1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. Entretien de recrutement : les 10 infos à connaître sur l’entreprise

Entretien de recrutement : les 10 infos à connaître sur l’entreprise

entretien-de-recrutement--les-10-infos-a-connaitre-sur-lentreprise

Sylvie Laidet

Vous avez décroché un entretien : reste à convaincre le recruteur. Et l’un des meilleurs moyens pour cela, répètent les intéressés, c’est de bosser « leur » sujet. C’est-à-dire de vous renseigner précisément sur l’entreprise visée. Voici les 10 informations que vous devez absolument avoir la concernant, avant de vous rendre à un entretien d’embauche.

1 - L’activité de l’entreprise

Pour cela, rendez-vous sur le site corporate et épluchez les pages décrivant l’organisation et les activités des différentes business unit. Imprégnez-vous du nom des produits ou des services vendus. « Le candidat doit comprendre ce que l’on y fait : ce qui est vendu, à qui et via quel canal de distribution », insiste Emmanuel Stanislas, dirigeant du cabinet de recrutement Clémentine.

2 – L’organigramme

Assimilez le nom des membres du board. Combien de femmes ? Depuis combien de temps sont-ils en place ? Existe-t-il des actionnaires de référence incontournables ? « Le candidat doit également chercher le nom du patron de la division visée. Son parcours et son profil peuvent aider le candidat à cerner les attentes, ou en tout cas les habitudes de l’entreprise », ajoute le dirigeant de Clémentine.

3 - Les principaux concurrents

Un bon moyen de se faire une idée rapide de la composition du secteur. Connaître ces noms permet d’éviter l’effet de surprise si le recruteur vient à en parler ou s’il vous interroge sur le sujet.

4 - Les chiffres clés

Bien sûr, vous devez connaître le CA, le résultat, l’effectif, l’éventuel cours de bourse et les principaux ratios relatifs au job visé. « Ces données permettent au candidat d’apprécier la santé financière de l’entreprise : est-elle en croissance ? En décroissance ? A-t-elle souffert durant la crise ? Comment réagit-elle ? », explique notre expert en recrutement.

5 - L’actu de la boîte

La signature d’un contrat important, le dépôt d’un brevet, l’ouverture d’une filiale, le lancement d’une gamme de produits, la publication des résultats trimestriels… connectez-vous à la rubrique « Actualités » (ou presse) du site internet pour récolter ces infos. Ou passez par Google Actu.

Pour aller plus loin : « Comment répondre aux questions d’actualité en entretien d’embauche ? »

6 - Les dernières nominations

Les changements aux postes clés donnent des indications sur les profils sélectionnés par l’entreprise. S’agit-il plutôt de promotions internes ou de recrutements externes ? Des hommes de terrain ou des hommes de l’ombre ?

7 - Les distinctions récentes

Savoir si le recruteur vient d’être élu DRH de l’année ou distingué pour des actions en faveur de la diversité (ou autre) est un bon point. Idem pour le DAF, le directeur marketing… Cela en dit long sur le dynamisme de la société et peut servir à relancer le dialogue lors de l’entretien.

8 - Le parcours du recruteur qui vous reçoit

« En se connectant sur les réseaux sociaux professionnels, le candidat doit chercher à savoir s’il s’agit plutôt d’un opérationnel ou d’un RH pur, s’ils ont fréquenté des entreprises en commun… », conseille Emmanuel Stanislas. L’objectif étant de comprendre à travers quel prisme vous serez évalué.

9 - Le dress code

Connaître les us et coutumes vestimentaires en vigueur permet d’éviter la faute de goût vestimentaire le jour de l’entretien. Pour le savoir, vous pouvez  visionner les vidéos en ligne sur le site de l’entreprise, consultez les pages Facebook et autres (Pinterest, Youtube,…) avec l’objectif de trouver des photos ou des vidéos de collaborateurs en poste. Plus simplement, interrogez vos connaissances en interne sur le fameux dress code.

10 - La stratégie digitale de l’entreprise

Vérifiez sur quel réseau social l’entreprise anime des pages. A-t-elle ouvert un tumblr ? Posté des photos sur Pinterest ? Un compte Twitter ? Autant d’opportunités pour glaner des infos sur l’humeur de l’entreprise. Mais aussi l’occasion rêvée de « liker » les initiatives de la boite et d’en devenir fan. Enfin, sans en faire trop quand même. En tout cas, durant l’entretien vous pourrez glisser que vous avez vu que sur la page FB de l’entreprise il était question de politique dédiée à la génération, X, Y ou Z.

Pour aller plus loin : « Les questions choc à poser en entretien »

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr

6

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Celfloww

21/03/2014

à 08:15

Il n'est pas rare que certaines entreprises divulgent publiquement la signature d'un contrat avec un client par des publications presse. Cela ne donne pas la nature du contrat et ce sont des informations qu'un candidat peut trouver très facilement et se servir pour montrer son intérêt pour l'activité.
Remplir ces 10 critères c'est La Base pour réussir son entretien. Cela devrait être un réflexe pour tout candidat.

> Répondre

ehzaar

02/03/2014

à 18:37

Hello,

La plupart du temps si un recruteur ne donne pas le nom de son client c'est pour des raisons de confidentialités.

Il s'agira généralement d'un remplacement, c'est a dire le recrutement de quelqu'un pour une personne toujours en poste. Pour le bien de l'entreprise le poste doit rester confidentiel pour la bonne marche de l'entreprise.

Ou tout simplement éviter d'avoir 50000 candidatures.

Il faut partir du principe qu'un recruteur aura toujours plus de facilités a trouver de bons candidats en divulguant le nom de l'entreprise.

En entretien c'est un jeu d'équilibriste quand il doit tenir le nom du client secret.
Donner assez d'information pour intéresser le candidat, que le candidat puisse se projeter un minimum dans l'activité de l'entreprise.

Enfin, un entretien, c'est usant, et ca demande du temps et de la préparation.
Autant dire qu'un recruteur ne va pas s'amuser a prendre une heure dans son planning (au minimum) pour rien

> Répondre

wanguard2D

02/03/2014

à 18:35

Bref pour entrer dans une boite faut pratiquement y .... être déjà.

Bonjour Michel Edouard, je viens pour le poste de caissière, j'ai lu toutes vos oeuvres et j'ai piraté votre organigramme sur votre intranet et le reste aussi.

Ca le fait ?

> Répondre

durendal

02/03/2014

à 13:46

Si j' étais recruteur, un candidat qui répondrait à ces dix infos, m 'inquiéterait.
Sauf si je recrute dans l'espionnage, ou le renseignement.

Savoir ce que fait l'entreprise est un minimum, mais c'est surtout les compétences pour le poste et sa capacité à s'intégrer dans une équipe qui est le plus important.

> Répondre

Coco

25/02/2014

à 12:29

Bonjour,

Effectivement il ne connait pas ou ne souhaite pas divulguer l'information de peur que le candidat culoté qui a l'habitude de passer par le cabinet qui complète son fichier et qui vous donne une réponse 1 fois sur 20 et je suis très généreuse en général pas de réponse.. le silence donc il faut mieux cibler les entreprises directement.
Bon courage

> Répondre

stem

11/02/2014

à 12:01

Bonjour

Donc selon vous un recruteur, qui ne vous communique pas le nom de son client vous empêchant ainsi de préparer l'entretien ,n'a en réalité pas de poste défini à vous proposer ?

> Répondre

+