Faire passer un entretien d'embauche : 8 questions pertinentes

Publié le 12 décembre 2019 Fleur Chrétien

Vous êtes en charge du recrutement de votre prochain collaborateur ? Ou votre manager vous demande votre avis sur le recrutement d’un profil intéressant ? Si la situation est probablement moins stressante pour vous que pour le candidat qui postule, l’exercice n’est pas simple pour autant. En quelques questions (et réponses), vous devez être capable de juger si votre interlocuteur est le candidat idéal. Cadremploi vous dévoile 8 questions pertinentes à poser si vous faites passer un entretien d’embauche.
Faire passer un entretien d'embauche : 8 questions pertinentes
  1. Faire passer un entretien d'embauche : les questions pour évaluer la motivation
  2. Faire passer un entretien d'embauche : les questions pour mieux connaître le candidat
  3. Faire passer un entretien d'embauche : mieux connaître l’expérience du candidat

Faire passer un entretien d'embauche : les questions pour évaluer la motivation

La motivation en entretien d’embauche est un facteur important à apprécier. Le candidat sélectionné doit être motivé à rejoindre l’entreprise mais également à occuper le poste proposé. Les deux questions ci-dessous devraient vous aider à y voir plus clair.

>> Pourquoi êtes-vous candidat pour ce poste ?

Si elle est assez directe, cette question permet de positionner rapidement un candidat. Sa réponse est-elle centrée sur ses besoins à lui, ou sur ceux de l’entreprise ? A-t-il une bonne connaissance du poste et a-t-il réussi à décrypter l’offre d’emploi ? S’est-il renseigné sur l’entreprise, connaît-il les 10 infos à connaître, et le secteur d’activité ?

Dès le début de l’entretien, vous pourrez a minima évaluer le niveau de préparation de la personne qui vous fait face.

>> Quels sont vos atouts et compétences pour ce poste ?

Avec cette question, vous pourrez estimer le niveau de compréhension du candidat quant au contenu du poste, sa capacité à faire correspondre les besoins de l’entreprise avec ses propres compétences. La façon de présenter ses atouts et compétences est un bon indicateur de la personnalité de votre interlocuteur, de son niveau de recul par rapport à lui-même, de sa capacité à synthétiser et à valoriser les arguments-clés pour vous convaincre.

Faire passer un entretien d'embauche : les questions pour mieux connaître le candidat

Faire passer un entretien d’embauche permet de rencontrer physiquement ou à distance, par l’entretien vidéo, le futur candidat afin de mieux cerner sa personnalité. Est-il compatible avec les valeurs morales défendues par l’entreprise ? Va-t-il facilement s’intégrer dans l’équipe ? A-t-il besoin de beaucoup d’autonomie ? Autant de questions nécessaires pour ne pas se tromper dans le recrutement et garantir une bonne intégration.

>> Quelles sont vos attentes par rapport à ce poste ?

Au-delà de la rémunération, une personne qui postule pour un nouvel emploi peut avoir plusieurs facteurs de motivation : découvrir un secteur d’activité, monter en compétences, élargir ses responsabilités managériales, acquérir une expertise. En posant cette question, vous êtes à même de savoir si l’offre d’emploi peut répondre aux attentes du candidat. Si ce n’est pas le cas, recruter cette personne sera un choix risqué et à court terme.

>> Qu’est ce qui est le plus important pour vous dans votre travail ?

On le sait, le salaire est loin d’être le seul critère de choix d’un emploi. Intérêt du poste au quotidien, ambiance de travail, politique de QVT, valeurs d’entreprise, perspectives d’évolution, niveau de responsabilité : chaque collaborateur peut avoir une source de motivation différente. Alors si vous connaissez les motivations du candidat que vous vous apprêtez à recruter, vous disposez d’un gros avantage pour savoir comment le manager une fois son embauche effective.

Faire passer un entretien d'embauche : mieux connaître l’expérience du candidat

Après avoir cerné motivation et personnalité du candidat, place à l’expérience candidat. Faire passer un entretien d’embauche permet d’en apprendre plus sur les compétences techniques et les soft skills acquises par le candidat lors de ses différentes expériences professionnelles.

>> Pourriez-vous me décrire votre poste actuel ?

Si le candidat est au chômage, vous le saurez immédiatement. S’il est en poste, la façon de décrire l’emploi que l’on souhaite quitter en dit long sur la personnalité d’un candidat. Ses propos sont-ils positifs ? Parvient-il à vous présenter les choses de façon claire, synthétique et complète ? Cherche-t-il à cacher des erreurs ou situations compliquées, ou essaie-t-il au contraire de les présenter avec une certaine objectivité ?

>> Qu’est-ce qui vous plaît et vous déplaît dans votre emploi actuel ?

Avec cette question, vous comprendrez les raisons qui ont poussé votre interlocuteur à vouloir changer de travail et d’entreprise. Ainsi, vous pourrez évaluer si le poste que vous avez à pourvoir est susceptible de lui plaire ou pas. En tant que recruteur, votre enjeu n’est pas uniquement de répondre aux besoins de l’entreprise, c’est aussi de mener un recrutement pérenne, capable de satisfaire à la fois l’entreprise et le futur collaborateur.

>> Expliquez-moi une situation compliquée que vous avez dû gérer ?

Ce qui semble compliqué pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres. Avec cette question, vous en savez davantage sur les situations qui peuvent poser problème à votre interlocuteur, s’il a connu des échecs professionnels et sur la façon dont il arrive à les gérer. Surtout, vous pouvez évaluer si cela a été perçu comme une opportunité d’apprendre, ou au contraire comme un événement indésirable à éviter absolument. Cette question est particulièrement stratégique si le candidat est amené à gérer des situations stressantes dans des contextes hostiles.

>> Comment êtes-vous perçu par vos équipes et votre direction ?

Votre interlocuteur va-t-il jouer franc jeu, ou essayer d’embellir la situation ? Plutôt que de questionner sur ses 3 qualités et ses 3 défauts, lui demander l’avis que porte son entourage professionnel sur lui est une vraie mine d’informations. Votre interlocuteur est-il à l’écoute de son entourage - qu’il s’agisse d’un supérieur hiérarchique ou pas ? Accepte-t-il d’entendre et d’évoquer les avis négatifs qui sont émis sur lui ? Cherche-t-il à se justifier, à clarifier ou à expliquer certains avis ?
Ouvrez les oreilles et les yeux, car certains éléments de communication non-verbale peuvent être très signifiants dès lors qu’on aborde un sujet sensible comme les points faibles d’une personne.

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :