Reconversion : 5 conseils clés pour votre CV

Cadremploi

Cette semaine c’est le CV de E., animatrice culturelle de formation mais en quête d’un poste d’institutrice, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui délivre 5 conseils sur-mesure pour faciliter sa reconversion. Ce service vous intéresse ? Découvrez dans cet article les modalités de participation.

 Visualisez le CV reconversion en PDF*

 

L’impression générale d’Anthony, expert CVfirst : « Animatrice culturelle de formation, vous recherchez un poste d’institutrice. Cependant le positionnement de votre CV paraît trop compliqué. Objectif : clarifier votre démarche ! »

1 – Affichez votre projet de reconversion

« Où voulez-vous en venir ? Une des premières choses qui me saute aux yeux est l’absence de titre et d’un résumé de carrière qui permettrait de comprendre l’articulation de votre parcours et de préciser le pourquoi de votre positionnement actuel. Si, d’un point de vue professionnel, votre démarche est légitime, elle mérite quelques éclaircissements pour plus d’efficacité. »

2 – Reconstituez votre parcours en conséquence

« D’un point de vue général, la complémentarité enseignement/animation de votre profil est intéressante. Cependant, en même temps, votre CV donne l’impression que vous avez aussi un peu erré sans but précis. La multiplication des missions menées en parallèle, dans les sections « Profil » et « Animation culturelle » par exemple, entretient encore cette confusion.

Votre parcours est complexe et votre CV donne l’impression de le compliquer encore plus, en mélangeant les dates et les missions. Quand plusieurs missions se superposent, il est préférable de le préciser au niveau du parcours. Soit ces missions sont complémentaires et elles peuvent être fusionnées sous un seul titre, soit elles sont différentes et il est préférable d’indiquer, pour chacune, le temps que vous y consacrez.

Pour comprendre le positionnement de votre candidature, il est nécessaire de prendre connaissance de l’ensemble de votre parcours et d’opérer un travail minutieux de décryptage. L’avantage d’un CV est, justement, qu’on peut reconstituer le parcours et « refabriquer » un but. »

3 – N’hésitez pas à hiérarchiser

« Globalement, votre CV accorde autant d’importance à chacune de vos expériences. Pourquoi pas ? Vous vouliez sûrement, dans un souci d’équité, présenter vos nombreuses missions ces sept dernières années. Mais cette présentation s’opère au détriment de votre dernière progression et de votre objectif.

C’est pourquoi vous devez développer davantage, dans votre parcours, les missions qui sont en phase avec votre objectif. Pour cela, il est préférable de valoriser certaines expériences typiquement liées à l’enseignement plutôt que d’offrir une surface lisse sans aspérité… mais sans progression anglée sur votre objectif. Par exemple, l’« Accueil des artistes » (de grands enfants ?) est intéressant. Mais par rapport à votre objectif, l’enseignement du français ou l’animation d’un atelier photo mériterait sûrement une mise en avant supplémentaire. De même vous mentionnez l’« Enseignement du français « langue précoce » à l’Institut Français d’Innsbruck auprès d’enfants français âgés de 6 à 8 ans ». Cette responsabilité est intéressante… et parfaitement en phase avec votre objectif. Pourquoi ne pas la valoriser ?

Ce qui intéressera votre interlocuteur, c’est d’en connaître les résultats, ou plutôt, vos résultats. Quels sont-ils ? Qu’avez-vous apporté à ces enfants grâce à vos actions personnelles et concrètes ? Qu'avez-vous modifié, amélioré, créé après votre prise de fonction ? Avez-vous repris un programme existant ? L’avez-vous développé ? Pour quelles réussites ? En clair, quelle est votre valeur ajoutée ? »

4 – Expliquez vos virages professionnels

« Votre parcours professionnel, riche mais éclectique, peut dérouter un recruteur. Pour le rassurer, il faut mieux lier et expliquer certains de vos changements professionnels qui sont surprenants. Par exemple, quitter un poste de responsable éditoriale pour un poste d’animatrice mérite d’être expliqué, voire valorisé.

De même, à votre reconversion professionnelle s’ajoute un repositionnement géographique.  Vous avez tellement voyagé qu’il convient de rassurer de futurs recruteurs sur votre stabilité. Pour cela, vous pouvez lier vos dernières expériences entre elles avec une phrase d'explication succincte et ainsi maintenir une ligne directrice rassurante et intéressante dans votre parcours. »

5 – Design : donnez de la cohérence

« Sur la forme, enfin, votre CV utilise un format qui renforce son côté confus. Cela est dû en particulier aux multiples lignes de pointillés et à la présentation en colonnes. On ne voit que les lignes, ce qui renforce encore l’impression de séparation et de flou entre les missions.

Un CV se doit de démontrer l’unité du parcours du candidat et la cohérence des missions (et idéalement, une progression)… Or le vôtre segmente votre parcours en mini-morceaux, un peu comme si vous vouliez le donner à découper à vos élèves. Il est possible de le restructurer autrement.

Pour le clarifier, vous pouvez déjà ajouter un titre reprenant précisément la fonction visée et une accroche qui explique plus clairement votre objectif. Puis, dans le déroulé du CV, supprimer les « pointillés à découper » et la présentation sous forme de colonne pour valoriser les éléments clés et mettre davantage en valeur le fond de votre parcours, lié à votre futur activité. »

Vous aussi, participez au tirage au sort hebdomadaire de l’opération Cadremploi & CVfirst « Améliorez votre CV en un clic » et recevez 5 conseils clés pour votre CV. Voici les modalités de participation.

* Les CV publiés dans le cadre de cette chronique sont rendus anonymes.

Propos recueillis par Céline Chaudeau © Cadremploi.fr

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :