1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. 5 secteurs qui recrutent des cadres en 2014

5 secteurs qui recrutent des cadres en 2014

5-secteurs-qui-recrutent-des-cadres-en-2014

Céline Chaudeau

Industrie,Informatique Télécoms Web,Banque Assurance Finance

Ils abordent cette nouvelle année « raisonnablement optimistes ». Interrogés par Cadremploi après une année 2013 morose, quatre cabinets de recrutement distinguent cinq secteurs porteurs en 2014 pour l’emploi des cadres.

1. L’industrie, l’énergie et l’environnement : en progression

« S’il y a un regain d’activité, j’imagine qu’il aura un impact sur les fonctions liées à l’ingénierie et de la production, notamment dans les industries de pointe comme l’électronique et l’aéronautique », observe Pierre-Emmanuel Dupil. D’entrée, le Directeur Général du cabinet Michael Page confirme les dernières prévisions de l’Apec et l’étude de l’Usine nouvelle pour l’industrie. « Tout ce qui concerne la « supply chain » et la logistique sera porté par une meilleure conjoncture. Et on aura besoin de commerciaux qualifiés qui maîtrisent à la fois les cycles de demande et les circuits de distribution. Des ingénieurs commerciaux à double compétence commerciale et technique seront prisés. »

Julien Barrois, l’un des directeurs exécutifs du cabinet Page Personnel, étend son optimisme aux domaines de l’énergie et de l’environnement. « Le prolongement de la durée de vie de certaines centrales nucléaires va offrir de belles opportunités, explique ce recruteur spécialisé dans les cadres de premier niveau. La transition énergétique va créer de nouveaux emplois. Avec le développement des énergies vertes et des compteurs électriques intelligents par exemple, de grands groupes comme EDF vont recruter de nouveaux techniciens. »

2. L’immobilier : des signaux encourageants

« Même si ce n’est pas un complet retournement, on note un renversement de tendance, analyse Coralie Rachet, directrice France chez Robert Walters. On manque encore un peu de visibilité mais on a déjà eu des indicateurs très positifs au dernier trimestre 2013 en volume de postes, notamment, avec de nouveaux grands chantiers, dans les secteurs de l’immobilier et du développement foncier. »

Parmi les candidats recherchés, elle cite des postes à caractère technique comme des directeurs techniques, chefs de projets et autres profils atypiques d’ingénieurs, mais aussi des postes en direction financière et dans l’audit des risques. « Quand l’immobilier progresse, c’est généralement un signal encourageant car c’est un secteur avec des ramifications très variées. »

3. La comptabilité et la finance : des valeurs toujours sûres

Mais la crise n’est complètement oubliée, loin de là. « Preuve en est que la comptabilité et la finance restent des valeurs sûres pour les entreprises, poursuit Julien Barrois. Aujourd’hui, la priorité d’une entreprise pour rester à flot, surtout si c’est une petite PME, est de faire rentrer du cash. De bons profils de gestionnaires de paie ou de comptables fournisseurs sont toujours indispensables. De même, restent en vue les métiers liés au crédit clients et au recouvrement ainsi que, côté finance, le contrôle de gestion. »

L’observation est similaire chez Robert Half. « Le volume d’offres est toujours important pour les postes en direction comptable ou en comptabilité générale, estime Bruno Fadda, Associate Director spécialisé en finance et comptabilité. On recherche aussi des profils en contrôle de gestion et on observe une reprise de l’offre sur les postes d’audit et de contrôle interne. Et à la marge de la finance, le marché est également porteur sur les postes des directions achats. » Malgré tout, signe peut-être que la crise s’éloigne, il relève tout de même une augmentation des recrutements sur des postes plus dimensionnés. « Les directeurs financiers n’ont pas été à la fête en 2013 et auront plus d’opportunités que par les mois passés. »

4. L’informatique : toujours en pointe

Parmi les autres profils vraisemblablement indispensables en 2014, Pierre-Emmanuel Dupil cite le secteur informatique avec toutes les compétences liées à la technologie web et au stockage de données.

« Elles sont très demandées car les entreprises ont besoin de digitaliser leurs activités et de renforcer leur proximité clients via une politique CRM efficace. Tout ce qui concerne le web est porteur car le marché est encore relativement peu structuré. Côté marketing, on constate aussi un nombre significatif de besoins en spécialistes du référencement qui sont capables d’optimiser la visibilité et les investissements digitaux de l’entreprise. »

5. Santé : des recrutements indispensables

Reste enfin, vieillissement de la population oblige, un dernier secteur en pleine croissance. « Sur les métiers de la santé, on a un grand besoin de personnel encadrant et de médecins coordonnateurs dans les établissements hospitaliers, cliniques et les EHPAD, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes », poursuit le Directeur Général de Michael Page.

« La tendance à l’hospitalisation à domicile à elle seule augmente la demande de techniciens spécialisés, par exemple pour l'installation de lits médicalisés, ajoute Julien Barrois. Comme pour beaucoup de secteurs, une dynamique plutôt positive s’est installée depuis septembre. Il faut être prudent dans les mots choisis mais on peut être globalement raisonnablement optimiste. »

Céline Chaudeau © Cadremploi.fr

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Jac

24/01/2014

à 09:31

Bonjour,
Merci pour cet article. Je suis cependant surpris de voir les raisons affichées pour les postes qui tournent autour de la finance. Jamais un comptable ou un gestionnaire de paie ou autre contrôleur de gestion ont fait gagner de l'argent à une entreprise car leurs analyses se basent du des données passées. Certes utiles et indispensables mais qui donnent peu d'indications fiables sur le présent et le futur. La crise? Elle n'est plus selon moi, économique mais dans le mental des dirigeants qui restent sur leur méthodes d'analyses connues mais complètement dépassées par le contexte économique complexe. J'en cotoie beaucoup qui même quand ils voient le soleil d'une autre solution continuent à dire qu'ils sont dans la nuit. Et la crise pour moi, elle est là...
Excellente journée!

> Répondre

nana64

23/01/2014

à 18:04

J'ai du mal à croire vos articles, car dans l'immobilier, vu la dégringolade des prix pour essayer de vendre, c'est du jamais vu, et encore personne n’achète ...
Dans le secteur médical j'y étais, depuis un long moment, et en plus en EHPAD, sachez que les caisses sont vides et que les remerciements sont par contre à jour, le conseil général n'ayant plus de sous, les EHPAD tire la langue, donc on vous met en CDD et baye baye, dans le médical à part faire des petits remplacements ils embauchent pas du tout (je parle rien que sur l'aquitaine). Quand aux personnes âgées, handicapées, ou toutes personnes ayant besoin d'aide +++++ que ce soit en ADMR etc.. les gens n'ont pas de quoi ce faire aider, manque de finances, même si 50% etc..CESU trop cher, pensez bien le nombre de personnes âgées qui se mettent en colocation et qui font appellent à 1 aide à domicile, auxiliaire de vie aide soignante etc...1 personne de temps en temps, la solidarité entre eux est évidente....La vis est serrée au maximum et je me demande ou vous voyez qu'il y a recrutement dans ses secteurs, trop de charges, même dans la restauration les patrons licencient ,
Cordialement

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte