1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Comment remplir un formulaire de candidature en ligne

Comment remplir un formulaire de candidature en ligne

comment-remplir-un-formulaire-de-candidature-en-ligne

Sylvie Laidet

07/11/2013

Y a-t-il des pièges à éviter, pour le candidat, lorsqu’il remplit un formulaire de candidature sur le site de recrutement d’une entreprise ? Sur quelle base les logiciels de tri sélectionneront-ils votre dossier, afin qu’il arrive (enfin) sur le bureau d’un recruteur ? Nos conseils pour parler le langage du robot.

1 - Répondre à toutes les questions du formulaire de candidature

Zapper une ou deux questions, c’est prendre le risque de passer au travers de points clés de votre candidature. « Et surtout, cela revient à refuser les règles du jeu du recruteur. Un mauvais point pour le candidat », souligne Guillaume Verney-Caron, dirigeant du cabinet Personalis.

2 - Temps de réponse : ni trop, ni pas assez

« Pour éviter un engorgement des serveurs mais aussi pour apprécier la clarté et la réactivité des candidats, certaines entreprises accordent seulement 15 à 20 minutes au candidat pour remplir le formulaire en ligne », prévient Jean-Michel Rolland, directeur de la formation de l’ISEN Toulon. Passé ce délai, les réponses ne sont plus prises en considération. Donc, pour éviter d’être black-listé pour « lenteur », « faites un remplissage bidon afin de balayer tous les champs demandés, ne validez pas l’enregistrement final », ajoute-t-il. Et une fois prêt, lancez-vous pour de bon. Sachez aussi, sans le déclarer, certaines entreprises vont analyser le temps passé à remplir le formulaire. « C’est un moyen pour elles d’apprécier la clarté et l’esprit de synthèse du candidat », affirme notre expert. Donc attention au mouchard on line !

3 - Écrire les bons mots clés

Le pire serait de faire des copier-coller de votre CV sans mots clés apparents. Derrière les formulaires de candidature de recherche se cachent en fait des moteurs de recherche qui filtrent les candidats à partir de mots clés. Donc, si vous ne parlez pas le même langage que ce robot, vous aurez beau être le plus brillant des candidats, votre dossier passera à la trappe. « Pour parler la même langue, le candidat doit éplucher le vocabulaire de l’annonce, celui du site corporate de l’entreprise, notamment les termes employés dans l’onglet carrière. Et multipliez l’apparition de mots clés. Plus le robot trouvera le mot clé, plus la candidature sera prise en compte», souligne Jean-Michel Rolland.

4 – Développer ses réponses

Se contenter de quelques mots dans une case vierge susceptible de contenir des milliers de signes est un crime de lèse-majesté. « Ces cases type « commentaires personnels » sont au contraire l’occasion de préciser des infos ne rentrant pas dans les cases précédentes », explique Jean-Michel Rolland. Toutefois, évitez les phrases sans plus-value du genre « je suis très motivé et dynamique ». Ce n’est pas différenciant. Préférez le factuel : tel projet réalisé : le timing, le résultat et les compétences développées». Mais par pitié, pas de langage SMS. Les robots ne parlent pas le SMS.

5 – Attention à la cohérence d’ensemble

« À vouloir à tout prix être repéré par le recruteur, certains candidats se déclarent à la fois bon commercial, bon contrôleur de gestion, bon logisticien… C’est une erreur car certes le CV va remonter dans la plupart des requêtes du recruteur mais ce dernier ne sera pas dupe », insiste Guillaume Verny-Caron. Donc, on évite de vouloir tout viser et on se concentre sur une fonction par formulaire. De même, les réponses contradictoires sont à bannir.

 

Les 3 types de formulaires de candidature en ligne

Il existe 3 types de formulaires de candidature en ligne. D’abord, les plus simples. Ceux comportant quelques questions administratives et nécessitant l’envoi d’un CV en pièce jointe. « On trouve ensuite des formulaires liés à la recherche d’une expertise particulière avec de nombreuses cases à cocher en fonction des compétences recherchées par l’entreprise. Par exemple des langages informatiques », précise Jean-Michel Rolland, directeur de la formation à l’ISEN Toulon. Enfin, des formulaires avec des cases vierges à remplir. « Les entreprises facilitent le processus de remplissage de ces formulaires si elles manquent de candidats et ont du mal à recruter », ajoute-t-il. En ajoutant des champs à remplir, elles multiplient la possibilité de poser des filtres et donc d’affiner leur sélection parmi des milliers de candidats.

 

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr

7

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Michka

23/06/2014

à 15:01

Bonjour,
C'est désespérant, on ne sait plus quoi faire pour intéresser les DRH !
J'ai 55 ans et j'avoue, je ne sais plus quoi faire pour retrouver un emploi.
A force de lire ce qu'il faut et qu'il ne faut pas faire, on y perd son latin.
J'en arrive à me demander si j'ai su un jour travailler.....
Conclusion : il n'y a pas assez de postes vacants et du coup, les recruteurs cherchent le candidat exceptionnel parlant plusieurs langues, jeune, beaux, présentable, qui sait tout faire mais qui ne doit surtout pas le dire et blabla et blabla. Bref, je pense qu'ils ne savent plus eux-mêmes ce qu'ils cherchent vu le nombre de CV qu'ils doivent recevoir tous les jours ! - De grâce, éviter que je devienne une SDF étant donné que j'ai besoin d'un travail pour vivre et avoir une raison d'exister......

> Répondre

je ne suis pas un numéro, je suis un être humain !

23/06/2014

à 14:18

Bonjour à tous,
je partage tout à fait les réactions précédentes !
c'est usant de devoir passer des heures à personnaliser une candidature pour se voir dirigé vers un robot qui de toute façon vous expedira vers la sortie car vous avez plus de 45 ans, peu de diplomes, "trop" d'experience....
Quelle inhumanité de recevoir après des heures de boulot sur l'ordinateur pour mettre en forme votre candidature, un mail automatique impersonnel.
De plus, aucun moyen de relancer, d'avoir un suivi de votre candidature.... On se sent perdu dans le néant, seul derrière un écran, plus aucun contact humain....
Quelle est la solution ?
C'est désepérant

> Répondre

Dadou

13/02/2014

à 11:13

Que voulez vous c'est la société , moi j'ai 35 j'ai été diplômé en 2004 et travaillé pendant 1 ans puis reprise des études en 2006 obtention de mon diplôme d'ingénieur en 2012 à 33 ans et ben cela fait depuis presque 2 ans que je cherche . Sur plus 250 CV envoyé seulement 4 entretiens !!!!

> Répondre

bobo

11/02/2014

à 18:14

Quoi de réellement étonnant ?

Les recruteurs ne veulent plus avoir affaire aux candidats.
On ne sait jamais, des fois qu'ils soient malades et contagieux...
Il est plus simple pour eux d'envoyer un mail automatique du type "...sans réponse de notre part sous quinzaine, vous pouvez considérer que votre profil n'a pas été retenu" ou bien encore "...malgré tout l’intérêt présenté par votre profil, nous n'avons pu apporter une réponse favorable à votre candidature".
Ceci sans explications, car les recruteur n'ont pas le courage de dire la vérité... qui parfois les dérange.

Les entreprises aujourd'hui veulent des clones, des candidats photocopies, des moutons à 5 pattes avec en plus 2 têtes afin de produire plus.

Par ailleurs, les entreprises embauchant "à minima", lorsqu'elles précisent dans une offre "... bac+5 et au minimum 3 ans d'expérience..." comprendre maxi 3 ans, donc un candidat de 25-26 ans, donc un jeune => pas un senior. Mais comme c'est politiquement incorrect de la dire franchement, on camoufle cette discrimination derrière des critères moins discriminants.

Un recrutement se finalise sur le feeling et non sur les compétences.

Donc, si vous avez + de 40 ans, que vous n'êtes plus en poste depuis plusieurs mois, que vous n'êtes pas bilingue, que vous avez un profil "atypique", vous n'existez plus sur le marché de l'emploi salarié au yeux des recruteurs.

Et après ça, les entreprises se plaignent de ne pas trouver les candidats qu"elles recherchent => quelles revoient leurs exigences !
Pauvre France !

Bon courage à ceux qui sont en recherche.

> Répondre

Edith

10/02/2014

à 16:32

Et bien je vais donc arrêter de répondre à ce genre de "dossier".
Pour moi, c'est tout bonnement (comme tout le reste en temps de crise) un irrespect flagrant du candidat.
Nous ne faisons pas l'aumône, nous proposons nos compétences.
Je ne rentre dans aucune case, car j'ai une formation qui n'a rien à voir avec le job que je fais. Je le fais depuis 20 ans maintenant & les recruteurs ou autres DRH s'arrêtent à une formation, mais ne lisent pas le reste. Alors que j'ai des références & que je suis une excellente professionnelle, ça personne ne pourrait le remettre en cause.
Lorsque je lis qu'à 50 ans c'est poubelle, je pense en fait que c'est bien avant, car j'ai 44 ans et même si je fais 10 ans de moins et ai de l'énergie à revendre, ces messieurs-dames ne veulent même pas me rencontrer.
Il est temps que ces professions retirent leurs œillères, un recrutement c'est d'abord un HUMAIN que l'on va choisir, pas un "truc" qui rentre ou déborde d'une case.

> Répondre

pat

18/11/2013

à 15:52

A-t-on vraiment envie de rentrer dans le jeu (et par conséquent dans cette société) si on est déconnecté au bout de 20 minutes car trop lent ?

Pour nourrir les robots parfois cela me prend plus d'une heure et ceci pour les raisons suivantes :
- mon métier (consultante), mon age et le nombre de sociétés pour lesquelles j'ai travaillé. Si je veux mettre quelques informations utiles cela prend du temps
- le côté non ergonomique et inadapté de certains robots, par exemple en ne permettant pas de faire des copier/coller ou en devant mettre le mois et le jour sur des certifications/diplômes ....
- demande d'informations détaillées sur tout avec niveau d'expertise et nombre d'années d'expérience pour chacune des réponses ....
- demande des informations inattendues comme l'adresse de là où vous avez été diplômé

En moyenne pour répondre à une annonce cela me prend 5 heures (cv+lettre+récolte d'info+robot). Je suis peut être lente :-) mais je ne me moque pas des gens dans ma réponse et réponds avec expertise. Je ne réponds que si je suis intéressée et je ne suis pas payée au nombre de réponses (un parallèle avec le nombre de personnes placées).

Il est vrai que les recruteurs doivent réduire le nombre de réponses et ils font cela en fonction de critères qu'ils maîtrisent ou qui leur importe. A chacun ses critères, la qualité de son travail et son expertise.

> Répondre

Sénèque

07/11/2013

à 17:07

Et quand la rubrique "âge" doit être renseignée ?

57 ans; c'est direct panier.

Les boites se targuent de ne pas faire de discrimination à l'encontre des handicapés (quoique)
Pour les seniors, c'est une autre partition.
Et là, aucun moyen de le démontrer.

Dernièrement, j'ai été contacté par un recruteur. Au vu de mon âge, il m'a fait savoir que cela n'était pas gagné.
La boite fait du "jeunisme" m'a-t-il dit
Seulement cette boite ?

> Répondre

+