Réussir un entretien d’embauche collectif

Mathilde Hardy

Vous êtes sélectionné pour un entretien collectif et 1 000 questions vous viennent à l’esprit. Quel comportement adopter en entretien d’embauche collectif ? Que cherche à voir un recruteur lorsqu’il place les candidats dans cette situation ? Comment sortir du lot lors de cette première étape à passer avant l'entretien individuel ? Plus généralement, quels sont les secrets pour sortir vainqueur de cet exercice ? Dans cet article, nous vous livrons 6 conseils pour réussir votre entretien d’embauche collectif.
Réussir un entretien d’embauche collectif

Bien se préparer à l’entretien de groupe

Comme pour un entretien d’embauche classique, la préparation est le maître-mot pour réussir un entretien collectif. Comment se préparer à un entretien de groupe ? Elle passe par différentes phases, que nous vous décrivons ci-dessous.

Bien comprendre les enjeux d’un entretien collectif

Si la préparation de l’entretien d’embauche individuel reste assez proche de celle de l’entretien collectif, les enjeux de ces deux types d’exercice divergent un peu. Notamment, sur ce que vont chercher les recruteurs à déceler chez le candidat. Pendant l’entretien d’embauche individuel, l’employeur cherche à vérifier la compatibilité entre un poste et un candidat. L’entretien de groupe cherche avant tout à tester votre personnalité en collectivité. Vous êtes plutôt du genre timide, leader, passif, impatient… Vos réactions seront scrutées.

Bien comprendre les enjeux de ce type d’exercice vous permet de mieux vous préparer. Pour en savoir plus sur l’entretien d’embauche collectif, n’hésitez pas à lire notre article dédié. Il vous en révèlera tous ses secrets.

Se renseigner sur l’entreprise

Entre l’appel du recruteur et la date de votre entretien collectif, plusieurs jours vont s’écouler. C’est parfait, cela vous laisse le temps nécessaire pour approfondir vos connaissances sur l’entreprise que vous convoitez. Car, rien de l’actualité du moment sur cette dernière ne doit vous échapper. Vous devez être au fait de son organigramme, de ses valeurs, de son objet, de son fonctionnement… Aujourd’hui, Internet regorge d’informations et est votre meilleur allié pour dénicher les 10 informations à connaître sur l’entreprise.

Outre le fait que vous êtes d’une nature curieuse, ce qui peut être une soft skills recherchée parmi les candidats à l’embauche, vous démontrerez au recruteur que le poste mais également l’entreprise vous intéressent.

Se renseigner sur le poste à pourvoir

Pour se vendre du mieux possible en entretien collectif, rien de tel que de connaître sur le bout des doigts la fiche du poste convoité. Pour vous aider à faire le tour des informations à côté desquelles vous ne pourrez pas passer, voici les questions à vous poser :

  • Quelles sont les compétences techniques attendues ?
  • Quelles soft skills sont particulièrement nécessaires pour remplir les missions demandées ?
  • Quel est le nombre d’années d’expérience requise ?
  • Faut-il avoir des compétences particulières : langue parlée, logiciel à maîtriser… ?
  • Quelle est la rémunération proposée ?
  • Des déplacements sont-ils à prévoir ?
  • Y-a-t-il du management ?

Une fois que vous avez fait le tour des questions qui pourraient vous êtes utiles, vous devez récupérer toutes les informations nécessaires pour y répondre, directement dans l’annonce. Savoir décrypter une offre d’emploi peut vous être particulièrement utile.

Préparer sa présentation

Incontournable des entretiens d’embauche collectifs, la présentation en groupe. Après s’être lui-même présenté, le recruteur vous demandera de le faire, lors d’un tour de table. Première prise de parole, première impression que vous livrerez au recruteur, alors autant mettre toutes les chances de son côté et de parfaitement coller aux attentes.

Pour ce faire, nous vous conseillons d’écrire, quelques jours avant l’entretien collectif, vos lignes de présentation et de les apprendre. Utile, en cas de stress inopiné.

Vous pouvez indiquer en quelques phrases :

  • En quoi le poste et l’entreprise vous intéressent : par exemple, vous avez envie d’évoluer dans vos fonctions, et l’emploi proposé correspond à votre projet professionnel ; vous adhérez aux valeurs de l’entreprise ; vous appréciez la dimension internationale du poste…
  • Vos compétences qui correspondent à l’offre d’emploi, votre valeur ajoutée : recherchez ce qui peut vous distinguer des autres candidats. Par exemple, vous parlez une langue supplémentaire, vous avez déjà un carnet d’adresse de clients, vous êtes déjà formé sur un logiciel spécifique, vous avez une première expérience significative en management…

Inutile à ce stade du parcours de recrutement collectif de dérouler tout votre CV.

Votre présentation doit durer environ 2 minutes. Mais veillez à ne pas faire plus, au risque de perdre votre auditoire en monopolisant la parole.

Entraînez-vous ! Devant votre glace, en vous filmant pour peaufiner les moindres détails gestuels ou verbaux. Ou devant vos proches pour avoir leur ressenti à chaud.

Vous voulez en savoir plus sur la présentation en entretien d’embauche « classique » ? Notre article dédié répondra à toutes vos questions.

Bien se présenter à un entretien collectif

Le moment des présentations individuelles de l’entretien collectif est amorcé et vous allez bientôt prendre la parole. Comment bien se préparer à un entretien collectif ?

Si vous êtes stressé, c’est le moment de chasser tous les petits gestes qui vont vous trahir : se ronger les ongles, toucher ses cheveux, renifler, secouer les pieds… Focalisez-vous sur votre respiration, vous devez dégager le plus de sérénité possible lorsque votre tour arrivera.

Voici quelques conseils pour optimiser votre présentation :

  • Levez-vous pour vous présenter.
  • Balayez la salle du regard et n’hésitez pas à le poser de temps en temps, de manière plus appuyée, sur le jury. Il est essentiel de toujours regarder dans les yeux.
  • Si vous avez retenu le nom/prénom de vos interlocuteurs, n’hésitez pas à les citer.
  • Veillez à bien porter votre voix. Il est important que tout l’auditoire vous entende bien.
  • Présentez-vous en quelques minutes, 2 minutes suffisent. Vous pouvez vous aider de votre petit texte préparé en amont, sans avoir l’air de le réciter par cœur.

Composer avec tous les profils des candidats sans se déstabiliser

Lors de l’entretien d’embauche collectif, il faut en général composer avec diverses personnalités de candidats, sans se montrer déstabilisé.

Les typologies de comportements que vous retrouverez peut-être pendant l’exercice sont :

  • Le gouverneur : celui qui veut diriger les opérations au prétexte qu'il sait tout, délègue les rôles (notamment celui du secrétaire de séance) et explique à chacun ce qu'il doit penser.
  • L'expert : celui qui parle peu mais, en expert, pose ses arguments et n'admet guère la critique.
  • Le silencieux : celui qui, par malaise ou par désintérêt, ne s'exprime pas ou très peu.
  • Le profiteur : celui qui reformule, résume, recentre le débat et profite de l'apport des autres candidats.
  • Le sage : celui qui témoigne de son expérience et veut être utile au débat.

Les identifier en amont vous permettra de mieux les appréhender tout au long de l’entretien collectif et de ne pas vous déstabiliser en fonction de leurs réactions.

S'affirmer dans le respect d'autrui pendant l’entretien collectif

L’entretien d’embauche collectif permet au jury de rapidement repérer les personnalités qui émergent, de façon positive ou négative, pour le poste à pourvoir. Le candidat doit chercher à se distinguer sans pour autant écraser les autres. Il doit donc s'affirmer dans le respect d'autrui.

Quelles sont les erreurs classiques à éviter ? Briller par tous les moyens, parler sans écouter ou prendre un leadership artificiel de forme plus que de fond...

Il faut savamment jongler entre prise de parole, écoute active, rebond argumenté, intervention au bon moment. Ne perdez pas à l’esprit que le leader n’est pas celui qui parle le plus fort.

Soigner son attitude sur la forme

Dans le cadre de l’entretien collectif, restez toujours calme et courtois, évitez d'être agressif ou de vous laisser impressionner par les autres participants.

Montrez votre intérêt pour la discussion en cours. Écoutez les autres candidats pour construire un solide argumentaire, un apport personnel.

Structurer ses propos

Structurez vos propos, restez cohérent et n’oubliez jamais l'objectif de l'exercice, vers lequel vous devez avancer. Sachez reprendre avec tact la parole à quelqu'un qui vous l'a coupée. Restez naturel et attentif à votre expression orale.

Sachez rebondir sur les propos pertinents des autres candidats sans les répéter. Soyez constructif, ne dénigrez pas les propositions des autres candidats mais argumentez votre position tout en tenant compte des autres points de vue. Ne vous empêchez pas non plus, lorsqu’il le faut, d'émettre des critiques constructives.

Bon à savoir : mieux vaut parler à propos que trop intervenir.

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Après l'obtention du diplôme d'avocat, je me suis tournée vers l’édition et la production de contenus print et web pour différents Médias. Je suis aujourd'hui en charge de la rubrique Conseils du site Cadremploi. À ce titre, je rédige des articles afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves. J'informe également les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :