1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Entretien d'embauche >
  5. Tests graphologiques pour le recrutement : faut-il en avoir peur ?

Tests graphologiques pour le recrutement : faut-il en avoir peur ?

tests-graphologiques-pour-le-recrutement--faut-il-en-avoir-peur-

Farah Sadallah

Votre écriture peut-elle révéler vos compétences et votre savoir être ? C’est ce que croient certains cabinets de recrutement et leurs clients. Pour des postes de direction, ils soumettent leurs candidats à des tests graphologiques. On a voulu en savoir plus sur cette méthode.

Décrocher un poste. Ça peut se jouer sur la manière dont vous faites la boucle de vos L. Le graphologue dresse votre profil à partir de votre écriture et détermine ainsi si vous êtes en adéquation avec le poste. Cette pratique est légale et a été légitimée en 2001 par la Commission de Normalisation (AFNOR). Proche de la divination pour certains, d’autres s’appuient encore dessus pour recruter.

C’est le cas de CNPG Conseil et ses clients. Le cabinet spécialisé dans le recrutement et les ressources humaines revendique l’utilisation de la graphologie. Plus efficace qu’un test psychométrique selon Bertrand Durand, fondateur du cabinet. « Le test graphologique vient en complément des entretiens, pour éviter aux DRH de se tromper ».  Pour livrer son analyse, le graphologue étudie, en plus de l’écriture du candidat, son parcours (son CV) ainsi que les attentes et les spécificités de l’entreprise (profil du poste). Cette pratique ne peut constituer le critère principal sur lequel le cabinet fonde son évaluation, selon la Commission de Normalisation (AFNOR). Pas étonnant quand on sait que cette méthode manque de fiabilité. 

La graphologie et l’astrologie même combat ?

Le niveau de prédictibilité de la graphologie est très proche de celui de l’astrologie selon le ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, c’est-à-dire moins de 1 %. « La validité scientifique de cette méthode de recrutement est douteuse… la graphologie et l’astrologie font une recherche sur la personnalité du candidat et non sur ses aptitudes professionnelles » déclare le ministère du Travail. Les graphologues, eux, vous diront qu’ils arrivent à faire le lien entre la structure de la personnalité du candidat et ses aptitudes professionnelles.

« C’est une illusion. La graphologie rassure au même titre que l’horoscope », affirme Laurent Brouat, directeur de Link Humans qui forme des professionnels du recrutement. On l’appelle l’effet Barnum, selon Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale à Grenoble. Les résultats sont suffisamment vagues et généralistes pour coller à tout le monde. Ils rassurent le recruteur sur le candidat choisi. Tout comme l’horoscope, plus les descriptions sont agréables et renforcent l’estime de soi, plus la personne est prête à y adhérer. Une méthode grotesque selon Laurent Brouat, qui conseille plutôt aux recruteurs d’évaluer le comportement des candidats lors de mises en situation.

Manque d’objectivité

Les adeptes de la graphologie comme Bertrand Durand plaident aussi pour son objectivité : « Le test de personnalité se faisant à part entière, il permet au recruteur de ne pas se laisser influencer par la sympathie que peut lui inspirer le candidat ». Mais comme le graphologue a accès à des informations sur le parcours du candidat grâce au CV, il peut avoir un jugement subjectif au même titre que le recruteur. Christophe Rosenberger, chercheur à l’ENSI à Caen, déclare : « s’il y a de l’humain et du manuel dans une technique d’analyse, les résultats seront forcément subjectifs ».

De la graphologie à la frappologie

Une nouvelle méthode graphologique pourrait être détournée par les recruteurs : la frappologie. Cette graphologie sur clavier permet d’étudier le comportement d’une personne en analysant la manière dont elle tape sur le clavier, (temps de pression, relâchement des touches, temps de survol entre chaque touche). Si pour le moment elle permet uniquement de savoir à 80 % si nous avons affaire à un homme ou une femme, le chercheur Christophe Rosenberger annonce qu’il est tout à fait envisageable qu’un jour, on puisse extraire les traits de personnalité d’un candidat pendant qu’il remplit son CV en ligne sur le site de l’entreprise. Une éventualité qui fait froid dans le dos.

 

30

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Cyril

08/12/2017

à 11:28

D'un point de vue objectif, l’utilisation de la graphologie a été légitimée en 2001 par la Commission de Normalisation (AFNOR) regroupant des cabinets de conseil en recrutement, des représentants du Ministère du travail, du Medef, de l’Apec, de Pôle-Emploi, et de DRH (voir Norme AFNOR NF X50-767).

> Répondre

En réponse à Cyril

Ad

18/08/2018

à 00:27

Non. L’utilisation de la graphologie a été jugée acceptable par cette norme, mais pas "légitimée". D'autre part, une nome AFNOR n'est pas un texte de loi : la loi est votée par le Parlement. Cette norme de 2001 que vous citez, comme les autres normes AFNOR, n'a aucun caractère obligatoire.

> Répondre

En réponse à Cyril

David

09/12/2017

à 15:09

Mais Cyril, ont également été légitimés par les pouvoirs publics : l'usage abusif des pesticides, les essais nucléaires, la spéculation sur les denrées alimentaires, les paradis fiscaux, les OGM, la déforestation, les rejets de déchets toxiques en mer, etc., etc.

> Répondre

DrEska

05/12/2017

à 09:43

La France est un pays étrange. A coté d'un niveau scientifique de pointe en Ingenierie et en sciences médicales survivent des méthodes archaiques rejetées par l'ensemble du monde moderne. On y pratique la Psychanalyse, la graphologie, le raeki, et c'est le pays ou la croyance dans les signes du Zodiaque y est la plus forte. Tant que cela reste des fantaisies pour supersitieux ça ne dérange pas, mais quand on les utilise pour prendre des décisions ayant un fort impact sur la vie d'autrui je dis non!

> Répondre

LetsGetSerious

28/11/2017

à 21:15

Une anecdote pour sourire & frémir : Il y a environ 30 ans, quand les lettres de motivations et les CV manuscrits étaient la norme, l'épouse graphologue d'un collègue avait découvert un document qui circulait auprès de petites entreprises, une sorte de manuel de graphologie inversée du pauvre ... Horrifiée, elle y avait trouvé des conseils du style "un bon <poste> doit faire ses barres de t <comme-ci>, ses majuscules <comme-ça>". Ou pire, "une écriture comme celle ci <écriture-exemple> manifeste <trait de caractère> à éviter pour un poste de <x>".
Véridique !

> Répondre

Papo 25

28/11/2017

à 16:17

Certes le clavier a remplacé le stylo et la graphologie comme l'horoscope ne sont pas des outils pour confirmer des compétences techniques mais de savoir faire et de savoir être destinés à des postes de management uniquement pour le responsable direct afin de lever d'éventuels doutes après un entretien et en cas de double choix.
Interdit aux D/R RH !..

> Répondre

En réponse à Papo 25

LetsGetSerious

28/11/2017

à 21:27

Bravo, inutile de s'intéresser au savoir-être du petit personnel, de toute manière ils ne comptent pas ceux-là.

Et pour la sélection des futurs cadres dirigeants dans votre univers : au moment de serrer la main du candidat, on en profitera pour y lire ses lignes de main, et après lui avoir proposé une boisson, on jettera un oeil attentif à son marc de café, ou à ses feuilles de thé.
J'ai une idée de reconversion professionnelle du tonnerre !! Je vais devenir cartomancienne !!

> Répondre

EL21000

28/11/2017

à 15:33

Pour savoir si l’entreprise et le poste me correspondent, j'utilise une boule de cristal, si si .....

> Répondre

En réponse à EL21000

Papo25

28/11/2017

à 17:53

Pourquoi pas mais il y a tellement de tricheurs!.

> Répondre

RD0625

26/01/2017

à 10:14

Mon écriture a évolué au fil des années, tout comme moi. L'analyse réalisée à un instant T peut-êlle évaluer et prévoir l'évolution temporelle d'une personne ? J'en doute. Par ailleurs, que dit de nous notre écriture si nous n'écrivons presque plus à la main au quotidien ?

> Répondre

En réponse à RD0625

Melwynn-F

13/11/2018

à 14:52

C'est d'une certaine manière purement logique ; tu évolues, tes actions et le reste aussi. L'écriture, c'est la même - heureusement tu me diras.
Après ayant étudié pas mal de graphologie et en faisant par envie - je trouve inadmissible la pratique en entreprise, puisque c'est fouillé dans la vie sans autorisation - je doute également pour les prédictions, mais au vu de l'article, il semble vraiment à froid avec le sujet, tellement que je crains qu'il y est un manque de recul et de réflexions.

Ensuite la pratique joue aussi, évidemment, mais l'écriture c'est comme le vélo, une fois que c'est appris, on en perd peu les mécanismes.

Mais comme j'ai toujours dit et comme pour toute science, encore plus elle : elle ne se suffit pas à elle-même.

Le problème étant que la graphologie se base sur des généralités par efficacité très souvent, au grand contraire de quand c'est utilisé en police scientifique où les études sont poussées plus loin et plus particulièrement ; c'est mon reproche, elle n'est pas utilisée à titre particulier. Chacun peut suivre une règle qui correspond à une majorité, mais la personne en elle-même est bien plus complexe.

Pour moi faudrait la coupler avec des méthodes plus spécialisées, si vraiment faut en faire.

Mais l'utilisation au recrutement est inadmissible ; une personne introvertie peut briller en communication, comme une personne qui communique bien extérieurement peut être inefficace à un boulot de com'.

A vos réflexions ^^

(Désolée j'ai profité de ton message pour exposer le reste!)

> Répondre

En réponse à RD0625

LetsGetSerious

28/11/2017

à 21:01

Tout à fait d'accord.
Sans compter qu'il suffit de lire un ouvrage de graphologie pour y trouver des éléments sur l'interprétation, et pour les utiliser à son avantage. Idem pour certains tests de personnalité connus dont on sait depuis longtemps comment ils sont analysés et ce qu'il ne faut pas dire / dessiner etc.

> Répondre

Laurence DUBOURG

17/12/2016

à 13:45

Pour moi, un employeur potentiel qui demande une lettre de motivation manuscrite est un employeur que je fuis. Cela dit sur lui qu'il est réactionnaire, peut enclin a apprécier les besoin, urgent en France, de se mettre à la bureautique, être efficient et cesser d'imprimer des montagnes de papier....

> Répondre

En réponse à Laurence DUBOURG

Papo25

28/11/2017

à 17:50

Belles oeillères!.
Vous êtes prête pour l'intelligence artificielle mais pas pour
l'orthographe,pourtant avec un correcteur!..

> Répondre

zadag

11/04/2015

à 18:33

J'ai vraiment honte de savoir que la France est le seul pays qui utilise encore la graphologie dans les recrutements. Vraiment n'importe quoi !
Et après on va dire que les entrepreneurs sont des personnes rationnels...

> Répondre

En réponse à zadag

Jean Michel Boudic blabla83

05/03/2016

à 22:46

@zadag
Je suis prêt àparier que vous n'avez jamais ouvert un livre traitant de graphologie.
Ca ne vous empeche pas d'en parler.
Vous trouvez ça rationnel?

> Répondre

En réponse à Jean Michel Boudic blabla83

Mathieu Pommellet

08/01/2018

à 15:09

Au contraire, J'ai déjà (malheureusement) ouvert un livre parlant de graphologie, et c'est affligeant de bêtise. JAMAIS une seule référence statistique pour affirmer qu'une forme d'écriture correspond à une personnalité (ex:sur 1000 personnes ayant une écriture penchée à gauche, on peut constater que 800 sont des timides). Une triste exception française à bannir pour toujours des processus de recrutement. Les osselets ou les entrailles de poisson sont des outils beaucoup plus efficaces...

> Répondre

En réponse à Jean Michel Boudic blabla83

Laurence DUBOURG

17/12/2016

à 13:57

en fait je comprends pourquoi vous allez plutôt vers le manuscrit, votre message très cours me montre un manque de maîtrise de l'écriture sur un ordinateur. Permettez-moi donc de vous aider :
- espace après à dans à parier
- Ça ne vous empêche... Pour mettre une cédille sous le C de Ça, plusieurs solutions, la mienne : écrire sans cédille, voir soulignement en rouge, clic droit et choisir le Ça
- ê sur le premier e d'empêche : appuyer sur le ^, puis le e, ça fera ê
- avant une ponctuation à deux caractères, telles que ? ; : ! , mettre un espace avant et après cette ponctuation.
Donc oui, envoyer une lettre de motivation manuscrite c'est mieux quand on ne maîtrise pas le numérique. Pour les autres, c'est un retour archaïque en arrière...

> Répondre

En réponse à Laurence DUBOURG

spanna58

07/06/2017

à 14:32

Ca permet aussi de savoir si la personne connaît l'orthographe !! Et pas de cédille sur une majuscule

> Répondre

maya

03/03/2015

à 16:58

ou peut-on prendre un cours de graphologie a Ottawa - Gatineau - Merci et le prix

> Répondre

sofar

06/10/2014

à 21:14

Pas de valeur scientifique, oui, pas de mathématique, pas de petites cases où poser les personnes, et c'est tant mieux.
La graphologie permet d'analyser et cherche à décrypter avec une rigueur certaine la personnalité. Détaché du contact direct, le graphologue travaille avec une distance et une objectivité que n'a pas le recruteur qui a le candidat en face : pas de charme, d'impression subjective face au visage et à ses expressions plus ou moins spontanées (c'est toujours un risque à prendre en compte).
L'acupuncture a attendu 3000 ans je crois pour être reconnu scientifiquement... mais les patients n'ont pas attendus pour être soulagés, et c'est très bien.
Nous vivons dans un monde que nous voudrions si rationnel, si rassurant, mais notre personnalité est bien plus riche que cela.
C'est donc au travers de regards croisés que le recruteur se forge une idée de plus en plus claire du potentiel du candidat pour un poste et analyse les zones d'ombres ou les décalages entre attendus et potentiel : cela permet d'embaucher avec une vigilance particulière pour la réussite de l'intégration, pour l'évolution ensuite. Ou de décider avec un maximum d'élément de la non adéquation du candidat pour le poste. oui, le recruteur aussi veut réussir, trouver la bonne personne, ne pas se planter !

> Répondre

mamyjojo

20/08/2014

à 14:33

En tous cas, vos "défaillances" en orthographe ne sont pas un bon point ... Vive la correction automatique faite par l'ordinateur !

> Répondre

matchbox

11/06/2014

à 19:24

la graphologie n'est absolument pas prédictive !!! elle tente de décrire une personne avec modestie (le temps est loin où les graphologues étaient systématiquement consultés et c'est bien ainsi) et en proposant des fonctionnements probables de cette personne. je suis d'accord avec le psychologue : ce n'est pas une science exacte, comme la psycho ou la médecine d'ailleurs sans être prétentieux, mais une "piste". je compare souvent cette méthode à une photo dans un press book : c'est vous mais pas forcément sous l'angle habituel mais ce n'est rien de plus non plus ! Il est impossible de prouver scientifiquement sa justesse mais il est très fréquent que l'analyse graphologique (ce n'est pas un test car il n'y a pas de référence, d'écart-type ou de valeur standard etc.) apporte des observations pertinentes sur la forme d'intelligence (pas le QI !!), sur le comportement, les aptitudes managériales etc. Le graphologue est neutre : il n'est pas payé pour "casser" du candidat. l'analyse graphologique ne souligne absolument pas les "points faibles" des gens, bien au contraire !!! Quel en serait l'intérêt ? je vous assure que certains candidats, peu à l'aise à l'oral, ont vu leurs aptitudes et qualités hautement valorisées par l'analyse grapho. Il faut tenter d'être honnête même si, vous avez raison, ce n'est pas une science mais une "approche" de la personnalité qui n'est JAMAIS utilisée seule dans un recrutement. on peut s'en passer largement mais elle apporte parfois un petit "plus" !!Cordialement.

> Répondre

StephGrapho

26/01/2014

à 13:36

Bonjour, si vous souhaitez savoir à moindre prix ce que révèle l'analyse graphologique de votre lettre de motivation, visitez le site : www.graphologie-services.fr

> Répondre

MrH

09/12/2013

à 11:04

Bonjour,

Apres trois entretiens d'embauche qui ce sont très bien passé, le recruteur à clairement montré que ma candidature l'intéressait, j'ai été soumis a une analyse graphologique.

Une semaine plus tard le cabinet de recrutement m'informe que le résultat m'a éliminé du processus de recrutement et n'ai pas eu droit à l'entretien final de recrutement.

J'ai demandé une copie du résultat de cette analyse par intérêt personnel, elle m'a été refusée.

Es-ce legal ? Y'a t-il des recours possibles ?

Merci d'avance pour votre aide.

> Répondre

mpassedanbo

14/08/2013

à 13:25

On a présenté l'écriture de plusieurs personnages célèbres à des graphologues et ceux-ci en ont déduit des points qui étaient à des kilomètres de la réalité.
On peut avoir des ressentis, mais ils sont aux-mêmes loin de la science !
A titre personnel, j'ai subi plusieurs graphos qui n'ont jamais dit la même chose, même dans le changement !

Pour s'amuser, comme faire tourner les guéridons, ok, pour le sérieux des affaires, à mettre de côté ! Et pourtant je ne suis pas un puriste de la science !

> Répondre

C.L

02/12/2011

à 14:39

Pour répondre à Monsieur Pierre Ouellette, je dois dire que je suis assez étonnée. Certes la graphologie n'est pas une science exacte à proprement parlé, tout comme la psychologie, ce ne sont pas des mathématiques ! Cependant, à même titre que la psychologie, la graphologie est une science humaine, et est une méthode d'approche de la personnalité qui est fondée sur l'expressivité du geste, la loi de la représentation et le symbolisme des formes et celui de l'espace. Le travail du graphologue s'appuie sur une technique rigoureuse de l'écriture; le passage de l'observation à l'interprétation se faisant par raisonnements analogiques, non en interprétant de façon directe et simplificatrice le geste mais en l'appréhendant dans sa globalité (disons d'ailleurs tout de suite qu'un signe isolé dans l'écriture n'a aucune signification). Pour former un graphologue on lui apprend à aiguiser son sens critique et son sens de l'observation et de l'analyse; il faut au grand minimum 3 à 4 ans d'études. D'autre part, on y enseigne des notions de psychologie où sont abordés les théories et principes de Freud, Jung, Pulver, Klages, Hippocrate, Hegar... La graphologie en tant que savoir méthodique s'est constituée il y a plus d'un siècle. Aristote disait "Comme le discours révèle la conception de l'Ame, ainsi l'écriture révèle le discours et la conception."
Ces "succès" des graphologues que vous dites "anecdotiques" me surprennent; avez vous déjà eu recours à la graphologie avant de porter un jugement aussi décisif et arbitraire ?
Vous ne semblez pas savoir en quoi elle consiste et sur quoi elle se base et pourtant, votre jugement de valeur sans recul, sans informations complètes, portent à s'interroger sur votre hauteur de vue au sujet de ce domaine...
D'autre part, la graphologie dans le cadre du recrutement n'est qu'un outil supplémentaire associés à d'autres tests et n'est pas une fin en soit. Aussi, le graphologue n'a pas et ne souhaite d'ailleurs pas avoir un rôle de décisionnaire mais est consulté pour apporter conseil, apporter une aide à l'employeur.

D'autre part, l'analyse graphologique ne permet pas de voir les performances du scripteur à son lieu de travail mais ses modes de fonctionnement et à la façon dont ses possibilités et aptitudes peuvent se manifester.

En espérant que mon commentaire vous amène à éveiller votre curiosité et à en savoir plus sur ses fonctionnements, méthodes et principes. Cordialement,

C.L

> Répondre

Pierre Ouellette, M.Ps., MBA Psychologue organisationnel

31/05/2011

à 06:52

Cette technique n'a aucune valeur scientifique Le construit n'est en phase avec aucune théorie de la personnalité. Il existe des outils d'évaluation de la personnalité qui sont aadministrés par des psychologues qui ont une meilleure valeur prédictive. D'autamt que les "graphologues" ont une formation scientifique et critique proche du néant. Je ne comprends toujours pas son engouement. Bien sûr les "graphologues" prétendent au succès, mais ces succès sont anecdotiques et jamais documentés par une méthode scientifique. Par chance, cette méthode n'est pas reconnue chez nous et pourrait être sujette à poursuite de la part d'un candidat qui vverrait sa cause reconnue par les tribunaux québécois.

> Répondre

En réponse à Pierre Ouellette, M.Ps., MBA Psychologue organisationnel

pseudo02

28/11/2017

à 17:38

Bonjour,

Moi non plus je ne croyais pas à la graphologie, pas du tout même, et pourtant...
Alors professeur, j'ai soumis plusieurs paquets de copies (soit une bonne cinquantaine d'écritures différentes) à une amie graphologue, alors en recherche d'emploi. Elle les a feuilletées devant moi, s’arrêtant sur certaines. Et si une partie de ses remarques ne paraissait pas correspondre tellement à la personnalité de l'élève, de nombreuses autres étaient tout à fait exactes, et certaines m'ont permis de mieux voir à quoi étaient liées leur difficultés scolaires.
Qu'en tirer donc? Plutôt une source possible d'informations sur des caractéristiques comportementales ou de caractère d'une personne, telles que la rigueur, la rigidité, le "je-m'en-foutisme", ou encore un déséquilibre comportemental...

Alors certes, ce n'est pas une science exacte, mais un art, et certains résultats sont discutables, mais cela fait partie des "outils" de meilleure connaissance d'une personnalité. En prendre et en laisser, ne pas s'y fier à 100%, c'est un résultat parmi d'autres. Et semble-t-il, il y a des "quasi-certitudes" pour le graphologue, et des "peut-être".
Donc pourquoi pas les utiliser en entretien de recrutement? Mais sans en faire un facteur déterminant pour l'embauche ou non...

> Répondre

recruteurs et graphologues

30/05/2011

à 22:32

L'étude de Schmidt et Hunter a pourtant démontré depuis longtemps qu'il n'y avait AUCUNE corrélation entre les prédictions de la graphologie et la performance au travail... Idem pour celle de King et Koehler ! Les liens vers ces études sont disponibles en bas de l'article référencé ci-dessus.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte