Tendance : un mini CV in the pocket

24 septembre 2012 Sylvie Laidet

C’est nouveau et ça pourrait bien vous plaire. Le concept de « mini CV », à l’origine réalisé par des chasseurs de têtes pour présenter rapidement au client les candidats dénichés, fait son chemin dans l’univers de la recherche d’emploi. Et si cela pouvait servir à tous le monde ?
  1. Un mini-CV, c’est quoi ?
  2. Les mini cv pour le networking
  3. Les mini-cv électroniques

Un mini-CV, c’est quoi ?

Les mini CV est un CV express (résumé, donc) qui permet au recruteur de se faire une idée précise de vos compétences et de votre valeur ajoutée. Les pros du recrutement distinguent deux types de mini-cv : les mini CV « papier », qui peuvent être distribués sur des salons ou lors de soirée de networking, et les mini-cv électroniques qui accompagnent les mails de motivation.

Les mini cv pour le networking

Comment réaliser un mini cv que vous remettrez au détour d’une conversation ou à l’occasion d’une rencontre professionnelle ? Son format (carte de visite, A5 par exemple) ne doit pas être encombrant pour le récipiendaire et sa lisibilité doit être parfaite.

Doivent y figurer, évidemment, vos coordonnées, votre projet professionnel, vos compétences clés et votre formation. Le mini CV peut être aussi l’occasion, sur la forme, de laisser libre cours à votre créativité. Par exemple, en apposant au dos du A5, un graphique, un tableau qui illustre l’une de vos plus belles réussites.

Sur ce type de mini CV, vous pouvez également prévoir un espace « notes » à destination du recruteur qui peut alors y jeter deux/trois infos complémentaires sur vous. Même si l’objectif d’un mini CV est de « vous vendre » auprès de vos interlocuteurs, ne le bradez pas. Remettez-le aux interlocuteurs pertinents… pour qu’il soit efficace.

Les mini-cv électroniques

Le mini CV électronique, lui, s’insère directement dans un mail (en général un mail de motivation adressé à un recruteur). « Ces mini-cv sont couramment utilisés par les SSII lorsqu’elles envoient de nombreuses candidatures de consultants à leurs clients », observe Alexandre Tamagnaud, co-fondateur du groupe FED. Bref, le mini-CV fait gagner du temps.

Il doit néanmoins – et d’autant plus – être réalisé sur mesure pour le poste visé. Pour se faire, il faut y insérer les mots clés de l’annonce ou qui correspondent au poste que vous visez.

« En 10-15 lignes maximum sous forme télégraphique, le candidat synthétise ses 2/3 compétences clés pour le poste (management équipe, langage informatique…), illustre concrètement (avec des faits et des chiffres) une réussite duplicable dans l’entreprise visée… », explique le consultant.

Dans le corps du mail, il suffit de l’introduire d’une courte explication à destination du recruteur, du style « vous trouverez ci-dessous un mini-cv reprenant mes compétences clés ». Ce dernier peut aussi se situer sous la signature de votre e-mail.

En revanche, pas question d’y retracer votre parcours chronologiquement (ce qui est le rôle du CV traditionnel). L’objectif du mini-cv est d’accrocher l’œil du recruteur pour obtenir un rendez-vous. « Quand on reçoit des candidatures par mail, on voit d’abord le corps du message. Y insérer un mini-cv peut permettre d’avoir une longueur d’avance », conclut-il. Evidemment, un mini-cv ne vous dispense de joindre au message votre CV classique.

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :