1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. Entretien d'embauche : les 6 gestes qui comptent

Entretien d'embauche : les 6 gestes qui comptent

entretien-dembauche--les-6-gestes-qui-comptent

Nathalie Alonso

Même avec un CV impeccable, l'entretien d'embauche n'est pas gagné d'avance. Une enquête du recruteur Office Team, dédié aux assistants spécialisés, révèle que les DRH prêtent également attention à la poignée de main qu'ils échangent avec les candidats ou à la façon dont ceux-ci les regardent... Cela s'appelle de la communication verbale et ça peut peser lourd dans un process de recrutement.

Ce que les DRH attendent en premier, en matière de communication non verbale ?

1 - Que les candidats les regardent droit dans les yeux, quelles que soient les questions posées... La façon dont le candidat garde un contact visuel avec l’interlocuteur qui le reçoit est en effet déterminant pour 91,5% des DRH.

2 - Second point d’importance, quasi égale, pour 90% des DRH : la gestuelle des candidats lorsque ceux-ci les écoutent (jambes et/ou bras croisés, mains jointes ou ouvertes, position assise…).

3 - Vient ensuite la poignée de main, qui doit être franche et ferme, ce à quoi sont sensibles 87% des DRH consultés par OfficeTeam.

4 - Les recruteurs prêtent enfin une attention tout aussi importante (87%) à la gestuelle des candidats lorsqu’ils s’expriment. Mêlent-ils le geste à la parole ? Se grattent-ils le nez ou une oreille ?

5 - Sans oublier la façon dont le candidat se tient sur sa chaise, de préférence bien droite : un élément pris en compte par 86,5% des responsables de recrutement.

6 - Enfin, 77,5% des DRH observent le fait que les candidats attendent – ou non – d’être invités à s’asseoir, ce qui manifestement laisse une bonne impression au recruteur dès le pas de la porte.

En clair, selon ce groupe d'intérim, le candidat doit « adopter une attitude courtoise ainsi qu’une posture d’ouverture, synonymes de respect et d’écoute", même si comme le reconnaît Office Team, l'essentiel n'est pas là: "les compétences, les références et le parcours professionnel" sont "primordiaux et font la différence".

Méthodologie : enquête menée en France en juillet 2012 par un institut de sondage indépendant auprès de 200 Responsables/Directeurs Ressources Humaines (DRH) français, dans le cadre d’un échantillon représentatif d’entreprises.

29

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

cartim

08/07/2014

à 16:38

Que les candidats les regardent droit dans les yeux, quelles que soient les questions posées... La façon dont le candidat garde un contact visuel avec l’interlocuteur qui le reçoit est en effet déterminant pour 91,5% des DRH.

Personnellement, je ne regarde pas dans les yeux, je suis ainsi, et je suis compétent.

Second point d’importance, quasi égale, pour 90% des DRH : la gestuelle des candidats lorsque ceux-ci les écoutent (jambes et/ou bras croisés, mains jointes ou ouvertes, position assise…).

Un peu de grain à moudre pour nos chers recruteurs (avant ils avaient la grapho ...)

Vient ensuite la poignée de main, qui doit être franche et ferme, ce à quoi sont sensibles 87% des DRH consultés par OfficeTeam.

ok, et encore ...

Sans oublier la façon dont le candidat se tient sur sa chaise, de préférence bien droite : un élément pris en compte par 86,5% des responsables de recrutement.

on peut-être pas très élévé et très compétent

Enfin, 77,5% des DRH observent le fait que les candidats attendent – ou non – d’être invités à s’asseoir, ce qui manifestement laisse une bonne impression au recruteur dès le pas de la porte.

bof bof, recruteurs à part des impressions qu'est ce que tu as dans ton sac ?

Conclusion : bien sûr il y a aussi une étude du bagage du candidat, mais globalement les recruteurs sont dénués de moyens d'évaluation valables. mais ils y croient, par ailleurs : conformisme inavouable (je fais comme toute le mode ...), manque d'humilité, à quand un recrutement intelligent ? (difficile mais pour cela il faut commencer par ce poser des questions)

> Répondre

pascales

08/07/2014

à 12:36

Bonjour,

Désolée de vous contredire, mais à l'étranger aussi on fait déchiffrer l'écriture de potentiels cadres de très haut niveau! J'ai travaillé dans une très bonne société de chausseur de tête à Genève et ce genre de pratique est monnaie courante! D'ailleurs, les candidats sont avertis et de plus c'est obligatoire. Je ne saurais dire si c'est une science exacte, mais quand on recherche des dirigeants de haut-vol qui vont gagner des millions et surtout devoir tout faire pour pérenniser une grande entreprise, je pense que l'on peut sortir un peu des sentiers battus pour trouver la perle rare.

Je suis responsable de la gestion et de l'administration d'une agence d'architectes à Genève et je pense qu'en plus des qualifications requises, il y a surtout une grande part de feeling avec le potentiel candidat. Le plus important c'est de placer la personne au bon poste en fonction de ces réelles capacités. Il n'y a rien de pire qu'une personne mourant à petit feu parce que celle-ci est mal employée!

> Répondre

ID

11/06/2014

à 10:38

Plus je lis ce genre d'articles, plus je me demande quand les recruteurs s'occupent-ils vraiment de la qualification des personnes qu'il s reçoivent s'ils doivent passer leur temps à vérifier que les chaussures sont bien cirées, la poignée de main truc bidule, l'attitude comme il faut et gnagnagni et gnagnagna.

On peut avoir une poignées de main pas comme il faut parce qu'on a mal à la main par exemple, on peut ne pas regarder son interlocuteur dans les yeux parce qu'on est ébloui par un reflet derrière lui, quant à la gestuelle. En quoi cela a-t-il une incidence sur les compétences, voire le comportement en entreprise ? J'espère avoir une vraie réponse.

Enfin, il faut bien que les recruteurs justifient leurs émoluments et surtout leur choix, autant les faire reposer sur pas grand chose. Je rejoins l'avis d'Alexandre, seul le point 6 est important et utile, le reste...

> Répondre

Alexandre

10/06/2014

à 10:02

Paradoxe entre l'utilisation que nous faisons de ces signes non-verbaux et la prédiction de la performance qu'on peut en retirer. Est-ce qu’une personne qui a une poignée de main plus légère sera moins performante dans son travail ?
Je relèverai, pour ma part, uniquement le point 6 qui fait état d'une forme de politesse et de courtoisie, élément important en entretien d’embauche.

> Répondre

Boursicot

10/09/2013

à 15:17

Ne s'agirait-il pas plutôt de communication non verbale ?

> Répondre

VILL

10/09/2013

à 14:14

L'élocution, la grammaire, la présentation et l’aisance sont-ils importants ? oui, mais pas fondamentaux.

Ainsi, je viens de me séparer d’une personne qui passait son temps à m’expliquer dans un français de haut niveau pourquoi elle ne pouvait pas – selon elle – faire le travail pour lequel elle était payée. Cette situation est maintenant si habituelle, que la première ligne des profils a pouvoir que j’envoie au DRH est systématiquement

« Ingénieur devant trouver les solutions viables aux problèmes, et non pas communicant capable de justifier qu’il n’a pas la solution ».

> Répondre

ComCom

10/09/2013

à 11:50

Cela s'appelle de la COMMUNICATION NON- VERBALE et pas verbale...

> Répondre

cadreCDG

26/06/2013

à 10:27

un ramassis de stupidité de la part des recruteurs RH comme d'habitude. Ils feraient mieux de prendre leur retraite dès la fin de leurs études.
Les techniques de recrutement RH (position des bras, des jambes, poignée de main questions débiles que l'on voit venir etc ...) sont complètement hors de propos et sans intérêt.
L'entretien avec la RH est inutile puisqu'ils ne travailleront jamais avec le candidat. Ce sont généralement des personnes tristes et ennuyeuses.
Après coup, lorsque l'on est en poste on se demande toujours à quoi ils servent. Une question qui n'aura certainement jamais de réponse ...

> Répondre

Martine.P

25/06/2013

à 21:15

Article très intéressant merci. D'autres conseils du même type dans un livre que je viens de lire "Ces 5 minutes qui comptent dans un entretien d'embauche" et qui évoque l'importance de la communication non verbale en entretien !

> Répondre

DAMIEN

28/05/2013

à 02:23

C'EST BON !

> Répondre

gaelique

20/04/2013

à 10:58

Les conseils de ce site sont bons.
Aujourd'hui le recruteur est soumis à une quantité intolérable de pressions. "Et pourquoi il ne m'a pas choisi(e) : Je suis une femme, je suis noir(e), je suis vieux, ... Et pourquoi est-ce que ce ne serait pas parceque je ne lui convient pas, tout simplement. A compétences égales, si on doit travailler avec quelqu'un 35 à 70 heures par semaines, il vaut mieux que ce soit avec quelqu'un avec qui on a des chances d'accrocher, non ?
Je suis à la fois recruteur et potentiellement recruté, comme tout le monde. Tant qu'il y aura des détracteurs pour ne pas suivre les codes pendant un recrutement, je suis assurer d'avoir du boulot...

> Répondre

REMY19

15/04/2013

à 11:26

Re MERCI...!!!

> Répondre

Gauthier

14/04/2013

à 19:10

Gauthier 15-04-19 09
Dans la vie courante,tout le monde juge les autres selon l'impression.
Que ce soit,pour commencer,dans le choix de son conjoint ou de sa conjointe.Ainsi que de son député ou du maire de sa commune.Le discours ne suffit pas,c'est bien connu.
Et tout le monde a des impressions.
Ces impressions sont produites justement par l'attitude générale de l'interlocuteur.
On ne s'impose pas en méprisant les gens auxquels on demande quelque chose.
Cela n'a rien de théorique.
Au lieu d'avancer avec vos théories,puisqu'on vous dit ce qui marche avec les gens,tirez -en profit le cas échéant,quitte à rouler un recruteur en suivant les conseils donnés ici,ou à le croire,si vous avez réussi.

> Répondre

johndoe

14/04/2013

à 00:18

Voilà encore une machine à reproduire les mêmes individus et erreurs lissant créativité et innovation. Je me souviens il y n'a pas si longtemps de la théorie liant la direction du regard et le fait que l'on dise la vérité ou non. Il me semble, si je ne m'abuse, que cette théorie a été invalidée récemment. Combien de bons candidats ont été mis de côté en raison d'une mauvaise méthode de sélection. Bref, pour avoir travaillé avec des gens "rustiques" mais au combien plaisants et efficaces, ces points m'apparaissent totalement erronés voire même contreproductif dépendamment du secteur d'activité.

> Répondre

Gauthier

14/04/2013

à 00:14

Dans la vie courante,tout le monde juge les autres selon l'impression.
Que ce soit,pour commencer,dans le choix de son conjoint ou de sa conjointe.Ainsi que de son député ou du maire de sa commune.Le discours ne suffit pas,c'est bien connu.
Et tout le monde a des impressions.
Ces impressions sont produites justement par l'attitude générale de l'interlocuteur.
On ne s'impose pas en méprisant les gens auxquels on demande quelque chose.
Cela n'a rien de théorique.
Au lieu d'avancer avec vos théories,puisqu'on vous dit ce qui marche avec les gens,tirez -en profit le cas échéant,quitte à rouler un recruteur en suivant les conseils donnés ici,ou à le croire,si vous avez réussi.

> Répondre

johndoe

13/04/2013

à 19:11

Voilà encore une machine à reproduire les mêmes individus et erreurs lissant créativité et innovation. Je me souviens il y n'a pas si longtemps de la théorie liant la direction du regard et le fait que l'on dise la vérité ou non. Il me semble, si je ne m'abuse, que cette théorie a été invalidée récemment. Combien de bons candidats ont été mis de côté en raison d'une mauvaise méthode de sélection. Bref, pour avoir travaillé avec des gens "rustiques" mais au combien plaisants et efficaces, ces points m'apparaissent totalement erronés voire même contreproductif dépendamment du secteur d'activité.

> Répondre

oulala

13/04/2013

à 14:42

Il y a de quoi rire ! Ils sortent d'où, ces DRH ? Comme on le voit, la France va bien, les futurs employés sont jugés sur la façon dont ils posent leurs fesses sur une chaise. Du n'importe quoi...Il y a eu aussi une mode à propos des lignes de la main, ou de l"écriture. Pas étonnant que l'élite se sauve à l'étranger sans intention de revenir un jour !

> Répondre

michel

12/04/2013

à 13:44

très important

> Répondre

Jane_Doe

11/04/2013

à 09:46

Un peu le B.A-BA d'un rdv, qu'il soit de recrutement ou pas, non ? Question d'éducation, de politesse et de savoir-vivre. Le net adore publier des pseudo recettes en les faisant passer comme des révolutions.

> Répondre

Martine.P

10/04/2013

à 19:03

Un livre vient de sortir sur les 5 min qui comptent en entretien d'embauche. Hélas, de nos jours nos compétences ne suffisent plus :-( on est des centaines voire des milliers à avoir les mêmes donc il faut bien que les recruteurs nous départagent sur quelque chose ?! pour le moment c'est sur ces critères là ...
Le livre : "ces 5 minutes qui comptent dans un entretien d'embauche".Karine Averseng

> Répondre

HommeMachine

10/04/2013

à 13:10

Bien. Maintenant que l'on a tous lu cet article et beaucoup d'autres ailleurs sur l'importance de la PNL, du langage du corps, du langage non verbal et je ne sais quelles autres "sciences" de l'interprétation ; et que l'on va tous appliquer ces conseils à la lettre en entretien, que va t-on inventer de nouveau pour départager les candidats?

> Répondre

Adrien

09/04/2013

à 16:31

Et les candidats aimeraient bien que les recruteurs leur donnent des réponses en temps et en heure ainsi qu'un appel pour leur faire comprendre pourquoi ils gardent ou pas leur candidature plutôt qu'un mail formaté.

Pour avoir passé 8 entretiens ces deux derniers mois, je dois dire que seulement 1 seul recruteur a pris la peine de me contacter pour me notifier qu'après le deuxième entretien ma candidature n'était pas retenu, ainsi que m'expliquer en 2 minutes quel profil ils avaient retenu et pourquoi. Cela à duré 5 minutes et m'a évité la frustration que j'ai ressenti à tous les autres refus notifiés par mail impersonnels alors que parfois nous avions eu jusqu'à 1h30 d'entretien.

Mais quand la demande est plus forte que l'offre...

> Répondre

Pas clair pour tout le monde

09/04/2013

à 15:07

SVP développer les conseils et les explications :

"- Second point d’importance, quasi égale, pour 90% des DRH : la gestuelle des candidats lorsque ceux-ci les écoutent (jambes et/ou bras croisés, mains jointes ou ouvertes, position assise…)."

> Répondre

Eric56

09/04/2013

à 14:26

C'est un peu n'importe quoi, je ne vois pas en quoi cela joue sur vos compétences propres. Comme l'indique un très récent rapport sur votre site intitulé "pourquoi les entreprises préfèrent les imposteurs" on s'attarde en France beaucoup plus sur le paraître et les réputations. Qu'on se le dise !

> Répondre

pilou

09/04/2013

à 12:05

communication non verbale il me semble

> Répondre

bob

09/04/2013

à 11:11

communication NON verbale..... :))

> Répondre

raoul

09/04/2013

à 11:05

Bien entendu, tous nous avons des attentes de comportement vis à vis de nos interlocuteurs. Une poignée de main ferme mais pas écrasante, un regard droit ou une posture droite et non avachie sont la représentation de comportements que nous apprécions ou pas.

Néanmoins, en faire une étude, et donc considérer ces critères comme pertinents pour l'embauche d'un candidat me donne l'impression qu'on touche le fond. Le marché de l'emploi est si fourni que ça pour qu'on en soit arrivé à utiliser des critères de ce type ?

Avant on parlait de "ressenti du recruteur", ce qui est devenu politiquement incorrect car les critères de sélection qui ne sont pas basés sur des caractéristiques mesurables sont jugés, à juste titre, discriminatoires.

Mais pour autant, faut-il considérer qu'un entretien est un concours de bonne manière et que les recruteurs sont des "madames de Rothschild"... ? A ce rythme les cabinets de recrutement vont pouvoir créer de nouveaux postes, ayant pour but de créer de nouveaux critères de sélections pour remplir leur fonction: trouver le meilleur candidat !

Et si, à la place de cela on revenait à des critères de personnalités, de centres d'intérêts et encore de relation avec les autres. Nous aurions faculté, à chaque entretien d'aider un candidat en fonction de ce qu'on a pu déceler chez lui... Encore faut-il avoir la faculté justement d'écouter les candidats et pas seulement de les trier à l'aide de l'étiquette attachée de dessus, leur CV....

> Répondre

eperons

09/04/2013

à 10:10

Bonjour,

Merci pour vos précieux conseils sur la gestuelle d'un candidat.
En revanche je voudrai m'exprimer sur la fameuse poignée de main: un homme ne sert jamais fermement la main à une femme au risque de lui faire mal (main plus petite, bagues, force inférieure...) il faut trouver à la seconde le juste compromis. La grande majorité des femmes ignorent ce signe de courtoisie masculine, peut-être à cause de l'égalité des sexes. Etant un homme je la revendique.
Cordialement.
CH.CH

> Répondre

coucou

09/04/2013

à 09:23

A la limite, on se demande aujourd'hui si l'on cherche un travail ou une figuration dans un film. Exit les compétences, parcours personnel et singularité qui forment l'identité de l'individu : cachez-vous derrière ce loup !

N'avez vous pas remarqué également que ce que l'on attend du moindre couillon qui se présente pour un travail "tout ce qu'il y a de plus alimentaire" relève du même combat que celui du politique qui brigue un mandat mettant le pays sous sa responsabilité ?

On voit jusqu'à quel paradis fiscal peuvent aller les "meilleurs" candidats aux meilleurs postes ! mais diable qu'ils ont de la prestance, de l'allure, de la goule, du savoir être et du savoir parler et ... du savoir entuber leur entourage.

Mais restons dans la sphère socio-économique (plus social qu'économique d'ailleurs), je serais employeur lambda, je préfèrerais quelqu'un qui se cure le nez en silence que quelqu'un qui me casse les oreilles avec des propos et une posture inutiles bien que convenants.

Amis standards, je vous salue bien.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte