CV technicien supérieur en pharmacie industrielle

Publié le 10 avril 2020 Sylvia Di Pasquale

  1. Impression générale - maquette
  2. Titre du CV
  3. État civil
  4. Expérience professionnelle
  5. Formation
  6. Langues et informatique
  7. Divers ou compléments
  8. Conclusion

Impression générale - maquette

I. C., DRH d'un groupe pharmaceutique international, est dubitatif. « C'est ce qu'on appelle un CV rentré dans la page au chausse-pied : les marges sont minimalistes et les interlignages trop resserrés pour que l'ensemble tienne sur une seule page. Sinon, c'est plutôt propre ; pas très original cependant. Et je trouve que l'usage du gras sur certains mots n'est pas très heureux. »

Titre du CV

Pourquoi cette manie des majuscules au début de chaque mot ? « Technicien » n'est pas un nom propre, pas plus que « supérieur » ni « industriel » !

État civil

Les coordonnées sont complètes, et le candidat a fait le choix judicieux d'écrire son nom de famille en majuscules (ici masqué). « Car nous ne sommes pas familiers des noms à consonance étrangère, et lorsque nous téléphonons à un candidat, nous apprécions de ne pas faire d'impair en l'appelant directement par son prénom. Là, il n'y a pas d'erreur possible. Même remarque pour les patronymes franco-français qui ressemblent à des prénoms. »

Expérience professionnelle

Il ne propose que des stages et des jobs alimentaires, mais il les met plutôt bien en valeur, affirme le consultant. Même si les tâches sont décrites trop longuement. J'ai juste un petit bémol quant à son expérience de vendeur : plutôt que d'évoquer la valorisation du produit, il aurait dû mettre en avant une compétence de relations clients, qualité qu'il n'a pu développer nulle part ailleurs.

Formation

Il y a à boire et à manger. « On a un BTS et un TSPI, ce qui est redondant, le second étant un diplôme de branche de la même filière que le premier. Ensuite, on remonte jusqu'au CAP. Or, ce dernier est très loin du projet professionnel, ce qui laisserait penser que le candidat ne sait pas très bien où est sa voie. Néanmoins, ce type de parcours, qui part d'un diplôme basique jusqu'à des études supérieures, prouve sa pugnacité. Il y a donc du bon et du moins bon.

Langues et informatique

Aucun diplôme ni formation ne viennent sanctionner les connaissances en anglais. « Quant à l'informatique, on en reste aux basiques. Le candidat ne met pas en avant des logiciels spécifiques à son métier. »

Divers ou compléments

Le football est le sport le plus pratiqué au monde. Il n'y a donc là rien de très extraordinaire. Sauf si le candidat a eu des résultats intéressants qu'il ne donne pas. Quant au théâtre, c'est plus curieux, et cela aurait mérité quelques développements.

Conclusion

Pour I. C., c'est un CV en demi-teinte. « Le parcours est intéressant et aurait mérité d'être mieux mis en valeur. Il manque également les compétences acquises, notamment au cours des stages. C'est ultra-important pour un débutant. »

Télécharger : CV_de_technicien_superieur_en_pharmacie_industrielle.jpg

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :