Comment profiter de Noël pour faire avancer sa recherche d'emploi ?

Régis Delanoë

C’est calme, vraiment très calme… entre Noël et le jour de l'an, les recrutements cadres ne seront pas légion. Mais vous pouvez quand même continuer à faire avancer votre recherche de job, et à réseauter, vous n'êtes jamais à l'abri d'une bonne surprise. Tous les recruteurs ne sont pas en vacances. Comment profiter de Noël pour faire avancer sa recherche d'emploi, et pourquoi pas décrocher l'emploi de vos rêves ? Voici quelques idées et conseils à mettre à profit pendant les fêtes de fin d'année.
Comment profiter de Noël pour faire avancer sa recherche d'emploi ?

Faire le point sur sa recherche d'emploi pendant les vacances de Noël

Premier conseil, si vous êtes fatigué, à cran ou lassé d'éplucher les sites d'annonces d'emploi, les vacances de Noël sont peut-être la bonne occasion pour faire une petite pause. Et, sans culpabilité !

« Il faut considérer la recherche d’emploi comme un métier à part entière. Il faut savoir faire un break pour éviter le burn-out au travail », juge Frédéric Bretton du cabinet Coachs et Sens Consulting. Autrement dit, il n’y a pas à culpabiliser de prendre une ou deux semaines de vacances au moment des fêtes, d’autant que la période est calme avec beaucoup de recruteurs en congés.

Pour celles et ceux qui souhaitent faire une pause dans les envois de candidatures, il est néanmoins possible de profiter de la période pour faire le point sur sa recherche. « On est moins dans l’urgence, plus détendu, ça peut être l’occasion de regarder sa recherche d’emploi différemment », suggère Frédéric Bretton.

Vous pouvez, par exemple :

  • vous interroger sur les contours de votre poste rêvé,
  • lister les entreprises dans lesquelles vous aimeriez travailler,
  • vous renseigner sur des formations intéressantes pour enrichir votre profil (et pour ce faire, consulter votre solde sur votre CPF).

Pourquoi ne pas aussi en profiter pour retravailler son CV, mettre à jour ses profils sur les réseaux sociaux, trier ses recherches en cours, en abandonner certaines pour se concentrer sur les plus prometteuses…

Postuler pendant les vacances de Noël pour se démarquer des autres candidats

Si vous êtes du genre actif, envoyer votre candidature pendant les congés de fin d'année n'est pas une mauvaise chose. Bien au contraire.

Voici les principales raisons pour lesquelles vous ne perdrez pas votre temps :

  1. Les entreprises ont, dans la grande majorité des cas, voté les budgets pour l'année à venir et ont une vision claire des embauches à effectuer. C’est donc un moment tout à fait bénéfique pour candidater car elles ont pleinement consciente de leurs besoins en recrutement.
  2. Il y aura moins de concurrence. La grande majorité des candidats à l'embauche auront mis leur recherche d'emploi sur pause pendant les vacances de Noël.
  3. Tous les recruteurs ne sont pas en vacances. Ceux qui travaillent auront plus de temps à accorder à votre candidature. Ils profitent en effet du ralentissement de l'activité.
  4. Vous soulignerez votre détermination à trouver un emploi et à intégrer les effectifs de l'entreprise.

Pour la coach professionnelle Sandra Gafari, « mieux vaut rester à l’affût des opportunités [pendant les vacances de Noël]. Elles sont plus rares mais il y a aussi moins de concurrence… ».

Notre conseil : une entreprise en particulier vous fait rêver ? Ne faites pas l'impasse sur l'envoi d'une candidature spontanée. Vous accéderez peut-être au marché caché de l'emploi. En effet, si les budgets sont clos et les besoins de recrutement définis, les ressources humaines n'ont pas forcément eu le temps de publier l'offre d'emploi. Vous prendrez donc une longueur d'avance sur les autres candidats.

Solliciter son réseau, même le plus inattendu

Noël, c’est aussi l’occasion de réunions de famille. Et d'en profitez pour réseauter ! Parmi elle se trouve peut-être la personne qui peut vous donner un coup de pouce dans votre recherche d’emploi. Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense, assure Sandra Gafari : « Par peur de déranger ou par ignorance, beaucoup n’osent pas parler de leur situation professionnelle à leurs proches. Ceux-ci constituent pourtant un premier bon réseau professionnel où se trouve parfois quelqu’un qui connaît quelqu’un qui travaille au service RH d’une entreprise qui peut nous intéresser… ».

Les fêtes de fin d’année étant une bonne période pour aborder le sujet : c’est le moment où l’on est naturellement généreux, avec l’envie d’aider autant que possible un cousin ou une nièce dans sa vie active… « C’est le cas aussi des amis ou des voisins qu’on revoit à cette période, constate Frédéric Bretton, qui soulève un écueil : si vous êtes en recherche d’emploi, n’abordez par le sujet en disant que vous êtes au chômage, ce qui n’a pour réaction que de l’empathie. Préférez le "je suis en recherche de tel métier à tel endroit", plus volontaire et plus précis. »

Se rappeler au bon souvenir des recruteurs contactés

La fin d’année s’accompagne traditionnellement du rituel des vœux : envoyer une carte à ses contacts pour leur souhaiter le meilleur pour l’année à venir. « Et si vous en profitiez pour donner de vos nouvelles aux recruteurs que vous avez rencontrés ces derniers mois ? », suggère Frédéric Bretton. Une proposition appuyée par Philippe Draignaud du cabinet Evol’Coaching : « Dans certains cas, votre candidature n’a pas abouti mais vous êtes resté en bons termes avec le recruteur. C’est le bon moment de relancer un recruteur après un refus de manière cordiale. » Une carte de bonne année accompagnée d’un commentaire du type "par ailleurs, sachez que je suis toujours à la recherche d’opportunités de carrière dans tel domaine" peut déclencher une nouvelle prise de contact.

Recharger les batteries pour démarrer la nouvelle année avec enthousiasme 

La période est aussi propice au repos et au réconfort, à un tournant pas toujours facile de votre vie professionnelle. L'année écoulée sur fond de crise du Covid-19 a aussi été éprouvante moralement. Il est important de digérer tout cela et d'aborder la nouvelle année avec punch et enthousiasme. Un recruteur n'aura pas envie d'embaucher un candidat déprimé.

« Il est important de sentir le soutien de ses proches pour démarrer l’année à venir avec entrain », estime Sandra Gafari. Les fêtes de fin d'année sont la parfaite occasion pour recharger les batteries.

Un point de vue partagé par Philippe Draignaud, qui suggère de « laisser de côté la recherche de candidature au moins le 25 décembre ».

Notre conseil : vous travaillez pendant les fêtes de Noël ? Profitez de cette période plus calme pour aussi faire avance votre recherche d'emploi.

Régis Delanoë
Régis Delanoë

Après un Master obtenu à l’Institut d’études politiques de Rennes, Régis Delanoë s’est mis à son compte en tant que journaliste indépendant. Multitâche, il travaille depuis plus de dix ans dans le vaste domaine de la presse écrite et web. Enquêtes, reportages, interviews et veille de l’actualité : il s’est notamment spécialisé dans le secteur de l’emploi et de la formation, s’intéressant de très près aux nouvelles tendances et aux évolutions à venir en la matière.

Vous aimerez aussi :