1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. Entretien d'embauche : quelle alternative au costume (et au tailleur) ?

Entretien d'embauche : quelle alternative au costume (et au tailleur) ?

entretien-dembauche--quelle-alternative-au-costume-et-au-tailleur-

Sylvie Laidet

Le jour de l'entretien, la majorité des candidats privilégie le costume (ou le tailleur pour les femmes), au risque de paraître endimanché voire en complet décalage avec le recruteur. Secteur par secteur, nous avons demandé à deux expertes en image de nous donner leurs pistes pour zapper le traditionnel dress code... ou pas.

Banque / assurance / finance / conseil : costume, tailleur ou robe

Pour les hommes : c'est sans doute le seul secteur où le costume cravate s'impose encore avec force. « Compte tenu des traditions dans ces secteurs, difficile de s'en passer. Pour privilégier la neutralité et la sobriété, on mise sur un costume gris plutôt que noir. Cette couleur dévalorise 90 % de la population. On opte pour une chemise bleu pâle qui offre davantage de douceur au visage que le blanc », conseille Virginie Robin, dirigeante de l'agence Icone Ego.

Pour les femmes : allez-y en tailleur si vous vous sentez réellement à l'aise avec. Sinon, optez pour une robe. Mais attention : « surtout pas de robe à bretelles. Le modèle retenu ne doit pas dévoiler les aisselles, réputées comme une partie très intime », recommande Aude Roy, dirigeante du cabinet Les Chemins de la com. Préférez un modèle uni qui couvre les épaules, les bras voire les avant-bras. Sinon, recouvrez-vous d’une petite veste classique.

Construction / BTP/ immobilier : zappez la cravate et les bijoux

Pour les hommes : tout dépend du type de fonction visée. « Un conducteur de travaux peut tomber le costume sans pour autant se présenter en pantalon de toile marron et chemise à carreaux. Préférez un pantalon coupe chino ou straight assorti d'une chemise du même ton et d'une veste de costume d'une autre couleur. Par exemple bleu marine », explique Virginie Robin. À moins d'être un géant, un monochrome entre le haut et le bas de la silhouette rend plus élégant.

Si vous visez un poste de directeur commercial, ne pas porter de costume n'est pas rédhibitoire… mais quand même. Coupez alors la poire en deux en zappant la cravate.

« Dans l'immobilier d'entreprise ou haut de gamme, le costume chic s'impose toujours. Plus il sera foncé, plus vous ferez autorité auprès du recruteur », insiste Aude Roy, auteur de Ayez le bon look, donnez une bonne image de vous (InterEditions, 2014). Donc attention à ne pas l'écraser d'emblée avec votre tenue.

Pour les femmes : surtout ne pas paraître trop apprêtée. « Les raccourcis sont malheureusement très rapides. Donc si vous débarquez avec une tenue ultra féminine, des bijoux et du maquillage soutenu pour un poste de terrain, vous serez en décalage avec l'image du métier », argumente Virginie Robin. Jouez la sobriété avec un pantalon, des petits talons et une veste.

Services : lâchez-vous, mais restez soigné

Pour les hommes : voilà un secteur plus ouvert sur le dress code. Mais attention, il faut rester soigné. Le triptyque "pantalon / veste dépareillée + chemise" est totalement admis. Un pantalon en toile de coupe regular, straight ou un chino sont largement admis. « La veste ne doit jamais couvrir la totalité des fesses », précise Virginie Robin.

Pour les femmes : là encore, sans virer au sportwear, venez comme vous êtes. Par exemple en pantalon slim avec une jolie blouse. Pour plus d'équilibre, ajoutez une veste. « Une robe dans une belle matière, de belle facture, pas moulante ni provocante, couvrant les épaules peut également faire l'affaire », illustre-t-elle.

Fonction publique : sobriété de rigueur

Pour les hommes : plus on monte dans la hiérarchie, plus vous risquez d'avoir des devoirs de représentation. Autant s'habituer de suite au protocole en optant pour le costume cravate. À de rares exceptions, par exemple au Ministère de la Culture, on ne badine pas avec les us et coutumes.

Pour les femmes : là encore, on la joue sobre. Souvenez-vous de l'épisode de la robe bleue fleurie de blanc de Cécile Duflot sifflée à l'Assemblée Nationale. Donc une robe unie hyper classique fera très bien l'affaire. Exit également le maquillage ultra flashy et le vernis trop rouge. Pas de bling bling sous les ors de la République.

Informatique / télécoms/ web / communication : ne pas confondre cool et débraillé

Pour les hommes : ce sont de toute évidence les secteurs les plus ouvert sur le sujet. « Une chemise et un pantalon en toile, voire un jeans foncé et pas usé jusqu'à la corde, feront l'affaire. Là, vous pouvez tomber la veste », observe Virginie Robin. Toutefois, ne confondez pas cool et débraillé. Donc pas de t-shirt informe ou avec un message qui risquerait de brouiller le vôtre auprès du recruteur. Privilégiez les chemises bleues, grises ou blanches aux couleurs sorbet.

Aude Roy préfère nuancer : « si vous êtes candidat à un poste de communication corporate dans un groupe, le costume sera de rigueur. Mais c'est vrai que dans les médias, on peut être plus décontracté. De même, dans le secteur des télécoms. Mais il peut y avoir des variantes d'une entreprise à l'autre. Soyez plus formel pour postuler chez Orange que chez SFR ». Et surtout, chez Free, pas de cravate. Avez-vous déjà vu le big boss Xavier Niel avec ce genre d'attribut ?

Pour les femmes : vous pouvez là aussi laisser libre court à davantage de fantaisie avec plus de couleurs et d'imprimés, par exemple pour une robe d'été. «Côté longueur, au dessus ou au dessous du genou. L'important est, une fois assise, de ne pas tirer sans cesse sur sa robe de crainte de dévoiler son intimité. Et dire qu'avec trois centimètres de plus, vous auriez été plus confortable », insiste Aude Roy. Même en période estivale dans ces secteurs, on bannit le short urbain. À la rigueur un bermuda arrivant au niveau du genou avec une belle chemise et des escarpins. Mais pas de baskets.

 

14

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Isabel55555

04/09/2015

à 00:47

Tout(e) nu(e) là au moins tout le monde est d'accord....

> Répondre

Bethsabee

09/08/2015

à 09:00

Oui il y a de quoi rire . On pourrait aussi pleurer .

> Répondre

rafale

01/07/2015

à 22:03

C'est fantastique, l'industrie n'existe plus. Pour preuve il ne vous apparaît pas opportun d'intégrer ce secteur dans votre panel

> Répondre

futur retraité

30/06/2015

à 17:35

Bonjour

Lorsque je lis le paragraphe concernant la Fonction Publique je reste perplexe Dans mes rendez vous professionnels en Mairie ; Préfecture ; où ailleurs je croise des agents ayant une grande liberté vestimentaire

> Répondre

Kmille

30/06/2015

à 10:57

Cette article me sidère... Les femmes en robe !!! Et au fourneau ???

> Répondre

En réponse à Kmille

CM

21/05/2017

à 18:09

Oui, et cette référence à la robe de Duflot Oo mais ce n'est pas la robe - et ses motifs - qui a fait siffler, mais bien le fait qu'une femme soit en robe à l'Assemblée !
Lisez les bons journaux...

> Répondre

elduche

30/06/2015

à 09:11

Merci d'avoir fait la remarque. C'est bien la réaction de nos machos de députés qui a soulevé un tollé, et non cette belle robe !

Non vraiment, utiliser cet épisode peu reluisant de notre vie politique comme exemple ici me choque profondément.

> Répondre

GR

30/06/2015

à 08:32

".....« Le modèle retenu ne doit pas dévoiler les aisselles, réputées comme une partie très intime », recommande Aude Roy...". Ca va me faire rire pour le reste de la journée.

> Répondre

Burtos

27/06/2015

à 21:04

Bon article très clair sur les bons usages selon les environnements fréquentés.
Toutefois...
Autant que la tenue vestimentaire, l'orthographe doit être soignée et surtout pas négligée.
Pour cette raison, le mot "débrayé" employé à deux reprise dans cet article doit être remplacé par "débraillé"

> Répondre

En réponse à Burtos

Dotchar

19/12/2016

à 15:19

De la même façon, "deux reprise" avec un s à la fin.

> Répondre

Hérétique

26/06/2015

à 00:49

Je suis en général d'accord avec les conseils pour l'habit de l'homme. Mais il y a d'occasions où il faut porter l'uniforme, des medailles et l'épée - n'en à oublier pas.

> Répondre

mouton

25/06/2015

à 18:23

"Ne pas confondre cool et débrayé", dans l'article (2 fois, en plus).

Ne pas confondre débraillé et la pédale de gauche, surtout.

> Répondre

eloichezede

25/06/2015

à 16:50

Attention: le costume ne fait pas tout. Il y a aussi la façon de le porter.
Regardez donc notre Président.

> Répondre

Estelle971

25/06/2015

à 12:17

Je tiens à dire que l'exemple de la robe bleue fleuri de Cécile Duflot est très mal utilisé. Le problème n'est pas la robe, mais bien les mentalités qu'ils faut changer !

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte