1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. 6 qualités humaines qui plaisent aux recruteurs

6 qualités humaines qui plaisent aux recruteurs

6-qualites-humaines-qui-plaisent-aux-recruteurs

Céline Chaudeau

18/06/2015

Écologie, altruisme, bienveillance… Les recruteurs sont attentifs aux qualités humaines des candidats. Surtout lorsqu’elles collent aux valeurs de leur entreprise.

L’écologie

« On est 80 000 collaborateurs en comptant les abeilles, sinon 600 », plaisante Patrick Aisenberg. Mieux vaut être prévenu : le fondateur de Linkbynet, un infogéreur spécialisé dans le cloud, apprécie les profils digitaux mais pas que. « On est dans l’IT, dans un monde d’hommes souvent, jeunes et très peu sensibilisés à l’environnement. » Or cette entreprise se distingue par son engagement écologique. « On a installé des ruches récemment et surtout déménagé dans un bâtiment à énergie positive. » Elle est donc particulièrement attentive aux candidats sensibles à l'écologie. Autrement dit : ne pas hésiter à évoquer le sujet entre deux considérations sur les réseaux, si vous partagez cette valeur. 

L’altruisme

« Aujourd’hui on cherche davantage de vraies valeurs, que des qualités du genre "assidu", "ponctuel" ou "perfectionniste", confirme Alain Mlanao. Pour le directeur général de Walters People, les "valeurs" peuvent être interprétées comme des qualités mais avec une densité plus humaine. « Si on a des engagements bénévoles, il ne faut pas hésiter à le dire. C’est rafraîchissant. Si je demande une qualité à un candidat et qu’il me répond l’ "altruisme", je serais agréablement surpris. » Les recruteurs se seraient-ils attendris ? Pas tout à fait. « Un engagement auprès d’une association est aussi le signe que l’on sait travailler en équipe. Chez les générations Y ou Z promises à un travail plus collaboratif, cette expérience prend tout son sens. C'est une belle valeur qui, en plus, peut être utile… »

La bienveillance

Anne Rey-Creneau confirme. Senior consultante chez Hudson, elle sera elle aussi, parfois, sensible à certaines valeurs. « Comme recruteur, on ne cherche pas des valeurs pour nous mais on va naturellement s'approprier celles de l’entreprise. » Parmi les considérations souvent relevées chez les employeurs, elle cite un goût appuyé pour la bienveillance. « Pour éviter des erreurs de recrutement, on va sonder le côté humain chez certains candidats, notamment pour des fonctions managériales et les cadres de premier niveau qui auront à gérer des collaborateurs. Notamment avec les plus jeunes générations, on doit éviter certains profils trop autoritaires. » Mais là aussi, mieux vaut éviter les paroles en l’air. « Si vous avez suivi des formations ou une initiation à la communication non violente, c’est le moment de le signaler », recommande la coach d’entreprise Valérie Moissonnier.

L’empathie

« Tout ce qui touche au développement personnel peut servir à marquer des points, poursuit Valérie Moissonnier. Cette consultante invite ainsi les candidats à montrer leur "intelligence émotionnelle". « J'ai une cliente avec un profil scientifique qui s'est formée à la process com par exemple, un outil très utile de compréhension des personnalités qui nous entourent. Quand elle a décroché son dernier poste, c’est ce qui a fait la différence dans la short-list finale. » 

L’honnêteté

Malgré tout, certaines qualités humaines s’expriment davantage à travers certains comportements. Difficile, par exemple, pour un candidat de se vanter de son honnêteté qui, pourtant, sera essentielle pour un recruteur. « On appréciera souvent une forme d’éthique personnelle qui transparaît dans la façon de reconnaître certains épisodes difficiles de sa carrière, poursuit Anne Rey-Creneau. Même si on est de mauvaise expérience, il faut savoir le dire en assumant, si nécessaire, sa part de responsabilité. Il faut inspirer de la transparence de la confiance. Le recruteur doit avoir l’impression que le candidat ne lui cache rien. »

La loyauté

« Enfin, un recruteur sera naturellement sensible à une forme de loyauté », conclut Annick Haegel. Auteure du guide La Boîte à outils des Ressources Humaines, cette ancienne directrice des ressources se souvient avoir souvent reçu des candidats encore en poste un peu trop bavards. « Certains déballaient beaucoup de choses très vite sans que je leur demande quoi que ce soit. Je crois qu’un peu de retenue est justement plus valorisante. »

 

31

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Namien

14/09/2015

à 22:41

C'était un entretien en agence d'intérim?
Parce que si ce n'est pas la cas, je ne vois pas l'intérêt de parler d'intérim au recruteur en face de soi. C'est même totalement inadapté.

Je comprends la position du recruteur qui attend des réponses claires pour faire un choix et à qui l'on sert un discours montrant que l'on ne sait pas ce que l'on veut ou ce que l'on vaut.

> Répondre

BNAUTIC

20/08/2015

à 15:02

Bonjour,
J'ai répondu à une annonce d'inspecteur technique et j'ai envoyé ma candidature, mon CV et ma lettre de motivation a l'agence de recrutement et à l'entreprise, que je connais, qui recrute ? Etais-ce une bonne idée ! D'autre part j'ai un bilan de personnalité à ma disposition qui semble être conforme aux attente du recruteur ! Dois-je lui faire parvenir ?
Merci de votre réponse

> Répondre

Mauve

09/08/2015

à 18:41

Déconcertante expérience que la votre ! Presque amusante car tellement cynique.
Pour ma part, lors d'un sérieux entretien auprès d'une très grande entreprise d'électricité française (que je ne nommerai pas), il fallait "réciter" les valeurs et objectifs indiqués sur leur site web. Mieux qu'à l'école.
L'agressivité et le manque total d'empathie de mon recruteur m'ont fait perdre mes moyens pour un exercice de style que je n'affectionne aucunement à la base.
J'ai supplié le destin pour qu'il n'accepte pas ma candidature, ce qui a été le cas.
Ouf ! Ne pas finir comme lui est un grand soulagement.
Quand au mot "résistant", que vous employez dans le sens "incassable" me semble-t-il, je trouve que c'est très bien trouvé.

> Répondre

Mauve

09/08/2015

à 18:22

Quel merveilleux tableau !
Le profil type d'une victime de pervers narcissique.
Peut-être que les recruteurs en ont assez de tomber sur des candidats égocentriques et narcissiques, une tendance très contemporaine qui pollue notre société.
Cet article n'est pas sérieux, ou alors il s'agit d'une erreur journalistique !
Les jolies valeurs mises en avant par les grands groupes du BTP que j'ai côtoyé ne sont que de la poudre aux yeux.
Le management serpillière est de rigueur, et dans la logique implacable du capitalisme qui n'en fini plus de s'auto-dévorer, on vous remplace quand il n'y a plus de jus. Tout est fait pour en récupérer la moindre sève.
On parle d'écologie ?

Oui ce sont des valeurs humaines indispensables pour se regarder dans la glace le matin et y voir un fond propre. Mais qui s’intéresse au fond de nos jours ? Il me semble que la surface suffit à une grande majorité, quitte à avoir l'air débile.

Triste lecture...

> Répondre

Philippe Enauray

06/08/2015

à 09:43

« A l’heure actuelle, le monde appartient aux imbéciles, aux agités et aux sans-cœur. On s’assure aujourd’hui le droit de vivre et de réussir par les mêmes moyens pratiquement, que ceux qui vous assurent le droit d’être interné dans un asile : l’incapacité de penser, l’amoralité et la surexcitation. »

Fernando Pessoa

> Répondre

Philippe Enauray

06/08/2015

à 09:36

Très intéressant "soyez vous même et arrêtez de vous mentir", food for thought ...

> Répondre

Philippe Enauray

06/08/2015

à 09:27

On vit dans le même monde? Moi, ce que je vois de plus en plus dans les annonces, c'est le mot magique "résistant". Je ne vois jamais rien sur les valeurs.
Récemment, j'étais en phase finale d'un entretien, et j'ai construit une partie de mon argumentaire sur l'une des phrases clefs de leur site internet "prendre soin de nos clients, de nos partenaires, de nos actionnaires et de nos fournisseurs" (je suis dans les Achats). Le CEO m'a regardé complètement interloqué, puis m'a dit: " mais qu'est-ce que vous me racontez?! C'est du marketing ça, vous n'y croyez quand-même pas?!"

> Répondre

zazou76

04/08/2015

à 10:50

J'ai lu vos commentaires et j'ai ri !
La vérité ressort tellement, le vécu des entretiens d'embauche, je dirai les cauchemars provoqués par les entretiens ! Les recruteurs sont des psychopathes frigides ! Il faut faire attention à ne pas avoir un cil qui dépasse ou qui va se mettre à battre d'un coup ! Il ne faut surtout pas avoir envie d'éternuer ! Et avoir bien appris à raconter la jolie histoire, le fameux ""Savoir se Présenter Objectivement en Trois minutes"" (SPOT).
Et quand on a 48 ans on a le droit de leur dire qu'un jour eux (les recruteurs) aussi seront peut être confrontés à une séduction d'entretien en essayant de raconter brièvement leur parcours ? Qu'ils arrêtent de se foutre de nous, de nous prendre pour des cons et rien que pour des cons. Les recruteurs ne connaissent pas, bien souvent, le boulot pour lequel ils font passer un entretien ! Pourquoi les vrais experts ne feraient-ils pas les entretiens ?
Marre de la psycho à 2 balles !
Cet article m'a vraiment fait sourire !!!! Je bosse dans les énergies renouvelables, c'est assez pour l'écologie ???!!!!!!

> Répondre

xxx

24/07/2015

à 17:21

Pas faux, mais prenez des cours d'orthographe !!!

> Répondre

soyez vous même et arrêtez de vous mentir

09/07/2015

à 11:18

y a t-il des gens sérieux qui font des commentaires??? c'est une question là parce que je viens de lire les commentaires et il n'y en a pas un qui tiens la route...je m'explique. Toute les valeurs décrites ici sont simplement se qu'on apprends à nos enfants:

l'écologie valeur morale et règle de vie. En plus non seulement en respectant l'environnement on protège la planète mais en plus on protège sont porte feuille.

L'altruisme: ou est le rapport avec le travail en équipe?? vous cherche un job, vous lisez cette article et vous foncez vous inscrire dans une association pour aider les autres!!! sérieux!! à la première occasion vous serez démasquer! l'altruisme c'est une culture de l'autre et un abandon de soit au autre, c'est clairement incompatible avec une progression professionnelle. soyez altruiste oui, mais pas au travail.

La bienveillance: clairement une bonne qualité. Ce qui intéresse votre futur patron là c'est votre capacité faire comprendre que vous écoutez les autres dans le simple but de calmer les esprits et d'éviter les conflits néfaste à l'entreprise, il n'y a rien d'humain la dedans.

L'enpathie: on me dit que je manque d'empathie en interne mais pas avec mes clients. Bon bin voilà tout est dit, c'est ce que demande le monde l'entreprise, ne soyons pas dupe.

l'honnêteté: c'est une valeur importante certainement même la plus importante pour l'entreprise (et pour votre vie privé aussi). "il n'est pas parfait mais il est honnête, donc je lui fait confiance". l'honnêteté c'est la confiance que vous inspiré. Encore une fois on ne s'intronise pas honnête ou l'ai ou pas. De plus il faut prouvé par des actes c'est honnêteté. Balancé que lin est honnête dans un entretient c'est bateau, seule vos relations de travail peuvent l'attesté!!! bon courage aux manipulateurs et aux menteurs.....

La loyauté: c'est beau, c'est rare mais c'est beau. Sachez un chose, on vous marche une fois, deux fois sur les pieds et vous verrez votre loyauté s'évaporé. n'oubliez pas que la loyauté vas de paire avec l'honnêteté et que ces deux valeurs sont vitale pour une entreprise car au-delà du contrat de confidentialité qu'il y a entre vous et votre employeur c'est votre capacité à la retenue qui fera la différence, c'est une preuve de prise de recule, de maturité et en aucun cas une preuve de manque de caractère.

Pour conclure on a tous des valeurs différentes qui évolue avec les années et les expériences pro. Pour ma part l'honnêteté, la loyauté sont les seules qui prévale dans le monde de l'entreprise. Le reste c'est de la broderie, c'est un effet de mode et simplement la nécessité de coller à une lubie passagère des recruteurs ou RH qui cherche à renouveler leurs offre pour faire la différence sur le marché. Soyer simplement conscient des besoins de l'entreprise et faite au mieux avec car depuis le temps que les gens ce plaigne du monde de l'entreprise nous aurions du trouver une solutions à cela. Dans les faits on recherche tous des choses différentes et donc en opposition avec les autres, à nous de faire avec.

Séduisez vous interlocuteurs en collant à ces attentes tout en collant votre discours à vos propre valeur, comme cela vous ne serez jamais pris en défaut.

sur ce...

> Répondre

André K.

09/07/2015

à 11:10

Bonjour Doulious,

Trouver un travail en France, à 50 ans, c'est extrêmement difficile. Je comprend les employeurs. Le code du travail qui nous « protège trop » grippe le système. Il faut d'avantage de flexibilité , il faut enlever toutes ces contraintes franco-françaises !
La France c'est comme le Titanic : l’iceberg est face à nous, impossible de manœuvrer, nous allons le percuter (c'est déjà fait?) et couler doucement.

Récemment, lors d'un entretien on a parlé contrat et salaire.
J'ai répondu :
intérim / CDD / CDI peu importe
salaire : le prix de marché, à ajuster en fonction de la valeur ajoutée que j'apporterai
Le recruteur n'a pas pu remplir les deux cases de son formulaire informatique, cela l'a fortement contrarié. . .

Si vous avez des tuyaux pour partir à l'étranger, je suis preneur.

André K.

> Répondre

Andre K.

09/07/2015

à 10:52

Bonjour Gepila,

Effectivement il y a quelques fautes de frappe dans mon texte : je n'ai pas pris le temps de relire.

Nous sommes parfaitement d'accord : il faut séduire.
Je suis un manager, gestionnaire et passionné de technologie, mais très mauvais commercial ou séducteur. J'essaye de me soigner, mais je ne pourrai pas changer radicalement.

Souvent les annonces émanent de cabinet de recrutement qui ne citent pas l'entreprise cliente.
OUI, il y a beaucoup de « je ».
Dans mes lettres de candidature, je reprend brièvement ce qui me plaît dans l'entreprise, puis j'expose (sans répéter mon CV) les particularités de mon parcours, et enfin, ma façon de voir le poste proposé (DSI ou Directeur de projet SI en général).

Il y a dix ans, pour 20 lettres de candidature, j'avais 5 premiers entretiens, et, à la fin 2 propositions d'embauche.

Aujourd'hui, pour 200 lettres de candidature, j'ai un ou deux entretiens téléphoniques, et, c'est tout.

J'essaye de comprendre pourquoi, j'écoute tous les conseils.

André K.

> Répondre

leon01

09/07/2015

à 09:03

C'est amusant quand on voit les critères qui sont vraiment pris en compte dans les embauches. L’expérience, l'age, le salaire, la formation, et pas souvent dans cet ordre. On vous parle d'altruisme et de bons sentiments, alors que vous êtes mis sous pression sans aucun état d’âmes. Si vos collaborateurs voient en vous une assistante sociale, vous devenez rapidement le pigeon de service, et votre carrière est un aller simple vers pole emploi. Vos collègues ne sont pas vos amis, le seul élément important est le résultat, et la mauvaise foi est fréquente.
On vous parle de savoir être. Sans être imbuvable, il faut surtout savoir faire et vite, et entrainer avec vous vos équipes.

> Répondre

soyez vous même et arrêtez de vous mentir

09/07/2015

à 09:01

y a t-il des gens sérieux qui font des commentaires??? c'est une question là parce que je viens de lire les commentaires et il n'y en a pas un qui tiens la route...je m'explique. Toute les valeurs décrites ici sont simplement se qu'on apprends à nos enfants:

l'écologie valeur morale et règle de vie. En plus non seulement en respectant l'environnement on protège la planète mais en plus on protège sont porte feuille.

L'altruisme: ou est le rapport avec le travail en équipe?? vous cherche un job, vous lisez cette article et vous foncez vous inscrire dans une association pour aider les autres!!! sérieux!! à la première occasion vous serez démasquer! l'altruisme c'est une culture de l'autre et un abandon de soit au autre, c'est clairement incompatible avec une progression professionnelle. soyez altruiste oui, mais pas au travail.

La bienveillance: clairement une bonne qualité. Ce qui intéresse votre futur patron là c'est votre capacité faire comprendre que vous écoutez les autres dans le simple but de calmer les esprits et d'éviter les conflits néfaste à l'entreprise, il n'y a rien d'humain la dedans.

L'enpathie: on me dit que je manque d'empathie en interne mais pas avec mes clients. Bon bin voilà tout est dit, c'est ce que demande le monde l'entreprise, ne soyons pas dupe.

l'honnêteté: c'est une valeur importante certainement même la plus importante pour l'entreprise (et pour votre vie privé aussi). "il n'est pas parfait mais il est honnête, donc je lui fait confiance". l'honnêteté c'est la confiance que vous inspiré. Encore une fois on ne s'intronise pas honnête ou l'ai ou pas. De plus il faut prouvé par des actes c'est honnêteté. Balancé que lin est honnête dans un entretient c'est bateau, seule vos relations de travail peuvent l'attesté!!! bon courage aux manipulateurs et aux menteurs.....

La loyauté: c'est beau, c'est rare mais c'est beau. Sachez un chose, on vous marche une fois, deux fois sur les pieds et vous verrez votre loyauté s'évaporé. n'oubliez pas que la loyauté vas de paire avec l'honnêteté et que ces deux valeurs sont vitale pour une entreprise car au-delà du contrat de confidentialité qu'il y a entre vous et votre employeur c'est votre capacité à la retenue qui fera la différence, c'est une preuve de prise de recule, de maturité et en aucun cas une preuve de manque de caractère.

Pour conclure on a tous des valeurs différentes qui évolue avec les années et les expériences pro. Pour ma part l'honnêteté, la loyauté sont les seules qui prévale dans le monde de l'entreprise. Le reste c'est de la broderie, c'est un effet de mode et simplement la nécessité de coller à une lubie passagère des recruteurs ou RH qui cherche à renouveler leurs offre pour faire la différence sur le marché. Soyer simplement conscient des besoins de l'entreprise et faite au mieux avec car depuis le temps que les gens ce plaigne du monde de l'entreprise nous aurions du trouver une solutions à cela. Dans les faits on recherche tous des choses différentes et donc en opposition avec les autres, à nous de faire avec.

Séduisez vous interlocuteurs en collant à ces attentes tout en collant votre discours à vos propre valeur, comme cela vous ne serez jamais pris en défaut.

sur ce...

> Répondre

gepila25

09/07/2015

à 08:16

André K!: beaucoup trop de "JE".
Chercher un "job"c'est séduire comme avec une femme! Parlez d'elle avant d'évoquer QUELQUES compétences qui lui correspondent.Votre âge n'est pas un handicap, l'orthographe si!
Enfin on ne s'invente des qualités types, on les démontre naturellement dans l'entretien.
Bonne chance.

> Répondre

gepila25

09/07/2015

à 08:08

Finalement les fondamentaux que l'on a du mal à trouver dans ce monde de fous...

> Répondre

phedra

08/07/2015

à 18:38

Loyauté bienveillance empathie ou altruisme, autant de qualités que les entreprises attendraient de leurs salaries ... Pensez vous vraiment quelles se les appliquent a elles mêmes, savez vous comment sont traitées les sollicitations internes ou externes d'échanges en réseaux, les candidatures, les cas individuels via les ressources humaines ? Il y a sans doute des exception, dans la nouvelle économie notamment, quand résultats et croissance sont au rdv. En moyenne l'entreprise est tellement éloignée de ces valeurs quelle exigerait des autres, que votre article parait bien naïf. Si vous les incarnez vraiment, comment les partagez vous avec votre environnement ?

> Répondre

doulious

08/07/2015

à 18:23

la réponse de André est intéressante car elle met en lumière une mentalité de recrutement française ringarde et frileuse vis à vis de l'âge des candidats. donc vous pouvez avoir toutes les qualités techniques humaines et managériales, vous pouvez même faire les pieds au mur et faire la danse du ventre, si vous avez plus de 50 ans vous êtes cuits sur le marché français.
J'ai plus de 50 ans, j'ai plusieurs des qualités relevées par André. Je quitte la France.

> Répondre

André K.

08/07/2015

à 16:49

J'ai bien noté les " 6 qualités humaines qui plaisent aux recruteurs".

Concrètement, je fais comment ?

Dans mes lettres de motivation j'ajoute 2 ou 3 lignes qui expliquent que je possède toutes ces qualités ?
Mais ???? C'est en plus de :
- mes talents de manager ,
- mon expertise technique ,
- mes expériences , la liste de mes réalisations ,
- les langues étrangères que je parle couramment ,
- mon implication dans les affaires ,
- la synthèse de mon profil ,
- mes prétentions salariales ni trop hautes, ni trop basses ,
- ma formation d'ingénieur, mon 3ème cycle ,
- mon adéquation au profil recherché ,
- ma motivation pour entrer dans cette belle entreprise internationale ,
- mon implication dans des oeuvres diverses et variées ,
- x x x x

Par contre ? ? ? , je doit citer ou non :
- mon age : 51 ans ,
- je recherche depuis un certain temps sans succés ,

Tous ces conseils me fatiguent et ne servent pas à grand chose.
Je me présente tel que je suis, sans inventer des qualités . . .
c'est ce qui me semble le mieux.

André K.

> Répondre

qui va là

08/07/2015

à 15:34

Ils ont écrit "plaisent" et non pas "recherchent".....

Bas les masques ! mais cela sera pour plus tard... peut-être ?

Le monde de l'entreprise est rempli de schizophrènes cela tombe bien on est tous des malades mentaux, à des degrés plus ou moins élevés.

Vous connaissez le livre : "Se changer, changer le monde" co-écrit par 4 personnes ?

> Répondre

miro

26/06/2015

à 21:05

Je peste de voir des directeurs dans la fonction publique qui ne prennent pas les bonnes décisions
qui s'imposent dans le traitement des déchets où les incivilités publiques sont condamnables...
Ils sont aveugles et ont des jolies mains car incapables de ramasser un déchet dans la rue.
Sur les campus on devrait enseigner aux étudiants de respecter la nature...
Les zones commerciales sont polluées d'innombrables déchets qui ne sont jamais ramassées...
Les commerçants devraient balayer devant leur porte....
C"est scandaleux , non seulement çà déborde mais dépolluer la terre doit créer des millions d'emploi.

> Répondre

grey area

26/06/2015

à 03:33

Sérieux les amis, soyez plus positifs. Tout ne peut pas être aussi noir. Je reste persuadé que les compétences décrites dans cet article (à l'exception peut-être de l'écologie:-) ne peuvent pas être des freins, surtout avec autant de compétition. Je fais preuve des 3/4 et ne cesse de progresser, bien plus rapidement que les fourbes, violents et Cie (dixit un précedent commentaire) qui progressent hélas eux aussi.
La clef du succès est de se démarquer encore plus dans une multinatiomale (ce qui est mon cas).
Sincèrement, aussi curieux que ça puisse paraitre, cet article est très proche de la réalité.

> Répondre

Caustique ou réaliste ?

25/06/2015

à 14:58

C'est charmant mais un peu déconnecté des réalités. Je suis également convaincu que les spécialistes du recrutement sont à des années-lumière de la réalité des départements "RH".

Les cabinets veulent de "l'humain" parce que c'est "bien", les entreprises veulent des résultats parce que c'est vital.

Les cabinets apprécient les candidats qui reconnaissent leurs erreurs... quand ce sont elles qui ont remis ledit candidat sur le marché...

Les cabinets de recrutements chantent les louanges d'une gestion à long terme où on investit dans l'humain quand l'entreprise commence par faire des économies sur le plan de formation.

Les cabinets parlent de stabilité mais restent circonspects devant le CV d'une personne restant dix ans dans la même entreprise.

On est ici à la limite du dédoublement de personnalité... Mais dans tous les cas, c'est le donneur d'ordres qui restent décisionnaire et lui n'a pas forcément la vision du cabinet de recrutement : il a un poste à pourvoir, rapidement, avec une personne rapidement opérationnelle (et c'est tout).

> Répondre

air_du_temps

24/06/2015

à 14:17

Tout ça pour dire tu fermes ta gueule, tu gardes le sourire, tu dis oui à absolument tout, tu balances comme un salop sur tes collègues, tu prends toutes les responsabilités surtout celles qui ne t'incombent pas et enfin, tu bosses gratis parce qu'au final faut pas déconner.
Tu donnes de ton temps parce que faut optimiser l'investissement que tu représentes, tout de même, faut pas gâcher.
Tu tends l'autre joue quand tu viens de te prendre une mandale en pleine gueule, c'est tellement bon que tu en redemandes, être écolo, c'est ne pas gâcher.
Tu as une haute vocation sociale à te faire marcher sur la gueule, c'est ton côté empathique qui te rends si attachant.
Tu remercies parce que tout cela, c'est cadeau !!!!!
En bref, tu adhères parfaitement aux valeurs de l'entreprise nourricière, véritable pilier de la société humaine dans toute sa splendeur.
Il ne te reste plus qu'une tâche à accepter avec joie et bonheur, tu as grand cœur, l'humilité est ta plus grande et noble qualité, cette tâche tu l'acceptes avec dévotion et fierté, toujours en disant merci et avec le sourire, cette tâche, c'est juste pas grand chose au final dans la vie de l'entreprise toute pleine de moralité, elle consiste juste à te virer.
Merci de ta collaboration camarade et bienvenu au cloître.

> Répondre

MARIE78

24/06/2015

à 09:32

Sur l'altruisme, il faut absolument lire le livre de Matthieu RICARD: "PLAIDOYER POUR L ' ALTRUISME". Ce livre est d'une grande richesse humaine, il nous fait réfléchir et progresser dans notre relation aux autres, c'est un livre à méditer...

> Répondre

1shx7po

23/06/2015

à 17:34

Ah je me rappelle les yeux tout rond de la DRH d'une grande entreprise de transport de personnel à qui je donnais ces aspects de ma personnalité ! (doux euphémisme :) je n'ai pas été retenu, en plus de me croire être varrivant de la planète Mars !

Cet article, et la vision des recruteurs qu'il décrit ,reflète parfaitement bien de la fracture entre le monde de ces recruteurs et le monde de l'entreprise ! Chacun vit dans sa bulle, avec ses modes, ses besoins et ses standards, qui ne sont pas, héals, du tout compatibles.

Cet élan d"humain" est vraisemblablement une mode, qui passera, comme toutes les inventions/belles idées passées du monde des recruteurs. ! il faut dire qu'ils se creusent la tête, nos recruteurs, pour être toujours "à la pointe du progrés".

Il reste le monde de l 'entreprise, que, nous, nous connaissons et qui reste terriblement basique (efficacité, capacité de travail, "souplesse", en un mot : être rentable et coûter le moins cher possible !

Bonne journée !

> Répondre

ELOUANNE

23/06/2015

à 12:01

BRAVO !! PI33

Vous me l'otez de la bouche, je n'ai jamais vu pareil COMMENTAIRE SCANDALEUX dans l'hypocrisie, honte à cadremploi !!

COMMENT VOULEZ VOUS QUE LES GENS VOUS CROIENT ??, honnêtement, non mais de qui se moque t on??

J'ai toujours travaillé dans le monde du commerce, et j'ai toujours respecté mes valeurs humaines. Résultat, je me suis faite "roulée dans la farine", poignardée dans le dos, utilisée, et j'en passe...

Le développement personnel? oui ça m'a aidé à avaler le fait que cette société matèrialiste, est prête à tuer pour vous fiche dans le ravin et devrait changer sa nature du type prêt à tout pour être au sommet de son EGO et ça l' ENTREPRISE ADORE et en est remplit de ces personnes "loyales" selon les "valeurs de l'entreprise" !!!

Par contre, mon chef, lui, fidèle à ses principes manipulateurs, à utiliser la secrétaire pour démonter mes clients derrière mon dos, et en disant que c'était ma faute...ah oui excellent...

Qui a gagné? a votre avis?

> Répondre

PI33

23/06/2015

à 10:10

fourbe, haineux, violent, égocentrique, pervers narcissique, psychopathe, sociopathe voilà les clés du succès au travail et on voudrait nous faire croire que les entreprises cherchent des candidats bisounours pour mener leur bataille économique. Mais là ou cela devient grotesque, c'est que cela plait aux recruteurs. Ben tu m'étonne ! Le romantisme du recrutement est bien connu. C'est en mettant un tutu à une lionne que l'on en fait une entrechatte de salon, oui oui ... Je n'ai rien contre les qualités décrites, bien au contraire mais dans un cadre professionnel vous donnez le cocktail de quelqu'un de Intelligent, discret et altruiste : il n'évoluera jamais et passera toujours pour un looser et un mou. L'entreprise est un monde schizophrène et vous venez d'en donner un brillant exemple. ( une question reste en suspend - Croyez vous ce que vous écrivez ? )

> Répondre

Coachingdecarriere.com

22/06/2015

à 08:53

L'écologie, bien vu ! Démontrer sa capacité à respecter ses environnements et éco-systèmes (relationnels, physiques, émotionnels), ça fait aussi partie des soft skills :-)

> Répondre

francisalain

20/06/2015

à 17:44

on se demande pourquoi tant de gens connaissent des burn out qui en poussent certains à se suicider !!!

> Répondre

Gef

20/06/2015

à 12:34

Tout cela est joliment dit, mais ce n'est que du baratin de consultant RH qui veut vendre sa recette.
Allez donc dans une "vraie" entreprise (comme l'énorme majorité l'est) où vous ne serez pas ponctuel, rigoureux et j'en passe.
Les qualités mises en avant dans cet article sont un plus, mais ce n'est pas le plus important, sauf peut-être dans certains secteurs un peu "particuliers" (genre publicité).

> Répondre

+