7 clés pour faire une bonne première impression en entretien d'embauche

Publié le 10 mai 2019 Sylvie Laidet

La première impression est toujours la bonne, dit-on. Que vous y croyez ou non, nous vous conseillons de travailler sur l'attitude à adopter en entretien d’embauche pour laisser votre meilleur souvenir au recruteur. Vous avez sûrement répété le fond de l’entretien d’embauche, nous vous proposons ici quelques conseils pour que la forme soit parfaite. Cadremploi vous donne les 7 clés pour faire une bonne première impression en entretien d'embauche.
7 clés pour faire une bonne première impression en entretien d'embauche

Soigner son look en entretien de recrutement

« On ne va pas se mentir, la première impression se fait aussi sur la tenue du candidat », reconnaît Pierre-Louis Cisamolo, directeur senior chez Michael Page Sud-Est. Évidemment, selon les secteurs d’activité, le dress code sera plus ou moins strict. Dans le doute, quelle que soit l’option retenue (formelle ou plus casual), mieux vaut ne pas en faire trop. Exit les bijoux bling bling, le style froissé-décoiffé qui vous va si bien… au quotidien. Se montrer « clean » en entretien, c’est une marque d’attention. Le contraire pourrait laisser penser que vous ne prenez pas le rendez-vous au sérieux. Pour les hommes par exemple, le minimum est de cirer ses chaussures et de vérifier l’absence de tâches susceptibles d’attirer l’œil du recruteur », conseille Pierre Manificat, responsable du pôle recrutement de JLO Conseil.

Faire bonne impression dès l’accueil de l'entreprise

Saviez-vous que les agents d’accueil sont parfois avertis de la tenue des process de recrutement ? Si vous arrivez une demi-heure à l’avance et que vous faites profiter toute la salle d’attente de vos coups de fil perso… Ça craint. Globalement, les comportements excessifs (irrespectueux ou vraiment trop stressés avant un entretien d'embauche) pourront être rapportés au recruteur. À l’inverse, un comportement courtois et serein sera forcément apprécié par vos (futurs ?) collaborateurs, que ce soient les agents d’accueil ou ceux que vous croiserez dans les couloirs. Saluer ces derniers en souriant est une règle de savoir-vivre qui s’impose a priori. « J’ai longtemps fait du recrutement et après le départ des candidats, je demandais régulièrement des précisions sur le comportement du candidat aux hôtesses d’accueil », témoigne Dominique Moine, directrice de l’univers emploi retraite de Mondial Assistance.

Être ponctuel

La ponctualité est l’une des clés pour faire une bonne impression : les recruteurs n’aiment pas vous attendre. Outre le fait que vous laisserez transparaître un manque de professionnalisme, elle démontre que vous ne savez pas gérer votre temps. À l’inverse, ne soyez pas trop en avance, vous renverrez une image négative (personne angoissée ou stressée).  

Notre conseil Cadremploi : vérifiez votre temps de trajet la veille pour planifier votre départ. En cas de retard pendant votre trajet, prévenez votre recruteur.

Se présenter sobrement au recruteur pour faire bonne première impression en entretien d'embauche

Le premier contact avec le recruteur est souvent présenté comme un art quasi… technique : une poignée de main ferme (mais pas écrasante), un regard soutenu (mais pas insistant), un sourire naturel (mais pas benêt)… On vous conseillera avant tout de rester naturel. C’est une petite cérémonie qui ne doit pas devenir un show : « Une phrase du genre, « je suis ravi de faire votre connaissance » ou « je suis heureux de vous rencontrer » suffit. On peut éventuellement, si besoin, rappeler avant son prénom, son nom et sa qualité professionnelle ». En revanche, inutile de remercier le recruteur de vous accorder du temps, c’est son job !

Éviter les impairs dans l’ascenseur

Si vous devez faire un bout de chemin dans l’ascenseur ou les couloirs avec le recruteur, soignez votre attitude et votre discours. Il cherchera sans doute à nouer le dialogue en vous demandant par exemple si vous avez trouvé facilement le chemin. Espérons que vous serez en mesure de répondre oui (si vous vous êtes perdu une demi-heure dans le quartier avant d’arriver, pas la peine de préciser…). Ces premières minutes sont importantes, elles permettront au recruteur de se faire une première impression de vous.

À lire aussi >> 7 attitudes qui énervent les recruteurs en entretien d'embauche

S’asseoir ou ne pas s’asseoir pendant l’entretien de recrutement ?

En entrant dans la salle, attendez que le recruteur vous invite à vos asseoir, éventuellement en vous indiquant une place. Et s’il part chercher un dossier ? Vous pouvez l’attendre, ou prendre les devants : « Le mieux est simplement de lui demander où prendre place. Mais il ne faut surtout pas vous jeter sur un siège dès votre arrivée », recommande Dominique Moine.

À lire aussi >> Entretien d'embauche : les 6 gestes qui comptent

Soigner sa sortie

Si les premières minutes de l’entretien sont capitales pour que le recruteur se fasse une bonne première impression de vous, il serait dommage de tout gâcher à la fin : c’est la dernière impression que vous allez laisser de vous. N’hésitez pas à poser des questions, soigneusement préparées en amont et adaptées à votre interlocuteur (techniques pour un opérationnel, opérationnels pour un dirigeant). Vous pouvez également parler de la suite du processus d’embauche, vous soulignerez ainsi votre intérêt pour le poste.

Notre conseil Cadremploi : la fin de l’entretien peut être l’occasion de décompresser, tout en faisant preuve de professionnalisme, par exemple en discutant des locaux de l’entreprise ou le quartier où est situé l’entreprise.

À lire aussi >> Qui sont vraiment les recruteurs…

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :