1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Modèles de CV >
  6. CV consultant en management, stratégie et organisation

CV consultant en management, stratégie et organisation

cv-consultant-en-management-strategie-et-organisation

Sylvia Di Pasquale, Cadremploi

Impression générale - maquette

Une curieuse impression de confusion se dégage de ce CV, et Nicole V., consultante d'un cabinet de recrutement, l'a identifiée. « Je pense qu'elle provient de la mise en page. On démarre avec des encadrés, qui chevauchent des titres. Par la suite, on a des rubriques avec jusqu'à cinq retraits de para­graphes. Au bout d'un moment, on ne sait plus du tout où on en est. »

Titre du CV et objectifs

Le candidat a intitulé son CV : "Consultant en management, stratégie et organisation". Est-ce la fonction actuelle qui est décrite dans le titre ou celle à laquelle aspire ce candidat ? On n'en sait trop rien. On est en présence de l'un de ces titres ramasse-tout, mais très utiles pour les logiciels de tri de candida­tures. De nombreux cadres, dans la plupart des secteurs et des métiers, peuvent inscrire sur leur carte de visite management, stratégie et organi­sation avec une expérience commerciale. Du coup, on passe à l'encadré objectifs pour en savoir un peu plus. Mais il ne nous éclaire pas davantage. On a droit à un laïus d'expressions toutes faites qui pourraient, à la rigueur, trouver leur place dans une lettre de motivation. Mais pas dans un CV.

État civil

Curieusement, ce candidat n'a pas jugé utile d'inscrire sur son CV son numéro de téléphone. Ni son fixe, ni son portable, ni son e-mail. Pour le contacter on n'a qu'une adresse postale. Pas très pratique. Aujourd'hui, les choses vont vite, et s'il faut rédiger un courrier et l'expé­dier afin que la personne nous rappelle pour éventuellement la recevoir en entretien, c'est un brin fastidieux. Tellement fastidieux que nombre de recruteurs vont laisser tomber.

Compétences - expérience professionnelle

Pour découvrir les compétences du candidat dans son CV, il faut s'armer d'un décodeur. Car ce n'est pas clairement indiqué. Elles figurent dans le chapitre expérience professionnelle. Pourquoi pas, après tout ? Mais le problème, c'est que la présentation change selon le poste que le candidat a occupé. Dans sa dernière fonction, il a décrit les différentes tâches effec­tuées de manière chronologique, alors que pour nous parler des compéten­ces acquises dans son précédent job, il adopte une narration thématique.

Formation et stages

C'est sans doute la partie la plus réussie de ce curriculum : Tout est claire­ment indiqué : lieux, dates, nom des écoles, options et spécialités choisies.

Langues et informatique

Au rayon des langues, un bon point. La nuance apportée à l'espagnol (bonne maîtrise de la langue courante) est plutôt bien vue. Mais au rayon informatique, ça se gâte. Passons sur les logiciels spécialisés, l'Internet et les réseaux. En revanche, l'expression excellente maîtrise des logiciels Microsoft Office, me semble pour le moins usurpée au vu de la mise en page très brouillonne de ce CV sous Word.

Divers ou compléments

Du côté des loisirs, on retrouve le tube du moment : la psychologie et le développement de soi. Chacun fait ce qu'il veut de son temps libre, mais ces activités, comme c'est souvent le cas, ne sont pas précisées. Le candidat se développe-t-il avec un coach ? Dans une association ? On ne sait pas. De la même façon, les sempiternels « voyages » et « lecture » n'ont de sens que s'ils cachent un déplacement long ou dans un endroit exceptionnel, pas un départ en vacances chaque été. Pour la lecture, il est inutile d'en parler, sauf à être bibliophile ou avoir vraiment approfondi un type de littérature particulier.

Conclusion

Dans le parcours de cette consultante de trente-quatre ans, aucune com­plexité ne justifie un CV aussi confus. Une mauvaise hiérarchisation des informations et une mise en page désordonnée troublent la lecture et ne mettent pas toutes les chances du côté du candidat. Qui, de plus, a omis d'inscrire ses coordonnées complètes sur son CV. Une curieuse impression de confusion se dégage de ce CV et Nicole V, consultante d'un cabinet de recrutement l'a identifiée. Je pense que cette impression provient de la mise en page. On démarre avec des encadrés, qui chevauchent des titres. Par la suite, on a des rubriques avec jusqu'à cinq retraits de paragraphes. Au bout d'un moment, on ne sait plus du tout où on en est.

6

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Green Horse

30/10/2018

à 12:04

La maquette n'est pas mauvaise. Si l'on veut toucher, il serait intéressant (mais pas essentiel) de diminuer le nombre de retraits et éclaircir les fonds de titres (tonalités, ombres). Cela permettrait effectivement de fluidifier l'ensemble.

La date de naissance et le statut marital n'ont pas leurs places dans un CV. L'âge suffit.

De même (mais c'est plus personnel), je considère qu'il n'est pas pertinent de mentionner son adresse postale. La mention de la zone géographique, d'une adresse mail et d'un numéro de téléphone suffisent amplement. C'est d'autant plus à propos que l'on postule via une plateforme numérique.

La rubrique des stages est inutile.

Lorsque l'on est ingénieur, on connaît forcément les packs bureautiques : MS Office, OpenOffice, LibreOffice et plus encore. Sauf à être un expert sur un pack peu courant dans l'entreprise, ou bien à être certifié pour la maintenance et le déploiement dudit logiciel, c'est inutile d'en faire mention. Idem pour internet, les réseaux sociaux, le blogging...

En revanche, il est essentiel de mentionner l'usage des logiciels propres au secteur professionnel. Il s'agit là de vraies compétences, que l'on peut mettre en avant à raison (ce que fait cette candidate).

Ici, quoique comme souvent, la rubrique Autres activités n'est pas pertinente et n'apporte aucune plus-value à la candidature.

Conclusion : ce CV pourra s'avérer performant et même plus encore, à condition de le fluidifier par l'utilisation de fonds de titres plus clairs et l'application d'effets moins appuyés, la réduction des retraits (menant à la réorganisation des données), et enfin l'évacuation des informations sans intérêt.

> Répondre

Catsides

01/07/2015

à 10:37

Bonjour

Je le trouve top ce CV.
Je supprimerai la mention célibataire et la date de naissance (infos perso qui n'ont pas leur place sur un CV). Je supprimerai ou modifierai l'encadré car il n'est pas personnalisé. Je mettrais anglais courant en sous-titre.

Il est contrairement à ce que dit la consultante très claire et très bien structurée, les compétences me semblent évidentes à identifier ainsi que les résultats ....

Je supprimerai les stages, plus besoin de les faire figurer ici.

Catherine, experte en CV et en techniques de recherche d'emploi

> Répondre

En réponse à Catsides

Célestin GODOGO

29/01/2018

à 17:54

Sans le CV en cause, impossible de s'en faire une opinion et encore moins juger de la pertinence des commentaires du conseiller

> Répondre

piou

06/05/2014

à 12:46

Difficile de ce rendre compte sans Cv à l'appui!!!

> Répondre

panpan

05/05/2014

à 22:00

Comment fait-on pour lire le CV ?

> Répondre

fhv35

05/05/2014

à 14:25

ce qui serait formateur à l'appui du commentaire, c'est de voir le CV en question. Où le trouve t-on ?

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte