Répondez aux questions d'un chasseur de têtes

Publié le 01 mai 2006 Cédric Morin

(......) Cette entrevue n'a pas le même objectif qu'un entretien face à un recruteur en entreprise. Le consultant n'a qu'un but : déterminer s'il peut vous présenter à son client. Au-delà des points factuels sur votre parcours, votre fonction actuelle, vos aspirations, vos préférences, vos prétentions salariales ou votre mobilité géographique, il doit recueillir des éléments sur votre mode de fonctionnement intellectuel, votre personnalité et votre style de management. C'est une façon d'évaluer si une entente est possible avec son client.

Il est donc indispensable d'adapter votre comportement et votre discours à cet intermédiaire. Vous êtes « vendable » à ses yeux puisque vous avez occupé une fonction proche de celle qu'il va vous proposer. Reste à lui prouver que vous êtes adaptable à cette entreprise. Si le cabinet vous a approché, vous êtes dans une position avantageuse et vous ne devez pas perdre de vue que vous êtes un client pour lui au même titre que l'entreprise. À ce moment du processus de recrutement, le cabinet cherche autant à évaluer le candidat qu'à vendre le poste. Et même si le job ne vous intéresse finalement pas ou si vous sentez que vous ne convenez pas, continuez l'entretien en pensant à l'avenir. Un jour ou l'autre, vous pourriez recroiser sa route pour un autre poste. Alors, il faut répondre aux questions sur la situation professionnelle, les domaines de compétences, les objectifs futurs, les raisons qui peuvent vous pousser à changer d'entreprise.

Les étapes de l'entretien en cabinet

En général, le consultant prend la parole en premier et donne des informations sur le cabinet. Certains vont jusqu'à donner au candidat le CV du consultant ! L'enjeu étant de faire parler le candidat en toute franchise, il montre l'exemple par ce geste de transparence. Il tente ainsi d'instaurer un rapport d'égal à égal de façon à ce que le candidat se sente à l'aise et parle plus ouvertement. Puis le consultant reprend la main pour évoquer le poste. C'est le moment où il dévoile ses cartes : le nom de son client, mais aussi les chiffres clés de l'entreprise, son organigramme, et bien sûr des détails sur le poste à pourvoir. Ensuite, c'est le jeu des questions/réponses. Au final, une synthèse est faite.

(......)

Extrait du guide de l'entretien d'embauche, de Cédric Morin

Cédric Morin
Cédric Morin

Vous aimerez aussi :