CV employé ressources humaines

Publié le 10 avril 2020 Sylvia Di Pasquale

Impression générale - maquette

Ce CV est typique d'une jeune universitaire qui a du mal à décrocher un emploi et multiplie les petits jobs en attendant de trouver l'entreprise qui lui donnera sa chance. La mise en page a le mérite d'être pratique, même si on peut ne pas aimer son esthétique.

Titre

Ce titre est modeste, et j'apprécie, explique J. M., gérant d'une PME. La candidate ne se décrète pas grande pro des RH, elle livre simplement son objectif, qui est de travailler dans cette fonction. Alors qu'elle n'a pas tout à fait la formation pour être opérationnelle à un poste RH. Quand j'ai reçu ce CV, je me suis pourtant dit qu'elle pourrait peut-être prendre en charge certains aspects de la fonction personnel dans notre entreprise de 25 personnes. C'est le côté modeste qui me plaît. Dans une grande entreprise, à l'inverse, son CV serait passé inaperçu.

État civil

Le numéro de Sécurité sociale est de trop, c'est une maladresse que l'on retrouve souvent dans les CV. Un peu comme si la candidate se voyait déjà en poste et remplissait les formalités administratives. À mon sens, il est inutile d'intituler ce paragraphe "expériences longue durée". Je comprends qu'elle veuille distinguer vrais jobs et jobs alimentaires ponctuels, mais elle se heurte au problème de devoir classer un CDD de quatre mois dans la rubrique "longue durée"... Ça ne tient pas la route. Je lui conseille donc de titrer tout simplement : "expériences professionnelles/ jobs d'étudiante". Mais le petit plus, ce serait de présenter ces derniers comme les expériences pro, à savoir dans un tableau en quatre colonnes. Car la quatrième colonne est la vraie bonne idée de ce CV. Quand on est jeune, avec peu d'expérience, il faut savoir valoriser le moindre petit stage de serveuse. Analyser les savoir-être mis en oeuvre dans ces jobs, comme elle l'a fait dans cette quatrième colonne, c'est excellent. Et c'est encore mieux si cela met en évidence des comportements utiles dans son futur job RH.

Formation

Beaucoup de blabla pour rien. Il lui suffit de mentionner son BTS, sa maîtrise et sa prépa au Capet. Et dans la maîtrise, je lui conseillerais d'indiquer les options en rapport avec les RH. De façon à ce que l'on comprenne illico pourquoi elle veut travailler dans ce domaine et pas en économie.

Langues

Plutôt que de les reléguer en fin de CV, cette candidate a placé ces connaissances face à sa formation. Bonne idée. Néanmoins sa faiblesse en langue justifierait qu'elle les mentionne plutôt en fin de CV, car ce n'est pas très glorieux d'avoir un niveau d'anglais scolaire avec une maîtrise.

Divers ou compléments

La rubrique loisirs est surchargée. La candidate a certainement voulu se donner une image d'hyperactive. Pourquoi pas, mais au final, cela produit un étrange zapping d'activités non approfondies.

Conclusion

Quelqu'un qui souhaite travailler dans les RH doit être à même de décrypter un CV et donc d'éviter nombre d'erreurs dans le sien. Le CV de cette candidate est loin d'être irréprochable, il lui manque visiblement une formation à la sélection des candidats si elle veut travailler dans le domaine des RH...

Télécharger : CV_d__employe_RH.jpg

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :