1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Jeunes diplômés : postuler dans une start-up, ça change quoi ?

Jeunes diplômés : postuler dans une start-up, ça change quoi ?

jeunes-diplomes--postuler-dans-une-start-up-a-change-quoi-

Benjamin Dusaussoy

À l'inverse des grandes entreprises aux processus de recrutement standardisés et aux profils bien identifiés, postuler dans une start-up sous-entend flexibilité, polyvalence ainsi qu'un fort investissement personnel.

Challenge, autonomie, nouvelles technologies... L'univers des start-up attire de plus en plus de candidats. Comme le souligne Judith Tripard, consultante senior pour le cabinet Clémentine spécialisé dans le domaine : « Postuler auprès de start-up n'est franchement pas plus simple car de la qualité des embauches dépend leur croissance. Elles n'ont pas les moyens de se tromper. » Pour ces entreprises en devenir, la composition de l'équipe est une étape cruciale de leur structuration.

 

Quel est votre valeur ajoutée ?

Les grands groupes et PME d'une certaine taille ciblent les profils à intégrer pour compléter leurs équipes et proposent par conséquent des intitulés de fonction précis. À l'opposé, même s'il existe une fiche de poste, « la start-up souhaite avant tout recruter une personne autonome et pluridisciplinaire pouvant faire preuve d'agilité, témoigne Michaël Moyal, directeur général du cabinet de recrutement Moyal & Partners spécialisé en profil junior. Quelqu'un qui aura une palette de compétences. En fonction du poste, imaginez également en quoi votre profil pourra aider la start-up à se développer à l'avenir. Cela renforcera son intérêt à votre égard en vue de perspectives futures. » Technologies et langues en font par exemple partie. Comme l'indique Morgane Sur, consultante associée pour le cabinet Altaïde, en fin de compte : « Les start-up cherchent des candidats presque capables de créer leur poste. »

 

Jouer sur la culture entrepreneuriale

Vouloir embrasser une carrière au sein d'une start-up signifie aussi savoir mettre en avant ses compétences entrepreneuriales. « Qu'est-ce qui fait que vous êtes un touche-à-tout ? Ce côté opérationnel vous amènera à devoir donner encore plus de résultats atteints au préalable », relève Judith Tripard. Il va sans dire que la motivation sera également un critère largement évalué. « D'où l'importance de bien se renseigner sur le secteur d'activité, le marché mais aussi d'avoir des idées en arrivant car ces structures recrutent aussi des profils pour leurs idées en plus de la capacité à faire », note Morgane Sur.

 

Offrir le même investissement que le fondateur

Et ce n'est pas tout, votre personnalité, vos valeurs et votre intelligence émotionnelle seront mis à l'épreuve pour voir s'ils correspondent au reste de l'équipe afin de favoriser la cohésion. Autre élément déterminant : l'implication. « Les responsables ont besoin d'être rassurés, voir que vous êtes capable de rejoindre ce type d'environnement à risque, de vous engager », explique Judith Tripard. Un point de vue confirmé par Morgane Sur : « Les fondateurs ont travaillé longtemps sur leur projet, dépensé de l'énergie, de l'argent. Quand ils recrutent, ils vont s'attendre au même investissement. »

 

Téléphoner pour se démarquer

Sur la forme, peu de différences : le CV et la lettre de motivation restent bien souvent l'apanage de la candidature. Attention toutefois à ne pas employer un ton trop familier ni trop pompeux. Astuce : mimer le ton employé dans l'offre d'emploi ou sur le site Internet. Comme le précise Michaël Moyal : « Ne pas appeler serait dommage. Car dans 95 % des cas, vous aurez un interlocuteur au téléphone. Or, si vous êtes vraiment motivé, il ne faut pas avoir peur d'appeler des personnes avec lesquelles vous travaillerez au quotidien. Cela vous permettra de vous démarquer de la masse. »

 

Méfiez-vous des apparences !

Si les apparences laissent penser que l'univers du web est plus relax, comme l'indique Judith Tripard : « ce constat s'applique surtout aux employés. En réalité, pour les candidats, il s'agit plutôt d'un parcours du combattant. » Soyez prêt également à vous engager rapidement car comme le mentionne Morgane Sur : « Les process d'entrée en poste sont bien plus rapides qu'en entreprise où cela peut prendre un mois ou deux. Parfois, il est possible de démarrer en deux ou trois jours. » Attention toutefois : « Les responsables de start-up procèdent moins à l'intuition vue l'engagement qu'un recrutement représente. Il peut donc y avoir parfois beaucoup d'entretiens », selon Judith Tripard.

 

Être présent là où elles le sont

Enfin, puisque ces entreprises recrutent davantage par réseau ou lors de rencontres telles que des conférences pour être en relation directe avec des candidats potentiels, Morgane Sur conclut sur : « l'importance de se rendre à ce type d'événement. »

 

>> Retrouvez les offres d'emploi Cadremploi pour les jeunes diplômés

 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte