CV chargé d'études marketing

Publié le 10 avril 2020 Sylvia Di Pasquale

Voilà un CV clair et précis, « mais un peu impersonnel », estime A. K., directrice marketing dans les services. Il n'y a pas la moindre couleur, c'est carré, ça fait très sérieux. Et c'est sûrement l'impression que la candidate souhaite donner au travers de son CV.

 

État civil

La candidate précise qu'elle est née au Liban. Je le fais remarquer parce qu'en général, on ne marque pas son lieu de naissance sur un CV. Mais cette info est très intéressante pour moi. Je milite à fond pour le multiculturel dans les équipes. En quinze ans de carrière, j'ai toujours préféré mixer les origines, ça donne une créativité hors pair dans nos entreprises.

Compétences

Comme le titre, les compétences sont absentes de ce CV. Pourtant, ces deux rubriques sont très à la mode en ce moment, souligne A. K. Et notre candidate travaille dans un secteur où les tendances et le goût du jour ont leur importance : la pub et les médias.

Expérience professionnelle

Tout est parfaitement clair : les dates, les entreprises, les fonctions, les missions. Mais d'où vient cette impression de manque ? On ne sait pas quel est son degré de responsabilités dans cette longue liste. Et puis, elle semble faire du marketing abstrait, sans lien avec des résultats. Je lui conseille de les préciser ou de les situer dans un contexte B to B. Pour l'heure, on ne perçoit pas les objectifs de sa mission.

Formation

C'est bien présenté, mais il y a des petites choses qui me chiffonnent. La candidate a passé cinq ans dans une école de commerce, ce qui me paraît bien long. Peut-être compte-t-elle la prépa ? Peut-être a-t-elle suivi un cursus particulier ? Elle n'en dit rien. En revanche, les cours à l'étranger sont bien mis en avant. Autre petite erreur : le fait de mentionner son bac ne sert à rien. Avec un Deug et une grande école, on se doute bien qu'elle l'a obtenu.

Langues et informatique

Le fait de les classer parmi les formations est une bonne chose pour un junior. La manière de présenter les connaissances informatiques est parfaite, avec des compétences générales (Office) et particulières (BrioQuery).

Conclusion

Un titre semble indispensable à ce CV d'autant, que la candidate pourrait y indiquer qu'elle est trilingue, outre son domaine d'activité, le marketing international. Autre défaut : l'absence de rubrique « compétences ». Ces dernières ne sont même pas explicitées dans la partie consacrée à l'expérience professionnelle.

Télécharger : CV_de_charge_d__etudes_marketing.jpg

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :