1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Jeunes diplômés : 5 erreurs qui envoient votre candidature à la poubelle

Jeunes diplômés : 5 erreurs qui envoient votre candidature à la poubelle

jeunes-diplomes--5-erreurs-qui-envoient-votre-candidature-a-la-poubelle

Régis Delanoë

Souvent par manque de connaissance des pratiques de recrutement, et parfois par flemme, certains jeunes candidats n’ont pas la bonne approche au moment de postuler. Zoom sur les erreurs les plus fréquentes repérées par les recruteurs.

1-Un CV trop ambitieux

Le premier péché mignon d’un grand nombre de jeunes postulants serait de manquer de simplicité dans la manière d’agencer leur CV. « Rien n’est plus efficace que la sobriété dans la mise en page, assure Sophie Hauret, manager chez Robert Half. Or, beaucoup de candidats, surtout les jeunes diplômés, ont tendance à vouloir jouer la carte de l’originalité en se disant que ça va permettre de se démarquer et de retenir l’attention. C’est une erreur. » Et pour cause : comme le rappelle Adrien Ducluzeau, du cabinet La Relève, « un recruteur ne dispose que de 30 secondes maximum pour juger de la pertinence d’une candidature. » S’il met déjà plusieurs secondes à lire une police de caractère trop originale ou des rubriques pas assez lisibles, c’est éliminatoire. À moins de viser un poste nécessitant des compétences artistiques (graphisme, pub, communication…), mieux vaut donc miser sur la simplicité.

 

2-Une candidature trop floue

Deuxième écueil à éviter : les candidatures qui trahissent un manque de travail en amont. « J’ai l’exemple d’un jeune qui m’avait contacté en écrivant dans le mail de candidature : "j’aimerais bien rentrer dans votre entreprise internationale." Or, nous sommes seulement sept collaborateurs et pas vraiment tournés vers l’étranger », illustre Adrien Ducluzeau. Internet et les réseaux sociaux permettent aussi désormais d’éviter l’envoi d’une candidature à un ou une inconnue, en commençant sa lettre de motivation par un "Madame, Monsieur". « Autant que possible, il faut s’adresser à quelqu’un en particulier et pour un poste bien particulier. Si l’intitulé du poste à pourvoir est "chargé de communication", il faut bien le faire figurer en en-tête du CV, proche des renseignements sur l’état civil », préconise Adrien Ducluzeau. Ainsi votre nom sera tout de suite associé au poste en question.

 

3-Une candidature "petits boulots"

« Il faut toujours que le candidat se pose cette question au moment de concevoir CV et lettre : "qu’est-ce que le recruteur en attend ?" Il est essentiel d’en faciliter la lecture en ne mettant que des éléments qui peuvent servir la cause de votre candidature, estime Estelle Raoul, directrice exécutive chez Page Personnel. Si vous avez fait une saison de vendanges pour financer vos études, ça ne sert à rien de l’indiquer, à moins que vous postuliez dans une entreprise viticole… » Cette tendance à alourdir inutilement un CV est une erreur fréquente des jeunes en sortie d’études. Ils essaient de compenser leur manque d’expérience professionnelle en se montrant trop exhaustifs et en indiquant tous leurs petits boulots. « Cibler sa candidature, c’est mettre en place un storytelling, conseille Adrien Ducluzeau. Le recruteur doit voir le cheminement qui explique pourquoi votre candidature est pertinente. » Un ciblage précis, c’est donc insister sur un semestre d’école à l’étranger si vous postulez dans un grand groupe international plutôt que d’évoquer un job d’été de serveur sans aucun lien avec le poste visé…

 

4-Une désorganisation fatale

Comme il est courant d’envoyer sa candidature pour plusieurs postes en même temps, mieux vaut faire preuve d’un maximum de rigueur, recommande Estelle Raoul. « Il n’y a rien de pire que d’appeler un candidat et que ce dernier vous réponde : "qui êtes-vous déjà ?" C’est typiquement la preuve que vous avez postulé de manière exhaustive et désorganisée, et ça a le don d’irriter. » Comment s’y prendre alors ? « Je conseille de répertorier les annonces auxquelles on postule dans un tableau Excel, avec l’intitulé du poste, l’entreprise, la personne à qui on s’est adressée… Un document clair et lisible qu’on met à jour au fur et à mesure », poursuit Estelle Raoul.

 

5-Un manque de professionnalisme

Ce sont parfois de petites erreurs d’inattention qui envoient votre candidature à la poubelle car elles trahissent un manque de professionnalisme. La plus fréquente d’entre elles ? « Les fautes d’orthographe et coquilles, encore trop fréquentes, constate Sophie Hauret. Il faut impérativement faire relire vos documents avant de les envoyer. » Enfin Adrien Ducluzeau a repéré trois autres erreurs fatales : « La photo de CV inadaptée », type photo de vacances en lunettes de soleil au bord de la piscine, « l’adresse mail non professionnelle », comme jujudu35@gmail.com, « et le répondeur téléphonique avec message inapproprié », genre bruit de fond musical de fête.

 

14

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Adam Bertrand

21/03/2016

à 22:14

Ne pas mentir sur les dates et le niveau de langues

> Répondre

Catherine G26

15/03/2016

à 21:51

En phase avec les remarques d'ElvireBush, j'ajouterais un 6eme faux-pas, celui qui consiste à débuter sa lettre d'accompagnement / motivation par un paragraphe complet sur la vocation de l'entreprise, paragraphe intégralement copié/collé sur le site institutionnel... cette pommade bon marché s'avère irritante pour le RRH de terrain. Elle lui fait perdre du temps et confirme juste que le candidat sait utiliser internet. Belle trouvaille.

> Répondre

En réponse à Catherine G26

murielle

18/03/2016

à 18:34

Pourtant ce conseil est souvent donné. Comment faire autrement lorsqu’on sort de l'école et que l'on n'a pas d'expérience.

> Répondre

En réponse à murielle

Catherine G26

18/03/2016

à 21:33

Murielle, on vous donne souvent le conseil de copier/coller des passages d'un site internet pour démontrer votre motivation ? cela m'étonnerait.
Il faut éplucher les sites scrupuleusement pour ensuite, en 1 phrase ou 2, exprimer votre intérêt pour son activité, ou son développement dans tel pays - si vous êtes mobile , ou sur tel marché - si ce marché correspond à vos compétences.
Jeune ou pas, il faut arriver à établir le lien avec vous. Ne serait-ce qu'une thématique de stage. Le site internet vous permettra - parfois - de trouver des connexions réelles.
Si vous ne trouvez pas de connexion, il ne faut pas faire semblant. J'ai vraiment reçu des courriers qui commençaient par me rappeler sur 10 lignes la vocation de mon groupe ou bien une info qui traînait sur Google depuis 2 ans... remplissage inutile.
Jeune diplômée, inscrivez-vous sur les bases des entreprises. Cela évite les lettres difficiles à rédiger. Par la suite, si vous décrochez un CDD mais restez intéressée par ces entreprises, pensez à mettre votre CV ou votre compte candidate à jour. Il s'agit des onglets "rejoignez-nous" ou "talents" ou similaires.

> Répondre

ElvireBush

15/03/2016

à 17:14

Il m'est arrivé de recruter des jeunes diplômés et je souscris aux conseils donnés dans cet article, à une exception près : les jobs d'été me semblent un très bon indicateur de débrouillardise et de capacité d'adaptation à des milieux divers. Personnellement, je laisse de côté les bacs +5 qui ne se sont jamais frottés à aucun petit boulot... Même avec un stage "prestigieux" et de beaux séjours linguistiques !

> Répondre

En réponse à ElvireBush

GG71

17/03/2016

à 07:52

Bonjour
Il ne faut avoir des idées toutes faites sur les jeunes bac+5
Une grande majorité d'entre eux s'est frottée à des petits jobs d'été.

> Répondre

En réponse à ElvireBush

CBoggio

16/03/2016

à 22:39

absolument d'accord avec vous, Elvire.
Attention aux conseils présentés comme des recettes à suivre au pied de la lettre...

> Répondre

En réponse à ElvireBush

ddore

16/03/2016

à 20:54

J'ai un bac + 5 (et même plus) et j'ai commencé a faire des petits boulots avant mes 14 ans. Suis-je une exception? Peut-être qu'il ne faut pas généraliser car certains BAC + 5 ont une tête mais aussi des jambes et des bras.

> Répondre

En réponse à ElvireBush

Manu

16/03/2016

à 15:58

Bonjour,

Je suis d'accord sur le fait que les petits boulots puissent être de bonnes expériences.
Néanmoins, s'ils n'apportent pas une compétence pour le poste, pas besoin d'alourdir le CV avec.
L'entretien laissera le temps au recruteur d'échanger si besoin.
Pour information, j'ai un bac+8 et j'ai travaillé tous les étés pendant mes études. Attention à certains de vos propos!

> Répondre

En réponse à ElvireBush

Sarah

15/03/2016

à 20:43

Je trouve l'article très pertinent, aucun problème là dessus. Cependant, je me permets de rebondir sur votre commentaire... Qu'est ce qui vous permets de déduire qu'un bac+5 n'a jamais fait de petits boulots ? C'est une allégation sans aucun fondements, particulièrement injuste. Chaque cas est particulier, on ne peut pas faire de généralité. Mes collègues de promotion et moi-mêmes sont des contres-exemples particulièrement édifiants !

> Répondre

En réponse à Sarah

ElvireBush

16/03/2016

à 12:49

Sarah, je me suis mal fait comprendre : je parlais des bacs + 5 qui n'ont jamais fait de petits boulots, et non des bacs + 5 en général !
Au contraire, l'objet de mon commentaire était d'encourager tous ceux qui se sont donné la peine de travailler l'été (animation, restauration, vente ou autre...) à le signaler sur leur CV, même si ces expériences semblent sans lien direct avec le poste. Car selon moi, c'est un vrai plus par rapport à ceux qui se sont contentés des stages "obligatoires"...

> Répondre

En réponse à ElvireBush

Lemaire Pascal, PasCha

15/03/2016

à 17:23

Tout à fait d'accord

> Répondre

Dahmane

15/03/2016

à 17:09

Bjr, Oui, néanmoins, rien de nouveau ! Autant de façons de recruter que d'entreprises, soit, environ 3 M.

> Répondre

Lemaire Pascal, PasCha

15/03/2016

à 15:48

Parfait! Cultivez le bon sens! Une candidature c'est de la séduction mais pas du baratin. Souvenez vous de vos "râteaux" avec les filles!..

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte