4 objectifs à atteindre en entretien d’embauche

Publié le 15 février 2013 Sylvie Laidet

Quels sont les arguments que vous souhaitez placer absolument ? Les éléments que vous souhaitez négocier et comment ? Vos objectifs doivent être clairement posés avant de vous retrouver face au recruteur. Démonstration.

Se rendre à un entretien en ayant en tête des objectifs clairs et réalisables est une clé de réussite. Pourquoi ? Parce que le recruteur va vous poser les questions qu’il se pose lui, celles qu’il juge utile. Mais que, vous, vous devez faire valoir tous vos atouts (et vos intérêts). Bref, en sortant de l’entretien, vous devrez avoir fait passer un certain nombre de messages. Pour cela, vous devez les définir à l’avance. Cela vous permettre en outre de vous rendre en entretien sans stress inutile, en étant plus sûr de vous et de votre discours. Comment faire ? Exemple avec les quatre objectifs de base du candidat.

Objectif n°1 : développeler vos compétences clés

Il peut s’agir de compétences techniques, commerciales, relationnelles… peu importe. Focalisez-vous, par exemple,sur vos trois points forts, par rapport au poste que vous voulez décrocher. Définissez les, illustrez les d’exemples concrets (des résultats chiffrés, si possible). En entretien, votre mission : en faire part au recruteur, en attendant le bon moment, c’est-à-dire celui où vous aborderez concrètement votre expérience.

Objectif n°2 : faire valoir votre « valeur ajoutée »

Vvous maîtrisez les compétences requises pour le poste, mais pas seulement. Vous disposez d’autres atouts forts : par exemple, une expérience à l’international, une méthode de travail éprouvée, un carnet d’adresses fourni… Faire connaître votre valeur ajoutée au recruteur Votre objectif est aussi de.

Objectif n°3 : récupérer le cahier des charges

Il s’agit là d’en savoir plus sur les éléments qui feront la différence lors du choix final. « Si vous rencontrez un chargé de recrutement, vous devez réussir à lui faire dire quels sont les éléments qui sont pour lui décisifs», conseille Yves Gautier, coach spécialiste des entretiens d’embauche et des oraux de concours et animateur d’entretienembauche.tv. En face d’un opérationnel, recueillez des réponses plus précises sur les compétences clés attendues pour le poste. « Ces informations sont précieuses : elles vous serviront à renforcer votre argumentaire au cours de l’entretien mais surtout en prévision des prochaines rencontres. Ainsi, vous aurez un coup d’avance sur les autres candidats », ajoute-t-il.

Objectif n°4 : définir vos prétentions salariales

Pour négocier votre salaire, vous devez d’abord clairement définir vos prétentions salariales : que « valez-vous » sur le marché ? Quel salaire souhaiteriez-vous obtenir ? Quel salaire minimum êtes-vous prêt à accepter pour le poste et, éventuellement, à quelles conditions ? Cela vous permettra de définir une fourchette haute - votre salaire « idéal » - et une fourchette basse - le minimum acceptable -, sachant que cela doit être cohérent avec ce qui est proposé sur le marché. Quoi qu’il en soit, en entretien, même si le sujet vous brûle les lèvres, attendez que votre interlocuteur en parle. En tenant cet engagement, vous ne dévoilez pas prématurément vos cartes et conservez ainsi un avantage dans la négociation à venir.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :