1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. Comment parler de son précédent employeur en entretien d'embauche

Comment parler de son précédent employeur en entretien d'embauche

comment-parler-de-son-precedent-employeur-en-entretien-dembauche

Sylvia Di Pasquale

Parler de son "ex" à son "futur" est toujours une question épineuse. Dans tous les cas et surtout quand l'histoire a été douloureuse. Le secret ? Du sang-froid et de la modération.

A son seul souvenir, vous perdez vos moyens. Un florilège de reproches sont les seules pensées que vous inspirent votre ex-employeur. Du calme. Quelles que soient les bonnes raisons d'en vouloir à votre ancien patron - hormis des délits qui doivent se régler en justice et qu'il est impensable de cacher - il s'agit de faire son deuil du passé. Et de garder son sang froid lorsque, immanquablement lors d'un entretien d'embauche, votre interlocuteur lâchera la question fatidique : « Parlez-moi de votre ancien employeur. »

 

Ne pas dénigrer ni encenser



Pas question de dénigrer son « ex » sous prétexte qu'il vous volait vos idées, vous dévaluait auprès de vos collaborateurs ou était d'une humeur massacrante tous les lundis matins. Evoquer son environnement professionnel en termes peu flatteurs est souvent assimilé à de l'autodénigrement. Si vous méprisez votre ancienne boîte, c'est que vous méprisez votre propre travail. De plus, vous dérogez à votre devoir de confidentialité qui vous lie moralement à votre ancien employeur. Lorsqu'un jour vous quitterez l'entreprise, se dit le recruteur qui vous reçoit, vous déverserez votre bile de la même manière au premier interlocuteur venu et lui direz tout le mal que vous pensez d'elle. Résultat ? Le processus de recrutement en reste généralement à ce premier entretien. Même punition dans le cas inverse.
Il est en effet inutile de couvrir son ex-boss de lauriers trop grossièrement tressés. Car dans un cas comme dans l'autre, vous vous verrez affublé d'une étiquette encombrante : celle d'un profil trop affectif, l'une des pires tares dans le monde de l'entreprise où sang froid, recul et pondération ont bien plus la cote.

 

Des faits, rien que des faits



A bannir donc les épanchements intempestifs pour en rester à des analyses factuelles. Votre ex-employeur ? Il a organisé son affaire de telle manière et fait tel chiffres d'affaires. Son style de management ? Il privilégie les résultats immédiats et a opté pour des méthodes d'encadrement très directives qui donnent de bons résultats à court terme. Evidemment, le recruteur qui vous asticote connaît la vie de l'entreprise et ne manquera pas de vous demander pourquoi vous quittez une boîte aussi parfaite. Là encore, il s'agit d'éviter l'évocation de « conflits personnels » pour leur préférer les « impasses d'évolution ». Vous cherchez à « réorienter votre carrière » et non à fuir un « boss aux méthodes dépassées ».

 

Un tel exercice réclame un certain sang froid, surtout si vous gardez des séquelles de votre précédente expérience professionnelle. Comme tout traumatisme, celui-ci doit être verbalisé. Mais plutôt que de traiter votre ancien patron de noms d'oiseaux auprès d'un nouveau DRH, faîtes-le face à vos proches. Ils risquent peut-être de s'en lasser, mais, au moins, ils ne vous feront pas passer à côté du job dont vous rêvez.

7

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Alexias

21/10/2016

à 21:31

Je suis manager de plusieurs équipes, aujourd'hui placardisé et dénigré de façon détournée, par mon employeur, auprès de celles-ci.
Le résultat est très difficile à vivre personnellement. J'ai décidé de chercher ailleurs.
Ayant plus de 40 ans, cadre et manageant plusieurs dizaines de personnes, je cherche à revenir sur une plus petite structure pour ne manager plus qu'une équipe. Les recruteurs ne comprennent pas ma démarche et je ne sais comment présenter ma candidature et expliquer pourquoi je pars sans expliquer une situation professionnelle aujourd'hui détestable.
Comment puis-je argumenter et préparer l'entretien professionnel ?

> Répondre

En réponse à Alexias

FaFa

23/05/2018

à 14:57

Bonjour
Je réponds un peu tard, et à cette heure j'espère que vous aurez trouvé un poste en phase avec vos désirs.
Je comprends votre situation, je pense que votre démarche est saine et que vous pouvez légitimement justifier votre changement de cap si je puis dire juste en disant que vous souhaitez consacrer un peu plus de temps à votre famille, vos proches ou bien que votre désir de travailler dans une équipe à taille humaine vous manque et que le travail en étroite collaboration vous motive d'avantage aujourd'hui.

Voilà quelques exemples, je ne sais pas si ceux-ci vous conviendront ou moins pourront vous mettre sur la voie.

Bonne continuation
Farida

> Répondre

En réponse à Alexias

FaFa

23/05/2018

à 14:57

Bonjour
Je réponds un peu tard, et à cette heure j'espère que vous aurez trouvé un poste en phase avec vos désirs.
Je comprends votre situation, je pense que votre démarche est saine et que vous pouvez légitimement justifier votre changement de cap si je puis dire juste en disant que vous souhaitez consacrer un peu plus de temps à votre famille, vos proches ou bien que votre désir de travailler dans une équipe à taille humaine vous manque et que le travail en étroite collaboration vous motive d'avantage aujourd'hui.

Voilà quelques exemples, je ne sais pas si ceux-ci vous conviendront ou moins pourront vous mettre sur la voie.

Bonne continuation
Farida

> Répondre

En réponse à Alexias

stef54

21/06/2017

à 15:35

Tu peux répondre que tu as fais le tour de ton poste actuel et qu'il n'y a pas vraiment de perspectives d'évolutions en interne. Et justifier que tu souhaites ne manager qu'une seule équipe, par exemple en disant que tu cherches un meilleur équilibre vie privée/professionnelle, ou que tu préfères éviter de te disperser pour te concentrer sur une tâche précise. Tu peux aussi dire, brièvement, que sans vouloir dénigrer ta boîte actuelle, il y a eu bcp de départs.

Même si tu es placardisé, il faut essayer de parler comme si tu faisais encore un travail "normal" et parler des tâches qu'on te laisse encore faire, avec les expériences positives.

> Répondre

En réponse à Alexias

chouchou

01/04/2017

à 15:20

Bonjour Alexias, je pense que vous ne devriez pas trop en dire au sujet des raisons qui vous poussent à vouloir partir. La négativité même si justifiée n'est jamais bonne. Avant de partir, avez-vous déjà essayé la mobilité interne ? ou une formation ? Prenez du recul par rapport à la situation pour essayer d'analyser ce qui vous dérange le plus, est-ce le poste en lui même ou vos collègues, la DRH ? Aimez-vous toujours votre travail ou pensez-vous que si la personne qui vous fait du tord partait est-ce que cela vous permettrait d'aller mieux ? Il arrive souvent qu'à la quarantaine une remise en question s'opère et qu'on aspire à des changements de vie. Peut-être traversez-vous cette phase de transition ? Si vraiment après réflexion vous souhaitez toujours partir, essayez de dire simplement à vos futures recruteurs que c'est parce qu'il n'y a pas de perspective d'évolution, besoin de nouveau challenge. je vous souhaite bon courage dans vos démarches.

> Répondre

lapostolle

08/06/2010

à 11:33

Bonjour
dites que vous avez arrêté votre collaboration sans plus de détails et enchainez sur l\'avenir
vous avez mis fin a une collaboration et le deuil est fait
donc maintenant vous êtes disponible ...pour une nouvelle collaboration
il fut un temps ou cela était mal vu, aujourd\'hui mettre son employeur aux prud\'hommes n\'est plus si rare, on peut aussi dire que l\'on a transigé


bien à vous

> Répondre

lemonnier

01/04/2009

à 10:35

oui exercice difficile en effet. J'ai été licencié pour faute grave, motif non fondé que je conteste actuellement devant la juridiction.Cela reste une gêne quand un cabinet me demande les raisons de ce licenciement. Par confidentialité, je ne peux évoquer les raisons, alors que répondre ? Clore le sujet par "licenciement pour faute grave" n'est pas trop valorisant.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte