1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Modèles de CV >
  6. CV juriste en droit social

CV juriste en droit social

cv-juriste-en-droit-social

Sylvia Di Pasquale, Cadremploi

Impression générale - maquette

Maquette aérée, couleur sobre, une toute petite fantaisie dans le titre : un CV visuellement réussi. À priori. Car V. D., enseignant en droit social et chargé de conseiller les étudiants sur leur recherche d'emploi, lui trouve un premier défaut : « L'encadrement du titre donne un côté vieillot à l'ensemble et tranche avec le reste de la mise en page plutôt zen et moderne, grâce, notamment, à l'usage de la police Arial. »

État civil

Cette rubrique est parfaitement claire. « Et les pictogrammes sont toujours les bienvenus. »

Compétences

Ce jeune diplômé juriste n'a pas assez travaillé son CV, puisqu'il est beaucoup trop court sur le contenu de ses stages. « C'est souvent le cas chez les jeunes diplômés, alors que c'est eux justement qui devraient mettre en avant ce qu'ils ont pu acquérir. » Le recruteur cherche à cerner ce que le jeune a appris en matière de procédure de licenciement, de réception des clients, sur les dossiers de contentieux. Quelles qualités a-t-il mis en oeuvre, quels résultats a-t-il obtenu, etc. ? Quand on a peu d'expérience, le moindre détail compte, et c'est au candidat de mettre ses compétences en scène. Sinon, il ne décrochera pas d'entretien et n'aura jamais l'occasion d'en dire plus. »

Expérience professionnelle

Les stages et les jobs alimentaires sont bien mis en valeur, « sauf que c'est justement là que les compétences auraient pu trouver leur place. Sans cela, on reste sur sa faim ».

Formation

C'est très bien de signaler les mémoires rédigés et leur titre. En revanche, lorsqu'on est en master, il est inutile de préciser que l'on a obtenu son bac.

Langues et informatique

Je ne vois pas l'intérêt de détailler toutes les versions des environnements qu'il maîtrise. C'est inutile.

Divers ou compléments

Sport, culture, la rubrique est complète. « Mais il faut se méfier lorsque l'on affirme apprécier la littérature contemporaine et le cinéma français. Si l'on est convoqué en entretien, il faut pouvoir en parler, expliquer ses choix par rapport à d'autres, développer devant le recruteur l'impact que les oeuvres peuvent avoir sur sa vie, sa perception des choses. Et ne pas se contenter de raconter le dernier bouquin de Marc Levy ou les Bronzés 3. »

Conclusion

Pour J.-P. S., ce CV de juriste droit social manque de travail. « Dans sa forme comme dans le fond, il manque des éléments, et certains de ceux qui y figurent sont malvenus ou incomplets. »

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

ShP

04/05/2014

à 10:23

Je ne vois pas le CV dont est tiré le commentaire ?

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte