Entretien d’embauche : peut-on apporter des notes ?

Publié le 19 juillet 2013 Elodie Buzaud

Après tout, ils en ont bien les recruteurs, des notes et ils n’apprennent pas notre CV par cœur ! C’est vrai ça… Amener des antisèches en entretien d’embauche, est-ce vraiment rédhibitoire ? En réalité, les experts sont divisés sur la question.

 

 

Les antisèches sur votre parcours


« Vous devez connaître votre parcours et ne pas avoir de notes. Pour moi, si un candidat arrive en entretien avec ses notes, c'est négatif », tranche Hayat Tachfin, responsable des ressources humaines chez The Body Shop (L’Oréal). Amener un mémo papier pour vous rassurer, est souvent mal perçu. « Ça donne l'impression d'une personne qui cherche un emploi, mais pas cet emploi », explique Brigitte Gerbier, gérante de magasin. En clair : vous passez pour le candidat qui amène des antisèches parce qu’il n’a pas assez révisé sa leçon... Mais d’autres supports peuvent vous aider pendant l’entretien d’embauche.

CV, portfolio, book… le kit de survie en entretien


Plus subtils, certains candidats s’appuient sur leur CV pour dérouler leur parcours lors de la rencontre avec le recruteur (il est d’ailleurs conseillé de l’amener en double exemplaire, pour en redonner un, éventuellement, à votre interlocuteur). Et là, ce dernier n’y trouvera rien à redire. De même pour les autres supports comme les portfolios, les books ou autres réalisations professionnelles qui peuvent appuyer vos arguments pendant l’entretien et vous servir en même temps de mémento.

Le bloc-notes


Enfin, il est bien vu de prendre des notes en entretien d’embauche. Pour Pierre Denier, consultant et auteur du blog de coaching emploi Haut Les Cœurs !!!, « c’est le signe que vous prenez au sérieux votre interlocuteur. En gros, vous signifiez : "je vous ai bien entendu et, comme vous, j'estime que ce que vous venez de dire est particulièrement important pour ma compréhension du poste, de son environnement et de ce que vous attendez de moi" », considère ce dernier.

Dernier conseil concernant la prise de note : « Vous souhaitez que l'on pense de vous que vous êtes organisé ? Arrangez-vous pour que vos notes soient structurées, utilisez des tirets, des chiffres, faites en sorte d'aérer, d'apporter le plus clarté possible au texte que vous couchez sur papier », conseille également Pierre Denier.

Les erreurs à ne pas commettre

- Avoir continuellement les yeux rivés sur son support (par exemple : en regardant son CV, son book ou en prenant en notes tout ce que vous dit le recruteur) : vous vous coupez du recruteur.

- Apporter trop de documents : un CV, un book papier ou virtuel et un carnet suffisent. Pas la peine de prévoir trop, vous n’aurez pas le temps et cela peut noyer votre propos.

- Le carnet de notes qui détonne : évitez le calepin usé jusqu’à la moelle, trop flashy, ou encore, avec des notes de vos précédents entretiens dans d’autres entreprises.

 

Elodie Buzaud © Cadremploi.fr

Elodie Buzaud
Elodie Buzaud

Le travail et l’écologie sont mes thématiques de prédilection. En tant que journaliste indépendante, je cherche notamment à répondre aux questions que posent ces deux sujets pour mieux comprendre comment le travail, et les travailleurs, peuvent contribuer à la transition écologique.

Vous aimerez aussi :