qui n’en veulent pas.

Sans parler de ceux qui vous font vous déplacer pour rien (cabinet qui reçoit des candidats au cas où sans savoir si le poste est déjà pourvu).

Ceux qui vous font recruter par des stagiaires qui n’ont aucunes compétences et qui de toute façons devront référer à leur supérieur.

Ceux qui ne sont pas en mesure d’organiser une visio-conférence pour un premier contact (gain de temps, gain d’argent).

Ces moteurs de recherche d’emploi comme par exemple l’autre jour sur INDEED cliquant sur une annonce, renvoi vers Viadeo ou il faut s’inscrire ensuite renvoi vers un autre site ou il faut encore s’inscrire et ensuite en 4 ème position vous vous retrouvez enfin sur le site du recruteur final ou il faut de nouveau s’inscrire.

Ces annonces ou ce qui vous intéresse ce trouve tout en bas de l’offre : les conditions obligatoire, comme par exemple parler anglais couramment. Si ce genre d’info était dans l’énoncé on gagnerait du temps quand on est en recherche d’emploi.

Ces recruteurs qui ne savent pas la différence entre un véhicule de fonction et un véhicule de société, au point que, c’en est risible, ils inscrivent dans leurs annonce « véhicule de fonction, vous pouvez l’utiliser le week-end ».

Ces annonces qui tentent de séduire les candidats en stipulant « tablette, smartphone » dans la package, et en précisant les marques. Comme si un candidat était à la recherche de jouets que de toute façon il n’aura pas le droit d’utiliser à des fins personnelles, alors qu’il serait plutôt à la recherche d’un emploi.

Et ce recruteur qui m’a dit : « il n’y à aucun poste pour vous sur cette terre ».

Et pôle emploi qui me convoque pour un poste auprès d’une société dans laquelle je suis déjà salarié.

Tous ces recruteurs qui pullulent partout me font penser à ces centres villes ou tous les commerces sont remplacés par une banque, un assureur, un opticien, un coiffeur.

Bref tel les centres villes, le recrutement est t’il mort ?

> Répondre

En réponse à MagaliB

Silkfeather

21/11/2017

à 23:59

MagaliB,

Je comprends tout à fait votre situation, car j'ai eu une période dans ma carrière où j'étais souvent en CDD, dans plusieurs sociétés différentes, afin de changer de métier.

De plus, certains secteurs particuliers fonctionnent beaucoup plus en CDD ou CDD de mission qu'en CDI. C'est la raison pour laquelle, j'ai qualifié d'absurde la tendance à prôner le CV en 1 page.

Si vous souhaitez échanger à ce sujet : je serai ravie de partager mon expérience avec vous, si cela peut vous donner de nouvelles idées.

Cordialement,

> Répondre

Silkfeather

21/11/2017

à 19:39

Etant recruteur de métier et ayant la passion du recrutement depuis 17 ans, j'ai déjà embauché des profils divers et variés, voire très rares dans le monde entier.

C'est pourquoi, je suis interpelée par certains des soi-disant "conseils" sus-mentionnés. Evidemment, il est inutile de mettre comme titre " curriculum vitae " car tout lecteur voit bien que ce n'est pas le Bottin Mondain qu'il tient en main !

En revanche, le fameux conseil du CV en 1 page est tout aussi absurde, quand votre candidat possède plus de 20 ans d'expérience dans des fonctions riches et techniques. Il faut savoir que les CV internationaux ou les CV anglo-saxons font, en moyenne, 5 à 10 pages en anglais of course, comprenant toutes les responsabilités assumées, toutes les recherches menées ou toutes les publications du candidats etc.

Si vous savez recruter, vous savez repérer immédiatement l'essentiel dans un CV français ou international.

Quant aux couleurs, il vaut mieux préférer la sobriété sauf si vous êtes dans certains métiers spécialisés comme le design, le graphisme etc. Mais n'oubliez pas que quand un lecteur vient de lire 20 à 50 pages avant votre CV, il ne verra plus rien si votre document se transforme en feux d'artifice dans les couleurs !

Quant à la photo, ne le mettez sur le CV que quand l'offre d'emploi le demande obligatoirement, ou quand vous exercez dans les métiers d'apparence comme mannequin, acteur(trice), comédien(ne) voire chargé(e) de communication ou de relations publiques etc. Sinon, la photo n'est rien d'autre qu'un instrument d'élimination et non de sélection ! Et si vous devez en mettre une, vous devez y apparaître en costume-cravate pour les messieurs, et tailleur pour les dames : classique et sobre comme toujours.

Quant au changement de nom, c'est également idiot car souvent vous devrez joindre des pièces d'identité, diplômes ou attestations de travail, donc cela ne sert à rien de modifier votre nom. Sinon, vous induisez un doute dans l'esprit du recruteur sur une éventuelle usurpation d'identité !

Néanmoins, je comprends les frustrations des candidats quand ils n'ont pas réponses à leurs candidatures (car j'étais aussi à leur place quand je postule). Mais il faut que vous voyez les coulisses des directions de recrutement pour en comprendre la raison.

Quand vous devez mener de front 7 à 10 recrutements (et c'est toujours pour hier voire avant-hier ! ), et que vous recevez pour chaque offre entre 200 à 700 CV à trier, vous voyez que 24h dans une journée ne suffiront pas ! Parfois, le ou les candidats qui, pour vous sont les meilleurs, ne sont pas retenus par les responsables opérationnels, car ils veulent absolument placer leur copain, voisin ou cousin : imaginez notre frustration ! De plus, certains d'entre eux hésitent pendant des semaines pour prendre une décision, malgré nos multiples relances, et veulent faire rencontrer les candidats par toute leur direction.

Dans certains cas, je ne peux pas révéler aux candidats non retenus que parfois, les dirigeants dans certaines sociétés veulent recruter des " nettoyeurs " (cf. Le film " Léon ") et non des cadres humains ! Et que dire lorsque le PDG de certaines entreprises a un caractère plus proche du personnage incarné par Louis de Funès, dans " la Folie des Grandeurs " que celui décrit dans les livres de management !

Notre métier requiert un haut degré de respect de la confidentialité. Mais parfois cela nous place hélas dans des situations cornéliennes.

> Répondre

En réponse à Silkfeather

Frédéric

08/02/2018

à 13:44

Merci et compliment pour ces mots, pour une fois, justes et proches de la vraie vie.

> Répondre

En réponse à Silkfeather

Didine63

06/02/2018

à 15:26

C'est sur ! costume cravate ou tailleur pour ceux qui postulent à des postes de maçon ou de coiffeuse, ils ne vont pas être pris au sérieux. Et oui, tout le monde ne postule pas dans une banque !

> Répondre

En réponse à Didine63

Silkfeather

08/02/2018

à 01:43

Didine63,

Même un maçon ou une coiffeuse n'a pas deux fois l'occasion de donner une bonne première impression ! Évidemment, dans leur travail quotidien, ils ne s'habilleront pas en tailleur ou costume-cravate ! Et dans certains métiers techniques ou dangereux, ils ont même des tenues de protection adaptées, voire uniformes. Mais ils ne vont pas se présenter à un entretien de recrutement avec ce genre de tenues, ni avec un sèche-cheveux ou une truelle à la main !

Il faut savoir savoir s'habiller de façon appropriée à la situation. Vous ne vous habillerez pas de la même façon pour vous rendre dans un bureau que sur un chantier ! Ce n'est pas parce ce que je suis recruteur, travaillant en tailleur, que je me présente sur un site de production sans casque et sans chaussures de sécurité !!! C'est ce ce qui s'appelle l'intelligence de situation.

C'est justement à cause de ces idées préconçues sur leur présentation induisant une perception erronée de leur profil, que certains candidats ne comprennent pas pourquoi leur candidature n'est pas retenue malgré leurs excellentes compétences professionnelles !

> Répondre

En réponse à Silkfeather

Didine63

08/02/2018

à 20:45

Désolé, Silkfeather de ne pas être d'accord avec vous.
Faire bonne impression, ça ne veut pas dire systématiquement costard cravate. Un jean et une chemise propre sont amplement suffisants dans la très grande majorité des cas. Qui a parlé d'aller à l'entretien en chaussures de sécu ? pas moi à ce que je sache !
Quant aux femmes, sachez que le tailleur est totalement has been. Même la jupe n'est plus obligatoire. J'ai toujours été en pantalon, sobre, à mes entretiens et cela n'a jamais posé de problème.

> Répondre

En réponse à Silkfeather

Nathalie

13/12/2017

à 08:05

Merci pour cet avis, cela va m'aider à refaire mon CV.
Par domaines de compétences sur une page, il n'a pas été apprécié par un retruteur. Je vais le refaire par chronologie.
Difficile de "plaire" à tout le monde.

> Répondre

En réponse à Silkfeather

Serge

22/11/2017

à 11:02

Bien sur la couleur etc ne sont pas des critères de choix du recruteur. Quoi que... Je me suis un jour immiscé dans un forum de RH à Nantes, histoire de voir comment ils choisissent leurs critères. Quand une RH annonce fièrement qu'elle étale les CV sur une table, est qu'elle ne lit que ceux qui l'attirent, on est en droit de se poser des questions sur la couleur qu'on va employer. Tous disent qu'ils ne passent que 30 secondes en moyenne pour savoir si le CV mérite ou pas la corbeille. Je suis pour le CV détaillé, mais pas la majorité des RH qui ne jurent que par le CV monopage. Merci à ceux qui ont compris que 25 ans de carrière à différents poste ne se résume pas en quelques lignes. Bon courage à tous dans vos recherches

> Répondre

En réponse à Silkfeather

richard

22/11/2017

à 08:06

Excellent cette réaction de silkfeather, bien sûr que beaucoup de recrutements sont soumis à toutes sortes d'aléa et qu'en dehors de quelques principes de bon sens à respecter, il n'y a pas de règles établies. Le fond l'emportera toujours sur la forme. qu'est-ce que l'on a pu écrire comme inepties à propos de la rédaction des CV et on continue encore...

> Répondre

En réponse à Silkfeather

Henry Gabriel Gab

22/11/2017

à 07:32

Merci

> Répondre

En réponse à Silkfeather

Giulia

21/11/2017

à 23:31

Très bonne analyse du métier de recruteur, et de bons conseils pour les candidats.

> Répondre

En réponse à Silkfeather

Smounzy

21/11/2017

à 23:06

Etant à la recherche de stage depuis le début de l'année scolaire (Septembre), j'avoue avoir maudit les recruteurs sachant que nous avons un delai (Mars) pour trouver ce stage.
Je vous remercie Silkfeather de m'avoir bien éclairée sur votre travail en fait titanesque.
Car vous me permettez de (mieux) appréhender les tas de réponses négatives et les non-reponses recoltées.
Je prends note aussi pour la photo dont on m avait déjà conseillé de pas mettre à cause de la couleur de ma peau (Noir).Mais si c'est valable pour tout le monde, pourquoi pas....

> Répondre

En réponse à Silkfeather

phil

21/11/2017

à 22:28

Excellent !En particulier la conclusion !

> Répondre

En réponse à Silkfeather

jaclac38

21/11/2017

à 20:46

Merci pour ce dernier témoignage très utile, Silkfeather. Les règles des CV doivent être adaptées à l'expérience, le type de poste et la culture locale, qu'elle soit géographique ou entreprise.

> Répondre

LetsGetSerious

21/11/2017

à 19:07

Faire sobre et concis, et si possible original mais pas trop (pour se démarquer de la montagne d'autres CV), oui bien sûr. Mais réussir à réduire sa carrière à 1 page qui contienne toutes les infos pertinentes et les bons mots-clés etc. tient du parcours du combattant, passés 28-30 ans. Donc, pour alléger, on vous conseille de supprimer toutes les expériences sans lien direct avec le poste visé & les compétences demandées. Mais cela peut se retourner contre vous en rendant le lecteur soupçonneux : pourquoi il manque des mois/années dans ce CV ?
Ce qui nous amène aux fameux "trous" : années sans activité, long chômage ... s'ils sont apparents, c'est le rejet assuré, mais si vous mettez en avant les compétences, vous irritez les recruteurs français qui en sont encore à chercher le parcours chronologique.
Ajoutez à cela qu'un CV est "lu" en moins de 6 secondes - à condition d'avoir franchi le barrage des filtres automatisés - et qu'un CV évalué par 10 RH va générer 6 à 8 avis différents, et bien ... il ne vous reste qu'à vous arracher les cheveux.

Ce qui est drôle/épuisant/terrifiant avec les conseils pour CV (que l'on trouve sur tous les sites professionnels) c'est qu'en les suivant, plus personne ne devrait être demandeur d'emploi. Vous trouvez que ça marche, vous ?

> Répondre

En réponse à LetsGetSerious

WELSCH F

21/11/2017

à 19:56

Je suis d'accord avec vous. Ayant réduit mon CV au maximum (30 ans expérience en 1 page, ... pas des trous, mais avec des regroupements),on m'a demandé en entretien de reprendre tout mon parcours depuis le BAC. J'avais mis de côté mon BTS (hors propos), mais indiqué mes études supérieures(Licence/Maîtrise) reprises sur mon temps personnel à l'âge de 35 ans et surtout liées au métier visé. J'ai été embauchée ... en CDD. Mais reprendre tout mon cursus m'a été très pénible, représentant pour moi une perte de temps !!! Car si j'ai postulé, c'est que je savais mon expérience pertinente par rapport à l'emploi visé.

> Répondre

Papo 25

21/11/2017

à 17:28

Bons conseils!

> Répondre

Yves

21/11/2017

à 17:01

Bonjour,
Merci de transmettre à Pôle Emploi. Au moins de ces conseils est promulgué par Pôle Emploi.
Comme ce monde est formidable.
Mais un CV est il encore UTILE? Ils ne sont pas lu. Tout le monde triche. L'employeur essaie de tromper le candidat avec des annonces ambigus, le candidat essaie de tromper l'employeur avec un CV également ambigu. Bref les gens loyaux et honnêtes sont bien difficiles à identifier dans cette jungle et semblent rares.
Des conseils sur le CV, la lettre de motivation ... sont toujours bienvenus, cependant quelques conseils aux annonceurs feraient grand bien !...
Cordialement

> Répondre

En réponse à Yves

Mailla

21/11/2017

à 19:28

Parfaitement d accord cependant pour le candidat difficile de ne pas tricher ! Comment font ceux qui ont traversé une grave maladie comme un cancer? Aucune société ne voudra vous prendre trop de risque ! Une amie à moi n a pas trouvé de travail pendant 5ans après un cancer du sein ! Après avoir masqué son cv elle a trouvé comme quoi l honnêteté ne paie pas toujours !

> Répondre

En réponse à Yves

STEPHANE FRERE

21/11/2017

à 18:57

tout à fait d'accord avec votre point de vue..

> Répondre

En réponse à Yves

Papo 25

21/11/2017

à 17:55

N'attendez rien des "annonceurs", répondre à une annonce PE ou autres c'est souvent trop tard!
Il faut travailler en amont au travers de vos réseaux, de candidatures spontanées TRÈS BIEN CIBLÉES par rapport à votre bilan personnel et vos compétences techniques comme humaines.
Soyez pro-actif pas attentif!..ne comptez pas que sur le Net, sortez, faites vous voir mais avec un excellent CV tjrs sur vous( clef USB, papier etc..).
SOYEZ MOBILE..

> Répondre

En réponse à Yves

henri

21/11/2017

à 17:38

Tout est dit.
Revenons à l'humain, c'est le plus important dans une relation de travail, malheureusement nous sommes en France....
Cordialement.

> Répondre

+