"Je vous attends à 14 heures..."

L. M.

On vous appelle pour passer un entretien d'embauche dans la journée. Vous ne pouvez pas vous y présenter les mains dans les poches alors il va falloir parer au plus pressé. Quelques conseils de dernière minute pour préparer un entretien dans l'urgence.

Il est des recruteurs qui ne traînent pas. Vous avez mailé votre candidature hier et le téléphone sonne déjà. On vous propose un entretien dans la journée. Fichtre ! Vous n'aviez jamais fait mouche aussi vite. Vous devez parfaitement correspondre au profil du poste. Reste à le prouver lors de ce rendez-vous tombé du ciel. Mais passé le premier émoi, le doute s'installe. C'est qu'il ne reste que quelques heures pour vous préparer à l'épreuve. « Au moins, le candidat ne stresse pas des jours durant », nuance un consultant. « Faute de temps, il est obligé d'aller à l'essentiel. » Car votre programme chargé doit tenir en 4 heures maximum.

Se renseigner sur l'entreprise



D'abord, il faut rassembler le maximum d'informations sur l'entreprise si vous ne l'aviez pas fait avant. Evidemment, l'Internet est incontournable. Donnez-vous une heure pour arpenter la Toile. En commençant par le site officiel de l'entreprise quand elle en possède un. Domaines d'activité, implantations en France et à l'étranger, type de clientèle mais aussi chiffres d'affaires et effectifs : des informations basiques qu'il est bon de connaître au cas où le recruteur sonde votre intérêt pour l'entreprise. D'autant que ces faits et chiffres peuvent déclencher des questions toujours bienvenues lors d'un entretien. Pour ce faire, faites une fiche et apprenez ces données par cœur. Si elle en possède un, n'oubliez pas de faire un détour par l'espace « Carrière » du site. Processus de recrutement, valeurs du groupe, données sociales, fiches métiers, témoignages de salariés... Souvent langue de bois, ces contenus ne sont bien sûr pas à prendre au pied de la lettre. Mais des indices pointent : pas un mot sur la mobilité ? Evitez le sujet au premier entretien. Des tartines sur la culture d'entreprise mais rien de concret sur les métiers ? L'entreprise a du mal à recruter. Des précisions sur la formation ? Pincez-vous, vous avez affaire à un employeur qui chouchoute ses salariés.
Toujours sur l'Internet, poursuivez votre enquête via les moteurs de recherche. L'entreprise peut avoir fait l'objet d'articles dans la presse, toujours utiles à consulter même si vous n'en parlerez pas lors de l'entretien. Son nom peut également apparaître dans une discussion entre internautes sur un forum. Même si ces informations sont invérifiables, elles entrouvrent les coulisses de l'entreprise. Presse et forum vous apportent quoi qu'il en soit un éclairage différent de celui du site officiel.


Questionner son réseau à propos des salaires


Inutile de vous éterniser sur le Net et passez très vite à la deuxième phase : contacter votre réseau. Par téléphone évidemment, la technique consiste à appeler le maximum de personnes en un minimum de temps. Non pour leur annoncer votre fierté d'avoir décroché un entretien mais pour rassembler des informations plus sensibles notamment sur les salaires. Combien pouvez-vous demander pour ce poste, jusqu'où ne pas descendre, quels compléments salariaux sont pratiqués dans ce genre d'entreprise, etc. ? Des informations plutôt rares dans la presse, et qui s'échangent plutôt entre anciens d'écoles, amis ou experts.
Comme l'heure tourne, soyez concis avec vos interlocuteurs et limitez-vous à une seule question. S'ils n'ont pas l'info, demandez-leur si un de leurs contacts pourrait vous renseigner. Et ainsi de suite. Même avec d'anciens collègues, des clients ou des fournisseurs un peu perdus de vue, limitez les préliminaires de retrouvailles mais rappelez-les le lendemain sans faute pour prendre le temps de leur parler.

C'est l'heure de vous mettre en route. Profitez de votre trajet pour répéter la présentation de votre parcours professionnel, relire les termes de l'annonce, réviser vos questions. Quel que soit votre moyen de transport, prenez soin de partir très en avance. Une fois sur place, dans votre voiture ou dans un café proche du rendez-vous, faites le vide. Il est important de prévoir un temps de relaxation avant d'entrer dans l'arène.

L. M.
L. M.

Vous aimerez aussi :