Les références professionnelles

11 mars 2020 Fleur Chrétien

Vous avez passé la première étape de recrutement pour un poste que vous voulez à tout prix obtenir. Après les premiers entretiens, il est fort probable que vous ayez à fournir des références professionnelles. C’est-à-dire le nom de personnes qui viennent attester les informations que vous avez transmises, et qui permettent au recruteur de se faire une idée plus précise de votre personnalité. Puisqu’il s’agit presque d’une étape incontournable de recrutement, il est essentiel d’y apporter un soin particulier. Suivez les conseils de Cadremploi pour tout savoir sur la manière de préparer vos références professionnelles.
Les références professionnelles
  1. À quoi servent les références professionnelles ? 
  2. Quand demander des références professionnelles ? 
  3. À qui demander des références professionnelles ? 
  4. Comment demander une référence professionnelle ?
  5. Quand peut-on vous demander vos références professionnelles ? 
  6. Où indiquer ses références professionnelles sur son CV ? 

À quoi servent les références professionnelles ? 

Le premier objectif du recruteur est de valider la véracité des informations mentionnées sur votre CV et transmises lors de l’entretien de recrutement. Certains candidats ont en effet tendance à survendre leurs compétences. En récupérant l’avis d’un tiers ayant déjà travaillé avec vous, le recruteur peut valider un certain nombre de points relatifs à votre parcours et votre savoir-faire.

Un deuxième objectif est de pouvoir apprécier votre comportement dans le cadre professionnel, ces fameuses soft skills qui font qu’à compétences égales, deux candidatures ne se valent pas. En interrogeant votre ancien manager par exemple, un DRH peut évaluer votre esprit d’équipe, votre capacité à être autonome ou votre potentiel de leader.

Enfin, une référence professionnelle poursuit un dernier objectif : illustrer la mise en œuvre de vos compétences dans un contexte spécifique.

Quand demander des références professionnelles ? 

Vous pouvez demander des références à l’occasion de plusieurs démarches professionnelles.

  1. Quand vous venez de finaliser avec succès un projet ou une mission, vous pouvez demander un avis sur les réseaux sociaux professionnels à l’une de vos références. Celui-ci apparaîtra sur votre profil, et sera visible par tous les membres de votre réseau. Hors contexte de changement professionnel, la référence professionnelle permet tout simplement de travailler son image de marque.
  2. Dans un contexte d’évolution de carrière : nouvelle fonction, nouvel emploi, changement d’entreprise, reconversion. L’objectif de ces références est de vous aider à concrétiser la transformation souhaitée.

À qui demander des références professionnelles ? 

Vu l’impact que peuvent avoir les bonnes - ou mauvaises - références professionnelles, vous avez tout intérêt à choisir avec soin les personnes auprès desquelles vous effectuez votre demande de références.

Le plus courant consiste à s’adresser à son manager N+1. Mais vous pouvez également tabler sur votre N+2 si vous avez eu l’occasion de travailler ensemble : la référence n’en aura que plus de poids. Si vous souhaitez valoriser votre parcours professionnel, pourquoi ne pas solliciter le/la DRH de votre entreprise ? Et puisque les recruteurs peuvent exiger jusqu’à 3 références, vous avez également l’option de demander à un client, un fournisseur ou à un collaborateur.

Attention cependant à ce que l’avis soit positif, crédible et axé sur les points qui intéresseront le recruteur par rapport au poste à pourvoir.

Comment demander une référence professionnelle ?

Pour que la référence vous soit favorable, prenez le temps de contacter au préalable chaque personne, de valider leur accord de principe et de les briefer sur l’emploi auquel vous postulez. Notre conseil Cadremploi : prévenez personnellement chaque personne que vous souhaitez citer en référence. Un changement de poste doit parfois rester confidentiel donc avant même de lui parler de votre projet, demandez-lui s'il peut s'engager à garder une information confidentielle. S'il refuse, n'allez pas plus loin dans votre démarche. S'il accepte, détaillez-lui votre nouveau projet professionnel.

Quand peut-on vous demander vos références professionnelles ? 

Les références professionnelles seront souvent exigées par le recruteur dans le parcours de recrutement, au moment des derniers entretiens. Dans ce cas, à vous de prendre les devants pour identifier les personnes qui seront pour vous de bons référents.

Où indiquer ses références professionnelles sur son CV ? 

Au-delà des références et avis figurant sur les réseaux sociaux professionnels, vous pouvez faire figurer vos références professionnelles (nom, prénom, mail et numéro de téléphone) sur votre CV, à l’anglo-saxonne. Deux options s’offrent à vous.

>> Créer une rubrique dédiée « Références professionnelles » en fin de CV

Votre rubrique « Références professionnelles » vous permettra de mentionner les noms, prénoms, fonctions et coordonnées des personnes que vous avez identifiées comme référentes. Prenez soin de les faire apparaître dans le même ordre que celui des entreprises mentionnées dans votre rubrique Expérience professionnelle.

Par exemple :

Références professionnelles

Dominique Y, Responsable du service contentieux, xxxx@nomdelentreprise.fr

Hélène V, Rédactrice en chef, xxxx@nomdelentreprise.fr

>> Mentionner les coordonnées professionnelles de votre contact dans la rubrique Expérience professionnelle.

Vous pouvez aussi opter pour une option plus simple, surtout si votre CV est déjà bien chargé, qui consiste à mentionner les coordonnées professionnelles de votre contact dans la rubrique Expérience professionnelle.

Par exemple :

Expérience professionnelle

Juriste, service contentieux, département « des affaires sensibles », Entreprise X, Paris

  • Gestion et suivi d’un portefeuille d’environ 100 dossiers
  • Prise en charge des assignations
  • Rédaction de mémorandum à l’attention des avocats de l’entreprise X
  • Présentation des dossiers dits sensibles en comité

Réf : Dominique Y, Responsable du service contentieux, xxxx@nomdelentreprise.fr

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :