CV directeur logistique / distribution

Publié le 10 avril 2020 Sylvia Di Pasquale

  1. Impression générale - maquette
  2. Titre du CV
  3. État civil
  4. Compétences dans le secteur de la logistique
  5. Expérience professionnelle dans la distribution
  6. Formation
  7. Langues et informatique
  8. Divers ou compléments
  9. Conclusion

 

Impression générale - maquette

Pour R.D., consultant RH, ce CV de directeur de centre de profits dégage une curieuse impression. « Ce pourrait être un bon document, mais le candidat a fait une erreur bête. Il reste des traces de corrections, des soucis de couleurs et de surlignage et un problème de maquette entre la première et la seconde page, qui n'ont visuellement aucun lien entre elles. Il ne faut jamais oublier d'imprimer son texte avant de l'envoyer pour bien vérifier tous ces éléments. Et visiblement, cela n'a pas été fait dans ce cas précis. »

Titre du CV

"Directeur distribution / Centre de profit" : il est générique et compréhensible par tous les milieux professionnels. « Visiblement, ce cadre, qui a fait toute sa carrière dans l'édition, ne rechigne pas à changer de secteur. »

État civil

Le candidat n'évoque pas sa situation familiale et ne livre que son numéro de portable. Rien de gênant à cela.

Compétences dans le secteur de la logistique

Une fois n'est pas coutume, elles ne sont pas clairement indiquées. En revanche, ce candidat a rédigé une page complète qui décrit ses principales réalisations et les résultats obtenus. « C'est d'autant plus spectaculaire que ces différentes tâches s'étalent sur deux ans seulement. De plus, il a subdivisé son tableau en deux pôles, permettant de dégager des compétences dans deux domaines clés : la maîtrise des charges et la qualité. »

Expérience professionnelle dans la distribution

C'est la première partie du CV, la plus importante. « Et ce candidat a réussi un joli tour de passe-passe. En séparant chaque fonction exercée, il parvient à faire oublier qu'il a travaillé seize ans dans la même entreprise et fait toute sa carrière dans le même secteur. Une manière de présenter les choses intéressante pour les gens qui sont dans son cas, et ils sont nombreux. »

Formation

Les formations professionnelles sont sur un pied d'égalité avec la formation initiale. « Ce qui est très bien dans un cas comme celui-ci, où le diplôme scolaire (philosophie) est très éloigné de son métier. En revanche, les formations vont de la plus ancienne à la plus récente. Gênant, puisque le reste du CV est antichronologique. »

Langues et informatique

L'apprentissage de l'anglais figure à la rubrique « formation ». « En revanche, constate le recruteur, il n'y a aucune indication en ce qui concerne l'informatique. C'est gênant pour deux raisons : l'âge du candidat, tout d'abord. Car on se doute qu'un junior soit rompu à ces pratiques, mais un quadra, pas forcément. De plus, la logistique est une fonction très informatisée. En parcourant les missions réalisées on se doute bien de sa bonne pratique, mais elle mériterait d'être clairement énoncée. »

Divers ou compléments

Il n'y a aucun signe de loisirs ni d'activités extraprofessionnelles. « Elles concernent peut-être son secteur, le livre, et comme le candidat a une volonté, ou une nécessité, de changement, il n'a pas voulu le signaler. »

Conclusion

Un bon CV, mais il est malheureusement entaché par un cafouillage de mise en page et un manque de relecture.

Télécharger : CV_directeur_distribution_centre_de_profit.jpg

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :