8 phrases à bannir en entretien d’embauche

Publié le 23 juillet 2019 Mis à jour le 19 octobre 2020 Mathilde Hardy

Un entretien d’embauche se prépare bien en avance. Principalement pour ne pas sécher face à une question posée par un recruteur mais aussi pour éviter l'impair avec des propos qui pourraient vous desservir. Elles vous paraissent naturelles, voire anodines. Et pourtant, attention, danger ! Certaines phrases, même banales, peuvent vous discréditer aux yeux d’un recruteur. Avec Cadremploi, découvrez dans cet article 8 phrases à bannir en entretien d’embauche pour se donner toutes les chances de décrocher l’emploi de ses rêves.
8 phrases à bannir en entretien d’embauche

Laissez-moi me présenter

La faute au stress, sans doute : pour vous donner une contenance, vous proposez de prendre les choses en main d’entrée et de dérouler votre CV. Erreur ! Mieux vaut laisser la direction de l’entretien au recruteur et l’écouter dans un premier temps. Prenez la parole lorsque ce dernier vous la propose avec la traditionnelle question : Parlez-moi de vous.

Combien de temps pensez-vous que l’entretien va durer ?

Pour réussir un entretien d'embauche, il va de soi que vous devez traiter le recruteur avec respect (et la réciproque demeure vraie en toute circonstance). La ponctualité en est une marque. Vous êtes attendu à une certaine heure, faites-en sorte de la respecter ou, mieux encore, arrivez avec quelques minutes d'avance, si vous ne voulez pas que l’emploi vous passe sous le nez.

Pendant l’entretien, faites l'effort de montrer à quel point l'opportunité vous intéresse. Restez attentif tout au long de la discussion, en prenant des notes et en conservant la bonne posture : regardez le recruteur dans les yeux, hochez la tête lorsque vous êtes d'accord avec ses propos ou que vous le comprenez, et évitez de croiser vos bras, de taper du pied ou d'afficher tout autre signe d'impatience. Même si vous êtes pressé et que votre timing est serré, bannissez d’office la question suivante : « Combien de temps pensez-vous que l’entretien va durer ? » Poser ce type de question vous fait passer pour une personne manquant vraiment de savoir-vivre, et donne l'impression que l'entretien vous importune.

Mon ancien employeur était horrible

Règle d'or : ne dites jamais du mal d'un employeur, ancien ou actuel. Même si vous avez eu des problèmes légitimes avec un collègue, un supérieur hiérarchique ou une entreprise, ne lavez pas votre linge sale devant la personne qui vous reçoit et ne critiquez pas ouvertement votre ancien employeur. En se plaignant des autres, un candidat ne fait que paraître amer et plein de ressentiments, ce qui pourrait amener le recruteur à se poser des questions sur son attitude si jamais il l'engageait dans son entreprise. Cette phrase est donc à bannir tout au long de l’entretien. Et même en fin d’entretien, même si vous vous sentez en confiance, vous devez rester intransigeant sur ce sujet.

Notre conseil : ne prononcez que des commentaires neutres, tels que : « Je recherche un nouvel environnement de travail » ou « Mes objectifs de carrière ont évolué » en cas de demande sur les raisons de changement de poste.

J’ai fait le tour du poste

L’interrogation est naturelle. Dans 90 % des cas, le recruteur vous demandera pourquoi vous souhaitez quitter votre travail actuel (ou pourquoi vous l’avez déjà quitté). La réponse vous paraît pourtant simple : vous avez fait le tour de la question. Même si le sentiment est humain, attention à la façon de le formuler. Pour lui donner envie de poursuivre avec vous, mettez donc plutôt du positif dans la forme, même si le fond ne l’est pas. Vous pouvez par exemple répondre que vous avez atteint les objectifs que vous vous étiez fixés (vous pouvez les lister) et que vous aspirez maintenant à un nouveau challenge.

À combien de congés aurai-je droit ?

La question des congés payés et des RTT n’est pas à bannir totalement. Vous pouvez en parler, mais pas dans les premières minutes de l’entretien de recrutement. Cet exercice se déroule en entonnoir. C’est-à-dire qu’il ne faut pas parler des aspects matériels et financiers d’une offre tant qu’on n'a pas évoqué la question des valeurs, de l’organisation, des parts de marché, de la performance, de la dynamique globale de l’entreprise, de la construction du service… À défaut, vous pourriez passer pour un candidat plus intéressé par les avantages du poste que par le travail lui-même... Il est tout à fait légitime de poser ces questions... si vous avez passé plusieurs entretiens, et que votre recruteur envisage sérieusement de vous embaucher. À ce stade, ce type de questions vous permettra en effet de faire un choix éclairé, et de décider si oui ou non vous souhaitez accepter ce poste. Mais d'ici là, concentrez vos efforts sur ce que vous pouvez offrir à l'entreprise, et non pas sur ce qu'elle peut vous offrir.

À 17h tous les soirs je serai parti

N’annoncez pas de but en blanc dès le premier entretien que vous êtes contraint à des horaires si vous ne souhaitez pas que le recruteur vous perçoive comme quelqu’un d’inflexible. Or c'est exactement ce qui se passera si vous faites de telles déclarations ! Le sujet des horaires de travail des cadres peut bien sûr être abordé, mais attendez la fin de l’entretien ou les suivants si le parcours de recrutement est plus long.

Je suis un grand fêtard

En entretien d’embauche, vous avez de grande chance pour que le recruteur vous pose la question Parlez-moi de vous . Même s'il est normal de vouloir donner au recruteur un aperçu de votre personnalité, ne lui dévoilez pas tout à votre sujet... Restez relativement discret et ne succombez pas à l'envie de trop en dire. Concentrez vos propos sur la sphère professionnelle. Les capacités relationnelles comptent parmi les qualités les plus importantes pour se démarquer par rapport à un candidat qui dispose des mêmes compétences et d'une expérience similaire. L'entretien est la première occasion de démontrer votre force dans ce domaine et donc de décrocher l’emploi de vos rêves.

Dites-m’en un peu plus sur votre entreprise

Vous êtes motivé, c’est bien. Mais gare à ne pas abuser des superlatifs pour démontrer votre motivation au recruteur. Mais l’inverse est tout aussi néfaste pour votre candidature. Il est tout aussi dangereux de mal formuler son intérêt pour l’entreprise où l’on postule. Poser des questions vagues, creuses ou hors sujet sur l’entreprise est contre-productif et donne l’impression qu’on a envoyé son CV par hasard. Nous vous recommandons aux contraires de vous intéresser à l’actualité de l’entreprise pour poser, si besoin, quelques questions pertinentes.

Notre conseil : envie de vous donner toutes les chances de décrocher l’emploi de vos rêves ? Découvrez 8 phrases de candidats qui ont convaincu les recruteurs.

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Après l'obtention du diplôme d'avocat, je me suis tournée vers l’édition et la production de contenus print et web pour différents Médias. Je suis aujourd'hui en charge de la rubrique Conseils du site Cadremploi. À ce titre, je rédige des articles afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves. J'informe également les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :