Responsable pédagogique : 5 conseils-clés pour votre CV

Cadremploi

Cette semaine, c’est le CV de Mélinda*, responsable pédagogique, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui propose 5 conseils sur mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez à la fin de cet article les modalités de participation.

Visualisez un aperçu du CV Responsable pédagogique.

L’impression générale de Sophie, experte CVfirst : « Elle est délicate car tout semble ici concourir à masquer votre progression. Non seulement l’approche par compétences “tasse” votre parcours, mais votre expérience professionnelle actuelle est aussi très peu détaillée et valorisée. Vous êtes sûrement une bien meilleure candidate que ne le laisse présager votre CV… »

Envie d’une analyse comme Mélinda* ? Cadremploi vous offre l’analyse complète (5-6 pages) de votre CV à moitié prix.

1. Qu’avez-vous fait pendant 9 ans ?

« C’est la première chose qui risque de frapper un recruteur : vos dernières fonctions, qui vous ont occupé près d’une décennie, prennent autant de place que votre expérience de “chargée d’étude” de 6 mois ! Présenté de la sorte, votre dernier poste est réduit à sa plus simple expression (“recrutement, management d’équipe, élaboration, promotion, animation de formations, pilotage de projet pédagogique, représentation de l’organisme, prospection entreprises, bilan et évaluation”) et ne vous valorise pas.

Cette mission est longue, très longue - 9 ans - et votre CV suggère alors l’impression d’un manque de motivation professionnelle. Même si avoir été fidèle à un employeur sur une longue période est positif, il faut démontrer que votre mission a évolué pour éviter que votre CV ne puisse éveiller un doute sur votre employabilité et votre capacité à progresser. »

2. Que voulez-vous faire maintenant ?

« Le deuxième souci se rapporte à l’intitulé de votre CV, non sans rapport mais toutefois différent de votre poste actuel. Quel est votre vision exacte d’un “responsable pédagogique” ? Comment vous positionnez-vous de manière fonctionnelle et sectorielle ?

Il manque à votre CV une accroche pour faire ressortir votre expertise, votre savoir-faire, et montrer la direction – logique - que vous souhaitez donner à votre carrière. »

3. Contextualisez vos compétences

« Pour le reste, votre CV liste des compétences dans une approche purement “catalogue”, en étant listées, qui plus est, dans une rubrique séparée. Ces compétences se présentent comme une simple énumération, avec par exemple “animation de réunion de travail”, “séances d’information”, “participation à des jurys”.

L’idée était sûrement de mettre vos points forts en valeur. Or, vous obtenez le résultat exactement inverse car en isolant ces compétences, vous les affaiblissez et les rendez théoriques. Le recruteur se retrouve face à des compétences qu’il ne peut pas situer dans le temps, et qui perdent toute leur force hors de leur contexte. Il risque de douter que ces compétences soient opérationnelles immédiatement.  »

4. Démontrez votre valeur ajoutée

« Au final, êtes-vous à même de prendre des responsabilités nouvelles et différentes ? Aujourd’hui, votre CV n’en apporte pas la preuve formelle. Il faut absolument, à ce stade, valoriser les outils pédagogiques que vous avez élaborés et mettant en avant leur impact “business”.

Globalement, les mots utilisés pour décrire vos missions sont trop généralistes et votre CV se cantonne à quelques attributions évidentes d’un responsable de formation (comme “animer des réunions de travail”). En même temps, il apporte peu de valeur ajoutée car à votre niveau d’expérience, on attend des résultats beaucoup plus ambitieux. 

Votre CV fait l’impasse sur la véritable valeur ajoutée que vous avez apportée dans le cadre de vos responsabilités. Pourtant, les occasions ne manquent pas.

5. Choisissez un design moins vieillot

« Enfin, votre CV utilise un format qui lui donne un aspect vieillot. Cela est dû en particulier aux fonds coloré, encadrés et autres niveaux d’indentation faisant très “machine à écrire”… et totalement démodés. En outre, d’un point de vue pratique, il est un peu compliqué à imprimer : en couleur, il consommera beaucoup d’encre bleue au recruteur, et en noir et blanc, il avalera aussi beaucoup d’encre noire, avec même avec le risque d’être illisible !

Ces fautes peuvent amener le recruteur à douter de votre professionnalisme. Sachant que la première impression est cruciale, misez sur un design plus attractif pour votre CV afin de fournir une meilleure première impression et lisibilité. Une forme sobre marque beaucoup plus les esprits car elle permet davantage de faire ressortir le contenu. »

5 actions à mettre en place immédiatement

- Ajoutez un titre précis comportant une vraie dimension sectorielle, ainsi qu’une accroche, pour permettre de classer votre CV sans difficulté.

- Ne réduisez pas la présentation de votre dernier poste à deux lignes : scindez ce poste pour valoriser votre progression.

- Supprimez les compétences trop générales, inutiles à votre niveau d’expérience.

- Détaillez le type d’actions que vous avez mises en place pour démontrer votre plus-value.

- Choisissez une autre présentation, simple, originale et plus professionnelle.

 

Vous aussi, participez au tirage au sort Cadremploi & CVfirst « Améliorez votre CV en un clic » et recevez 5 conseils clés pour votre CV.  Voici les modalités de participation.

*Le prénom a été modifié.  

 

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :