1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Responsable qualité produit et process : 5 conseils clés pour votre CV

Responsable qualité produit et process : 5 conseils clés pour votre CV

responsable-qualite-produit-et-process--5-conseils-cles-pour-votre-cv

Cette semaine c’est le CV de Florence, responsable qualité produit et process, qui a été tiré au sort dans le cadre de notre opération « Améliorez votre CV en un clic ». Notre partenaire CVfirst lui vient en aide et lui délivre 5 conseils sur mesure pour améliorer sa candidature. Ce service vous intéresse ? Découvrez à la fin de cet article les modalités de participation.

Visualisez le modèle de CV responsable qualité produit et process

L’impression générale de Laëtitia, experte CVfirst : « Plusieurs éléments brouillent l’image de votre CV. D’emblée, le titre de Responsable qualité est restrictif par rapport à vos fonctions actuelles ( Responsable qualité produit et process ). Et la similarité des responsabilités entre les missions et l’aspect catalogue rendent votre évolution de carrière peu lisible. »

1. Soignez votre dernière expérience

Votre dernier poste est relativement handicapant tel qu’il est présenté. Vous êtes responsable qualité produit et procès depuis 2007. Cette mission est longue. Mais surtout, son périmètre semble se réduire après 2010 ! Or une telle expérience à un même poste, sans aucune évolution marquante, donne une impression de stagnation, et va amener le recruteur à craindre une incapacité à évoluer.

2. Rendez votre carrière plus lisible

Il est impératif que votre CV démontre votre progression et l’évolution de vos responsabilités afin de rassurer le recruteur sur vos motivations. Or voici deux éléments redondants très significatifs : « mise en place, animation et suivi du traitement des réclamations clients dans l’usine (application de la méthode QRQC) » suivi de « analyse et résolution de problèmes (incidents qualité clients, QRQC) ». De même, répéter des missions ou des réalisations équivalentes dans des postes différents rend votre évolution de carrière peu lisible. Cela n’est pas éliminatoire, mais un CV démontrant une progression professionnelle sera toujours plus apprécié.

3. Valorisez votre savoir-faire

Pourtant, votre CV présente bien des réussites concrètes. Prenons un exemple : « chef de projet Six Sigma (1 projet validé avec 3 M€ de savings) ». Mais dommage, c’est la seule réussite concrète présentée dans le CV. C’est d’autant plus pénalisant qu’il s’agit d’un des seuls éléments concrets démontrant que votre vision de la fonction qualité n’est pas uniquement centrée sur les coûts. Autre souci : quid des méthodes employées pour atteindre ces résultats ? Présenter des réussites sans valoriser les méthodes permettant de les atteindre est contre-productif. En faisant abstraction des moyens mis en œuvre, ce CV peut même amener le recruteur à remettre en cause cette réussite.

4. Donnez des éléments de comparaison

Au fond, votre CV présente une image trop centrée sur vos responsabilités et ne développe pas suffisamment votre dimension « business partner ». Il manque dans votre parcours des projets clairs et précis, transposables et démontrant votre compréhension du métier et votre valeur ajoutée. Vos missions doivent être étayées, en particulier pour vos clients. Vous écrivez : « définition des plans de surveillance produit fini et pièces primaires et assurer leur application en usine ».
C’est trop vague : aidez le recruteur à choisir votre CV en mettant en avant des réussites-clés et leur impact global. À votre niveau d’expérience, votre CV ne doit pas constituer un simple moyen de lister vos missions.

5. Évitez l’aspect catalogue

« D’ailleurs, sur la forme, l’aspect catalogue rend la lecture de votre CV laborieuse. Les puces doivent être un outil de mise en forme utilisé pour mettre en valeur des informations essentielles afin qu’elles se détachent clairement lors de la lecture. En utilisant ces puces à mauvais escient à chacune de vos phrases, vous annihilez leur impact. Vos résultats les plus importants sont noyés au milieu d’autres informations moins pertinentes. Aidez le recruteur à identifier vos points forts. Il ne peut prendre le temps de chercher ces informations cruciales dans une longue liste fastidieuse…

 

5 actions à mettre en place immédiatement

- Choisir un titre de CV plus ambitieux : sinon, le recruteur risquera de craindre de rencontrer un candidat en situation d’échec, ou un mercenaire.

- Développez et étayez votre dernière expérience pour communiquer une dynamique positive  à votre parcours.

- Supprimez les répétitions qui donnent une impression de stagnation à votre carrière.

- Réfléchissez à d’autres succès que vous pourriez intégrer à votre CV pour valoriser votre parcours.

- Supprimez la majorité des puces et réservez-les pour les points forts de votre CV.

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

dom55

01/09/2014

à 08:26

Pour avoir connu -à plus bas échelon- ce type de conseils de la part de "spécialistes" je peux confirmer qu'il y a autant de manières que de personnes.

Quand celles ci ne démontent pas purement et simplement les conseils des autres...

Le problème vient certainement des recruteurs, incapables de "lire" les CV, y compris entre les lignes.

Et de recevoir les candidats pour faire un tri vraiment sérieux!

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte