Et si vous veniez en entretien d'embauche avec une présentation Powerpoint ?

Publié le 01 décembre 2015 Vanina Delmas

Vous enchaînez les powerpoint au bureau ? Pourquoi ne pas se servir de cette compétence pour briller face à un recruteur. D’autant que la démocratisation des tablettes rend l’exercice plus pratique. Petits conseils avant de se lancer.
Et si vous veniez en entretien d'embauche avec une présentation Powerpoint ?

La pratique du powerpoint en entretien d’embauche, ou d’autres outils de présentation comme Prezi ou Bunkr, n’est pas très répandue en France. Le marché du recrutement hexagonal étant considéré comme classique comparé à celui des pays anglo-saxons. Les candidats ont majoritairement peur de l’originalité et les recruteurs restent attachés aux entretiens traditionnels et aux CV conventionnels. Mais l’idée est tentante. « Je pense que l'effet de surprise peut être un plus en faveur du candidat même si c’est un choix risqué, indique Loriane Blossier, responsable recrutement chez Adecco. Attention cependant que le support ne renvoie pas une image prétentieuse du candidat. Cela pourrait avoir l’effet inverse et le desservir. » Le contenu doit être soigneusement étudié et assumé, autant que la forme.  

 

Schématiser ses idées

Un powerpoint pour argumenter oui, mais pas en guise de CV ! Pour Sylvie Protassieff, psychologue et consultante en entreprise, le powerpoint doit juste être utilisé à bon escient : « Si le candidat a anticipé les questions du recruteur, il a pu créer un ou deux slides pour y répondre, souligne-t-elle. Au lieu de répondre banalement "Oui, j’en suis capable", il montre concrètement comment il a acquis cette compétence grâce à un schéma. » Le powerpoint n’est pas un exposé. C’est un document unique, bien travaillé, qui vient agrémenter l’entretien. Dans le livre qu’elle co-signe, "Le Marketing de soi", Sylvie Protassieff explique que cette technique joue sur le canal visuel, lequel serait « le principal canal sensoriel pour une partie imposante des êtres humains ». 

 

Malgré tout, peu de membres des ressources humaines que nous avons interrogés ont été confrontés à cet exercice. Certains nous ont même fait part de leurs craintes. « C’est une démarche assez marginale, mais je n’y suis pas vraiment favorable, glisse Mustapha Benkalfate, directeur du cabinet de recrutement Jobtimise. Lors d’un entretien, on teste les compétences liées à la personnalité du candidat, on veut des réponses spontanées, des informations à chaud, décrypte-t-il. Je crains qu’un powerpoint ne soit en décalage complet avec le côté humain qui est indispensable en entretien. » Toutefois, on notera un intérêt particulier pour les profils commerciaux qui démontrent ainsi leurs capacités à argumenter tablette en main, une compétence de plus en plus demandée aux pros de la vente.

 

Bon pour la confiance en soi

La nécessité de "se vendre" en entretien n’est pas toujours évidente pour les candidats les moins sûrs d’eux. Avoir un schéma à portée de main peut avoir un effet sécurisant et apporter un peu de confiance supplémentaire. Ils l’ont réalisé chez eux, sans pression, ils en connaissent la valeur et peuvent s’en servir comme un support. De plus, le soin apporté à sa présentation peut aussi être perçu comme une preuve de motivation supplémentaire. Attention, bien sûr, à maîtriser le logiciel et ses codes : éviter les couleurs vives pour le fond, connaître la signification des formes et des couleurs, privilégier la sobriété et ne pas multiplier les graphiques.

Pour éviter tout désagrément technique, le mieux reste de présenter son diaporama sur une tablette. En revanche, sortir son ordinateur et retrouver le dossier peut potentiellement apporter du stress et faire perdre trop de temps dans un face à face souvent minuté. Oser le powerpoint en entretien, c’est un peu comme tenter l’humour face-à-un inconnu. C’est à double tranchant. Un risque à prendre à condition d’en accepter les conséquences.

 

 

Vanina Delmas
Vanina Delmas

Vous aimerez aussi :