1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. CV >
  5. Modèles de CV >
  6. CV directeur régional des ventes

CV directeur régional des ventes

cv-directeur-regional-des-ventes

Sylvie Laidet

Commerciaux

Voici un exemple de CV tellement complet, qu’il peut – en fonction du recruteur – permettre au candidat de se passer du mail de motivation. Ce curriculum a été sélectionné et commenté par Cyril Capel, dirigeant de CCLD recrutement.

 

Exemple de CV d'un directeur régional des ventes

Voir le CV en format PDF.

Les commentaires de l’expert

Aspect général

Un CV de DRV très fourni mais très clair car organisé en deux parties essentielles : expériences et compétences.

Parcours

Il est cohérent. Le candidat a débuté comme commercial puis a évolué comme chef des ventes. Il a ensuite changé de métier en passant en GMS. Pour cela, il a accepté un job de chef de secteur, l’équivalent d’un poste de commercial. Il a ensuite poursuivi son ascension dans la direction commerciale jusqu'au poste de directeur régional des ventes, c’est très logique et bien expliqué.

Données personnelles

Le candidat se limite aux informations pratiques. Il n’est pas nécessaire de mettre son âge ou sa situation marital, si l’on risque de faire face à certains préjugés. Selon moi, il est d’ailleurs de plus en plus judicieux de placer les infos personnelles en bas du CV. Ainsi, le recruteur attaque la lecture du CV sur le versant professionnel. [Note : d’autres recruteurs conseillent de laisser ces informations en haut du CV, là où le recruteur a l’habitude de les trouver, à vous de voir !]

Expériences

Ce CV précise l’intitulé du poste occupé, le nom de son employeur, une info sur son entreprise et, surtout, il illustre par des chiffres toutes ses réalisations. Le nombre de personnes encadrées, l’objectif fixé et le résultat produit. C’est exactement ce que l’on attend d’un responsable des ventes : des faits et des chiffres.

Compétences

C’est parfait car il cite et développe grâce à des verbes d’action (participer, diriger, animer, accompagner….) les trois compétences clés attendues pour le poste : commercial, management et gestion.

Diplômes et formation

En 1998, il décroche une habilitation chez l’un de ses employeurs. Il en donne un équivalent en diplôme plus connu. C’est malin car cela permet au recruteur de situer le niveau de connaissance. Même si de toute façon son expérience est déjà bien suffisante.

Centres d’intérêt

C’est clair et concis. Le candidat a raison de ne pas trop développer. C’est lors de l’entretien qu’il devra en dire plus sur son investissement par exemple, dans le club de rugby en mettant en avant les valeurs de ce sport qui lui sont chères.

Pour en savoir plus, lire le dossier lié : "Trois CV qui se passent de mail de motivation"

Propos recueillis par Sylvie Laidet © Cadremploi.fr

6

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

VOYG4459

12/07/2018

à 19:42

L'appréciation d'un C.V n'est plus du tout humain pour les cabinets de recrutement (soit disant professionnels du recrutement), ce sont des logiciels qui font le travail à leur place ! Quant aux RH, qu'en a t'on fait, sincèrement des moutons sans opinions. Les commentaires ci dessous révèlent bien l'ambiance actuelle de notre marché du travail : On ne trouve pas les candidats et pour cause, le manque d'Open Mind des recruteurs est lamentable, ils continuent de plus en plus à vouloir le mouton à 5 pattes. Personnellement, je ne l'ai pas encore trouvé à ce jour. Après quand votre CV passe toutes les machines ou les stagiaires (sans compétences que celle de se former), cela dépend totalement de l'appréciation HUMAINE de votre recruteur et là c'est un autre problème car y a t-il encore des relations Humaines aujourd'hui à l'heure du virtuel ?

> Répondre

Frantz

10/04/2018

à 16:49

Si cest un bon CV alors...je le crois pas... côté résultats cela ne colle pas et c'est plutot maigre: 20 commerciaux pour €2.5MM c'est pas cohérent, Résultats basé sur des ouvertures de comptes c'est pas du CA ou de la marge etc...question présentation je suis pas fan car pas facile à lire.

> Répondre

Danny

20/02/2016

à 18:48

Le C.V a une bonne présentation. Mais pour le reste, donner du crédit à ce C.V. c'est donner du crédit au mensonge.

1. Les centres d'intérêts : tout le monde peut mettre une liste sans fin : qui n'aime pas la cuisine? qui n'aime pas internet? Combien d'hommes n'aiment pas le football? Les centres d'intérêts sont censés être distinguants de la masse, et pas communs. Autrement quel intérêt?

2. Les diplômes : comme cette personne a niveau de formation qui pourrait apparaître comme un peu juste, hop une petite habilitation professionnelle qui devient un grade diplômant de niveau supérieur. Mais bon comme les 3/4 des recruteurs n'y connaissent rien en matière de diplômes cela passe tout seul.

3. Les compétences : le fourre tout où tout le monde peut mettre tout et n'importe quoi. Honnêtement pour chaque candidat, je crois qu'une seule page n'y suffirait pas.

4. Les résultats : j'ai toujours aimé les personnes qui font d'un résultat d'équipe (horizontal et transversal) un résultat individuel. Trop fort.

Bref, la situation de certaines entreprises ne m'étonne pas. Avec un recrutement pareil....

> Répondre

COGITO

22/11/2013

à 09:32

Encore un joli CV... mais,comme souligné par Nauticus ce n'est pas de faire ce type de CV qui est le plus difficile, mais d’être dans les "cases" du recruteur à l'esprit souvent étroit (ah ces premiers contacts par téléphone ou une jeune stagiaire vous déroule son entretien tellement standardisé que l'on a presque pitié pour elle...)
Pour le reste, un rapide examen me ferait douter de ce candidat: un manager encadrant 5 directeurs d'agence et 35 commerciaux pour 3,1 m€.. j'aimerais bien voir le résultat opérationnel.... et ces merveilleux objectifs atteints à 130 % ...BLA BLA BLA

> Répondre

Nath

12/10/2012

à 01:04

J'aime
Ce CV me donne beaucoup d'inspiration.
CV tres perfectionniste.
merci pourles examples

> Répondre

nauticus

10/07/2012

à 09:17

Editer un CV de compétences qui soit clair et suffisamment étoffé pour donner aux RH ou autres chasseurs de tête l'envie de rencontrer un profil particulier n'est pas un problème en soi.

La véritable difficulté est cette manie toute française qu'ont ces derniers à vouloir absolument caler de manière objective le besoin à un CV sans tenir compte des "à côté" et de la personnalité des personnes qui répondent aux offres d'emploi.

Je suis effaré par le nombre de CV qui passent à la trappe et qui correspondent stricto sensu aux exigences d'un poste. Et pourtant.....

A se demander si le tri "très sélectif" qui est fait ne relève pas plutôt d'une appréhension maladive et à mon sens infondée, des professionnels du recrutement à ne pas coller à la virgule près aux exigences de leurs clients quitte à laisser passer un profil apparemment en phase avec le besoin exprimé

Quand cette expérience, cette polyvalence et cette compétence générale que tant de candidats possèdent auront été remis au centre du débat, alors peut être arriverons nous à l'adéquation parfaite entre l'offre et la demande, entre l'être humain et le professionnel.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte