1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. 10 conseils de pro pour son entretien téléphonique

10 conseils de pro pour son entretien téléphonique

10-conseils-de-pro-pour-son-entretien-telephonique-

Mathieu Bruckmüller

Attention danger. Pour affiner rapidement leur sélection, les recruteurs recourent de plus en plus à l'entretien téléphonique avant un deuxième échange, cette fois-ci en tête-à-tête. Et à bien des égards, le premier exercice est plus périlleux que le second. Pour mettre toutes les chances de votre côté, Nathanaël Juricic, directeur associé en charge du recrutement au sein du cabinet Selexens, spécialiste du recrutement à distance, livre ses 10 conseils incontournables pour Cadremploi.

Ne sous-estimez pas l'exercice de l’entretien téléphonique

À première vue, l'entretien téléphonique semble plus abordable que l'entretien physique. On se dit qu'il est plus facile d'improviser. Or, il n'en est rien. « Cet entretien est redoutable. Le recruteur sera plus à l'aise pour prendre des notes et se laissera moins distraire que lors d'un entretien en face-à-face », signale Nathanaël Juricic.

À lire aussi >> Cinq façons de se griller au téléphone auprès d’un recruteur

Préparez l'entretien téléphonique

Comme pour un entretien physique, vous ne pouvez pas attendre l'appel d'un recruteur sans vous êtes renseigné un minimum sur l'entreprise. Passez donc du temps sur son site web. « Il faut distiller au cours de l'entretien au moins deux à trois éléments clés sur l'entreprise, qui vous ont marqués, comme ses valeurs et leurs adéquations avec votre profil, qui démontreront votre capacité d'analyse. Dans le cas contraire, votre candidature sera pénalisée », dit Nathanaël Juricic. Préparez également les réponses aux questions que les recruteurs risquent de vous poser.

À lire aussi >> Les 20 questions les plus courantes pour préparer son entretien d'embauche

Planifiez l'endroit le plus « pro » de chez vous

Pas question de faire un entretien dans la rue, au supermarché ou dans son salon. « Assis, dans un canapé, le candidat se trouve dans un environnement détente », avertit Nathanaël Juricic. Si le recruteur vous surprend sur l’heure d’appel, il est préférable de lui proposer de vous recontacter un peu plus tard. Choisissez alors un endroit calme à votre domicile.

Notre conseil Cadremploi : installez-vous à votre bureau, si vous en possédez un chez vous, ou sur une chaise devant une table rangée. Adoptez un look « entretien d’embauche ». Côté technique, vérifiez les batteries de vos téléphones et ordinateurs portables et la qualité du réseau.

À lire aussi >> Cinq points clés pour réussir un entretien par webcam ou par téléphone

Attendez l’appel téléphonique quelques minutes en avance

L'entretien a été fixé à 15h00. Soyez près de votre téléphone 15 minutes avant au cas où. Profitez de ce temps calme pour vous concentrer sur ce que vous allez dire et disposer devant vous tout l’attirail du parfait candidat à l’embauche : CV, papier et crayon - pour la prise de note.

Restez disponible à 100 % pendant tout le temps de l’entretien

« Il faut être complètement disponible lors de l'entretien. Êvitez à tout prix d'avoir un ordinateur sous les yeux ou un écran de télévision à proximité qui risquent de vous perturber. Le recruteur sent tout de suite quand l'interlocuteur est distant », souligne l'ancien directeur du recrutement de Dell.

Soyez limpide dans vos propos

Le recruteur va se concentrer uniquement sur votre discours et les éléments factuels que vous allez mettre en avant. Encore plus que lors d'un entretien physique, « vous devez être clair et structuré. Soyez rapide et précis dans vos réponses », conseille Nathanaël Juricic. Oubliez donc les fioritures.

Notre conseil Cadremploi : travaillez en amont votre débit de paroles. Ne parlez ni trop vite ni trop lentement. Variez votre ton pour accrocher le recruteur et ne pas l’endormir.

À lire aussi >> 8 questions posées par les recruteurs en entretien téléphonique

Attention aux mises en situation

À chaque entretien, Nathanaël Juricic, consacre cinq à dix minutes voire plus à mettre le candidat en situation. « Pour un candidat à un poste de responsable des relations clients, par exemple, nous allons lui demander de gérer un client mécontent. Normalement, il est habitué à s'occuper de ce genre de cas dix fois par jour donc cela ne devrait pas être un problème. Il s'agit pour nous de constater « in vivo » ses compétences et son degré de maîtrise de la situation », explique Nathanaël Juricic.

Posez des questions au recruteur lors de votre entretien téléphonique

Ne faite pas juste répondre aux interrogations des recruteurs. N'hésitez pas à prendre la main en posant deux, trois questions sur le poste et l'entreprise. Le recruteur doit sentir que le candidat a travaillé son entretien d’embauche.

À lire aussi >> Entretien de recrutement : les 10 infos à connaître sur l’entreprise

Ne ratez pas votre sortie

Pour faire la différence, en guise de conclusion, demandez au recruteur ce qu'il a pensé de votre entretien, si tout a été clair et si vous pouvez le rassurer sur différents éléments.

À lire aussi >> Entretien d'embauche : les signes qui disent que vous aurez le job

Gare à votre message d'absence

Faites attention au message d'absence de votre mobile. Le recruteur pourrait bien tomber dessus. Évitez donc les messages originaux du style imitations ou messages codés. Oubliez aussi la musique. Pour votre recherche d'emploi, restez pro en toutes circonstances !

À lire aussi >> Messages d'absence du bureau : ce qu'ils disent de vous

16

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Alexandre

12/08/2018

à 09:19

Bonjour, il y a quelques jours j'ai postulé pour un emploi. Hier (donc samedi 11/08/2018) je reçois un appel. C'est une femme qui travaille là où l'offre d'emploi est disponible. Elle me demande si je suis dispo pour un entretien téléphonique, la, maintenant... Je lui dis gentiment que non car je suis en famille (et puis je ne lui est pas dis mais je ne m'y attendais pas et j'étais pas prés!et en plus lors d'une réunion pour ceux qui n'arrive pas a trouver un emploi, la femme nous avait dit qu'on pouvait dire que l'on été pas prés...bref. Du coup elle me dit qu'elle me rappellera ultérieurement (cool!). Sauf que aujourd'hui dimanche 11, je regarde mes mails, et la je me rend compte qu'un mail a été envoyé quelques minutes après cet appel en me disant en gros que ma candidature n'a pas été retenue! ...

> Répondre

En réponse à Alexandre

Gwennaëlle

28/11/2018

à 13:17

C'est clairement un abus de cette nouvelle manière de faire.
Pour moi cette nouvelle technique présente de sérieux avantages pour tout le monde :
Avoir un entretien dans des conditions favorables aux candidats. Si leur candidature est retenue ils savent qu'ils vont avoir une vraie écoute, qu'un échange va pouvoir s'installer.
Pour les recruteur il y a un écrémage rapide et efficace qui peut être gérer de manière beaucoup plus souple que des entretiens de visu.
Appliqué de cette manière tout le monde gagne en efficacité.

Mais encore et toujours votre histoire prouve qu'il y en a qui abuse de quelque chose de bon pour en faire quelque chose de complètement tordu.

Je pense que vous devriez vite contacter la DIRRECT et les syndicats pour signaler ce genre d'abus. Ils ne pourront rien faire de manière concrète pour vous car cette personne n'a enfreint aucune loi ni aucune règle. En revanche cela pourrait limiter le genre de débordement dont vous avez été victime.

> Répondre

En réponse à Alexandre

Mohsen

04/11/2018

à 11:33

Alexandre, c'est vrai que votre cas est frustrant ! Mais soyons réaliste et il ne faut pas trop prendre les conseils à la lettre. Car, refuser un entretien téléphonique à un moment précis est carrément éliminatoire pour un candidat et il faut bien se douter que les recruteurs sont surbookés de candidatures et n'ont pas le temps pour que nous "planifions nos endroits d'entretien téléphonique".....L'exemple de Nathanaël Juricic est extrémiste. Je ne vois pas où est le problème de passer l'entretien au salon ? C'est une pièce comme les autres de la maison quoi. Vous avez laissé filé votre opportunité de décrocher un emploi Alexandre. Bonne chance pour la suite.

> Répondre

fifille

10/04/2018

à 10:34

Bonjour,
Jai répondu à une offre d'emploi, le recruteur m'a envoyé un mail me disant que j'étais retenue pour un entretien téléphonique et m'a demandé mes disponibilités. Ce à quoi j'ai répondu être disponible et selon sa convenance. Depuis 6 jours j'attends alors que faire? Envoyer un mail pour réitèrer etre disponible, s'étonner de ne pas avoir été contacté? Je sais pas et ce poste m'intéresse beaucoup alors merci pour vos réponses.

> Répondre

En réponse à fifille

Jean Michel YVORRA

01/11/2018

à 15:36

Bonjour fifille, vous avez fais une erreur. Il vous demande votre disponibilité pas de le laisser choisir. La prochaine fois donnez lui un jour et une heure. Il s'adaptera ou vous proposera une autre horaire

> Répondre

En réponse à fifille

Aouatif

10/08/2018

à 02:11

Bonjour il vous laisse la main alors fixer une heure et une date au lieux de la lui renvoyer car vous ne pourrais pas toujours être dispos ou concentrer pour moi c’est ce que j’ai fait en lui répondant comme vous avez fait c’ Comme si vous répondez à une question par une autre question donc on est en boucle ...ce n’est que mon avis mon ressenti personnel bien sûr je me trompe peut-être bon courage et j’es Qu’il Vous répondra bientôt et que vous aurait le poste

> Répondre

En réponse à fifille

Merlin 69

26/06/2018

à 12:49

Bonjour,
Dans cette situation, je propose des plages horaires (2ou3)qui correspondent à des moments où je suis sur d'être disponible.
En procédant ainsi je montre que j'ai une activité et que je ne suis pas"entièrement" à la disposition de la personne.

> Répondre

En réponse à fifille

Eti Go

26/04/2018

à 11:05

Bonjour fifille,

J'ai été dans la même situation que toi.
J'ai personnellement attendu 2 semaines avant de relancer mon interlocuteur.
Après c'est comme pour tout, c'est à dire une question de point de vue.
Certains te dirons de "battre le fer tant qu'il est encore chaud" et d'autres que trop de précipitation n'est pas forcément bien vu.
Les 2 se défendent. Relancer rapidement peut être signe de motivation mais également de personne aux abois.
Il faut donc trouver le bon dosage, et c'est là que c'est le plus difficile.
Il ne faut pas oublier non plus que souvent il n'y a qu'une personne qui gère ces entretien et qu'elle a, elle aussi, ses impératifs.
Je te souhaite bonne chance pour la suite.

> Répondre

Armand

17/08/2017

à 20:14

merci pour cet article,
j'ajoute aussi le téléphone,si c'est un portable doit être bien chargé et vérifier si le réseau est impeccable au lieu choisi.

> Répondre

stef

25/04/2017

à 09:50

Je pense important de préciser également que l'on doit être avant tout préparé à un entretien téléphonique tout autant qu'à un entretien physique. Pour cela il est tout à fait possible de demander au recruteur de le rappeler plus tard à un moment plus propice. Cela est évidemment compréhensible par le recruteur, cela lui montre que vous êtes actif et que vous accordez toute l'importance qu'il mérite à cet entretien.

> Répondre

Ton , ron , Diane

08/03/2017

à 21:46

Merci bcp pour cette article

> Répondre

Pappa

16/02/2017

à 21:34

Bonjour

J'ai besoin de conseil j'ai échoué à un entretien d'embauche pour un poste que j'ai déjà tenu pendant plus de 4mois.
il ya juste deux semaines et dans 3jours je repasse le même entretien
J'aurais vraiment besoin de support pour que cette fois ci cela marche car je tiens vraiment à ce poste de responsable boutique.
C'est surtout un entretien téléphonique

Cordialement

> Répondre

souma

25/12/2016

à 23:15

Merci

> Répondre

gerald

08/11/2016

à 14:16

Intéressant à travailler

> Répondre

Marie

31/03/2011

à 13:10

J'ai eu plusieurs entretiens par téléphone, mais un seul recruteur m'a fixé un rendez-vous avant. Tous les autres entretiens se sont fait "au pied levé". Il n'est pas facile quand vous êtes chez vous penché sur une lettre de motivation par exemple, de vous projeter en quelques secondes dans une autre entreprise, sur un autre poste, de vous rappeler les termes de votre lettre... Mais j'ai eu de la chance puisqu'à chaque fois, ce premier entretien par téléphone a débouché sur un voire deux entretiens en tête à tête.

> Répondre

Marc Cheuret

03/01/2011

à 11:56

Bonjour Madame,
Bonjour Monsieur,

Votre article m'a beaucoup interessé.
Suite à des envois de candidatures, j'ai eu un grand nombre de contacts téléphoniques.
A la fin de l'entretien, le recruteur termine toujours de la même façon " on contacte notre client et on vous rappelle"
Je n'ai jamais de nouvelle suite à un entretien téléphonique.
En lisant vos conseils, je comprends les raisons. Ces premiers contacts sont trés dangereux. Je suis tombé dans le piège.

Cordialement
Marc Cheuret

> Répondre

+