Comment les recruteurs évaluent votre motivation en entretien d'embauche

Publié le 29 novembre 2013 Sylvie Laidet

Il ne suffit pas d’avoir un parcours académique brillant et/ ou de solides expériences professionnelles pour convaincre un recruteur. Il faut être ultra-motivé et savoir le transmettre. Conseils d’experts.
Comment les recruteurs évaluent votre motivation en entretien d'embauche
  1. 1 - En estimant votre connaissance du poste proposé
  2. 2 - En évaluant votre intérêt pour la culture de l’entreprise
  3. 3 - En montrant que vous vous projetez dans le poste
  4. 4 - En testant votre capacité à changer rapidement 
  5. 5 - En scrutant votre look

Dans de nombreux cas, le recruteur vous posera la traditionnelle question : « Quelles sont vos motivations pour ce poste ? ». Préparez la réponse en amont.

1 - En estimant votre connaissance du poste proposé

Il s’agit là de démontrer que vous avez travaillé « la cible ». « Le candidat motivé aura réfléchi à la manière dont il va pouvoir transposer ses compétences dans le job proposé », illustre Véronique Benavent, consultante en talent management. Il cherchera aussi à savoir qui compose l’équipe, quels sont les profils des différents membres, leur ancienneté. Il interrogera également le recruteur sur la stratégie de l’entreprise, par exemple pour contrer la dernière innovation du principal concurrent. « Toutes ces questions permettent au recruteur d’apprécier la motivation du candidat dans le poste à pourvoir, mais également au candidat de montrer sa motivation », précise Wilhem Laligant , DG de Randstad Exécutive, vice-président du Syntec Conseil en recrutement. Cela montre que vous ne postulez pas dans cette entreprise par hasard.

2 - En évaluant votre intérêt pour la culture de l’entreprise

Le recruteur va également chercher à voir si vous vous projetez dans les valeurs et la culture d’entreprise. Pour cela, il va essayer de connaître vos connexions dans la société et plus largement dans le secteur. « Par exemple, dites-lui que vous êtes en relation avec tel et tel salarié de l’entreprise depuis quelques mois. Grâce à ces contacts, vous avez réussi à « décoder » l’entreprise et que cette culture correspond à votre mode de fonctionnement et vos valeurs », décrypte Véronique Benavent.

3 - En montrant que vous vous projetez dans le poste

Certes le recruteur va être attentif à vos précédents résultats chiffrés mais pas seulement. Pour toucher du doigt votre réelle motivation, il a besoin de vous imaginer en train de travailler. Donc, concrétisez vos compétences. Faites par exemple une proposition de projet ou d’action. « Évoquez concrètement le cycle des actions que vous mettriez en œuvre pour démarcher un client grand compte. Avec ces précisions, le recruteur parvient ainsi à se faire une « image mentale » du candidat à l’action », souligne Véronique Benavent.

4 - En testant votre capacité à changer rapidement 

Si vous êtes déjà en poste, le recruteur a besoin de sentir que vous n’hésiterez pas à quitter votre employeur actuel pour relever ce nouveau challenge. Donc, si vous êtes prêt à démissionner plutôt que de négocier une rupture conventionnelle du contrat de travail ou un licenciement, dites-le. « Dans le contexte actuel, un candidat qui prend le risque de démissionner est un gage de motivation supplémentaire », observe Wilhen Laligant.

5 - En scrutant votre look

Fraîchement descendu d’un TGV, vous filez en entretien de recrutement en jeans et polo ? Parfait, vous serez à l’aise dans vos baskets mais vous risquez de passer pour un touriste. « Dès la salle d’attente, je regarde la tenue vestimentaire du candidat. Arriver en jeans par exemple pour un poste en contrôle de gestion n’est pas un signe d’engagement », insiste Véronique Benavent. Elle assure d’ailleurs avoir constaté que les candidats ayant fait un effort vestimentaire se révélaient être les plus motivés en entretien.

À écouter, notre Podcast >> La Check-List du candidat # 1 : En entretien, l'habit fait toujours le moine

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :