Candidature : 10 erreurs à ne pas commettre

Publié le 20 juin 2019 Aurélie Tachot

La recherche d'emploi est souvent un parcours semé d'embûches et doit être bien préparée si vous voulez décrocher le job de vos rêves. Même si la candidature simplifiée devient tendance pour répondre à une offre d’emploi, pour autant, les fondamentaux de la sélection demeurent l’envoi du CV et la lettre de motivation. Tour d’horizon des erreurs à ne pas commettre lorsque vous présentez votre candidature.
Candidature : 10 erreurs à ne pas commettre

Candidature : les erreurs à ne pas commettre dans le CV

>> Ne pas hiérarchiser les infos dans son CV

Pour être lisible, un CV doit être structuré. Veiller à ce que les informations les plus importantes apparaissent en premier, car le recruteur doit pouvoir repérer tout de suite vos atouts pour le poste. Travaillez également l’accroche de votre CV pour donner envie au recruteur de le lire.

>> Mentir sur ses compétences

La tentation d'enjoliver son CV peut être forte, mais risquée. Car les recruteurs remarquent, la plupart du temps, ces artifices. Certains exigeront, par exemple, la photocopie du diplôme obtenu. D'autres n'hésiteront pas à tester votre anglais lors de l'entretien de recrutement... Faites état de vos savoir-faire et compétences comportementales (autrement appelée soft skills) de la manière la plus vraie possible.

>> Bâcler la mise en page de son CV

À moins de postuler à un poste de créatif, la mise en page de votre CV doit être sobre afin d'être la plus claire possible pour le recruteur. Choisissez une police de caractère lisible (Arial, Verdana...), évitez les blocs de texte trop longs et insérer une photo (même si elle n’est pas obligatoire, elle reste appréciée des recruteurs).

N'oubliez pas de déposer votre CV dans la CVthèque Cadremploi utilisée par plus de 15 000 recruteurs

Candidature : les erreurs à ne pas commettre dans la lettre de motivation

>> Faire des fautes d’orthographe ou utiliser la mauvaise formule de politesse

C'est rédhibitoire ! Surtout si vous briguez un poste pour lequel de bonnes compétences rédactionnelles sont indispensables. Si vous n'avez pas une bonne plume, privilégiez les phrases courtes, les formulations simples et ne faites pas d’impair sur la formule de politesse. Veillez à ne pas écorcher le nom du recruteur ou celui de l'entreprise. Et pour éviter les faux pas, faites-vous relire par une tierce personne.

>> Ne pas savoir se vendre

Adoptez un style positif ! Bannissez les formules « On m'a demandé de » ou « Il a fallu que ». Préférez plutôt « J'ai entrepris de », « J'ai participé à ». Mettez en avant vos périodes de stages, jobs saisonniers, projets associatifs, expériences à l'étranger... « Autant d'éléments qui permettront de juger de votre capacité d'initiative, de votre rigueur et de votre ouverture d'esprit », explique David Britta, directeur développement RH au sein de Vitae Conseil.

>> Ne pas personnaliser sa lettre de motivation

Prenez du recul par rapport aux modèles de lettres que vous trouverez sur Internet et personnalisez votre lettre : expliquez en quoi votre candidature est pertinente pour ce poste en question. Pour répondre aux attentes du recruteur, n'hésitez pas à reprendre les mots-clés de l'offre d'emploi et à rédiger une accroche pour attirer son attention.  

À lire aussi >> Lettre de motivation : les règles à connaître pour bien la rédiger

Candidature : les erreurs à ne pas commettre lors de l'entretien de recrutement

>> Arriver en retard

Qu'importe votre excuse, arriver en retard à un entretien peut s'avérer éliminatoire. « Il est difficile, pour le recruteur, de se défaire d'une première mauvaise impression », constate David Britta. Pour limiter les dégâts, téléphonez au recruteur pour le prévenir.

>> Ne pas s’être renseigné sur l’entreprise visée

Un entretien, ça se prépare ! « C'est faire preuve de laxisme que d'arriver en entretien d'embauche les mains dans les poches », explique David Britta. Renseignez-vous, au préalable, sur la taille de l'entreprise, son chiffre d'affaires, les produits qu'elle commercialise, ses futurs projets... Pour cela, explorer le web et notamment le site corporate de l’entreprise.

>> Trop se mettre en avant

Proclamer que vous êtes un excellent manager sous prétexte que vous avez suivi un module de management de 2 heures au dernier semestre est risqué... « Cet excès de confiance ne sera pas bien accueilli, sauf éventuellement s'il s'agit d'un poste de commercial », prévient David Britta. Car vous devrez faire vos preuves en tant que candidat, même si vous sortez d'une grande école. « C'est bien de montrer de l'ambition. Toutefois, il ne faut pas brûler les étapes ». Il ne s’agit pas non plus de faire l’étalage de tout votre savoir-faire et de vos qualités personnelles.

>> Ne pas poser de questions sur le futur travail

Pour clôturer un entretien, il est de bon ton de poser des questions au recruteur. « Préparez à l'avance une série de questions sur l'entreprise et le poste », recommande Jean-Michel Rolland, responsable du département « Human Management Business Innovation » au sein de l'ISEN.

À lire aussi >> Candidature : comment relancer sans harceler ?

En pleine quête d’un nouveau travail, vous épluchez les offres d’emploi et vous cherchez à optimiser au maximum votre candidature. Découvrez nos 6 astuces qui vous aideront à coup sûr à trouver un travail.

Aurélie Tachot
Aurélie Tachot

Après avoir occupé le poste de rédactrice en chef d’ExclusiveRH.com (entre autres), je travaille désormais à mon compte. Pour Cadremploi, je contribue à la rubrique Actualités via des enquêtes, des interviews ou des analyses sur les évolutions du monde du travail, sans jamais oublier l'angle du digital.

Vous aimerez aussi :