1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. 4 objectifs à atteindre en entretien d’embauche

4 objectifs à atteindre en entretien d’embauche

4-objectifs-a-atteindre-en-entretien-dembauche

Sylvie Laidet

Quels sont les arguments que vous souhaitez placer absolument ? Les éléments que vous souhaitez négocier et comment ? Vos objectifs doivent être clairement posés avant de vous retrouver face au recruteur. Démonstration.

Se rendre à un entretien en ayant en tête des objectifs clairs et réalisables est une clé de réussite. Pourquoi ? Parce que le recruteur va vous poser les questions qu’il se pose lui, celles qu’il juge utile. Mais que, vous, vous devez faire valoir tous vos atouts (et vos intérêts). Bref, en sortant de l’entretien, vous devrez avoir fait passer un certain nombre de messages. Pour cela, vous devez les définir à l’avance. Cela vous permettre en outre de vous rendre en entretien sans stress inutile, en étant plus sûr de vous et de votre discours. Comment faire ? Exemple avec les quatre objectifs de base du candidat.

Objectif n°1 : développeler vos compétences clés

Il peut s’agir de compétences techniques, commerciales, relationnelles… peu importe. Focalisez-vous, par exemple,sur vos trois points forts, par rapport au poste que vous voulez décrocher. Définissez les, illustrez les d’exemples concrets (des résultats chiffrés, si possible). En entretien, votre mission : en faire part au recruteur, en attendant le bon moment, c’est-à-dire celui où vous aborderez concrètement votre expérience.

Objectif n°2 : faire valoir votre « valeur ajoutée »

Vvous maîtrisez les compétences requises pour le poste, mais pas seulement. Vous disposez d’autres atouts forts : par exemple, une expérience à l’international, une méthode de travail éprouvée, un carnet d’adresses fourni… Faire connaître votre valeur ajoutée au recruteur Votre objectif est aussi de.

Objectif n°3 : récupérer le cahier des charges

Il s’agit là d’en savoir plus sur les éléments qui feront la différence lors du choix final. « Si vous rencontrez un chargé de recrutement, vous devez réussir à lui faire dire quels sont les éléments qui sont pour lui décisifs», conseille Yves Gautier, coach spécialiste des entretiens d’embauche et des oraux de concours et animateur d’entretienembauche.tv. En face d’un opérationnel, recueillez des réponses plus précises sur les compétences clés attendues pour le poste. « Ces informations sont précieuses : elles vous serviront à renforcer votre argumentaire au cours de l’entretien mais surtout en prévision des prochaines rencontres. Ainsi, vous aurez un coup d’avance sur les autres candidats », ajoute-t-il.

Objectif n°4 : définir vos prétentions salariales

Pour négocier votre salaire, vous devez d’abord clairement définir vos prétentions salariales : que « valez-vous » sur le marché ? Quel salaire souhaiteriez-vous obtenir ? Quel salaire minimum êtes-vous prêt à accepter pour le poste et, éventuellement, à quelles conditions ? Cela vous permettra de définir une fourchette haute - votre salaire « idéal » - et une fourchette basse - le minimum acceptable -, sachant que cela doit être cohérent avec ce qui est proposé sur le marché. Quoi qu’il en soit, en entretien, même si le sujet vous brûle les lèvres, attendez que votre interlocuteur en parle. En tenant cet engagement, vous ne dévoilez pas prématurément vos cartes et conservez ainsi un avantage dans la négociation à venir.

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

jugg

10/12/2013

à 13:01

Si vous vous sous-vendez, cela porte atteinte a la credibilite. Prenez le privee public, disons 20k brut public a echelle de competence equivalence privee equivaut a 35k, la premiere fois cela m'a choque aussi... et je n'imagine pas les postes a grande responsabilite

> Répondre

danbo

23/11/2013

à 12:27

Concernant le point 4, et c'est bien la première fois de ma vie, lorsque la consultante m'a demandé quel a été mon plus fort salaire en regard aux responsabilités vécues, qu'elle m'a fait répéter en étant étonnée. Et elle m'a simplement dit que j'étais trop peu cher, puisque 20 à 30 keuros sous les salaires normaux des postes occupés. Mais je lui ai répondu que je pouvais lui apporter les fiches de salaires pour lui montrer le niveau auquel j'ai toujours été.
Depuis, impossible de l'avoir.
Est-ce là le signe d'un problème de candidature ????
Etonnant tout de même d'apprendre qu'on a toujours été sous payé pour de grandes responsabilités, alors que mes demandes d'augmentations n'ont jamais trouvé d'accord !
Quel sens donner à cela ?

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte