1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. "Pourquoi postuler chez nous ?" : 5 réponses qui ont du cran

"Pourquoi postuler chez nous ?" : 5 réponses qui ont du cran

pourquoi-postuler-chez-nous---5-reponses-qui-ont-du-cran

Sylvie Laidet

Pas facile de répondre de façon audacieuse à la question "Pourquoi postulez-vous chez nous ?"… Pourtant, certains candidats l’ont fait. Et ça a marché. La preuve avec 5 réponses plutôt osées.

« Car j’ai envie de prendre votre place »

« Je me souviens d’un candidat très monotone et peu pertinent au départ et qui m’a répondu qu’il postulait pour prendre ma place. Son audace a éveillé ma curiosité. Du coup, je me suis attaché à creuser sa personnalité et j’ai découvert un candidat qui avait davantage envie de s’investir que les autres », se souvient Adrien Courbon, directeur commercial chez EasyRecrue, spécialiste des solutions d’entretiens vidéo.

« Car j’ai de l’ambition pour l’entreprise »

« J’ai embauché un développeur autodidacte qui postulait chez nous car il pensait que notre entreprise pouvait devenir le prochain Google de l’éducation. Il m’a expliqué qu’il codait tous les jours, qu’il apprenait tout sur le tas sans formation spécifique et qu’il avait envie de réaliser de grandes choses. Son ambition a fini de me séduire », raconte Léo Sounigo, fondateur de Study Quizz, un éditeur d’applications éducatives.

« Car j’ai envie de faire carrière en interne »

« Les candidats sont actuellement très "court termistes". Quelqu’un qui m’explique comment il se projette dans quelques années dans notre entreprise, quelqu’un qui a envie faire carrière chez nous, marque d’emblée des points », apprécie Jérôme Anstrousse, directeur sud d’Infotel, société de conseil et de services numériques. 

« Car j’ai "raté" ma boîte, mais mon échec peut vous être utile »

« Un candidat qui postule après avoir déposé le bilan, par exemple, et qui sait l’expliquer, retient toute mon attention. En effet, son échec est une expérience qui vaut 10 ans dans une entreprise qui réussit. Je suis actuellement en pourparlers avec une candidate dans cette situation. Je sais que si on bosse ensemble, elle ne refera pas deux fois les mêmes erreurs. Elle sera force de proposition », argumente Paul-Marie Edwards, dirigeant du groupe Safir et auteur de "Rechercher un emploi : un job à temps plein" (éditions du Palio, 2015).

« Car je connais votre entreprise et je pense pouvoir prendre plaisir à y travailler »

« Je me dis qu’un candidat qui a pris la peine de contacter et de rencontrer un ou plusieurs de nos collaborateurs actuels n’est pas là par hasard. Il est acteur de son recrutement et pas passif. Si en plus, il m’explique que, compte tenu de ce qu’il a appris sur la société, il est sûr de pouvoir prendre du plaisir en travaillant pour nous, c’est positif. Cette personne devrait être vecteur de bienveillance en interne », apprécie Jérôme Anstrousse.   

 

14

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

cccc

02/12/2016

à 20:32

MRT

02/09/2015

à 23:58

Contrairement aux divers commentaires de vos rubriques vraiment intéressantes et que j'approuve à 100%, là je mettrais pour ma part un léger bémol. Mais vous êtes les ''pro'' du recrutement, et VOUS connaissez vos clients.

Pour ma part ''pour prendre votre place'' mmmm j'éviterais....Car les temps sont durs, les places sont chères, et c'est risqué de parier sur la ''bonne'' réaction du recruteur en poste.....Je veux bien qu'on aime les gens ''qui en veulent'' mais à mon humble avis, il y a des limites à ne pas dépasser.

De même, la phrase ''j'ai de l'ambition pour votre entreprise'' pour moi, comme cela, brut de fonderie, c'est agressif car cela sous-entend que peut-être que l'entreprise n'est pas assez ambitieuse. Ne serait-il pas plus judicieux de dire ''j'ai envie de mettre en place tels et tels projets qui me passionnent'', de les expliquer, d'argumenter pour impliquer la personne en face ?

> Répondre

yane

02/09/2015

à 13:47

jai bien aimer se que tu as dis

> Répondre

balilou45

06/08/2015

à 15:41

à mon avis , la clé de la réussite demeure dans la simplicité et la spontanéité !!! Pourquoi raconter n'importe quoi et se forcer à être ce qu'on est pas ?!!! Parfois , à force de papoter on pert toute crédibilité.....Soyons naturels , Si ca marche pas au premier coup , ca viendra dans les fois suivantes .

> Répondre

marc33

04/08/2015

à 10:32

Dans ces conseils, on retrouve à peu près tout: de l’excès de confiance à la reconnaissance de l'échec. Dans un autre article, il était même suggéré d'afficher ses échecs...Mais si vous écoutez d'autres recruteurs, ils pourront vous dire qu'il ne vous surtout pas faire ça. En fait le message est que tout peut marcher... ou pas. Et ce qui revient souvent est qu'il faut provoquer, étonner ou amuser...
Mais cela ne paye pas d'être juste bon dans son métier. C'est ennuyant pour un recruteur qui voient toute la journée des candidats sans comprendre en quoi ils sont bons.

> Répondre

Isabel55555

30/07/2015

à 23:02

Parce que. Voila la réponse.

> Répondre

Bethsabee

30/07/2015

à 11:45

Je suis horrifiée par toutes ces photos de cadrouillons formatés dans le même moule, au sourire fabriqué qui doivent réciter des chapelets devant les recruteurs.
Débiter le crédo de petit winner qui ne connait que la réussite pour ne pas énerver le fauve.
C'est parfois dans l'échec que l'on apprend le plus et dans la diversité des expériences que le monde prend son sens.
Le monde du recrutement est confiné dans la pensée kitsch qui met à distance tout ce qui dérange.....c'est atroce.

> Répondre

En réponse à Bethsabee

Meryem777

22/02/2017

à 12:44

Merci de le dire... j'arrive pas à croire le taux d'hypocrisie qu'on demande à un être humain pour être capable de survire dans ce monde !

> Répondre

Agnes

29/07/2015

à 10:58

Quelle arrogance de la part des recruteurs.
La réponse est la même pour tout le monde. Il faut bien remplir le frigidaire. Personne n'a envie de supporter le monde de l'entreprise par plaisir.
Il suffit de lire une annonce d'emploi sur les cadres poly-performants et multi-détergents destinés à conquérir l'Europe winneuse de demain pour se dire : vivement la retraite !

> Répondre

ggdu71

27/07/2015

à 16:31

"Car j'ai envie de prendre votre place". Pourquoi pas, mais ça dépend qui nous fait passer l'entretien ! Je vois mal quelqu'un postulant pour un poste d'ingénieur sortir ça a un DRH !!!
Il faut vraiment que ce soit un futur supérieur hiérarchique dans la même branche qui pose la question

> Répondre

PapounetUT

09/06/2015

à 19:38

De toute façon pour un entretien d'embauche, il faut se dire :

Que pourrai-je faire pour l'entreprise.

Plutôt que :

Que pourrait faire l'entreprise pour moi.

> Répondre

mark

09/06/2015

à 11:35

« Car j’ai envie de prendre votre place » Ce n'est pas Cadre emploi lui-même qui nous avait fait la leçon et répété que ce genre de réponses est idiote est à bannir ? Ha, vous êtes fort dans les thèmes que vous publiez.

Un peu comme les entreprises en fait, qui disent "Cette personne devrait être vecteur de bienveillance en interne"... Que veulent les employeurs ? Qu'on les aime (surtout à l'entretien...) Et ils sont prêts à payer pour ça... Oui. Mais que se passe-t-il si la boîte va mal ? Elle vire... Alors où est l'amour dans ce cas ? Les belles promesses orant les exigences. Il n'y en a pas. C'est du harcélement en fait.

On est dans l'hypocrisie aussi avec « Les candidats sont actuellement très "court termistes". Tu m'étonnes... Il regarde les infos lui. il ne vit pas que dans son portefeuille... L'employeur lui aussi sait ce qu'il doit faire si ça va mal. Virer des gens. Ça aussi c'est du court-terme. Ce n'est donc pas l'employeur, ni l'employé qui décident. C'est le marché.

« Car je connais votre entreprise et je pense pouvoir prendre plaisir à y travailler » Ça c'est l'exemple même du lèche-cul. On peut le dire à tous les niveaux e plus. Un vrai professionnel aime son métier. Peu importe où il travaille. Bien sûr c'est flatteur d'être l'employé d'une boîte qui à du succès, (un peu comme dans le rock...) Mais en définitive si c'est la seule raison d'aimer ce que l'on fait, hé bien on est dans le mensonge, le narcissisme.

« Car j’ai envie de faire carrière en interne » Houla... Ça va saigner. Et ça veut dire : « Car j’ai envie de prendre votre place »

> Répondre

JMCO

09/06/2015

à 11:24

Parce que j'aime bien votre secteur d'activité, que je suis prêt à m'y investir et parce que j'ai besoin de travailler pour vivre.

> Répondre

Serge001001

09/06/2015

à 09:40

Tout ça n'est pas très convaincant... Ça fait très artificiel, très "langage de coach".

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte