Les cinq erreurs qui tuent...

Tiphaine Réto

Au-delà de la simple faute d'inattention, les mêmes coquilles se cachent régulièrement dans les copies des cadres. De l'invariable traître au petit truc pour contourner les difficultés... petite leçon d'orthographe improvisée pour corriger les tout premiers mails de la journée.

« Leur » ou « leurs » ? Remettons les pendules à l'heure

« C'est une faute récurrente, explique Bernard Fripiat. Dans « mes parents leur parlent », on a souvent tendance à penser que « leur » représentant plusieurs personnes doit s'affubler d'un pluriel. Mais « leur » est déjà un pluriel ! Le petit truc ? Remplacer par « lui »... qui, lui, est au singulier. »

Les adverbes en « -ment », pas si dément

Abondamment et régulièrement... « On hésite souvent sur le doublement du « m » des adverbes en « -ment ». Un bon moyen pour sortir du doute : il y a deux « m » lorsqu'ils sont précédés du son « a ». » Quant à savoir si le son se transforme en lettre, c'est une autre histoire ! « Habituellement, lorsqu'on prend le mot le plus proche, on conserve son orthographe. » Un « a » dans « abondamment », tiré d' « abondance » et un « e » dans « évidemment », qui vient d'une « évidence ».

« Au vu » ou « en vue »

Les invariables qui font mal. « La locution « au vu » signifie « à la connaissance de » et est toujours invariable. On a pourtant souvent tendance à vouloir l'accorder lorsqu'elle est suivie d'un féminin ou d'un pluriel... Et bien non ! Même erreur à éviter pour « en vue », qui veut dire « nous allons bientôt voir quelque chose ». Il n'y a qu'une chose à faire : retenir. « Au vu des décisions du conseil » et « nous sommes en vue d'une solution ». »

« Aucuns frais »

« Sur une dictée, on peut être sûr que 95 % des gens font la faute... voire vous corrigent si vous l'écrivez correctement. Pourtant, « aucuns » prend bien un « s » devant « frais ». « Aucun » s'accorde toujours avec le mot qui suit. Par définition, ce mot se met toujours au singulier... Mais lorsqu'il ne possède pas de singulier, comme « frais », « aucun » s'accorde au pluriel. » La seule chance de s'en sortir pour les réticents ? « « Aucuns frais » est de moins en moins utilisé dans le monde des affaires... »

Des vestes orange mais des pulls fauves

« Les adjectifs de couleurs sont un grand classique des hésitations orthographiques. Et pour cause. Les règles sont compliquées... On dit que lorsqu'un nom est utilisé pour désigner une couleur il est invariable (« des vestes orange ») Mais il y a forcément plein d'exceptions pour venir nous embrouiller : « des pulls fauves ou des tables roses ». On peut évidemment apprendre les règles par cœur... Mais en cas de panique, le truc est tout simple : qualifiez la couleur ! « Des dossiers jaune foncé et des habits rouge vif »... Lorsque nous utilisons deux mots pour désigner une couleur, les deux sont invariables ! » C'est plus clair ?

A lire aussi : L'orthographe, la nouvelle faiblesse des cadres ?

Tiphaine Réto
Tiphaine Réto

Vous aimerez aussi :