CV spécial reconversion

Publié le 10 avril 2020 Sylvia Di Pasquale

Elle voulait changer de job. Mais ne savait pas quoi faire après. En remaniant son CV, cette candidate a redéfini ses vraies envies. Voici son CV avant et après, accompagné des commentaires d'Hélène Lahontaa, animatrice d'équipe ANPE. Analyse d'un CV orienté reconversion pour une candidate en quête de réorientation professionnelle.

 

Depuis cinq ans dans une grande entreprise internationale, cette candidate cherche à en partir mais rencontre des difficultés pour définir son projet professionnel.

Diagnostic du CV « Avant »

Son premier CV n'est pas catastrophique mais elle-même ne sait pas quel type de poste elle recherche. On y décèle à la fois une « working girl » et une « Belle des champs », deux aspects de sa personnalité qui peuvent passer pour antinomiques.

Autre défaut de son CV : Il vend l'entreprise au lieu de vendre ce que la candidate y fait. C'est un classique chez ceux qui travaillent dans des entreprises à forte culture. Il se créée un lien quasi oedipien et eux-mêmes ont du mal à prendre du recul. Du coup, ils sont parfois difficiles à déraciner ! C'est ce que pensent certains recruteurs.

Les étapes du CV « Après »

J'ai aidé cette jeune femme à réaliser qu'elle possédait un capital de compétences bien à elle, qu'elle avait certes acquis au sein de cette entreprise mais qu'il était possible de faire fructifier ailleurs.

- Elle ne voulait plus être identifiée à cette entreprise. Or son CV ressemblait à une plaquette de pub. Nous en avons cassé la structure.

- À partir du CV « Avant », elle a souligné les verbes d'action pour dégager 3 grands domaines de compétences « Organiser », « Gérer », « Communiquer » qui apparaissent dans le CV « Après » . Les activités annexes ont été classées dans « Créer » qui, du coup, lui est apparu comme une activité à part entière, sans doute celle qui lui procurait le plus de plaisir.

- La chronologie de son expérience est rappelée dans un paragraphe « Parcours professionnel ». Les stages ont disparu car leur mention n'est pas nécessaire après 9 ans d'expériences.

- Le recruteur se demande si elle a le temps de travailler en dehors de ses activités extra-professionnelles ? Nous leur avons trouvé une logique en rapport avec le domaine professionnel. Ils se glissent plus raisonnablement dans le CV.

- Le titre du CV « après » est beaucoup plus ouvert que celui du premier CV. Il indique qu'elle est dans une démarche d'élaboration de son projet professionnel.

- Le CV « Après » est en fait un CV modulable. On peut modifier l'ordre des blocs à l'envi ce qui permet de s'adapter aux profils de postes requis. Ce CV orienté reconversion l'a finalement aidé à se situer au lieu de tourner en rond. Elle l'a utilisé pour entrer en contact avec des recruteurs et elle a décroché des entretiens.

Télécharger : CV_AVANT_APRES_CADREMPLOI_DR.pdf

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :