1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Comment utiliser le storytelling dans sa recherche d’emploi ?

Comment utiliser le storytelling dans sa recherche d’emploi ?

comment-utiliser-le-storytelling-dans-sa-recherche-demploi-

Elodie Buzaud

Pros de la com’ et politiques raffolent du storytelling, cette technique de communication qui consiste à structurer son discours comme si on racontait une histoire. Cette méthode peut aussi vous aider dans votre recherche d’emploi.

Vous connaissez la pub Oasis ? Les petits fruits qui vivent sur une île déserte et qui deviennent des stars ? Et bien, le storytelling, c’est ça. « C’est partir d’une marque [ou d’une personne, ndlr] et faire émerger des histoires pour parler de cette marque et de son univers [ou de cette personne, ndlr] », explique Lionel Clément, coach, créateur de l’agence de conseil en communication Mediatik et du site storytelling.fr. Une approche qui peut s’avérer utile quand on cherche un emploi car elle consiste à structurer un discours. Un discours que vous pourrez diffuser dans votre CV, votre lettre de motivation et en entretien d’embauche.

Choisir l’histoire que l’on veut raconter

La base de toute recherche d’emploi, c’est la préparation : choisir ce que vous voulez dire sur vous, votre parcours, vos aspirations. Vous devez ensuite faire passer ce message dans votre lettre de motivation et lors de vos entretiens d’embauche. C’est là que le storytelling va vous aider à donner du relief à votre discours en vous proposant différentes structures narratives particulièrement efficaces. En voici deux exemples :

La success story : vous montrez que vous avez réussi à travers un parcours très concret. « C’est particulièrement pertinent pour les personnes qui ont beaucoup d’expérience professionnelle », considère Lionel Clément.

Partir des difficultés rencontrées : « vous présentez une situation dans laquelle vous étiez face à un problème bien précis, puis détaillez toutes les solutions qui se sont offertes à vous, et enfin expliquez quelle bonne solution vous avez choisi et pourquoi cela vous a permis de réussir », explique le cabinet de conseil en CV et lettre de motivation CV First. « Dans certains corps de métier, comme le management, il vaut mieux avoir des personnes qui ont dû faire face à des crises, ou qui ont su rebondir après un échec », estime Lionel Clément.

La décliner sur différents supports

Une fois votre histoire définie, il va falloir la faire connaître, par différents supports. « Ce qu’il faut, c’est adopter une stratégie transmedia », considère Lionel Clément. La structure de votre histoire doit transparaître dans votre CV. Un début peut figurer dans la lettre de motivation. Des bribes sur les réseaux sociaux, voire même sur un site personnel ou un blog. « Être visible sur le web, ça crédibilise si votre discours c’est de dire que vous êtes un expert dans un domaine », explique Lionel Clément. Mais vous devez surtout être capable de raconter votre histoire lors de l’entretien d’embauche. « Il faut bien sûr raconter toujours le même récit ! » précise CV First. « Mais attention, le storytelling, ce n’est pas raconter des salades !, prévient Lionel Clément. C’est une mise en perspective de soi à partir de structures narratives, mais on reste qui l’on est. »

Pour aller plus loin :

Le slideshare de François Meuleman, Lettre de motivation : utiliser le storytelling.

Elodie Buzaud © Cadremploi

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte