1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Modèles de CV >
  6. CV technicien de recherche

CV technicien de recherche

cv-technicien-de-recherche

Sylvia Di Pasquale, Cadremploi

 

Gilles Verrier est directeur général du cabinet Identité RH et professeur associé au master gestion des ressources humaines de Sciences po. Il connaît bien le monde de la santé, puisqu'il a notamment occupé la fonction de directeur des ressources humaines des Laboratoires Pierre Fabre. Il nous livre son avis sur ce CV de technicien de recherche santé.

Impression générale - maquette

Même pour les profils les plus expérimentés, un CV doit tenir en deux pages. Ce candidat va devoir réduire et simplifier, en particulier en synthétisant la liste des congrès et formations auxquels il a participé.

Titre du CV

La principale difficulté que rencontre ce candidat pour progresser dans son métier réside dans le gap énorme entre le métier de technicien de recherche et celui d'ingénieur de recherche titulaire d'un doctorat. Son CV doit être construit de manière à lui ouvrir des opportunités et à dépasser cet obstacle. Il lui faut être clair dans le titre de son projet et de son niveau de responsabilités et d'expérience.

Compétences et expérience professionnelle

La longueur de ce que le candidat écrit sur chacune de ses expériences doit correspondre à sa durée. Il faudrait résumer les expériences les plus courtes.

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Green Horse

30/10/2018

à 14:17

Le parcours est intéressant mais le CV est fourre-tout.

Dans l'hypothèse où cette personne postule pour un poste d'encadrant technique dans la R&D pharmaceutique (prétention largement justifiée par l'expérience et la possession d'un DST), il est essentiel que les travaux soient mis en relations entre eux, afin de montrer les interconnexions et valoriser la polyvalence du profil.

En outre, cette personne a-t-elle des projets d'évolution : formation BAC+3 voire M1, promotions internes ? Dans l'affirmative (plus que probable à cet âge), il est indispensable de le mentionner car, en l'état, ce CV donne une impression de satisfaction personnelle un peu gênante.

Les certifications (Manip-A et Expé-II) sont des formations.

Les autres "Informations complémentaires" sont des compétences.

Nous devrions pouvoir nous dispenser de la multiplication de rubriques, alourdissant le document et n'ayant, même dans un domaine pointu, aucun intérêt. Les expériences se succèdent, il est inutile de les référer dans plusieurs rubriques. Idem pour les compétences et les formations.

La liste des congrès est utile mais trop longue, et surtout les données sont complètement excentrées. Si le(la) candidat(e) considère qu'il s'agit de formations continues, cela doit prendre place dans la rubrique dédiée au cursus, avant ou après les diplômes mais dedans ; par contre, s'il (si elle) place cela sous un angle didactique, ces informations peuvent constituer des compétences spécifiques et être mises en valeur dans la rubrique idoine, ou bien être différenciées dans une rubrique réservée ; mais dans tous les cas, il convient de synthétiser en indiquant l'essentiel, quitte à renvoyer vers des plateformes spécialisées où figurent les détails.

Les publications sont des réalisations qui ont leur place dans la rubrique des expériences.

D'un point-de-vue global, il y a trop d'informations, lesquelles finissent par se télescoper, au point de perdre le lecteur.

Tout ceci étant, j'appellerais certainement ce(tte) candidat(e) pour un entretien car le parcours est réellement riche, et même assez atypique pour un trentenaire. La R&D et la recherche fondamentale sont des milieux où les opportunités d'évolution sont vastes mais concernent des postes rares et très qualifiés, faisant que peu de personnes évoluent, souvent par dépit/lassitude d'avoir à se former sans cesse. Ce(tte) candidat(e) semble ne pas rechigner à l'actualisation de ses savoir-être et savoir-faire, et il (elle) en veut. C'est très bien et ça doit être valorisé.

Cependant, je conseillerais à cette personne d'appuyer son CV par un profil numérique, déposé sur un réseau professionnel, avec un lien en-tête du document (sous l'adresse électronique). Il (elle) pourra ainsi développer ses expériences, activités, etc sans craindre de pondre une notice technique.

> Répondre

sydney71

26/10/2013

à 22:13

bonsoir j'aimerai vous envoyer un exemplaire d'un c.v,on domaine de technicien supérieur en maintenance industrielle

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte