1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. Entretien d’embauche : 5 clés pour faire une bonne première impression

Entretien d’embauche : 5 clés pour faire une bonne première impression

entretien-dembauche--5-cles-pour-faire-une-bonne-premiere-impression-

Sylvie Laidet

11/09/2013

La première impression est toujours la bonne, dit-on. Que vous y croyiez ou non, Cadremploi résume l'attitude à adopter pour ne pas rater son entrée face au recruteur.

[Article mis à jour le 11/09/2013]

1 - Soigner son look en entretien de recrutement

« On ne va pas se mentir, la première impression se fait aussi sur la tenue du candidat », reconnaît Pierre-Louis Cisamolo, directeur senior chez Michael Page Sud-Est. Évidemment, selon les secteurs d’activité, le dress code sera plus ou moins strict. Dans le doute, quelle que soit l’option retenue (formelle ou plus casual), mieux vaut ne pas en faire trop. Exit les bijoux bling bling, le style froissé-décoiffé qui vous va si bien… au quotidien. « Se montrer « clean » en entretien, c’est une marque d’attention. Le contraire pourrait laisser penser que vous ne prenez pas le rendez-vous au sérieux. Pour les hommes par exemple, le minimum est de cirer ses chaussures et de vérifier l’absence de tâches susceptibles d’attirer l’œil du recruteur », conseille Pierre Manificat, responsable du pôle recrutement de JLO Conseil.

2 – L'entretien commence dès l’accueil de l'entreprise

Saviez-vous que les agents d’accueil sont parfois avertis de la tenue des process de recrutement ? Si vous arrivez une demi-heure à l’avance et que vous faites profiter toute la salle d’attente de vos coups de fil perso… Ça craint. Globalement, les comportements excessifs (irrespectueux ou vraiment trop stressés) pourront être rapportés au recruteur. A l’inverse, un comportement courtois et serein sera forcément apprécié par vos (futurs ?) collaborateurs, que ce soient les agents d’accueil ou ceux que vous croiserez dans les couloirs. Saluer ces derniers en souriant est une règle de savoir-vivre qui s’impose a priori. « J’ai longtemps fait du recrutement et après le départ des candidats, je demandais régulièrement des précisions sur le comportement du candidat aux hôtesses d’accueil », témoigne Dominique Moine, directrice de l’univers emploi retraite de Mondial Assistance.

3 - Mieux vaut se présenter sobrement au recruteur

Le premier contact avec le recruteur est souvent présenté comme un art quasi… technique : une poignée de main ferme (mais pas écrasante), un regard soutenu (mais pas insistant), un sourire naturel (mais pas benêt)… On vous conseillera avant tout de rester naturel. C’est une petite cérémonie qui ne doit pas devenir un show : « Une phrase du genre, « je suis ravi de faire votre connaissance » ou « je suis heureux de vous rencontrer » suffit. On peut éventuellement, si besoin, rappeler avant son prénom, son nom et sa qualité professionnelle ». En revanche, inutile de remercier le recruteur de vous accorder du temps, c’est son job !

4 – Eviter les impairs dans l’ascenseur

Si vous devez faire un bout de chemin dans l’ascenseur ou les couloirs avec le recruteur, soignez votre attitude et votre discours. Il cherchera sans doute à nouer le dialogue en vous demandant par exemple si vous avez trouvé facilement le chemin. Espérons que vous serez en mesure de répondre oui (si vous vous êtes perdu une demi-heure dans le quartier avant d’arriver, pas la peine de préciser…)

5 – S’asseoir ou ne pas s’asseoir ?

En entrant dans la salle, attendez que le recruteur vous invite à vos asseoir, éventuellement en vous indiquant une place. Et s’il part chercher un dossier ? Vous pouvez l’attendre, ou prendre les devants : « Le mieux est simplement de lui demander où prendre place. Mais il ne faut surtout pas vous jeter sur un siège dès votre arrivée », recommande Dominique Moine.

Pour aller plus loin, visitez notre mini-site : "C'est décidé, je réussis mon entretien d'embauche"

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr

45

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Kharyssa

14/09/2017

à 20:06

Bientôt un entretien décisif. J'essaie de m'y préparer

> Répondre

emiesseng

05/08/2017

à 01:45

Je passe mon entretien mardi pour la 1ère fois?

> Répondre

Cyntia Perez

07/05/2017

à 23:52

Cynthia Perez jusqu'ici j'ai passé 5 entretien j'ai été retenu par 1 seul employeur le problème c'est que j'aimerais connaitre ce qu'il faut dire par rapport au question posé pendant un entretien d'embauche, a vrai dire j'aime cet article

> Répondre

Toure mohamed

02/04/2017

à 09:40

Je trouvé votre cite très bien

> Répondre

En réponse à Toure mohamed

Cyntia Perez

07/05/2017

à 23:53

Moi également

> Répondre

ASAPH

05/03/2017

à 19:52

loulep

03/02/2017

à 18:22

Je participe ahah

> Répondre

OUY

27/01/2017

à 17:29

lili

24/11/2016

à 21:28

On n'est obligé de participer sinon on ne peut pas voir mais c'est ridicule ?

> Répondre

En réponse à lili

suite

05/01/2017

à 23:59

Interressant

> Répondre

nom

07/11/2016

à 12:59

Bonjour tt le monde

> Répondre

Shaiam

03/11/2016

à 20:22

C'est honteux de forcer des gens à participer à une discussion.... Ressaisez vous, vous valez mieux que sa

> Répondre

cheikh ahmadou bamba NDIAYE

02/10/2016

à 10:51

Interessent j'en tire beucoups de surplus

> Répondre

Traore Haroun

23/09/2016

à 13:26

super bien!

> Répondre

DORCILIEN, Jean-Louis Jaccin, Fefe

06/09/2016

à 15:50

Je me sens flatter pour ce choix, cela veut dire être choisis pour avoir ou pour gagner un IPhone 6s c'est formidable.

> Répondre

Musoamine

23/06/2016

à 15:42

Tres bien

> Répondre

boyoma13

10/11/2015

à 11:48

merci et c'est vraiment très pratique

> Répondre

boyoma13

10/11/2015

à 10:04

merci et c'est vraiment très pratique

> Répondre

boyoma13

10/11/2015

à 08:25

merci et c'est vraiment très pratique

> Répondre

Djidji

15/09/2014

à 14:09

j'ai eu un entretien avec une Responsable qui ne me regardait pas dans les yeux...No comment !

> Répondre

Tropexperimentée

06/12/2013

à 10:51

Le point n°5 ressemble fort à la scène du film la chèvre avec Pierre Richard... Sauf qu'à l'époque c'était pour s'en moquer... Aujourd'hui nos RH utilisent les méthodes raillées dans des comédies de l'époque pour décider de l'avenir de familles...
C'est beau la France...
Se rendent-ils compte du ridicule et de la vanité de leurs méthodes ? Qui sont-ils pour juger, mesurer, estimer ?
Qui a décidé des points essentiels pour décrypter un bon collaborateur ? Parce que la vraie question c'est cela : quel est le bien fondé, les points scientifiques, de vos méthodes d'evaluation ?

C'est au pied du mur que l'on voit le maçon... Plus maintenant... A priori on le voit a sa façon de s'assoire maintenant...

> Répondre

BABY R. MAX+

17/09/2013

à 16:09

En résumé faire preuve de bon sens et de savoir vivre, non ?
Mais il est vrai que ce n'est pas inné ...
Ahhh les fameuses clés des cabinets conseils !
S'il suffisait d'appliquer toutes ces consignes pour décrocher un job (décemment rémunéré)
La vérité c'est qu'aujourd'hui, dans certains secteurs, vous êtes trop jeune à moins de 30 ans et trop vieux à plus de 50 ans !
L'apogée d'une carrière arrive très vite ... Surtout qu'il va falloir travailler jusqu'à 65 ans si on veut payer nos futurs retraites.
Les entreprises du CAC 40 et les hedge funds auront eu notre peau avant ...
Vive l'entrepeunariat !

> Répondre

pen 007

18/11/2012

à 11:53

cinq tuyaux pour réussir ton entretiend'ambauche

> Répondre

Jean

31/05/2010

à 09:02

Je suis entièrement d\'accord avec Georges, enfin d\'un recruteur à l\'autre tout est question de jugement. Comme les cabinets de recrutements qui savent pas écouter les gens mais JUGE comme si on avait commis un délit et qui savent que prendre des renseignements sur vous et font confiance totale en les personnes qui sont en poste..... En poste veux pas dire forcement etre le meilleur, un carrièriste qui fait tout pour vous évincez pour masquer son incompétence....
A méditer

> Répondre

Gersende Dauchy

17/05/2010

à 20:38

Faut-il dire la vérité en entretien si l'on est au chômage, suite à un licenciement abusif (impulsif ds mon cas)?...

> Répondre

MAIGA

26/04/2010

à 11:59

je suis d\'accord avec vous , j\'ai beaucoup appris avec ses règles et je pense que je les mettrais à profit lors de mon prochain entretien.

> Répondre

nini

15/02/2010

à 16:36

Je suis vraiment contente de pouvoir trouver cette trame qui m\'aidera à construire mon entretien.

> Répondre

MANDOUKI

22/10/2009

à 11:57

Je suis d'accord avec cette idée concernant l'attitude à avoir lors des entretiens mais le problème qui se pose parfois on applique ses règles mais rares sont les fois où on est admis.J'ai deja eu des entretiens, j'ai évoqué toute ma motivation ,mon envie,les enjeux du métier et malgré ça rien.
Mais c'est un bon conseil que vous nous avez transmis

> Répondre

Roberto Rios

05/08/2009

à 09:54

Points d'informations pertinents certes, mais les recruteurs devraient cesser de se focaliser sur ces aspects uniquement. Comment avoir la prétention de juger une personne sur sa présentation qui doit être faite en 3 minutes et pas en 5 ? Dans une de mes anciennes entreprises, j'ai vu comment une simple assistante RH mettait de côté des CV sur des critères, certes valorisant pour elle (être en position de juger ou comment flatter son égo facilement) mais combien en contradiction avec les intérêts de son entreprise...
Ca laisse à réfléchir.

> Répondre

palmer

28/04/2009

à 19:57

demain j'ai un rendez vous je vais mettre les exemples en place a+

> Répondre

Hamid

25/04/2009

à 18:44

Merci pour ces remarques pertinentes.

> Répondre

LeCanard

14/04/2009

à 18:21

Tout cela est bien joli et idéal pour des gentils écoliers tout nouveau sur le marché du travail et dont les émergences en offre d'emploi représentent 30% du marché (presse, internet, etc...)
La réalité est bien différente et ressemble plus à celle ci :
1°/ Le réseau - Il représente 70% des offres jamais misent sur le marché.
2°/ Un fichier de clientèle. En cette période de récession les entreprises courent après les candidats qui maîtrisent une clientèle.
3°/ L'expérience dans le domaine d'activité choisie.
Le reste n'est que ronds de jambes savamment orchestrés par tous les consultants en recrutement. Cette récession fait encore une fois leur bonheur malheureusement.

> Répondre

02/04/2009

à 14:35

Je me permets de compléter votre dernier conseil : ne posez pas toutes les questions qui vous passent par la tête. Un ami curieux a demandé si les délégués du personnel était syndiqués. Le recruteur a répondu et a immédiatement noté un truc sur sa petite feuille. Je ne sais pas quoi... mais mon ami cherche toujours du travail.

> Répondre

fred

02/04/2009

à 13:00

Savoir préciser la part des femmes dans l'entreprise? Je pense qu'il y a 1000 autres choses plus pertinentes avant d'en arriver là, non?

> Répondre

Thierry Cipi

31/03/2009

à 20:13

Je suis totalement lassé de ces pages de recommandation. Les chasseurs de tête sont au recrutement ce que les éleveurs de poulets en batterie sont à l'élevage de volaille. Ils veulent de la brique de Lego, du calibré du standardisé. Avec d'autres personnes, nous avons comparé nos expériences alors que nos résultats parlent pour nous et que jusqu'à l'âge de 40 ans, nous n'avions pas eu de problème de remise sur le marché. Maintenant, passé les 40 ans, on dirait que nous sommes pestiférés. Un tout petit rien suffit à se faire jeter. On a beau démontrer que l'on est fait pour le job, rien! En 3 ans, j'ai envoyé 1700 candidatures, et ai eu 245 rendez-vous et ce, dans 5 pays! Les cabinets de chasseurs de têtes ont toujours eu une attitude condescendante et souvent peu professionnelle. Comme j'en suis à ma 5 ème remise sur le marché, je peux comparer avec le passé où je trouvais en moins de 5 mois. C'est à désespérer.

On m'a recruté pour une entreprise qui s'est révélée être une secte !!! Pas de SAV. Par l'intermédiaire d'un autre cabinet, je rencontre il y a 2 ans le VP Europe. Il se montre très pointilleux sur l'intégrité et sur mon professionnalisme. De retour de Londres, je vois sur Internet qu'il y des grosses casseroles avec ses deux précédents employeurs.
C'est ce que vos lecteurs doivent aussi savoir. On vous demande des brevets de professionnalisme et d'intégrité, mais de l'autre côté on trouve souvent des bras cassés et des personnes à la moralité douteuse.
Enfin, les chasseurs de têtes n'ont pas beaucoup d'imagination. Si on ne vient pas de l'Oréal, Procter ou Nestlé, aucune chance. Ils ne veulent surtout pas prendre de risques.

> Répondre

Delattre

31/03/2009

à 18:23

Bonjour, je suis d'accord avec ces informations. Il faut avant tout savoir qu'un entretien se prépare :connaissance de l'entreprise, se connaître soi même (le plus difficile mais le plus important, c'est ce qui fera la différence avec les autres concurrents). C'est une méthode que j'applique lors des entretiens et cela fonctionne.

> Répondre

kokou

31/03/2009

à 16:29

Merci pour vos conseils , je les mettrai en pratique pour mes prochains entretiens

> Répondre

ghislaine

31/03/2009

à 15:11

Je suis entièrement d'accord, notamment sur la présentation en 3 mn. Je peux ajouter que pour se présenter (pour les gens qui ont un parcours plus expérimenté)on peut structurer son exposé en fonction de plusieurs entrées, pour rompre la monotonie de la chronologie ou de l'ante chronologie : soit par des expériences similaires pour les mettre en avant, soit par les formations effectuées qui peuvent être en lien avec le métier etc. Eviter d'oublier les expériences significatives bien sûr.

> Répondre

soro nibontana

31/03/2009

à 14:37

c'est super, mais poser de telles question à mon recruteur me parait "absurde"!!!

> Répondre

Th

31/03/2009

à 14:36

Merci pour ces conseils. Ils sont important. Je dois dire aussi que malheureusement, c'est avec les essais qu'on finit par se faire une personnalité gagnante pour les entretiens. Qu'on le veuille ou non, on regrette toujours dans les premiers essais à passer, un mot de trop, une omission ou un oubli préjudiciable. Y a tjrs de nouvelles questions du genre "avez vous déjà été confronté à des situations de stress, decrivez". Cette question vient de me faire sécher au cours d'un entretien!

> Répondre

MBEUMO PAUL LAPOIN

31/03/2009

à 14:11

Bonjour,ce que je viens de lire à propos de l'entretien d'embauche me donne l'envie de rencontrer un recruteur.Merci de nous encourager.Paul Mbeumo

> Répondre

BECKER David

31/03/2009

à 13:24

Au sujet du point n° 5 : poser des questions précises.
J'ai récemment eu l'occasion de poser exactement ces questions lors d'un entretien (cela me paraissait normal), et cela a été très mal perçu par mes interlocuteurs (c'est le retour que j'en ai eu du cabinet de recrutement qui avait fait l'intermédiaire). Mes interlocuteurs ont perçu quelqu'un qui n'avait pas de réel intérêt pour le poste en question et qui cherchait plutôt un point d'entrée dans l'entreprise pour évoluer très vite vers un autre poste.

> Répondre

ILENDOT BOUITY

31/03/2009

à 10:22

Je suis d'accord avec vous sur ce point .J'ai eu a manqué plusieurs entretiens du fait que je n'avais point ces informations. Je pense que je serai apte à pouvoir participer et réussir un entretien.

> Répondre

FOUDJEU ELIE

31/03/2009

à 10:15

J'ai appris beaucoup de choses avec ces règles et je pense que je les mettrai à profit lors de mon prochain entretien.

> Répondre

georges

31/03/2009

à 06:36

oui mais les recruteurs se contentent de diplomes et de parcours sur un cv, peu de places pour les personnes autodidactes qui ne connaissent pas les rouages des recrutements mais qui bossent dur depuis longtemps, avec un cv pas forcement attirant.
mais peu être suis-je dans l'erreur!.

> Répondre

+