Qu'est-ce qu'un recrutement appréciatif ?

Publié le 3 mars 2020 Fleur Chrétien

Votre entreprise a besoin d’innovation, de disruption et de changement ? Pour entamer ce virage, vous aurez besoin de vous entourer des bons collaborateurs, eux-mêmes porteurs d’innovation. Toute la question qui se pose alors : comment les recruter ? Si vous optez pour la méthode traditionnelle des CV/lettre de motivation/entretien classique, vous aurez peu de chances d’identifier les profils qui collent à vos besoins. Peut-être est-ce le bon moment pour tester le recrutement appréciatif ? Qu'est-ce qu'un recrutement appréciatif ? : Cadremploi décrypte pour vous cette nouvelle méthode de recrutement inspirée du coaching.
Qu'est-ce qu'un recrutement appréciatif ?
  1. Pourquoi passer du recrutement classique au recrutement appréciatif ?
  2. Comment se déroule un recrutement appréciatif ?
  3. Quelles sont les retombées d’un recrutement appréciatif ?

Pourquoi passer du recrutement classique au recrutement appréciatif ?

Si vous recrutez régulièrement de nouveaux collaborateurs, vous êtes rompu à l’exercice : validation de CV, lecture en diagonale de la lettre de motivation et enfin entretien de recrutement.
Vous maîtrisez les besoins du poste, savez quelles compétences sont requises pour l’emploi à pourvoir. Votre objectif : valider que le candidat détient les compétences, de façon à ce qu’il soit immédiatement opérationnel.
Sachez que s’il s’agit là de votre mode de recrutement classique, vous allez devoir en changer pour recruter des personnalités innovantes. Car l’enjeu pour vous n’est plus d’identifier des compétences déjà acquises, mais une personnalité et un potentiel en adéquation avec votre entreprise.

Le recrutement appréciatif sera d’autant plus pertinent si votre entreprise est une entreprise libérée qui communique autour de ses valeurs d’innovation et de valorisation des différences. En effet, bon nombre d’entreprises se positionnent sur la valorisation des soft skills et mad skills. Sans pour autant modifier les critères et méthodes de recrutement. D’où un manque de cohérence entre l’image que l’entreprise souhaite relayer et la réalité de ses équipes.

Comment se déroule un recrutement appréciatif ?

Sur la forme, l’entretien de recrutement appréciatif peut sembler identique à celui d’un recrutement classique, puisqu’il consiste à laisser parler le candidat dans un 1ᵉʳ temps, puis le recruteur, pour enfin finir sur un moment de libre échange sous forme de questions-réponses. Ce qui diffère dans un recrutement appréciatif, ce sont la posture, l’intention et le contenu de ce qui est échangé.

>> Le recrutement appréciatif côté candidat

Lors de l’entretien, le candidat peut s’exprimer librement pour partager son expérience. Dans ce contexte, le candidat ne doit pas chercher à donner les réponses attendues par le recruteur, ni même à orienter sa présentation en fonction du poste, mais simplement à évoquer ses expériences, ses motivations et ses challenges. Autant d’éléments qui permettront au recruteur de mieux le connaître.

>> Le recrutement appréciatif côté recruteur

Dans le cadre d’un recrutement appréciatif, le recruteur ne se positionne pas comme juge. Il ne cherche pas à cocher des cases, mais se place en posture d’écoute active. Au-delà des compétences - qui doivent nécessairement être évoquées et validées -, l’entreprise cherche à recruter une personnalité en phase avec ses propres valeurs, ce qui nécessite de vraiment laisser la parole au candidat.
Par ailleurs, le recruteur doit lui-même adopter une démarche honnête et transparente pour présenter l’entreprise, ses valeurs, ses engagements, le détail du poste à pourvoir (pourquoi pas présenter une fiche de poste s’il en existe une) ainsi que les conditions de travail.

Quelles sont les retombées d’un recrutement appréciatif ?

Avec un recrutement classique, vous validez des compétences acquises. Un candidat qui répond exactement aux compétences que vous recherchez sera souvent un candidat qui ne cherche pas à évoluer. Recruter sur compétences, c’est se fermer aux potentiels et perspectives d’évolution d’une personne. C’est aussi l’enfermer dans un cadre dont elle ne souhaite pas forcément sortir. Rassurant et efficace dans un premier temps, le recrutement qui se base sur des compétences acquises peut s’avérer de court terme : si les valeurs diffèrent, si la personnalité ne correspond pas à l’esprit d’entreprise, si le poste doit évoluer dans une direction inattendue, ou tout simplement si les motivations profondes de votre collaborateur vous sont inconnues.

Avec un recrutement appréciatif, vous savez ce qui fait sens pour le candidat. En tant que manager, vous avez donc la possibilité de tout mettre en œuvre pour l’épanouissement de votre collaborateur.
Vous pouvez envisager les évolutions de son poste grâce à sa capacité d’autonomie, d’adaptation et d’innovation. Enfin, vous pouvez tabler sur un rapport professionnel basé sur la confiance et l’authenticité. Le dialogue s’étant instauré dès la phase de recrutement, il sera important de le maintenir ensuite, une fois le candidat intégré dans l’équipe. Cela sera un facteur-clé de succès de votre recrutement, et par conséquent de pérennité de votre équipe.

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :