1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. Recrutement : après l'entretien, le match continue

Recrutement : après l'entretien, le match continue

recrutement--apres-lentretien-le-match-continue-

Alea jacta est. Une fois l’entretien d’embauche terminé, on a coutume de croire que les dés sont jetés. Mais le sont-ils vraiment ? Ne reste-t-il pas, après le "On revient vers vous", un petit quelque chose à faire pour emporter la décision ? La réponse de Benjamin Fabre, auteur de la chronique #FYI (for your information).

 

Description de la situation

L’entretien terminé, vous traversez le hall d’accueil avec le sentiment du devoir accompli. Dehors, vous vous ruez sur votre smartphone pour tout raconter à votre moitié, en insistant sur les silences et les bruits de bouche du recruteur, signaux faibles que vous savez, en candidat surentraîné, interpréter comme personne. « De toute façon, murmurez-vous, tout est joué maintenant. »

Tout ? Pas exactement. Car l’entretien d’embauche, aussi réussi soit-il, est un gaz volatil ; il laisse, chez les spécialistes du recrutement (dont les cerveaux ne sont pas forcément plus volumineux que la moyenne), une trace aussi durable qu’un épisode de Derrick ou de Vivement dimanche. Alors, au lieu de perdre votre temps à interpréter leurs silences et leurs bruits de bouche, faites le nécessaire pour rester présent dans leur souvenir. C’est un fait : si le coup de sifflet final scelle le score d’un match, le "On revient vers vous" laisse encore quelques cartouches, rares mais réelles, pour faire basculer le sort du bon côté... ou du mauvais.

 

Banc d’essai : 7 pratiques à adopter (ou non) après un entretien d’embauche

 

Pratique Efficacité Explications
Écrire un mail au recruteur pour lui dire que vous avez « beaucoup apprécié l’entretien » 5/10 L’intention est bonne, mais cette pratique post-coïtale est devenue aussi banale que la barbe de trois jours. « Ce mail pour vous dire mon enthousiasme à l’idée de rejoindre votre équipe et son challenge tellement excitant et GNA GNA GNA. » Davantage un truc de gendre idéal que de beau gosse sexy. Gentil, tiède et vaguement inopérant.
Écrire un mail au recruteur pour lui dire que vous avez « du nouveau » 7/10 Mieux. Tant qu’à encombrer la boîte mail du client, autant venir avec quelque chose sous le bras : une nouvelle info sur vous (le concurrent accélère pour vous recruter…), sur le business (le rachat des champignons Mignon se confirme) ou une touche d’humour pour ajouter une corde à votre registre… Évitez de venir les mains vides.
Rebondir sur un détail convivial de l’entretien 9/10 Le top. Imaginons qu’au cours de l’entretien, une question informelle soit restée sans réponse (le nom d’une ville, le titre d’un livre…) : l’occasion rêvée de "revenir vers lui" avec la solution. Mieux, si c’est un bouquin, envoyez-le-lui par la poste : celui-ci va rester longtemps sur son bureau (les managers adorent faire croire qu’ils lisent) et vous dans sa mémoire. Donner pour recevoir.
Demander le recruteur en ami sur Facebook 0/10 Et pourquoi pas l’inviter à pique-niquer, pendant que nous y sommes ?
Demander le recruteur en ami sur LinkedIn 6/10 À la rigueur. Cela reste dans la sphère professionnelle, et vous pouvez atteindre le gusse en postant des articles (si possible intéressants) pour lui faire sentir que vous avez d’autres horizons que lui (surtout si vous avez 500+ relations).
Appeler tous les jours pour savoir où en est le processus 0/10 Sans commentaire
Appeler tous les jours pour savoir où en est le processus en prenant de fausses identités 10/10 Une manière efficace et divertissante de glaner des infos. Prenez la voix d’un Didier ou d’une Sandrine et demandez si le « poste est toujours ouvert. » En annonçant, le plus souvent, un cursus miteux… ce qui jettera une lumière favorable sur le vôtre. Numéro masqué recommandé.

 

Et vous, quelles sont vos meilleures pratiques d’après-entretien ? Témoignez sur la page Facebook de Benjamin Fabre https://www.facebook.com/benjaminfabre2000

 

 

7

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Henri

06/12/2018

à 05:53

Les recruteurs en France sont la plupart du temps des bons à rien qui ne servent à rien et ils le savent. D ou la raison pour Qu ils veuillent se faire croire indispensable car on en voudra nullement ailleurs. Ce sont ces gens qui foutent la France parterre à cause de leur incompétence

> Répondre

hherbers

29/10/2015

à 13:32

" ... Appeler tous les jours pour savoir où en est le processus en prenant de fausses identités ..." !?!

> Répondre

philmarseille

28/10/2015

à 16:07

Les recruteurs pseudo intellectuels de la nouvelle aire sont des gens qui ne servent à rien et dont les capacités de discernements et d'analyses sont proches de ZERO.
Pour ma part a chaque fois que j'ai ete recruté par des connaissances qui connaissaient mes capacites professionnelles mais ou j'ai ete obligé de passer par le processus "DRH" qi ne validait pas toujours ma candidature, j'ai surperformé... Cela prouve donc que l'opérationnel et le terrain maitrise plus la phase d'integration d'un nouveau collaborateur qu'une personne de la RH qui tres souvent n'a jamais ete sur ce meme terrain...
Mais il faut aussi dire que les RH sont une spécialité francaise qui a ete inventée pour remunerer des gens qui (souvent) ne servent a RIEN

> Répondre

En réponse à philmarseille

abeslam

04/12/2018

à 20:48

tout a fait d'accord

> Répondre

En réponse à philmarseille

lakikizuzu

02/02/2016

à 15:46

J'adhère!
Pour moi l'entreprise perd la richesse des candidatures en les passant par les RH, voire pire...par des recruteurs externes!
Ils passent les profils à la moulinette, il ne reste leur donc que ceux qui passent au chinois...
"Out" les personnalités un peu affirmées, les parcours atypiques, les profils variés, alors qu'au départ c'est bien souvent le moutons à 5 pattes dont l'entreprise avait besoin.
Ils sont souvent scolaires, cherchent à mettre des croix dans les cases qu'ils ont sagement préparées, et leur position leur fait souvent prendre une attitude supérieure, voire suffisante.
Un peu comme les acheteurs, que je n'apprécie pas plus...

> Répondre

MickMP

27/10/2015

à 15:11

En espérant juste que tout le monde aura compris que le dernier conseil (appeler tous les jours en prenant de fausses identités) est une belle touche d'humour à prendre au 3ème degrès... ;-)

> Répondre

lebel

27/10/2015

à 12:15

Bonjour Fabre,
Je voudrais savoir s'il est bon de faire aussi des mails au recruteur pour savoir si le poste est encore ouvert. Et que faire au cas où tu es retenu sur une liste d'attente? Est-il bon de rappeler au recruteur après qu'il t'aie confirmé que tu as satisfait au test d'embauche, et après combien de temps?
Merci de votre suite.
John

> Répondre

+