CV responsable HSE

Publié le 10 avril 2020 La rédaction Cadremploi

Un CV de responsable HSE (hygiène sécurité environnement) commenté par Frédéric Foucard, conseil en RH, spécialiste en développement durable chez FMF Develop,

Impression générale

Ce CV reflète un parcours très cohérent construit « step by step ». Le profil de Jean-Luc est intéressant car il ne possède pas seulement des compétences techniques d'expert, il est aussi manager. Son poste actuel, responsable HSE avec sous sa responsabilité cinq sites industriels, deux sites R&D, un site administratif et un pôle de 500 commerciaux, est rarement décroché à son âge. Il pilote le pôle HSE d'une société chimique au niveau régional : un poste important et très qualifiant. D'habitude, on arrive à ce niveau de responsabilité plus tard dans sa carrière.

Expériences professionnelles

Le profil de ce candidat est très orienté chimie/pharmacie, secteur industriel de pointe où les contraintes « hygiène sécurité environnement (HSE) » sont importantes. Ce qui frappe d'emblée, c'est l'ascension régulière ce qui est un signe de qualité professionnelle.

Ce candidat a acquis de grandes compétences et ça se voit très vite sur son CV car il y a des chiffres (effectifs général et de son équipe) et il précise toujours parfaitement le périmètre de son poste. J'apprécie car la logique de son parcours saute aux yeux.

Les plus de son expérience : Incontestablement le déroulement de carrière qui est ascendant, sérieux et régulier. Il maîtrise visiblement des réglementations internationales, c'est un atout important.

Formation

Jean-Luc a une solide formation en cumulant un diplôme d'ingénieur et un DESS (Master 2). L'école supérieure de chimie n'est pas dans le « top five » des écoles d'ingénieurs mais c'est un établissement sérieux et renommé.

Deux bémols dans ce CV

- Alors que ce candidat doit parler anglais (vu qu'il a travaillé dans un groupe américain), il ne le mentionne nulle part sur son CV. A aucun moment il ne fait référence à son niveau de langue. C'est une erreur car, dans ce genre de fonctions, l'anglais est impératif. Le niveau acquis au TOEIC, par exemple, serait apprécié.

- A mon sens, Jean-Luc ne met pas assez en évidence qu'il assume des responsabilités managériales. Ce n'est pas assez clairement identifiable sur son CV. La mention de formations en management, en business, ou encore en bilan carbone manque dans le bloc « formation ». Montrer que l'on reste au fait de l'actualité de son domaine en suivant régulièrement des formations complémentaires est un paramètre souvent regardé par les recruteurs.

Quel peut être le prochain poste visé ?

Avec un tel CV, Jean-Luc peut devenir dans quelque temps directeur de site. Son diplôme d'ingénieur est un « plus » indéniable pour décrocher un tel poste contrairement aux universitaires qui stagnent davantage arrivés à certain niveau de responsabilités.

Télécharger : CV_responsable-HSE.jpg

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :