1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. 5 qualités appréciées en entretien d'embauche

5 qualités appréciées en entretien d'embauche

5-qualites-appreciees-en-entretien-dembauche

Sylvie Laidet

Selon la culture du recruteur, il vous demandera vos trois qualités essentielles, vos meilleurs atouts, vos points forts... Bref, pour marquer des points en entretien d'embauche, vous allez devoir vous dévoiler sous votre meilleur jour. Voici les 5 qualités particulièrement appréciées des recruteurs.

Qualité n°1 : L’optimisme

En ces périodes de troubles économiques, dites que vous voyez les choses du bon côté, que s’il y a des problèmes, ils sont toujours marginaux et qu’il y a toujours une solution. « Invoquer cette qualité en entretien d'embauche permet au candidat de suggérer qu'il est capable d’avoir un effet de levier constructif sur les choses, qu’il est capable de s’automotiver», souligne Catherine de Verdière, administrateur du Syntec conseil en recrutement et dirigeante de Bonnel Conseils Associés.

 Lire aussi : Les "bons" défauts en entretien d'embauche 

 

Qualité n°2 : L’adaptabilité

La flexibilité ou l'adaptabilité face à des situations changeantes est une qualité très appréciée par les recruteurs en entretien d'embauche. « Dans les entreprises, les changements de stratégie et d’organisation sont permanents. Donc la capacité d’un candidat à saisir un changement comme une opportunité intéressante sur le plan intellectuel est un atout majeur », argumente-t-elle. Rien de pire qu’un collaborateur qui reste crispé sur son vécu. La souplesse d’esprit est recommandée sans pour autant y perdre son âme. Comment un recruteur apprécie cette adaptabilité ? « On lui demande de parler d’un changement récent dans son entreprise. Selon qu’il l’évoque de façon intéressée ou désespérée, nous apprécions sa résistance au changement », ajoute cet expert en recrutement.

 

Qualité n°3 : La curiosité

Cette qualité là montre que vous savez élargir votre horizon et que vous êtes en capacité d’apprentissage. Une aubaine pour les employeurs qui recherchent des collaborateurs susceptibles d’évoluer au gré des réorganisations. Attention cependant à ne pas faire dériver cette qualité en défaut notamment lorsque l'entretien d'embauche porte sur un poste qui requiert la plus grande confidentialité de la part du salarié.

>>Décrochez davantage d'entretiens en déposante votre CV dans notre CVthèque, utilisée par plus de 15 000 recruteurs

 

Qualité n°4 : Un bon relationnel

Sans dire que vous êtes l’amuseur de la place (là, ce serait un défaut), précisez que vous savez créer des liens avec les autres, que vous êtes à l’aise lors des rassemblements. « C’est une qualité idéale pour travailler en mode projet, pour fédérer une équipe autour de soi, pour aller à la pêche aux informations », observe Catherine de Verdière. Pour tester cet atout, le recruteur appréciera d’abord votre amabilité lors d’une situation stressante, l’entretien d’embauche. Et puis, il peut également vous demander : « à votre avis, comment êtes-vous perçu par les autres ? ». « S’il est bien perçu, il dira d’emblée qu’on le trouve facile d’accès. Quand ils évoquent leurs projets récents, les candidats à l’aise citent spontanément le reste de l’équipe, collaborateurs et managers », observe-t-elle.

 Lire aussi : Les 20 question les plus courante en entretien d'embauche

 

Qualité n°5 : La conviction

Un convaincu est convainquant : « pour mettre en avant cette qualité, le candidat doit montrer qu’il aime ce qu’il fait mais surtout ce qu’il va faire dans l’entreprise. Recruter, c’est prendre un risque, l’employeur a donc besoin d’être rassuré », répète Coralie Costa, consultant au sein du cabinet ConvictionsRH. Attention, n’est convaincant que celui qui reste naturel et vrai. On ne surjoue pas son attrait pour le poste. Car là, cela relèverait de l’esbroufe. Pas vraiment une qualité !

73

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Chris

18/09/2018

à 10:29

Licenciée au bout de 27 ans d'entreprise, suivi 1 formation puis embauchée et relicenciee, depuis je galère avec des missions intérimaires qui ne correspondent pas à mes compétences mais il faut faire avec car je ne veux pas rester au chômage
Ce qui m'exaspere dans les entretiens,c'est "pourquoi êtes vous parti?"et quelles sont vos qualités ? Putain, tout ce qu'il voit c'est les dernières missions de merde, ils ne prennent pas le temps de lire votre cv et j'estime qu'avec plus de 30 ans de carrières tu ne devrais plus repondre à ces questions à la con!

> Répondre

En réponse à Chris

aa06

17/10/2018

à 18:55

Et moi aussi, j'en ai marre de me remettre sans arrêt en question. J'ai donc pris le parti de jouer le jeu et de leur dire ce qu'ils ont envie d'entendre !
Effectivement, nous devons rentrer dans le moule car eux aussi ne nous disent pas toute la vérité !
Courage !

> Répondre

En réponse à Chris

Claudine

06/10/2018

à 07:17

Bonjour Chris,
J'ai appris avec l'expérience que ce qui compte, c'est de faire sa paix avec le passé. C'est ce qu'un recruteur veut ressentir lors de l'entretien.
S'il voit de la colère, de l'amertume et de la rancoeur, il va se dire "ce candidat n'est pas encore passé à autre chose et a du mal à faire son deuil d'une expérience difficile".
S'il voit que vous assumez, que vous dites très calmement "un nouveau responsable est arrivé et a licencié une partie des équipes dont moi..." ou "il y a eu une restructuration", il se dira "ce candidat sait aller de l'avant, rebondir après un échec et assume son parcours".
Tout est dans l'attitude qui doit être, et oui ce n'est pas toujours évident, po-si-tive ! :)
Claudine

> Répondre

En réponse à Chris

Constance Ossi

01/10/2018

à 19:15

c'est un exercice, les questions sont forcement con et puis c'est pas parce qu'on sait y répondre qu'on est compétent pour la suite ou l'inverse. maintenant comme c'est un exercice il faut s'entrainer un peu. Courage

> Répondre

En réponse à Chris

Julien

26/09/2018

à 23:10

Tu es parti car tu cherches un emploi qui correspond à tes compétences.
Qualités. Je m'adapte à mes accidents de vie et je reste optimiste

essaye ça la prochaine fois

bonne chance

> Répondre

Philippe

01/06/2018

à 09:08

Evidemment, lorsqu'il y a 600 000 emplois offerts pour
6 millions de chômeurs, il y a un calcul arithmétique très simple : il manque toujours 5 400 000 postes, et 5 400 000 personnes qui galèrent avec des indemnités misérables...

Et, face à un recruteur, c'est aux postulants de se tordre les méninges et de se plier en 8 pour coller au poste et à l'entreprise...
Et, bien sûr, c'est de sa faute s'il n'est pas recruté... :o)


La solution est à mon avis une solution macro-économique.
Chacun a le droit d'avoir un salaire pour vivre décemment.

C'est incroyable le nombre de compétences inutilisées et gâchées ! Et le nombre de souffrances créées dans les familles par le chômage.

A quand une meilleure gestion de l'état quant à l'économie, le marché du travail, les salaires, les indemnités, les moyens de vivre donnés à chacun ?

Bonne chance à tous !

Car n'est-ce pas un coup de dés, finalement ?

> Répondre

Vic

26/05/2018

à 16:44

Nickel pour les quadra diplomes
Quid des quinquas aux parcours atypique et qui sont plus selfmade?

> Répondre

En réponse à Vic

Phil

30/05/2018

à 07:32

Bah faut traiter directement avec l employeur et passer outre les cabinet qui ne jurent que par les stereotypes et moules a recrutement ...

> Répondre

En réponse à Vic

Tuladanlos

27/05/2018

à 13:36

50 ans, autodidacte ? ça n'intéresse pas les recruteurs. Ils veulent des petits cons malléables. Qu'on connaisse le job ou pas n'a aucune importance...

Dans cette France macronisée, l'essentiel n'est pas de faire, l'essentiel c'est de faire savoir qu'on sait faire faire.

> Répondre

En réponse à Tuladanlos

Pierre

28/05/2018

à 13:51

Traiter les gens de cons simplement parce qu'ils sont plus jeunes n'est pas la meilleure approche pour donner une bonne image de soi. Il y a du bon chez les juniors comme les 50+.

> Répondre

En réponse à Vic

Dominique JEAN

26/05/2018

à 19:02

Ils restent sur la touche a regarder les autres jouer !!!

> Répondre

En réponse à Dominique JEAN

Stéph.

26/05/2018

à 20:37

Heureusement pour lui (d'expérience), un petit pays européen comme l’Allemagne ;0), recrute sur l'expérience l’implication et l'intégration dans ''le groupe''.
Ils ne sont pas plus intelligents que nous, mais lorsqu'ils travaillent, ils ne font pas semblant, ex. vous n'avez pas besoin d'adresser 4 e-mails à votre collègue d'en face pour obtenir une réponse; inutile également de faire de longues heures de ''présence et de parade'', ils travaillent de 8h à 18h, point.
Dernier détail, ils recrutent sans problème à 60 ans passé...

> Répondre

Mido

26/05/2018

à 12:41

En tant que recruté et recruteur, ce qui compte pour moi c'est tes compétences et ton comportement réels sur le terrain.
Certain recruteurs te pose des questions genre: pourquoi vous avez quitté votre dernier emploi ? T'as envie de répondre: tu ne vois pas sur mon CV que j'étais en CDD ? et j'en passe et des meilleurs ...
La plupart des recruteurs s'intéressent plus à la forme de tes précédentes expériences qu'au contenu de celles-ci et à tes performances.
En tant que cadre, passer par la case pré-sélection orchestrée par des assistants RH, est une vraie perte de temps

> Répondre

Gaele

26/05/2018

à 11:10

Entièrement d accord avec ces belles qualités mais qui malheureusement ne suffisent pas et il en faut juste un soupçon sinon...ça fait peur car si le candidat semble plus curieux, plus motivé etc que le n+1 eh bien ... ça fait peur en France!et honnêtement qui va dire :«bon... bah voilà j ai vu votre annonce ce week-end, j avais rien à faire du coup il faisait moche j ai répondu mais je suis pas du tout motivé!faudra me convaincre de venir travailler chez vous!»...je trouve que dire que l'on est «motivé» est superfétatoire en l'espèce et politiquement correct, comme convenu habitude!

> Répondre

BB

26/05/2018

à 09:47

OK pour les qualités 2 , 3 et 4. Par contre, je mettrai la conviction en premier (mais j'ai essentiellement travaillé dans des métiers qui avaient du sens...) car elle sous-tend la motivation dans le travail et la sincérité dans l'entretien. Quant à l'optimisme, cela relève presque d'une forme de posture ridicule. Je préfèrerai nettement le discernement et la distanciation: la hiérarchisation des problèmes, la priorisation des enjeux, la prise de risques, la sécurisation des acteurs et des process. Rien à voir avec ce volontarisme affiché où on serait prêt à relever tous les défis. Etre intelligent c'est aussi douter, être stratège, connaitre ses limites y compris celle de l'entreprise, pas cet "imbécile béa" qui croit (ou fait semblant de croire) qu'on va toujours s'en sortir et que tout lui réussi...La réalité est plus dure surtout dans le monde du travail. Cordialement.

L'optimisme, ce n'est pas une qualité professionnelle (ni le pessimisme biensur) c'est soit une forme de communication, soit une religion, soit Don Quichotte...qui deviennent de bons clients au burn out.

> Répondre

Stéph.

25/05/2018

à 17:19

Après avoir enfin quitté ce marché de dupes qu'est celui du monde de l'entretien en cabinet et pour avoir, quelques temps après, échanger en off avec un certain nombre d'entre eux, juste pour savoir ce qu'ils recherchent vraiment; voici ce qu'il en ressort:
- ne cherchez pas à être naturel; c'est un jeux de rôle qu'il faut réciter par cœur.
- vous êtes banquables entre 30 et 40 ans
- toutes les valeurs que vous citez tous et qui pour moi sont les constituantes principales d'un candidat de qualité, ne sont qu'un détail
- ce qui prime ? votre diplôme et votre age !
Juste pour le fun et si vous avez le temps; jouez seulement sur ces deux paramètres, vous jugerez par vous même...
Bon courage à tous

> Répondre

En réponse à Stéph.

Steph

26/05/2018

à 18:39

Entièrement d’accord.
L’important est de ne pas laisser tous ses pseudos recruteurs nous faire predre confiance .
Je pense qu au final, ce sont bien eux les incompétents!!

> Répondre

En réponse à Stéph.

Mats

26/05/2018

à 16:01

100% vrai (en France!), mais mentir sur ces deux paramètres, c’est la certitude de perdre à la fin...

> Répondre

En réponse à Stéph.

Gilles 95

26/05/2018

à 15:50

Tout à fait d'accord Steph, 2 rdv par semaine depuis + de 2 mois, et même en arrivant en short list, aucun résultat, à se poser des question.....surtout à 54 ans. j'en suis arrivé à tricher sur mon CV de 10 ans, mais en entretien lorsque je dis que c'st une erreur de frappe, bizarrement, on sent une déception.....

> Répondre

En réponse à Gilles 95

alain67

26/05/2018

à 20:26

Faut vendre du rêve ça suppose certaines pirouettes intellectuelles.

> Répondre

En réponse à Gilles 95

Dominique JEAN

26/05/2018

à 19:10

A 56 ans, je ne mens pas, et plus sur mon CV, je n'ai plus de temps a perdre avec les pseudo-recruteurs qu'ils soient en cabinet ou en direct. Ce sont des ignares, incapables et ineptes.
L'honnetete ne paye pas et plus dans ce contexte de marche de l'emploi.
La reponse est toujours la meme : "Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir vous faire faire ?"
Comme si pour etre embauche, il fallait juste savoir lire, ecrire et compter.
Pour information, je suis a plus de 1.000 candidatures mensuelles sur des profils de commercial ou de comptable (de base) sur les marches de France et d'Espagne.
Quelle vergogne !

> Répondre

En réponse à Stéph.

ANTOINE Marc

26/05/2018

à 14:17

Heureusement que je me suis appuyé sur d'autres paramètres. Bac +2, cv + expérience atypiques, + 60ans. J'ai pu travaillé avec plus ou moins de facilité jusqu'à 62 ans ! Bon courage à vous

> Répondre

En réponse à Stéph.

Loul29

26/05/2018

à 10:26

Je ne peux que partager ce constat d'analyse très réaliste.
Effectivement, "dompter" son naturel n'est pas à la portée de tous et il faut donc prendre le chemin de l'artificiel face à ces has been que sont les recruteurs.
Après avoir exercé le métier d'employé de banque pendant 40 ans, j'ai aujourd'hui 65 ans. En retraite j'exerce occasionnellement le métier d'auto-entrepreneur.
Le diplôme, l'âge et surtout la volonté de PARTIR et d'exercer à l'étranger sont des atouts indispensables.
Bon voyage

> Répondre

Martinlutterking@gmx.fr

25/05/2018

à 16:52

merci pour cette approche réellement motivante pour agir dans la fonction de ressources humaines

> Répondre

zette

25/05/2018

à 14:31

Malgré les cinq qualités requises, avoir 50 ans et plus est un gage d'expérience et de fiabilité, en théorie, mais vous ne correspondez pas au profil. Comme c'est élégamment dit pour dire que vous êtes trop âges pour le poste! Alors ce sont de belles phases mais il va falloir creuser d'avantage pour la crédibilité de l'article!

> Répondre

PENNONT Claudia

24/05/2018

à 13:09

J'ai eu récemment l'occasion d'obtenir un entretien avec des futurs collaborateurs
d'une petite structure, mais le temps qui m'était imparti était assez court pour exprimer mes intentions sur le poste et décrire mes réelles motivations. Bref, il a fallu être concis et clair ce qui est tout de même expéditif. Je n'ai pas pu malheureusement aborder les points essentiels surtout si on est interrompu continuellement. Cela dit l'entretien à certes été court mais l'essentiel à été dit tout de même. Un test orthographique fut effectué malgré les futures précisions du gouvernement concernant la fameuse réforme de l'orthographe. Dans tous les cas, je n'ai à ce jour reçu aucune nouvelle de cette futures collaborations mais je reste sereine en espérant recevoir des nouvelles prochainement. D'autre part, une lettre de remerciement pour l'accueil fut expédié le jour même pour ma contribution et ma participation à ces tests.Voilà tout ce que je peux dire pour cet entretien de dix minutes et des tests de vingts minutes. En gros, que le meilleur gagne!!!

> Répondre

BELLASSI SAMIR

07/02/2017

à 19:05

QUE DIRE COMME DEFAUT L'ORSQUE JE SUIS EN ENTRETIEN D'EMBAUCHE ?????

> Répondre

En réponse à BELLASSI SAMIR

Franck

25/05/2018

à 13:50

Fuir les sociétés qui posent encore ce type de questions
C’est tellement daté

> Répondre

En réponse à BELLASSI SAMIR

Estelle Delemazure

24/05/2018

à 18:29

Tout dépend des postes que vous visez!!

> Répondre

En réponse à Estelle Delemazure

alain67

26/05/2018

à 20:25

Perte de temps, on fait du business, tarifs et résuiltats. Mais ça dépasse cetains RH

> Répondre

En réponse à BELLASSI SAMIR

AG

23/05/2018

à 18:26

Ben la vérité sur vous tout simplement
Un entretien d’embauche de se connaître un minimum ...

> Répondre

En réponse à AG

johnny

25/05/2018

à 12:59

Oula mais depuis quand l'honnêteté est le fil conducteur d'un entretien d'embauche? C'est un des exercices les plus hypocrites qui soient, lors duquel vous devez dire ce que le recruteur a envie d'entendre, même si ce n'est pas la vérité! La preuve : ce genre d'articles.

> Répondre

En réponse à BELLASSI SAMIR

chasbea2000

18/05/2018

à 09:27

que vous avez ceux de vos qualités :)

> Répondre

En réponse à BELLASSI SAMIR

GILLES

16/05/2018

à 08:43

Plutôt que de donner un defaut, qui est négatifs, parlez d’un point que vous avez amélioré.

> Répondre

En réponse à BELLASSI SAMIR

GEGIC AMAR

03/03/2018

à 14:29

Il faut dire que tu n'as aucun défaut,

> Répondre

En réponse à BELLASSI SAMIR

Conseiller

06/09/2017

à 17:28

Tu dis que tu en cherchais un sur internet mais que tu n'as pas trouvé :-)

> Répondre

En réponse à BELLASSI SAMIR

wendy

23/07/2017

à 23:09

Une qualité est souvent un défaut aussi exemple on m'a toujours traité d'emmerdeuse c'est un défaut mais dans mon métier c'est aussi une qualité.

> Répondre

abdelhaq ahensal

05/12/2016

à 15:11

Chui

30/08/2016

à 10:11

taakisss

18/07/2016

à 10:39

ouiiiii

> Répondre

En réponse à taakisss

OUIIII

19/01/2017

à 08:36

vakis

15/09/2014

à 23:04

Bonjour sirhell , je me reconnais à 100% dans votre description des valeurs d'un Homme .
J’adhère à 300 % à vos valeurs que sont réalisme, responsabilité, observation, respect et confiance.
Je suis un peu comme vous , fait sur le même moule avec comme ligne de conduite quotidienne : la sincérité , l’honnêteté , l'ambition ( je ne suis pas là pour écraser les autres , mais pas non plus pour me laisser marcher sur les pieds ) , le gout pour le juste , et je suis aussi autodidacte .
Je remarque malheureusement que nous ne sommes pas souvent appréciés et souvent nous dérangeons par notre sincérité et honnêteté.
Là où les valeurs actuelles dictent de s’adapter plutôt que de dénoncer des décisions non éthiques ou dépourvues de bon sens (valeurs suivies par bon nombre de nos concitoyens), notre mode de fonctionnement nous amène plutôt au sens des responsabilités, c’est-à-dire mettre en exergue les décisions bancales et leurs conséquences.
Les différentes qualités que vous citez me semblent être d’une autre époque et possédant les mêmes (je l’espère) je me sens souvent en décalage avec mon temps. Ces qualités font un peu monde des bisounours (sans aucun point commun et diamétralement opposé avec le bisounoursland facétieux de notre gouvernement).
Suis-je en avance ou en retard sur notre époque, je n’en sais strictement rien.
En tout cas il est parfois difficile de vivre chaque jour dans cette voie.
Au cours de mon parcours au fils des années , la vie m’a permis de rencontrer des personnes sincèrement honnêtes et justes , sans faux-semblant , et où chaque jour de leur vie n’est pas une représentation , un spectacle ; mais bien l’expression de leurs valeurs les plus chères et les plus profondes .

Je vous souhaite une bonne continuation et peut être au plaisir un jour de vous rencontrer.

> Répondre

En réponse à vakis

El-Santo

28/02/2016

à 20:27

Chapeau l'artiste.

> Répondre

Papo25

20/05/2014

à 04:12

J'ajouterais simplement qu'un brun de culture ne nuit pas sans étaler;;

> Répondre

En réponse à Papo25

espoir

04/02/2016

à 23:30

@Papo25

un "brin de culture " ou un "brun de culture"?
un blond de culture nuirait-il?

> Répondre

Marie51

16/03/2014

à 20:28

Proposez leur de vous prendre a l'essai

Vous n'aurez qu'à faire vos preuves et eux seront de voir qu'ils ont fait un bon recrutement.

Marie51
Ancienne conseillère de l'emploi

> Répondre

Y'a pas !

03/03/2014

à 11:37

De bonnes informations et conseils, à suivre sans ambiguité.
Merci pour tout,

> Répondre

douglass

24/02/2014

à 20:21

j'ai une petite question lors d'un entretien comment prouver notre valeur et que je suis en capacités d'être dans ce poste. comment??????

> Répondre

zinoue2008

06/01/2014

à 09:18

moie je suis un ingénieur

> Répondre

pat

17/12/2013

à 08:01

merci danbo vraiment tu a raison pour les cabinets de recrutement du grand n'importe quoi et il y en as de plus en plus !

> Répondre

reine13

11/12/2013

à 22:42

Je prends note

> Répondre

j'vousenmerde

11/12/2013

à 19:50

Adaptabilité n'est pas synonyme de flexibilité.
le convaincu est pire que le menteur.
L'amabilité ici ressemble à la mièvrerie.
Les problèmes sont à la marge ! Sans blague ! A l'optimiste je recrute un réaliste.

> Répondre

mlc

29/10/2013

à 15:05

Freddyr dit: "En ce qui me concerne, j’ai seulement un BAC, mais surtout plus de 20 ans d’expériences. Bien que motivé, j’ai l’impression que les sélections, à partir des CVthèques dans lesquels j’ai déposé mon CV, se font exclusivement sur le diplôme, de façon prioritaire. J’ai pensé à un VAE, mais je ne suis pas convaincu que cela soit pertinent, à mon âge."
Courage Fred moi aussi, j'ai démarré avec un bac et je suis passé par la case chômage. A chaque fois, j'ai remis le pied à l'étrier grace à des formations. Une première fois à 38 ans la formation bac +2 m'a permis de devenir cadre. Puis à 51 ans un master spécialisé en VAE m'a ouvert des portes, mais uniquement par le réseau. Passé un certain age, répondre aux annonces ne suffit pas. Il faut impérativement dénicher les emplois cachés par l'activation de ton réseau et te mettre en relation avec tous ceux en acvtivité qui te connaissent et savent que tu travail bien.
Bonne chance dans ta recherche d'emploi.
mlc

> Répondre

Freddyr

30/07/2013

à 18:25

Je lis les newsletters, avec un certain intérêt. J’ai 49 ans et je cherche un job. Je ne suis pas un intervenant régulier dans des forums, et on n’y apprend pas des informations capitales, de façon systématique. Souvent, ce qu’on lit, concernant les démarches, est évident, mais les témoignages sont comme des piqûres de rappel, qui, avant de se rendre à un entretien, s’avèrent utiles et nécessaires.
Positiver quand la conjoncture est difficile, cela ne change pas la réalité, dans sa dureté, mais cela en modifie la perception.
C’est exactement l’objet de l’article sur lequel je réagis.
En ce qui me concerne, j’ai seulement un BAC, mais surtout plus de 20 ans d’expériences. Bien que motivé, j’ai l’impression que les sélections, à partir des CVthèques dans lesquels j’ai déposé mon CV, se font exclusivement sur le diplôme, de façon prioritaire.
J’ai pensé à un VAE, mais je ne suis pas convaincu que cela soit pertinent, à mon âge.
Ma réflexion va, exactement, dans le sens de l’article en référence. Est-ce valorisant pour un postulant qui a mon profil ? Autrement dit, est-ce que cela rentre dans une des qualités répertoriées et appréciées par les employeurs ?

> Répondre

En réponse à Freddyr

sofy

24/05/2018

à 11:00

Bonjour,

Je vous conseille la VAE. En ce qui me concerne, j'ai passé mon bts en vae, alors que j'étais encore en poste. En 6 mois, je l'ai fait et obtenu. J'ai trouvé cela facile, car il y a juste à raconter sa vie professionnelle, et avoir tout de même une bonne expression écrite. Je l'ai passé à 40 ans. Aujourd'hui, j'ai été licenciée sur ma demande, au bout de 20 ans. Je peux vous dire que mon bts me sert, car je suis tout le temps convoquée pour un entretien, et ils demandent au minimum le bts. Donc, allez y foncer, ça n'est vraiment pas dur de passer une vae.

> Répondre

apo.mbala

29/07/2013

à 19:25

merci pour ces qualités que vous venez de m'envoyer, ça m'aide pour convaincre un recruteur. ce dont, je les appliquerai cette fois-ci à la hauteur.

> Répondre

danbo

25/06/2013

à 16:47

Je préfère être moi-même qu'un autre. Y a assez d'boulot comme ça !
Le recruteurs, c'est pas ma tasse de thé, et je pense foncièrement qu'il y a des patrons qui ont loupé des perles simplement parce que ces types (pas tous heureusement, mais rares) n'en savent pas plus qu'un bon mec bien dans sa peau!
J'ai déjà engueuler un consultant qui ne connaissait rien à l'entreprise pour laquelle il travaillait, je me suis levé sans dire au revoir, mais en lui demandant de chercher un autre métier...je crois qu'en quelques mois le cabinet a coulé (parisien, en plus)
Bon, les recruteurs, ne leur jetons pas la pierre, ceux qui font bien leur boulot tire une sacrée épine au boss, mais aussi au candidat ! Je l'ai vécu!
donc 0 à 0, score nul !

> Répondre

princessmonika

25/06/2013

à 16:42

Qualité n°1 : L’optimisme
Qualité n°2 : L’adaptabilité
Qualité n°3 : La curiosité
Qualité n°4 : Un bon relationnel
Qualité n°5 : La conviction
Et malgré ces 5 qualités réunies... L'unique qualité de senior dérange !!
C'est dommage !!!!!!

> Répondre

Papo25

28/05/2013

à 13:39

Très bons conseils mais attention à la qualité des recruteurs!!
Qui embauche vraiment? Avec qui allez-vous faire équipe chaque jour?
EVITEZ LES D/RH!! Ils ne connaissent que les lois mais pas les "RH"!
Rentrez dans la culture de l'entreprise, restez vous même et séduisez votre chef par votre savoir être et votre savoir-faire.Vous devez répondre au besoin du poste et de l'entreprise certes mais les meilleurs joueurs ne font pas la meilleure équipe..
Les "recruteurs" sous-traités sont dangereux et rémunérés..
PPL2

> Répondre

LeGrandDuDuche

28/05/2013

à 09:22

Apparement ce que les recruteurs aiment c'est les bons "moutons" qui ont bien appris leur leçon. Ce n'est surement pas de cette façon qu'une entreprise va trouver "l'élément rare" qui les démarquera de la conccurence...

> Répondre

Willy

23/04/2013

à 13:03

Il est essentiel d'être de nature optimiste, mais en ces temps de crise une approche réaliste de la situation économique me semble plus raisonnable, à vous de démontrer votre potentiel à ne pas vous laisser influencer par une conjoncture pessimiste.
Etre adaptable est une qualité, mais la plupart du temps vous subissez des situations que vous n'avez pas choisi, on peut être réticent à un changement quand celui-ci ne correspond pas à notre éthique, il faut alors argumenter.
La curiosité montre l'intérêt que vous portez à l'entreprise pour laquelle vous postulez, pour moi c'est très important surtout quand l'aspect "métier" est abordé.
Vos qualités relationnelles : vous les démontrez dès les premières secondes de l'entretien, si le recruteur vous pose encore des questions sur ce sujet c'est qu'il n'est pas convaincu.
La conviction est par définition ce qui incite le plus votre interlocuteur à poursuivre le recrutement, attention il est important d'avoir bien compris la mission proposée et la nature exacte du poste, une exaltation un peu trop marquée sur un poste dont vous n'avez pas bien défini les contours pourrait paraître suspecte.

> Répondre

lylou

24/01/2013

à 10:10

Que devrait faire les entreprises pour plaire au futur salarié, peut importe son statut dans l'entreprise?

Je retourne la question car c'est souvent au salarié à s'habituer aux nouvelles méthodes de recrutement en entreprise.
Ce n'est déjà pas chose aisée de chercher du travail et surtout dans un contexte économique certes pas glorieux, mais que l'on ne cesse de mettre au plus bas.

L'embauche est avant tout un contrat entre 2 parties, un échange et un partage. Mais la réalité est autre.

> Répondre

mimi

22/01/2013

à 14:07

à lire

> Répondre

jean88

13/06/2012

à 09:44

La sacro-sainte loi de l'offre et de la demande s'applique en permanence, le pouvoir rend infect certaines personnes (pas qu'en politique), pouvoir décider du sort d'un individu, le faire se déplacer parfois pour rien est jouissif pour certains individus.

Replongeons-nous 35/40 ans en arrière : bien moins d'intermédiaires, de parasites (qui prennent leur commission au passage moyennant une prestation à l'utilité contestable...), le plein emploi est néfaste pour ce système dont on ne peut souhaiter qu'il s'écroule et que les entreprises aient le courage d'assumer leurs erreurs de casting, chose parfaitement concevable.

> Répondre

sirhell

26/03/2012

à 15:23

un bon acteur peu tout faire , j\'en ai connu pas mal et qui une fois sur le terrain loin des regards redeviennent eux meme. bien souvent médiocres.

ces idées sont en retard sur les réels valeurs qu\'une entreprise peu estimer avoir besoin dans son cercle.surtout en période de pseudo-crise.
je vais me permettre et sans arrières pensées de faire un petit parallélisme critique


l\'optimisme n\'est rien face au réalisme ;
l\'adaptabilité n\'est rien face à la responsabilité ;
curiosité n\'est rien face à l\'observation ;
relationnel n\'est rien face au respect ;
la conviction n\'est rien face a la confiance ;

voila j\'espère ne froisser personne en m\'expriment ainsi, mais bien trop de gens pense souvent être au firmament d\'un mouvement intellectuel, alors qu\'en faite il ne sont que les héritiers d\'idées ancienne et fausse.
nous vivons dans un monde de spectacle ou les acteurs prennent la place des créateurs.

je vais vous citer mes qualités, que ( je pense les détenir )
sincère, autodidacte,honnête,ambitieux,juste.

> Répondre

En réponse à sirhell

mary

24/05/2018

à 15:05

Bonjour, super je suis d'accord avec vous. j'ai 60 ans en invalidité à cause du boulot. Dans vos comparaison et affirmation de l'optimisme n'est rien en face le réalisme et pour les autres je vous suis à 100%. Je me suis donnée à fond dans les boulots que je faisais, j'ai subi du harcèlement moral qui, il y a 10 ans n'était pas reconnu, donc j'ai été licenciée en maladie et je n'ai pas eu le droit de me retourner, je désorganisai le service, le médiateur de la république a reconnu pareil. Bref avec 700 euros par mois croyez moi que ce n'est pas simple tous les jours, car j'ai 800 en brut et tout le reste part à l'état. bref tout ça le fait d'être sincère autodidacte honnête ambitieux juste à l'heure actuelle ne rapporte rien bien au contraire. mais ns sommes comme ns sommes et ne changeons rien mais honnêtement on en bave pour ne pas dire un gros mot.

> Répondre

Pierre

25/03/2012

à 22:02

Un "recruteur" aujourd'hui, c'est quelqu'un qui reçoit 1000 CV pour un poste.

Comme il n'a pas le temps de les lire, il paye une "assistante" pour en virer 99% dans la poubelle, sur des critères "objectifs". Plus de 45 ans, out. Moins de 44 ans, out. Plus de Bac+4, out. Moins de Bac + 4, out. etc.

Au final, il en verra 3 ou 4 (puisque de toute façon il ne peut pas en voir plus).

Mais il fera une conférence sur le sujet ("il n'est de richesse que d'hommes"...)

That's life.

> Répondre

fred091969

21/03/2012

à 14:25

Cela tombe bien, j'ai ces 5 qualités !!! D'ailleurs, en recherche d'emploi depuis maintenant 7 mois, il vaut mieux rester optimiste,s'adapter à tout et le monde, garder le sourire et l'écoute, tout en restant curieux (la nourriture intellectuelle n' jamais fait de mal à personne !), tout cela pour rester convaincante !!!

Mais pourquoi est-ce si difficile alors de trouver 3 ou 4 défauts, points faibles, failles ??
Nous en avons tous, et pourtant, on doit toujours réfléchir avant l'entretien à ce que l'on pourrait indiquer comme défaut ....serait-ce un excès de prétention ???

Merci par avance de votre réponse....

> Répondre

lapdbp

20/03/2012

à 18:04

Mon sang ne fait qu'un tour, j'ai eu un entretien hier sans avoir lu cet article et les cinq qualités ont été dites ! j'ai un deuxième entretien la semaine prochaine pour commencer dans un poste.
Chouette !

> Répondre

changerdeboulot.com

20/03/2012

à 17:05

Bonjour,

L'optimisme : ne vaudrait-il pas mieux mettre en avant : le réalisme et l'enthousiasme ?
En effet l'optimiste invétéré peut se révéler dangereux pour l'entreprise : objectifs surévalués, vision trop idyllique, route sans embûches ....

Le réaliste saura apprécier au mieux les potentiels de l'entreprise et prévoir les montagnes à franchir et les obstacles à contourner. Enthousiaste, il aura la "pêche" pour atteindre les objectifs et saura transmettre à ses équipes ou ses collègues sa détermination.

Cordialement.

> Répondre

www.2rhconseil.com

20/03/2012

à 14:46

Un bon recruteur n’a pas besoin de poser ce type de question (qualités/atouts/points forts) …. Il doit se forger sa propre opinion sur la base d’une écoute à la fois active et pragmatique. Il ne s’agit donc pas de culture ici, mais de professionnalisme …

Par ailleurs, le 1er atout me parait être avant tout la motivation ….

Régis REBOUL
www.2rhconseil.com

> Répondre

Fred

20/03/2012

à 10:17

Ce thême tombe bien !!

je sort d'entretien (vendredi) pour un poste de Dg
l'optimimisme ?, je le suis de nature !!
l'adaptabilité ?, pour moi c'est même une compétence !!
la curiosité ?, si je ne m'interesse pas à l'entreprise pour laquel je postule, j'annule le rendez vous !!
le relationnel ?,c'est primordial surtout quand on veut gérer une équipe de 150 personnes
la conviction ?, on postule, on est convaincu d'apporter une pierre ( ou même une charette) à l'édifice de la nouvelle entité.

Seulement voila quand on à un soit disant "consultant" en face de soit qui ne connait que la moitié du dossier qu'il consulte avec un manche à balai dans le ". . .", qui se prend pour une star parce qu'il a votre destin entre ses mains, qu'il se montre arrogant sur votre parcours "moi j'ai un bac +5" et qui sait pertinament que vous ne serez pas choisi car vous avez 50 balais et que son client ne veut pas au dessus de 45, . . .
Mesdames et messieurs, les stars du recrutement je vous demande de bien vouloir arreter de nous prendre pour des boeufs !!
Quand vous revevez un dossier et que vous le retenez ayez au moins la correction de le lire avant et ne convoquez pas les gens pour rien.
Si le postulant est trop vieux, dites lui avant le client ne le verra pas et vous toucherez vos 30.000 €.(mini)
Dites vous que demain ce sera peut être vous en face de moi !!!
le seule différence c'est que moi j'étudie les dossiers que je reçois et je traite avec des êtres humains et non pas un pauvre type de "Pôle emploi".
je sais que cela ne vous changera pas, mais ça fait du bien !!!

> Répondre

En réponse à Fred

MARC GINOUX

25/05/2018

à 15:15

Bravo j'applaudi des deux mains. Que des vérités dans votre article, merci car je commençais à croire que j’étais le seul. Bon courrage

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte