1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. Préparez votre entretien d’embauche comme votre mariage

Préparez votre entretien d’embauche comme votre mariage

preparez-votre-entretien-dembauche-comme-votre-mariage

Benjamin Fabre

Le meilleur entretien du monde, c’est celui où il se passe quelque chose. Quelque chose d’intense. De prenant. D’inoubliable. Un peu comme pour un mariage, finalement... Alors, comment s’inspirer du plus beau jour de votre vie pour que le recruteur vous dise OUI ? La réponse de Benjamin Fabre, auteur de la chronique # FYI (for your information).

Avez-vous déjà fait passer un entretien d’embauche ? Croyez-moi, c’est une des épreuves les plus assommantes du monde moderne. Les regards constipés des candidats… Leur langage "corporate"… Leurs récits soporifiques… À côté, mes cours de fiscalité et de latin-grec étaient des divertissements fabuleux. Je n’aurai qu’un conseil : si vous voulez appâter votre recruteur, faites en sorte d’enchanter un peu l’événement. Vous avez su le faire pour votre mariage ? Vous saurez le faire pour votre entretien :

Critère de réussite Application à l'entretien d'embauche
La tenue

La préoccupation n°1 des futures mariées. En moyenne, elles consacrent 17,2 heures à la recherche de leur robe blanche. Pourquoi ne pas apporter le même soin à celle de votre tenue d’entretien ? Et le même budget ? Des talons choisis, un bustier renversant, et la première manche serait déjà gagnée… Bien sûr, si ce conseil sexiste vous offusque, vous êtes libre de continuer à sillonner les agences Pôle emploi avec vos souliers plats et vos collants imprimés.

Pour les messieurs : un costume bleu marine (le seul possible) + un petit détail fou (un reflet rose sur vos chaussures, une pochette turquoise, une touche de mascara…). Comme dirait Anna Wintour, « Si tu ne peux pas être mieux que la concurrence, tu peux déjà mieux t’habiller. »

Le lieu

Là encore, sus aux usages. Les tentes, châteaux et abbayes commencent à taper sérieusement sur le système des noceurs (alors qu’un théâtre, un chalet d’altitude…). Il en va de même pour l’entretien : au lieu de l’habituel siège social, proposez un endroit cool et divertissant (bar de musée, bar d’hôtel, bar à vins…). Le type sera un peu désarçonné, mais se souviendra de vous pour l’éternité. 

La bouffe

Là, en revanche, aucun parallèle possible... Ça tombe bien, car malgré les efforts du chef, personne ne se souvient jamais du menu après un mariage (sauf si c’était brûlé). 

Les happenings

Une manière efficace d’épicer les festivités : discours (désopilants) des témoins, chansons de groupe, feux d’artifice… Eh bien, le recruteur aussi aime qu’on le divertisse, figurez-vous. Montrez-lui une vidéo sur votre tablette tactile. Lisez-lui une page de Flaubert. Chantez-lui une chanson… Bon Dieu, les gens paient 600 € pour un concert de Bono ou un but de Zlatan, le frisson ne sera jamais votre ennemi. 

Le psychodrame famillial

Indispensable. C’est pour cela, au fond, qu’on fait le déplacement : pour assister au pétage de plombs de la belle-mère, au règlement de comptes de la fratrie ou au craquage de la mariée sur le perron de l’église… N’est-ce pas la seule chose dont vous vous rappellerez ? Avez-vous déjà raconté un mariage en disant « La mariée était belle, la musique géniale et le champagne excellent » sans percevoir dans votre auditoire une profonde déception ? C’est pareil pour l’embauche : pendant votre entretien, il vous faut un heurt. Un rebondissement. Un moment où les gorges vont se serrer, le sang courir plus vite... Narrez le burn-out de votre ancien boss. Versez une larme au sujet de votre ancien collègue (décédé bêtement dans un accident de voiturettes de golf). Il doit se PASSER QUELQUE CHOSE.

Un moment de communion 

Vers la fin de la soirée, il y a toujours ce moment où ne restent que les meilleurs, ceux qui sautent tous ensemble / tous ensemble sur Johnny ou les Black Eyed Peas (ou Les lacs du Connemara, pour les anciens de Jouy-en-Josas). Vous aussi, communiez avec votre recruteur. Débusquez-vous une passion commune (ou inventez-la). Un ami commun. Un(e) ex commun(e)… Bref, quelque chose qui vous rapproche. On s’en fout pas mal des compétences techniques. Le contrôle de gestion s’apprend en une semaine. Vibrez à l’unisson avec le gusse. Prenez-le dans vos bras. Parce que désormais, c’est votre N+1. 

 

 

12

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Émilie

18/04/2016

à 09:32

Bonjour,
Je suis allée à un entretien d'embauche avec une jupe bleue marine au dessus du genou, des talons, un haut noir et une veste . Le tout très féminin mais avec une touche de consensuel. Avec des coupes pas trop classiques .
Il m'a été reproché mes talons hauts et la jupe au dessus du genou .
Les recruteurs ne sont pas tous sensibles dans le bons sens aux tenues féminine .
En l'occurrence, il aurait préféré les talons plats et les collants de mémé ( comme sa secrétaire qu'il m'a présenté en exemple )
Je suis donc circonspecte face à vos conseils . Il serait bon de les nuancer .
J'ose à peine imaginer si je m'étais présentée avec un décolleté.. Il aurait fait un avc...
Je pense d'ailleurs que les femmes ont d'autres arguments à présenter lors d'un entretien que leur paire de seins ...
( et non je ne traîne plus mes collants et en aucun cas mes chaussures plates à pôle emploi )

> Répondre

Bondinette

08/01/2016

à 13:37

Bonjour,
Pour préparer mon entretien d'hier, je suis venue glaner des idées sur le blog afin de parfaire ma présentation et paufiner mes armes secrètes,
J'adhère totalement avec la chronique, à adapter en fonction des secteurs biensûr et je ne comprends pas la plupart des commentaires qui reflètent à mon sens cette ambiance tradi franco française qui voudrait qu'on se conforme tous à une "normalité" et il faudrait rester bien sage et bien fade pour obtenir sa place en finale,
Je pense le contraire...il faut se faire remrquer pour briller... Savoir raconter son histoire...
Pourquoi une femme ne pourrait pas porter un décolleté si elle a une jolie poitrine et le fait avec classe?
Pour ma part, à une semaine d'accoucher j'ai soigné ma tenue, ma coiffure, un maquillage léger, un peu de vernis, mon argumentaire en poche et j'étais partie décrocher la lune...
Résultat le recruteur m'a confirmé que je passais à la prochaine étape, tout ça en étant en poste dans un grand groupe en CDI et en n'ayant rien demandé à personne...
J'ai bien pensé à M.Fabre en arrivant dans le hall de l'hôtel où j'étais convoquée, il devait se passer quelQue chose, charge à chacun d'avoir le courage d'être lui-même et de se démarquer...
M.Fabre, j'attends avec impatience votre prochaine chronique pour mon prochain entretien, prévu après mon accouchement,
Une fidèle lectrice

> Répondre

En réponse à Bondinette

Pascal Mesmin

02/03/2016

à 08:43

comment c'est passé l'accouchement ?
et l'entretien suivant ?
-:)

> Répondre

Totot

09/12/2015

à 15:56

Ben disons que pour une personne dont c'est le métier de recruter, c'est normal de vouloir des gens décalés, ça change de la monotonie du travail avec des personnes bien propres sur elles et qui font tout pour que rien ne dépasse.

Mais je peux comprendre aussi votre client qui cherche de l'ennuyeuse normalité quand il recrute un collaborateu

> Répondre

Anne -Gaelle LUBINO

09/12/2015

à 15:46

pour info

> Répondre

666

09/12/2015

à 11:54

C'est bien utile si je dois recruter un clown, un commercial à la rigueur mais pour certains métiers on est bien plus rassurés par des gens normaux et travailleurs, de préférence loyaux.

> Répondre

Anne-Charlotte

09/12/2015

à 10:14

Bonne blague
Complètement loin de la réalité, il s'agit de conseils de choses à ne pas faire (verser une larme, parler de burnout, chanter une chanson...) c'est clair qu'avec tout ca, on est sur de ne pas être embauchés
Sans parler de la touche sexiste (une femme peut très bien s'habiller classe sans bustier ou autre...)
Bref, merci tout de même pour ce moment drôle

> Répondre

Clamity Jane

09/12/2015

à 08:26

Analyse en complet décalage avec la réalité, et aux antipodes de celle-ci. Si je devais parler de mon meilleur entretien d'embauche, celui-ci n'a duré qu'environ un quart d'heure, et s'est effectué après ma présentation en trois phrases, par deux questions. auxquelles il était nécessaire de répondre par oui, ou par non. La durée prévue de ce contrat était de 4 ans, donc bien loin de la situation d'un "mariage".

> Répondre

Papo25

09/12/2015

à 03:03

Le terme de "mariage" est peut-être surrané mais j'aime!..Comme à mes yeux une lettre( ou un mail de motivation) doit être construite comme une lettre d'amour, j'aime beaucoup cette approche de l'entretien!
Comme pour tout sport, on ne va pas au match du dimanche s'en être entraîner la semaine...
Quant aux "gens près du terrain" des réponses ci-dessous, levez la tête et respirez!..
Bravo!
PPL

> Répondre

Pascal

08/12/2015

à 19:57

Bonjour,

N'y aurait-il pas un problème de timing ???!!!

Il me semble que ce n'est pas le jour du mariage qu'il faille séduire, mais dès le jour de la première rencontre !

Le mariage, c'est plutôt le jour de la signature du contrat : les choses sont cadrées comme après une répétition convenue de jeux de rôles attendus et consacrés !
Les clauses du contrat ont été discutées avant et le suspens est mince finalement.

Donc je vous propose de remplacer "le jour du mariage" par "le jour de la première rencontre" sans rien changer d'autre en lisant le texte ! ;-)

Pascal

> Répondre

Pharaon

08/12/2015

à 18:04

Bravo Mr Fabre pour ces conseils totalement inapplicables dans la réalité, ceci est bel et bien rédigé par quelqu'un bien loin du "terrain". En revanche je vous félicite pour votre humour.

> Répondre

bleuindigo

08/12/2015

à 17:04

J'adore ! Complètement barjot, mais j'adore !
Je ne sais pas si les candidats doivent se souvenir de vos conseils, mais moi en tout cas je me souviendrai de vous !
Signé : une consultante recruteuse qui rêve de candidats décalés, inénarrables et mémorables... même si hélas mes clients adooorent l'ennuyeuse normalité !

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte